background preloader

Témoignages blogs handicap

Facebook Twitter

Blog de ZA- ergo et passionnée. Modifié le 12 novembre 2012 (il était temps !) Je suis actuellement étudiante en deuxième année d'ergothérapie à l'école de Lyon. Je suis rentrée à l'école sur dossier, suite à un parcours un peu chaotique (mais toujours dans la même direction : le travail avec les personnes handicapées) Voici un peu mon parcours : J'ai fait une licence en Activité Physique Adaptées. C'est à dire pour travailler en EPS (""sport"") avec des personnes handicapées, quel que soit le handicap. J'ai fait plusieurs stages très intéressants, mais comme le cursus français était peu innovant je suis partie faire ma dernière année au Québec où j'ai pu voir des méthodes d'interventions très nombreuses et très diverses, mais pour la plupart très peu pratiquées ici.

J'ai reçu un début de formation dans plusieurs de ces méthodes. Une orthophoniste qui nous donnait des cours m'a transmit sa passion pour la communication alternative. Après ça, j'ai eu le temps de réfléchir, plus posément. A part ça : Rare Connect : communauté de patients atteints de maladies rares ... | Handicap & enfance. Frédérique Fossier, consultante handicapée au service des professionnels du Tourisme, de l'Hôtellerie et de la Restauration. Frédérique Fossier, consultante handicapée au service des professionnels du Tourisme, de l’Hôtellerie et de la Restauration répond à 4 questions touchant à la problématique du handicap dans ces secteurs spécifiques. Quels sont pour vous les enjeux de la loi de 2005, l’accessibilité et le handicap pour le secteur du tourisme et de l’hôtellerie ? Trop souvent on limite la “loi handicap”, à l’accessibilité des lieux publics aux personnes en situation de handicap moteur, mental, psychique, auditif et visuel.

Mais d’autres publics sont concernés : les personnes âgées, par exemple, les familles nombreuses avec des enfants en bas âge et plus généralement toutes les personnes qui vont connaître une gêne ou un handicap temporaire au cours de leur vie. Les sites de visite, les hôtels, les restaurants doivent pouvoir adapter leurs produits et leurs services en fonction de l’évolution des populations mais aussi de leurs exigences en matière de qualité, de sécurité et de confort. Bien sûr. Blogs & Livres - Témoignages. Le Septentrion Infos » Joseph Rassia, handicapé visuel : un exemple de courage et de ténacité. Journal de Lou - un petit prince pas comme les autres. Lectrice ou lecteur qui arrivez ici, par hasard ou non, Bienvenue en ces pages où vous découvrirez l’incroyable histoire de Lou, le petit prince de la musique, un petit bonhomme singulier.

Parmi bien d’autres choses, vous découvrirez comment en trois ans seulement, il a appris à jouer de ses dix doigts au piano. Vous irez à la rencontre du mouton, maudit puis amis, de Monsieur René, de Jordi et de tant d’autres personnages. A la rencontre de la réalité de notre famille aussi. En ces lieux sont consignées six années de vie, avec ses rires et ses larmes. C’est « Le journal de Lou », rédigé par son papa, scénariste et réalisateur, qui un jour, a choisit de s’immerger par l’écriture dans la réalité de son fils, pour tenter de le comprendre et ainsi trouver des clés pour le sortir de son monde.

Bonne promenade en ces lieux, qu’elle soit méthodique et chronologique (archives) ou aventureuses (de liens en liens dans le corps des textes). Au fait, c’est quoi la mer ? Luc Boland alias Bèrlebus. La dépendance, ce combat de chaque instant. - Blog: Ma vie, mon handicap, mes emmerdes. Me voilà face à mon clavier pour vous parler d'un sujet sensible: la dépendance. Sujet sur lequel je pourrais vous parler pendant des heures, tellement il me touche de près. En ce qui concerne la définition du mot dépendance dans le dictionnaire, il s'agit du rapport de liaison étroite entre quelque chose et ce qui le conditionne, le régit. Pour préciser le sujet avec une approche qui m'intéresse plus particulièrement, je dirais surtout que la dépendance peut être définie comme la perte d’autonomie et l’incapacité pour une personne d’effectuer les gestes essentiels de la vie quotidienne, comme se lever, faire sa toilette, s’habiller et se déplacer chez soi ou à l’extérieur.

