background preloader

Innovation_sociale

Facebook Twitter

Les monnaies complémentaires. Crise : à Barcelone, un squat vert accroché à la colline | Rue89 Planète. La maison de Can Masdeu (Lélia de Matharel) (De Barcelone) Perché sur une colline au-dessus du quartier des Roquetes, on vient y planter des choux, à la mode barcelonaise. Mais aussi des tomates, des salades, des carottes… Un grand potager permet aux 23 habitants du squat de Can Masdeu de se nourrir. Making of Ce reportage a été réalisé par une étudiante en journalisme de l’Institut de journalisme Bordeaux-Aquitaine (Ijba) dans le cadre du projet Barcelone Kultur Lab (BKL).

Depuis dix ans, ils vivent en autarcie. Lydia, une habitante du squat, me montre le plan de betteraves que je dois arroser. A quelques mètres de moi, une femme me tourne le dos. Fraiz et Antonio dans la potager (Lélia de Matharel) La résistance a payé J’observe la maison à la dérobée. La résistance s’organise : les occupants construisent des barricades pour empêcher les forces de l’ordre de rentrer dans le squat. Depuis, plusieurs procès ont eu lieu, mais les irréductibles sont toujours dans la place.

Kenya : Le jardinage urbain prend racine. Au Kenya, les urbains sont en train d'apprendre différentes techniques pour faire pousser des aliments à consommer et à vendre, même dans des espaces très réduits. Pour les personnes qui n'ont que très peu de revenus ou pas du tout, le jardinage urbain peut être essentiel à leur sécurité alimentaire. Ces vidéos expliquent comment faire pousser de quoi manger dans des contenants de fortune, avec peu d'espace et de moyens. Dans le documentaire de Mammut Film Production, God save the green, réalisé par Michele Mellara et Alessandro Rossi, on peut voir cette courte séquence sur la culture en sac, qui permet aux jardiniers urbains de Nairobi de faire pousser assez de légumes pour une famille de six personnes sur un mètre carré, en les cultivant verticalement : Be a Blessing Today a mis en ligne une série de vidéos qui enseignent différentes techniques de jardinage urbain, tournées dans son jardin au Kenya.

Transformer un sweat en sac pour ordinateur portable. Annoncer ici Vous possédez un ordinateur portable, un netbook ou même un iPad? Et bien voici une courte vidéo qui risque de vous rendre bien des services, surtout aux plus geeks/bricoleurs d’entre vous. En effet, grâce à celle-ci vous pourrez apprendre à transformer n’importe quel hoodie (pull à capuche) en sac pour ordinateur portable. Cette technique bien pratique risque d’entrainer une vague de sacs-sweats des plus insolites (avec des sweat d’universités, de groupes de musique, …).

Ci-après la vidéo pour apprendre à transformer un sweat en sac pour ordinateur portable: Pour ceux qui n’auraient pas tout suivi, voici une image récapitulative de la technique: Source. Mettez votre place de parking aux enchères. Partager Pas moins de 45 % des conducteurs circulant dans Brooklyn cherchent une place de parking. C’est ce que rapporte une étude menée par la municipalité new-yorkaise. Et ce n’est pas le seul quartier de la ville à subir ces gènes de circulation. Dans l’Upper West Side, on a pu constater que les gens roulaient quelques 366 000 miles (soit 588 894 kilomètres) dans l’unique but de trouver une place. Pour tenter d’enrayer le problème, la société Parking Auction Web a lancé une application pour smartphone l’année dernière. Le principe est simple : via son téléphone, un conducteur renseigne une place de parking qu’il s’apprête à quitter.

Il indique le lieu, la voiture qu’il conduit et le prix qu’il aimerait se voir proposer pour céder sa place. Source : Springwise. AutoWed Wedding Vending Machine by Concept Shed‬‏ Le déclic vert de Redon ? La mairie de Redon ambitionne de créer un éco-quartier dont une partie de la population redoute qu'il dénature la ville Ville arrivée de la troisième étape du Tour de France hier, Redon (Ille-et-Vilaine), dix mille habitants et une ZAC (zone d’aménagement concertée) du Châtel Haut Pâtis que la municipalité a voulue green. Situé au nord de la ville – « entre la route de Rennes et les Villages de Cotard et La Gaudinaie », précise la mairie sur son site Internet – , ce nouveau quartier dont les bases ont été jetées en 2005 est le projet pour la décennie à venir.

