Accusée de fraude par le gendarme de la Bourse américain, la SEC, la banque d'affaires américaine a accepté de payer une amende de 550 millions de dollars. En revanche, aucun accord n'a été trouvé avec Fabrice Tourre, le cadre français de Goldman Sachs au coeur des accusations. C'est la plus grosse amende jamais payée par une entreprise de Wall Street. 550 millions de dollars, soit la somme que Goldman Sachs a acceptée de payer pour solder une plainte de la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de la Bourse américain, qui l'accusait de fraude. Sociétés : Goldman Sachs paye une amende historique Sociétés : Goldman Sachs paye une amende historique
S.E.C. Sues Goldman Over Housing Market Deal
Charges Goldman Sachs With Fraud in Structuring and Marketing of Charges Goldman Sachs With Fraud in Structuring and Marketing of Washington, D.C., April 16, 2010 — The Securities and Exchange Commission today charged Goldman, Sachs & Co. and one of its vice presidents for defrauding investors by misstating and omitting key facts about a financial product tied to subprime mortgages as the U.S. housing market was beginning to falter. The SEC alleges that Goldman Sachs structured and marketed a synthetic collateralized debt obligation (CDO) that hinged on the performance of subprime residential mortgage-backed securities (RMBS). Goldman Sachs failed to disclose to investors vital information about the CDO, in particular the role that a major hedge fund played in the portfolio selection process and the fact that the hedge fund had taken a short position against the CDO. "The product was new and complex but the deception and conflicts are old and simple," said Robert Khuzami, Director of the Division of Enforcement.
Goldman E-Mail Message Lays Bare Conflicts in Trading - NYTimes.
Banks That Bundled Bad Debt Also Bet Against It
Goldman Sachs spécule sur le dos de ses clients Array. Array. Goldman Sachs spécule sur le dos de ses clients - LMOUS Goldman Sachs spécule sur le dos de ses clients
Top Goldman Leaders Said to Have Overseen Mortgage Unit - NYTime
Flash Eco : Le DG De Goldman poursuivi Le directeur général de Goldman Sachs et plusieurs autres dirigeants de la banque d'investissement sont poursuivis par des actionnaires concernant les accusations de fraude portées par les autorités américaines. Robert Rosinek et Morton Spiegel ont déposé deux recours devant la Cour suprême de l'Etat de New York à Manhattan, accusant les dirigeants de la banque d'avoir manqué à leurs obligations en menant une série d'opérations impliquant des CDO ("collateralized debt obligations) liées à des crédits subprime. Le 16 avril, l'autorité des marchés financiers américains a accusé Goldman Sachs de fraude en lui reprochant d'avoir trompé les investisseurs lors de la commercialisation d'un produit financier complexe lié à des crédits immobiliers "subprime". Flash Eco : Le DG De Goldman poursuivi
Goldman Sachs attaqué pour fraude par la SEC : la finance améric
Difficile de croire Goldman - Blogs Philippe Escande
LE MONDE | • Mis à jour le | Par Marc Roche L'étau se resserre autour de Goldman Sachs : depuis vendredi 16 avril, la banque d'affaires new-yorkaise est poursuivie par le gendarme de la Bourse américaine, la Securities and Exchange Commission (SEC), pour une fraude liée aux subprimes, les crédits immobiliers à risque jugés responsable de la récente crise financière. "Des déclarations trompeuses et la dissimulation des faits essentiels sur certains produits financiers liés aux prêts subprimes au moment où l'immobilier résidentiel américain commençait à chuter" : les accusations portées vendredi par la SEC contre Goldman Sachs et l'un de ses traders vedettes, le Français Fabrice Tourre, sont le résultat d'une enquête serrée lancée en décembre 2009. En 2005, le centralien Fabrice Tourre avait mis au point un produit financier basé sur un portefeuille de titres de créances comprenant essentiellement des subprimes. Le système Goldman Sachs en accusation Le système Goldman Sachs en accusation
La fin d'un mythe - SOCIETE FINANCIERE