Des actes anodins quand on est en pleine forme, mais qui demandent des efforts considérables quand la dépendance s’installe. Les termes d’autonomie et de dépendance ne sont pas opposés car l’autonomie se réfère au libre arbitre de la personne alors que la dépendance est définie par le besoin d’aide . Documents témoignages. Blog d'un accidenté de la vie. Blog- le papillon à roulettes. Témoignage : Le blog des parents d'enfants en situation de handicap. Il n’y a pas si longtemps que cela nous avons eu un épisode neigeux et glacé... Pour les voitures ce n’étaient pas évident mais les grands axes étaient dégagés et ça circulait tant bien que mal, pour les piétons ce n’était pas évident non plus, glissade et j’en passe, pour les fauteuils alors là c’était la galère dès que ça dépasse 3cms c’est l’enfer… et pas seulement sur le sol mais aux mains, les mains courantes d’un fauteuil manuel touchant la neige si vous n’avez pas de gants imperméables vous arrivez vite à avoir les mains gelées.

C’est donc dans ce contexte qui a duré une semaine chez nous, que ma fille étudiante a fait le chemin résidence – université et retour pour pouvoir assister aux cours. La galère... surtout quand on ne veut pas d’aide au sacro-saint mot d’autonomie… une personne lui a proposé son aide, puis une deuxième… une troisième et là oh miracle elle a accepté… En période climatique difficile, comme la neige, la solidarité est là encore faut-il l’accepter.. . Dyslexique, j’ai appris à ne plus avoir honte, à ne pas me trouver bête. Blog handi-moi oui. La solitude de l'handicapé. 0inShare Bonjour, Nous connaissons, mon mari et moi, un voisin (dans le building d'à côté) polyhandicapé de naissance se déplaçant en fauteuil électrique, qui se plaignait récemment de sa grande solitude, oublié entr'autre par sa famille.

Il a également difficile à lire à cause de problèmes aux yeux. Il nous disait qu'il y a bien sûr des personnes, qui comme nous d'ailleurs , parlent parfois avec lui mais c'est si sporadique, A part son médecin et l'assistant social qui s'occupent de lui (consultations une fois tous les x temps), il fréquente d'autres handicapés, du coin, dans le même cas que lui. Nous ne saurions pas assumer plus si ce n'est que de lui apporter parfois des crêpes, un morceau de gâteau ou autre chose, ce que nous faisons déjà. Nous lui avions proposé d'aller boire un verre et avons même du mal à trouver le temps nécessaire pour le faire.

Romain mon histoire d’enfant différent · Romain mon histoire d'enfant différent. Bonjour, bienvenu dans mon blog : Romain mon histoire d’enfant différent. Tout commence il y a 8 ans, vous allez découvrir quelques lignes de ma vie que nous avons décidé de partager avec vous. Et oui je suis né il y a 8 ans la veille de la fête des mères après 9 mois de grossesse de rêve comme dit maman.

Je suis arrivé à l’aube, je suis un beau bébé de 49 cm pour 3 kg 500. Grâce à moi maman et papa deviennent des parents. Après quelques jours à la maternité c’est le grand saut : Je découvre ma maison. Maman et papa se débrouillent pas mal malgré les courtes nuits. Vers l’âge de 1 an mes parents se posent des questions sur mon développement moteur mais sont rassurés par le pédiatre.

Je manque d’appétit et je prends difficilement du poids. Là aucun doute pour lui il y a bien un problème. Mes parents sont effondrés car ils étaient loin d’imaginer cela après ces mois de bonheur. Nous attendons plusieurs semaines pour passer l’IRM. C’est la galère je suis très limité dans mes mouvements.

L’histoire de Damien Seguin - L'association Des Pieds et Des Mains. Skipper handicapé, né sans main gauche, il est un homme de défis, engagé, volontaire et courageux, doué d’une force mentale hors norme et d’une abnégation totale que ce soit pour les Jeux Paralympiques, les transats en solitaire (10èmede la dernière Route du Rhum!) Ou pour son association «des pieds & des mains»en faveur de l’insertion des enfants handicapés dans les sports nautiques.

