background preloader

Vers un nouveau modèle dans le travail

Facebook Twitter

La nouvelle génération est en quête de sens, pas du café de son N+1. Alors que je lisais tranquillement mon fil Twitter, est apparu un retweet singulier, mentionnant cet article de Madame Figaro au titre prometteur « Le stagiaire roi : ce monstre de la génération Y”.

La nouvelle génération est en quête de sens, pas du café de son N+1

A ce stade, on sent déjà poindre une ironie toute particulière, reposant d’une part sur l’oxymore du stagiaire-roi (après tout, entre le Roi Soleil et le grouillot de bas-fond d’organigramme de la Régie Autonome des Transports Parisiens, il n’y a que 29 675m2 de différence) et d’autre part sur cette tout aussi fameuse qu’inexistante génération Y (un terme qui doit être utilisé tout au plus par 0,4% de la population française, constituée à 50% de journalistes et à 50% de mecs d’agence de pub genre Dark Planneur), mais cet article soulève des problèmes bien plus graves que sa forme maladroite. Bernard Stiegler l'emploi est mort vive le travail - Réinventer le travail à l’ère de l’automatisation.

Une interview de Bernard Stiegler réalisée par Ariel Kyrou pour Culture Mobile. D’ici une vingtaine d’années, l’automatisation va déferler sur tous les secteurs de l’économie mondiale et signer la mort définitive de l’emploi. Et si c’était une vraie bonne nouvelle ? Parce que l’emploi, cette activité privée de sens qui est sanctionnée par un salaire, a détruit le travail, explique le philosophe Bernard Stiegler. Et parce que la fin de l’emploi est l’occasion de réinventer le travail au cœur de nos sociétés du numérique, de construire une économie contributive en lieu et place de cette «économie de l’incurie» qui nous détruit à petit feu... The Future of Work: Creating Purpose-Driven Organizations. It’s time to change the way we work.

The Future of Work: Creating Purpose-Driven Organizations

A bad job is harder on your mental health than unemployment. There can be no doubt that the job market has been more resilient since the financial crisis than many imagined.

A bad job is harder on your mental health than unemployment

Unemployment did not rise as far as was feared and the recovery in employment to pre-recession levels has been quicker than forecast by even the most optimistic labour economists. So, time for some self-congratulatory back-slapping among policy makers then? On the surface of things, at least, it looks like a jobs miracle, despite the belt-tightening of austerity.

L' « Uberisation », nouvelle mythologie française - Les Echos. Foodtruck 101: Pourquoi les hipsters devraient donner des cours à HEC. Le premier manuel américain d’économie hipster est paru.

Foodtruck 101: Pourquoi les hipsters devraient donner des cours à HEC

Au-delà de la blague, il illustre une tendance manifeste: les jeunes entrepreneurs alternatifs sont vus comme des créateurs de marchés «de niche». Mais ils remontent la chaîne de valeur au risque de devenir... mainstream. Il ne sera jamais trop tard pour réussir sa vie professionnelle... Peu sont ceux qui exercent le métier de leur rêve.

Il ne sera jamais trop tard pour réussir sa vie professionnelle...

#Emploi : 32% des salariés français occupent un emploi qui ne satisfait pas leurs attentes. Un tiers des salariés Français sont déçus par leur travail… C’est ce que révèle une étude de Glassdoor, la première communauté dédiée aux emplois et à la carrière. 29% des membres du panel estiment qu’ils ne disposaient pas d’informations suffisantes sur leur poste quand ils l’ont accepté parmi d’autres raisons.

#Emploi : 32% des salariés français occupent un emploi qui ne satisfait pas leurs attentes

Alors, pourquoi un tel désenchantement ? Maddyness vous propose d’en savoir plus. D’après une étude réalisée par Glassdoor auprès d’employés de 16 à 64 ans, travaillant à temps plein et/ou partiel, les Français ne sont pas entièrement satisfaits de leur travail. Les français trop exigeants ? Par dépit ou par choix, 32% des salariés français occupent un emploi qui ne satisfait pas leurs attentes. Par hâte et à cause de la conjoncture actuelle, beaucoup de français ne prennent pas assez de temps pour analyser le travail proposé. La fin de la société du Travail ? Lâchez-nous avec la valeur travail !

Voici venu le temps des contradictions.

Lâchez-nous avec la valeur travail !

