background preloader

Egalité Filles/Garçons

Facebook Twitter

La publicité. La publicité est omniprésente mais nous influence t-elle ?

La publicité

La publicité ne nous laisse pas indifférent : Elle séduit, amuse ou au contraire agace, exaspère. On peut appréhender la communication publicitaire à partir du schéma de Laswel : Qui ? Annonceur (émetteur) Dit quoi ? Message A qui ? La publicité est un produit de consommation de masse. Dans la publicité, le monde est différent Les personnes ne travaillent pas ou rarement. Elle relaie les pratiques consommatoires des groupes qui sont dans des positions dominantes et les produits de luxe sont présentés comme accessibles à tous. Exemple : stéréotype de l’ageLes jeunes (stéréotype de l’adolescent) sont habillés comme des jeunes, ont un portable…Les vieux ne sont pas si vieux, ils sont alertes, en bonne santé et s’occupent de leurs petits enfants.

Exemple 2 : stéréotype ethniqueLes pâtes sont italiennes (couleurs rouge et verte pour l’emballage) et le gel douche à la noix de coco est présenté par un mannequin noir. La loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes. Texte fondateur et emblématique du quinquennat de François Hollande, la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes aborde le sujet des inégalités dans toutes ses dimensions.

La loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes

Elle comprend des mesures fortes pour améliorer le quotidien des femmes, faire progresser leurs droits et changer les mentalités (voir infra). Parce que les inégalités que connaissent les femmes sont innombrables, cette première loi-cadre pour les droits des femmes était indispensable. Ses mesures constituent un levier formidable pour améliorer le quotidien des femmes. Mais il ne suffit pas de faire voter des lois. Il faut aussi que chaque citoyenne, chaque citoyen, connaisse ses droits et puisse en bénéficier dans la vie de tous les jours.

La loi du 4 août s’articule autour de cinq priorités Cette loi pose aussi de nouveaux enjeux : La parité politique, Les droits des femmes. parite politique, scrutin de liste, scrutin uninominal, - Politiques publiques. Depuis l’ordonnance du 21 avril 1944 adoptée par le Gouvernement provisoire de la République française, basé à Alger, les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes.

La parité politique, Les droits des femmes. parite politique, scrutin de liste, scrutin uninominal, - Politiques publiques

Si les femmes participent aux élections politiques dans les mêmes proportions que les hommes, en revanche, elles restent pendant longtemps très minoritaires parmi les élus. Or, les organisations féministes ne se saisissent que tardivement de la cause de la représentation politique des femmes. Celle-ci ne devient une priorité que dans les années 90 c’est-à-dire après que nombre de revendications dans le domaine privé ou professionnel ont été satisfaites.

C’est en 1999 qu’est adoptée une réforme constitutionnelle qui permet l’établissement de quotas en faveur des femmes. Deux lois en 2000 et 2007 complètent ce dispositif. La mise en place d’un dispositif contraignant pour favoriser la parité Pour corriger certaines faiblesses de cette loi, une nouvelle loi est promulguée le 31 janvier 2007. Français : Un guide pratique pour une langue non sexiste. « Madame le recteur a été reçue au lycée par madame le proviseur.

Français : Un guide pratique pour une langue non sexiste

Elle a assisté à un cours de mademoiselle Chantal Lamy, professeur de lettres, qui étudiait avec ses lycéens un texte de Louise Labé, auteur du 16ème siècle. Julien et Marie, délégués de la classe, ont été enchantés par cette rencontre. » Et si de telles phrases étaient enfin jugées pour ce qu’elles sont : discriminantes, donc inconvenantes ? C’est le sens d'une communication faite le jeudi 5 novembre 2015 par le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes. Il a élaboré et publié un outil essentiel : un « Guide pratique pour une communication publique sans stéréotype de sexe ». Les recommandations sont simples et utiles : elles doivent permettre à tous les fonctionnaires, en particulier dans l’Education nationale, de faire de la langue un outil d’émancipation. Le français autrefois Le français ailleurs Peut-on en rester là ? 10 recommandations Jean-Michel Le Baut Le Guide pratique du Haut Conseil de l’Egalité : Plombière, cheffe, sous-préfète : petit guide du parler non-sexiste.

Allez, aujourd’hui, on se lave la bouche avec du savon.

Plombière, cheffe, sous-préfète : petit guide du parler non-sexiste

Et on arrête, du moins on tente, de ne plus parler sexiste. A nous les plombières, les professeures, les entrepreneures et les droits humains, quand on invoque sans cesse, avec des trémolos dans la pomme d’Adam, les droits de l’Homme. Difficile? Excuse rejetée. Le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes publie ce jour, un «Guide pratique pour une communication publique sans stéréotype de sexe» (1) qui, en dix recommandations, invite à mieux causer l’égalité. On entend déjà les railleurs prêts à broder sur le thème de la «question accessoire».

Historique du droit de vote des femmes. L'ordonnance du 21 avril 1944 prise par le gouvernement provisoire du général de Gaulle à Alger stipule que « les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes ». Deux ans et demi plus tard, le préambule de la constitution du 27 octobre 1946 inscrit ce principe dans les principes fondamentaux de la République : « la loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l'homme ».

Alors que la France avait été l'un des premiers pays à instaurer le suffrage universel masculin, il faudra un long processus pour que ce droit soit étendu aux femmes. Le droit de vote fut dans un premier temps réservé aux propriétaires de sexe masculin. En 2015, une femme sur cinq victime de violences physiques en Europe.

Pour certains, le 25 novembre, c’est la Sainte-Catherine, désuète fête des filles qui n’ont pas trouvé de mari à 25 ans.

En 2015, une femme sur cinq victime de violences physiques en Europe

Pour d’autres, c’est la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, organisée par les Nations unies depuis une résolution de décembre 1999. Objectif : promouvoir le droit des femmes et, surtout, sensibiliser le public, l’informer de la situation des femmes, réaffirmer la nécessité d’un combat indispensable. La preuve en chiffres : la forme la plus courante est la violence physique infligée par le partenaire intime. En moyenne, au moins une femme sur trois dans le monde est battue, victime de violence sexuelle ou autrement maltraitée au cours de sa vie.

Filles/garçons : égalité des genres. Filles/garçons : égalité des genres Les stéréotypes sur les hommes et les femmes vont bon train !

Filles/garçons : égalité des genres

Les « stéréotypes », ce sont des idées toutes faites qu’on ne remet jamais en question et qui nous enferment. Elles sont tenaces. D’autant plus tenaces que les médias les diffusent à grande échelle : télé, cinéma, radio, magazines, pub… Et que, sans nous en rendre compte, nous les propageons nous aussi, y compris dans nos relations. La « Fâme » (ou la Grâce féminine descendue sur terre) Les femmes, qu’elles en soient conscientes ou pas, font l’objet d’une attente, celle de ressembler à la « Fâme » (vous l’aurez compris, c’est le petit nom de l’idéal féminin). Égalité filles-garçons / femmes-hommes. Les inégalités entre les femmes et les hommes en France. Les inégalités entre les femmes et les hommes en France : principaux indicateurs * Données provisoires. ** Troisième trimestre 2016 (données provisoires).

Source : Insee, ministère de l'Education nationale, Ined, Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, Parlement européen - © Observatoire des inégalités Les inégalités entre les hommes et les femmes se réduisent en matière d’éducation En France, les filles représentent 57 % des étudiants à l’université en 2015-2016 contre 43 % en 1960-1961. La situation s’est nettement améliorée ces cinquante dernières années pour elles.