Une volonté sans faille Une médaille d'Or au JO d'Athènes, une médaille d'argent aux Jeux de Pékin, de nombreuses places d'honneurs, des titres de champion du monde et de France... autant de magnifiques résultats qui témoignent du talent et de la persévérance de Damien. Tenace et passionné, il n'a de cesse, quelque soit les supports (quillards de sport, dériveurs, catamarans, Figaro...) et les compétitions (valide ou handisport), de démontrer que son handicap n'est pas un frein à l'expression de son talent et à la réalisation de ses rêves. Palmarès : Papa d'une fillette autiste- Témoignage et jeux vidéos... Depuis quelques mois, nous nous adonnons à un nouvel atelier maison : le théâtre! Pourquoi? Parce que le théâtre touche à tout, et notamment à certaines difficultés que rencontrent Claudia et Gabrielle, nos deux petites autistes. Le théâtre c’est le bien être du corps, la respiration calme et maîtrisée, le travail sur les expressions faciales des émotions que Gabrielle investit énormément, et pour notre Claudia plus avancée, le théâtre c’est aussi décomposer et maîtriser un geste simple qui était brusque, identifier les codes sociaux en jouant des situations quotidiennes ou se décentrer, sortir de soi en inventant un personnage de toute pièce qui parle, a une vie, un caractère: un autre loin de soi à comprendre.

Cet atelier théâtre a été rendu possible par le développement de la faculté d’imitation de Gabrielle, l’entrainement aux jeux de mimes, un peu de schéma corporel et de jeux sportifs! Gabrielle imite particulièrement sa soeur: coloriage et grimaces! Oui mais quoi? @Océarium Un rire? La peine de naître ? FONDATION MOTRICE. Catherine, maman de François. La PC de François nécessite une organisation adaptée (aménagement du lieu de vie, des déplacements, organisation des vacances, loisirs…) et a une incidence psychologique réelle sur l’équilibre familial que nous devons maintenir pour donner temps et affection à tous nos enfants.Le handicap de François nous demande une énergie colossale mais cependant il est également une vraie source d’enrichissement humain pour notre famille.

Elias Elias est un très grand prématuré, né à 6 mois et 10 jours de grossesse. En 2005, il a subi une opération des muscles ischio jambiers qui lui permet aujourd’hui de marcher. Mon cerveau est abîmé dans la zone des mouvements. Richard Fernandez occupe une place particulière dans La Fondation Motrice : atteint de paralysie cérébrale lui-même, il a été directeur d’un établissement d’accueil de personnes atteintes de PC en Bretagne et administrateur de La Fondation Motrice depuis sa création. Caroline Claudine, sa maman. Les femmes en disent. Enfants autistes : la galère des mères courages. Savas | Des « intermittents du handicap » brisent la glace.

Si la fragilité avait un visage et un corps, ce serait celui de Cindy Archier. Celui de son enfant de 10 ans, Thomas. Ou encore celui de Carole Dumas. Tous trois sont atteints du syndrome d’Ehlers Danlos. Une maladie rare et peu connue. Aussi, pour faire progresser la recherche, les deux Ardéchoises ont créé une antenne de l’association SED 66, association nationale qui compte neuf autres antennes. Leur combat : briser la glace sur une maladie difficile à diagnostiquer. . « Vous imaginez dire tout le temps que vous avez mal partout ? « Le fait de porter un plat, un geste simple pour beaucoup, nous fait pleurer sur la casserole », affirme Cindy Archier, 32 ans. . « C’est le hic. Les deux amies enchaînent les maux depuis toutes petites. . « Nous sommes des intermittents du handicap. Thomas lui, est en CM2 à l’école de Saint-Clair. Il garde le sourire et assure qu’il sera vétérinaire. « Malgré ma maladie, j’y arriverai »

. « Nous avons sans cesse des douleurs » Martin Fromme : vivre et rire avec le handicap. L'illusion du handicap- Blog d'un voyageur aveugle. Appel aux témoignages handicap- Initiative d'Interdépendance. Vis ma vie de sourde » 2012, regard dans le rétro. L’année avait mal commencé. Malgré les efforts pour surmonter les aléas de mon handicap, je n’ai pas pu rester au précédent poste préférant sauver ma motivation professionnelle. Ça paraît bizarre, mais j’y reviendrai quand je serai prête à en parler. Se remettre à la recherche d’un emploi, n’est pas chose aisée pour tout le monde. après de longues années où j’ai travaillé seule.