Entre les discours sur le travail que vous - élus, dirigeants, syndicats, prétendants au pouvoir - proférez et les preuves objectives, un gouffre s'est creusé. Les tâches les plus variées nous échappent chaque jour au profit des machines, et pourtant vous érigez encore l'emploi en garant de tous nos droits - santé, vieillesse, citoyenneté - et de notre bonheur. Vous affirmez que le travail est la voie de conquête de notre liberté et de notre indépendance. Ces jeunes talents qui partent en courant. Par manque de vision, de flexibilité et de confiance en leurs collaborateurs, les organisations traditionnelles ne savent plus recruter ni retenir les profils qui pensent et agissent en dehors des cadres.

Ces jeunes talents qui partent en courant

Ces derniers, sans terrains d’action et d’expression suffisants, préfèrent de plus en plus souvent tenter leur chance ailleurs. Pourtant, eux seuls peuvent tirer les entreprises de leur torpeur et les accompagner dans un monde en transition qu’elles ne comprennent plus (ou moins). En 2002, le réalisateur Cédric Klapisch marquait une génération entière avec la dernière scène de L’Auberge Espagnole : Xavier (Romain Duris) fuit en courant le Ministère des finances où il doit commencer son job, ivre de liberté. Jacques Attali: "Prenez le pouvoir sur votre vie!" Jacques Attali : « Ceux qui pensent “out of the box” ont toujours été ceux qui font progresser la société »

Au printemps dernier, Jacques Attali publie sur son blog de l’Express un article intitulé Débrouillez-vous.

Jacques Attali : « Ceux qui pensent “out of the box” ont toujours été ceux qui font progresser la société »

America, say goodbye to the Era of Big Work. For much of the past century, the Era of Big Work — the 40-hour workweek and its employer-provided benefits — were the foundation of our economy.

America, say goodbye to the Era of Big Work

That was then. Now, independent work is the new normal. Les moins de 20 ans veulent être leur propre patron. Les jeunes de la Génération Z ne veulent pas entendre parler de l'entreprise que connaissent leurs parents. Ils se rêvent en entrepreneurs et ne sont pas hostiles à connaître plusieurs métiers. Ce sont les jeunes de la Génération Z. Diffusion le 24 février à 20h50. « Le Bonheur au travail » est disponible en replay pendant 60 jours, ainsi qu’en VOD et DVD à la demande. Le documentaire a été diffusé le mardi 24 février 2015 à 20h50. La crise économique touche le monde entier, mais dans ce magma de déprime, il existe cependant des entreprises où règne le bonheur. Aujourd’hui, le niveau d’éducation de plus en plus élevé et la révolution numérique changent la donne. AI, Robotics, and the Future of Jobs.

Key Findings The vast majority of respondents to the 2014 Future of the Internet canvassing anticipate that robotics and artificial intelligence will permeate wide segments of daily life by 2025, with huge implications for a range of industries such as health care, transport and logistics, customer service, and home maintenance. But even as they are largely consistent in their predictions for the evolution of technology itself, they are deeply divided on how advances in AI and robotics will impact the economic and employment picture over the next decade.

We call this a canvassing because it is not a representative, randomized survey. Its findings emerge from an “opt in” invitation to experts who have been identified by researching those who are widely quoted as technology builders and analysts and those who have made insightful predictions to our previous queries about the future of the Internet. (For more details, please see the section “About this Report and Survey.”) INVENTER LE FUTUR DE L’EMPLOI… TOUT UN MÉTIER ! Ou la nécessité de changer de méthode pour réfléchir aux métiers de demain 65 % des écoliers d’aujourd’hui pratiqueront, une fois diplômés, des métiers qui n’ont même pas encore été inventés », estime le Département d’État américain du travail. Cette prévision oblige à mettre au clou les vieilles méthodes de gestion prévisionnelle de l’emploi pour adopter des pratiques prospectives créatives. Et si c’était le moment ? #jecreemaboite. Le monde de demain selon Pierre Alzingre.

« La Génération Z est plus solidaire, plus entreprenante que les générations précédentes [...]. Je suis certain qu'elle va faire exploser les régimes en place, non par la révolution, mais par une simple clarté d’esprit associée à la force de l’action. Pierre Alzingre est le fondateur de Visionari, une agence de conseil en innovation qui aide les marques et les entreprises autour de deux objectifs: développer la marque comme un symbole de qualité et de garantie, et concevoir l’innovation comme un outil de management et de pérennité pour l’entreprise. Visionari conçoit également des événements collaboratifs comme La Start-up est dans le pré, Start’up Lycées ou Start'up Game dans les universités ou les écoles de commerce.

Unshackle the Middle Class. This is a guest post by Scott Kupor, managing partner, Andreessen Horowitz. We are holding back the middle class in America. But it’s not for the reasons you think, and the culprits are not those most people think of.

The Free-Lance Economy

Travail.