Les Echos n° 20659 du 19 Avril 2010 • page 29 Le gendarme a finalement sifflé. La décision surprise de la Securities and Exchange Commission (SEC) de déposer une plainte civile pour fraude à l'encontre de Goldman Sachs et de l'un de ses traders chargé des produits structurés, le Français Fabrice Tourre, trente et un ans, a fait l'effet d'une bombe, ce week-end à Wall Street. Derrière l'initiative de la SEC, c'est un gigantesque conflit d'intérêts au sein de la banque la plus profitable de Wall Street (13,4 milliards de dollars de résultat net en 2009) qui est visé. Et depuis la nomination par Barack Obama de Mary Schapiro à sa tête, le 27 janvier 2009, la SEC n'a pas la réputation d'agir à la légère. « De plus en plus d'effet de levier dans le système. Comment la « machine à bulles » est entrée dans la tourmente - B Comment la « machine à bulles » est entrée dans la tourmente - B
Le gendarme boursier veut retrouver son emprise sur les institut
L'affaire Goldman Sachs n'aurait pas de retombées en France à première vue, a indiqué la ministre de l'Economie Christine Lagarde. Mais l'Autorité des marchés financiers, le gendarme de la Bourse, se penche sur le dossier. La banque Goldman Sachs a-t-elle fait des victimes en France? «A première analyse, ce que m'a indiqué le président de l'AMF, Jean-Pierre Jouyet, c'est qu'il n'y avait pas de contrepartie ou partie française» impliquée ou touchée par cette affaire, a indiqué la ministre de l'Economie Christine Lagarde mercredi matin. «Mais cela mérite examen (...) C'est donc à la fin du mois d'avril que l'AMF indiquera précisément» ce qu'il en est. Sociétés : La France se prononcera fin avril sur Gol Sociétés : La France se prononcera fin avril sur Gol
Obama's tactical move? Obama's tactical move? Il y a mille façons de voir l'affaire Goldman Sachs, mais toutes conduisent au même type de conclusion: s'il faut trouver à qui profite le crime dont est accusée depuis quelques jours la plus célèbre banque d'affaires au monde, c'est en premier lieu à l'administration Obama. Quelle magnifique occasion pour imposer enfin sa réforme de la régulation financière et dompter Wall Street. La plainte déposée par la Securities dans Exchange Commission (SEC), le gendarme des marchés financiers américains, contre «Government Sachs», soupçonné d' avoir poussé des clients à investir dans des titres de crédits hypothécaires tandis que dans le même temps la banque pariait sur leur effondrement, n'est pas une accusation très nouvelle. Souvenons-nous. Les hommes en or de Goldman Sachs étaient sortis grands vainqueurs de la crise des subprimes.
LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sylvain Cypel Le dépôt d'une plainte pour "fraude" à l'encontre de Goldman Sachs par la Securities and Exchange Commission (SEC, contrôleur des marchés financiers américains), vendredi 16 avril, constitue-t-il le début de la curée contre Wall Street que beaucoup attendaient depuis l'éclatement de la bulle des titres hypothécaires ? Etant donné l'importance de la cible - Goldman est la plus célèbre banque d'affaires au monde -, beaucoup estiment aux Etats-Unis que l'affaire n'en restera pas là. Le scandale Goldman Sachs arrive à point nommé pour la réforme d Le scandale Goldman Sachs arrive à point nommé pour la réforme d
Jacques Attali: Goldman, le volcan et nous | slate Jacques Attali: Goldman, le volcan et nous | slate Il est parfois des coïncidences hautement symboliques: au moment même, où, en attente à l'aéroport de La Guardia, New York, d'un avion pour Washington, j'apprenais que mon retour à Paris le lendemain serait sans doute compromis par l'éruption du volcan islandais, un ami voyageant avec moi me présentait un financier, attendant, lui, un avion pour Boston: John Paulson. L'homme qui a construit une immense fortune en pariant sur l'effondrement de Wall Street, parce que, pensait-on, il avait été l'un des très rares à prévoir la crise des subprimes et à avoir très lucidement parié sur la baisse de certains produits titrisés que les autres financiers s'arrachaient.