Encore moins quand on dit qu’on est sourde et qu’on parle. Les idées reçues sont parfois pas toujours vraies. « Sourd-muet » est un mot qui est encore dans le dictionnaire, seulement vouloir résumer la population sourde à ce terme, c’est pas cohérent. Après plusieurs mois d’entretiens effectués à la chaîne certaines semaines, parfois des entretiens décrochés à la dernière minute, tout cela sans téléphoner relève de l’exploit. J’ai pourtant reçu de nombreuses demandes où je devais tantôt rappeler vocalement mon correspondant, tantôt être disponible de suite avec un portfolio et sur Paris. Ciel, mon handicap ! Quand j’ai besoin d’un coup de main pour avancer Engagement 14 - Les accessibilités “Je m’engage à assurer les accessibilités, et des jeunes en situation de handicap dans la qu’elles soient liées au bâti et à la vie sociale, des personnes handicapées de ma commune. » Ce qu’en dit L’ADAPT : En faisant respecter la loi de 2005, notamment pour les aménagements urbains et dans les transports pour tous, la municipalité privilégie l’accessibilité dans l’habitation grâce à l’aide de prise en charge pour les travaux d’aménagement.

Promouvoir le « vivre ensemble » auprès des enfants dès l’école parce qu’ils sont les citoyens de demain est essentiel, tout en garantissant l’accessibilité des Établissements recevant du public (ERP), notamment les universités, les lieux de culture, les services publics administratifs, etc. Il est nécessaire de favoriser l’accessibilité pour les constructions nouvelles et l’accessibilité numérique. Quand la proximité, ça fait du bien Quand les partenariats se créent. Grand Corps Malade : son témoignage inédit sur le handicap | Biographie. Détails Catégorie parente: Le Coin des Livres Catégorie : Biographie Publié le vendredi 14 décembre 2012 07:49 Par Mélina Hoffmann - BSCNEWS.FR / Le ton est donné.

Pourtant, bien loin de s’apitoyer sur son sort, celui que l’on connaissait jusqu’alors pour ses talents de slammeur révélés dans trois albums depuis 2006 et récompensés par deux victoires de la musique en France et deux Félix au Québec, nous livre ici un témoignage inédit sur le handicap. . « J’avais un pote, à chaque fois qu’il s’apprêtait à sortir de la salle pour laisser entrer quelqu’un d’autre, il avait ce putain de réflexe, il disait : « Bon, je vais y aller, ne bouge pas, je vais dire au suivant qu’il peut entrer. » Ah ! Avec ce livre – qu’on ne lâche pas avant de l’avoir fini, soyez-en prévenu ! « Je sors tout juste de l’hôpital où j’étais en réanimation ces dernières semaines. Grand Corps Malade - Patients - Editions Don Quichotte > Lire l'interview de Grand Corps Malade accordée au BSC NEWS MAGAZINE À lire aussi :

Le blog de Séb. L’incroyable dévotion des parents d’enfants handicapés. Vivre avec son handicap. Témoignages de personnes handicapées. Comment vivez-vous votre handicap ? Quelles réactions suscite-t-il auprès de votre entourage et des personnes que vous rencontrez ? Quel message souhaitez-vous transmettre aux personnes handicapées, et à celles qui les croisent ? Nicole Samak Personne de petite taille Ma réaction face à mon handicap : Je vis mon handicap très naturellement, je mène une vie normale.

Cette capacité est due à l’éducation que mes parents m’ont donnée. J’ai été élevée avec, et exactement comme mes grandes sœurs : j’ai fréquenté les mêmes établissements scolaires que tous les enfants et adolescents de mon âge, j’ai appartenu à un mouvement de jeunesse (le DEJJ) pendant 20 ans, j’y ai même encadré des enfants de 7 à 12 ans. Je travaille depuis 20 ans comme comptable au ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Emploi. Ma réaction face à mon handicap : Je n’ai compris mon handicap que de nombreuses années après avoir ressenti les premiers symptômes.

David Assouline Non-voyant. Il n'y a pas de handicap, il n'y a que des différences.