background preloader

Space

Facebook Twitter

Espace. Aller sur la Lune en quatre heures pourrait être bientôt envisageable. Perplexes devant la technologie de l’EM Drive, qui permet théoriquement de rejoindre la Lune en quatre heures, les scientifiques ont reconnu qu’il fonctionnait.

Espace. Aller sur la Lune en quatre heures pourrait être bientôt envisageable

“Le rêve du voyage interplanétaire se rapproche, maintenant que les scientifiques ont confirmé que l’engin à propulsion électromagnétique développé par Roger Shawyer fonctionnait”, dévoile The Daily Telegraph. Et pour cause, l’EM Drive peut théoriquement, depuis la Terre, rejoindre la Lune en un temps record de… quatre heures. Le temps nécessaire pour aller de Paris à Bordeaux en TGV. Pourtant, l’EM Drive, développé depuis une quinzaine d’années, avait été la risée des scientifiques. Il défie l’une des lois fondamentales de l’univers : la conservation de la quantité de mouvement selon laquelle pour produire un mouvement dans un sens il faut produire une force dans l’autre. Ce n’est pas le cas pour cette technologie, qui fonctionne sans carburant.

Returning To The Moon Is Ten Times Cheaper Than Thought, And It Could Lead To Mars. Traveling to the Moon just got a whole lot cheaper.

Returning To The Moon Is Ten Times Cheaper Than Thought, And It Could Lead To Mars

A NASA-funded study (PDF) has found that the cost of lunar missions could be reduced by a factor of 10 using a number of techniques – and it could also have implications for getting humans to Mars. The extensive NexGen Space study by the National Space Society (NSS) and the Space Frontier Foundation (SFF) said that partnerships with private companies could return humans to the Moon for $10 billion (£6.4 billion), rather than the previosuly estimated $100 billion (£64 billion) that had turned off potential suitors. China Wants To Build A Lunar Base On The Far Side Of The Moon. In the early 1970s, future Apollo 17 astronaut Jack Schmitt strongly petitioned NASA to land the Apollo 17 mission on the far side of the moon, ultimately to no avail.

China Wants To Build A Lunar Base On The Far Side Of The Moon

His argument was that it would have provided unique science on a fascinating region of the lunar surface, but NASA deemed it too risky for a manned mission at the time. Now, more than 40 years later, China is planning to achieve this goal in 2018 or 2019, albeit with an unmanned lander and rover, by becoming the first nation to land on the far side of the moon – and they want it to be a stepping stone to eventually having a manned lunar base on the surface. The stationary lander and rover will jointly be called Chang’e 4, a successor to the Chang’e 3 mission, which touched down on 14 December 2013. Les USA effrayés par un satellite russe. Mots-clés : États-Unis, Menace, Russie, satellite sputniknews.com Cosmos 2504, un satellite russe de communication militaire lancé en mars 2015, a été perçu par le Pentagone comme un missile antisatellite, rapporte SpaceNews.

Les USA effrayés par un satellite russe

Selon le Pentagone, le satellite aurait effectué au moins 11 manœuvres en orbite, pour se rapprocher du dernier étage du lanceur qui l’y avait propulsé. « Une telle capacité à manœuvrer en orbite atteste, bien que pas nécessairement, qu’il s’agit un missile antisatellite orbital », lit-on sur SpaceNews Les représentants de la Force aérienne des États-Unis ont annoncé antérieurement qu’ils surveillaient les satellites, et qu’ensuite, des experts indépendants les ont rejoints. Selon John Sheldon, directeur de l’Institut George Marshall, les manœuvres du satellite montrent que « des capacités sont entre les mains de pays (de la Russie et de la Chine, ndlr) qui pourraient causer des ennuis aux États-Unis ». Lire la suite sur sputniknews.com » L'astrophysicien Stephen Hawking se lance à la recherche d'extraterrestres. Son objectif : observer les confins de l'espace à la recherche d'une vie intelligente.

Actualités > À Chaud > L'astrophysicien Stephen Hawking se lance à la re ...

L'astrophysicien Stephen Hawking se lance à la recherche d'extraterrestres. Son objectif : observer les confins de l'espace à la recherche d'une vie intelligente

À Chaud #Recherche L'astrophysicien Stephen Hawking se lance à la recherche d'extraterrestres. Son objectif : observer les confins de l'espace à la recherche d'une vie intelligente "Dans un univers infini, il doit y avoir des traces de vie" : le célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking lance à Londres un programme ambitieux visant à observer les confins de l'espace à la recherche d'une vie intelligente extraterrestre. Soutenu par le physicien et entrepreneur russe Youri Milner, ce projet de 10 ans, baptisé Breakthrough Listen et doté de 100 millions de dollars (92 millions d'euros), est présenté comme le plus ambitieux jamais entrepris pour trouver un signe d'intelligence extraterrestre. "Dans un univers infini, il doit y avoir des traces de vie.

"Mais la récompense serait tellement colossale que le jeu en vaut la chandelle, même si les chances de succès sont faibles. " Partager.