Son aménagement s’effectuera en trois grandes phases distinctes, chacune obéissant à la même logique : « permettre à chacun de se loger selon ses ressources » dans une ZAC moderne, durable et au sein de laquelle les modes de transports doux ont vocation à régner en maîtres. Les perspectives d’avenir sont fort heureusement moins sombres aujourd’hui. Crédits photos : flickr - sylaf. Virtual Grocery Store Lets Subway Riders Shop While They Wait. Tesco, known as Home Plus in South Korea, has installed a virtual grocery store aisle inside a subway station that lets riders shop while they wait.

Simply snap pictures of the QR codes, pay for the items, and they'll be delivered directly to your home. Video after the break. [via PopSci] Interesting Posts Around the Web. Insolite : être réveillé par un inconnu grâce à TalkO'clock. « Les petites entreprises sont la clé d'une bonne économie » En parallèle du G20 qui se tiendra début novembre, 400 entrepreneurs participeront à la seconde édition du « Young Entrepreneur Summit », du 31 octobre au 2 novembre. Un rendez-vous international pour partager l’expérience de l’entreprise et tenter d’encourager la création de PME. Car pour Grégoire Sentilhes, le président de l’édition 2011, les quatre millions d’entrepreneurs que compte la France sont autant de chances de sortir de la crise.

Terra eco : Pourquoi soutenir et encourager ces entrepreneurs, dans un contexte de crise économique ? Grégoire Sentilhes : D’abord parce que nous vivons dans un monde de changement absolu. L’économie du 21ème siècle n’a rien à voir avec celle du 20ème. Les enjeux ont évolué : la dissémination d’Internet, la croissance verte, la question démographique sont devenus des éléments essentiels qui changent les fondamentaux de notre économie.

Mais pourquoi se concentrer sur les jeunes entrepreneurs ? Surplus potager, mise en relation des jardiniers Consommer Durable. Le 22/08/11 par Vincent.F Votre potager donne trop ; que faire des fruits ou légumes dont vous n’avez pas besoin ? Votre jardin produit des fleurs en excédent ? Il existe une solution pour ne plus jeter. Que faire du surplus de récolte ? Il existe des solutions permettant aux jardiniers de proposer ces légumes de son potager, des graines de fleurs de son jardin ou ces fruits de son verger qu’ils ont en surplus. Il peut les vendre , les proposer gratuitement ou les échanger avec d’autres jardiniers producteurs Ce site met en relation direct les producteurs (Jardiniers) et consommateurs de légumes, fruits bio, gratuitement.

L’association est en copie des emails envoyer pour contrôler les échanges Les Sites web : Si vous produisez des légumes et fruits, que vous avez un surplus : pourquoi ne pas le donner ou l’échanger consoRecup ou le site d’entraidetelecomptoir.com : si vous désirez proposer des légumes, fruits ou fleurs, écrivez leur A lire et découvrir : de cet article. 2 objets astucieux chaud / froid. Green Guerrilla #2 : fabriquer des bombes de graines. Nous vous en parlions lors du premier volet de ce petit dossier, les bombes de graines, ou “seed bombs” ou “seed grenades” ont été utilisées (et nommées) la première fois par Liz Christy en 1973 quand on commencé à NYC les premières actions de Green Guerrilla destinées à re-végétaliser les espaces urbains inhospitaliers.

Au tout début, ces armes de refleurissement massives étaient fabriquées à partir de préservatifs, de graines de fleurs sauvages et d’un mélange d’eau + engrais (ci dessous, la première recette des seeds bombs). Depuis , du chemin a été parcouru, et les seed bombs utilisées aujourd’hui s’inspirent d’une technique empruntée au japonais Masanobu Fukuoka (décédé en 2008) et père de l’agriculture du “non-agir”, encore appelée agriculture naturelle ou permaculture (nous y reviendrons dans le 3è volet de ce dossier). Toute bonne seed bomb est composée : d’un mix de grainesd’1/3 de lombricompostde 2/3 d’argile Etape 1 : mélangez le 2/3 - 1/3 d’argile et de lombricompost. All That Is Interesting - The First Zombie-Proof House. Somehow, ritual drunk-conversation concerning team captains for the apocalypse has become a major part of the lives of 20-somethings. Having been matured in the Grandaddy-crowned masterpiece film (put “A.M. 180” on and forget that you have a job) 28 Days Later and the best-selling Zombie Survival Guide, we’re all a little too ready to deal with the 2012 zombie apocalypse of our dreams.

“The Safe House,” designed by KWK Promes, starts to get eerily close to something I could work with, if say 200 bludgeoned members of the undead army came over to eat their way into borrowing some sugar. “The most essential item for our clients was acquiring the feeling of maximum security,” begins the designers’ website in the summary of the structure. Who wouldn’t feel safe in a concrete rectangle that folds in upon itself to become completely sealed? Even the windows are covered with a slab of concrete when the structure is on nap time.