Les poursuites contre Goldman Sachs pourraient toucher d'autres
Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters | • Mis à jour le Au cours du 1er trimestre de 2010, Goldman Sachs a doublé son bénéfice net par rapport au 1er trimestre de 2009 en engrangeant 3,2 milliards de dollars, a annoncé la banque américaine, mardi 20 avril. Le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 12,7 milliards de dollars, en hausse de 35 % sur un an, alors que les analystes prévoyaient en moyenne 11,1 milliards de dollars. "Notre performance du premier trimestre reflète l'apparition de nouveaux signes de croissance économique", a commenté Lloyd Blankfein, PDG de la banque, insistant sur la gestion "disciplinée" de l'entreprise. Malgré sa bonne santé économique, l'établissement, soupçonné de fraude, va devoir s'expliquer. Le Royaume-Uni ouvre à son tour une enquête sur Goldman Sachs -
F.S.A. Investigating Goldman Sachs - DealBook Blog 6:03 a.m. | Updated The Financial Services Authority, Britain’s financial regulator, said Tuesday it had opened a formal investigation into Goldman Sachs in relation to recent accusations that the firm had defrauded investors, Julia Werdigier reports in The New York Times. “Following preliminary investigations the F.S.A. has decided to commence a formal enforcement investigation into Goldman Sachs International in relation to recent S.E.C. allegations,” the regulator, based in London, said in a statement, without giving more details on the investigation. “The F.S.A. will be liaising closely with the S.E.C. in this review.” Pressure on the British regulator to investigate Goldman Sachs’s international business outside the United States mounted since the Securities and Exchange Commission filed a civil fraud suit against the bank on Friday.
FSA statement on Goldmans Sachs International
Goldman Explosion Deserves Apology: Roger Lowenstein (Update1) -
Goldman Sachs poursuivie pour fraude par la SEC pour duplicite. Au moment d'atterrir hier soir après un voyage d'affaires de dix jours en Chine et au Japon, la nouvelle de la poursuite de Goldman Sachs pour son rôle dans les Collateralized Debt Obligations (CDOs) me rappelle a la réalité financière. Décidément, l'honorable banque d'affaires semble avoir réussi à devenir l'épicentre du séisme qui ravage Wall Street : des bonus extravagants, des techniques financières visant à camoufler la dette grecque, et maintenant les CDOs. Il ne fait aucun doute que Goldman Sachs a été a l'origine de la création de ce marché. Dans un article publié par Business Week le 1er avril 2010 (il y a des choses qui ne s'inventent pas) et intitulé « Goldman Sachs : ne nous blâmez pas », les cadres dirigeants de Goldman ont tenté d'expliquer qu'ils sont également les victimes d'un marché et non l'un des acteurs de ce drame qui a couté des milliards à de nombreux Etats, entreprises et épargnants et a failli mettre la finance en faillite.
« Le grand déballage ne fait que commencer » - BANQUE GOLDMAN SA
Le syndrome Goldman Sachs frappe toute la finance Objet de scandales à répétition, la banque Goldman Sachs est en train de devenir l'emblème des problèmes déontologiques au sein des banques d'investissement. Le premier scandale concernait le transfert par Goldman Sachs de son exposition "subprimes" à l'assureur AIG, finalement sauvé par le contribuable en septembre 2008. Une deuxième polémique a concerné le camouflage de la dette souveraine grecque.
Goldman Sachs: No Apologies
Messieurs de Goldman Sachs, c'est quoi cette "merde"? - Great Am Un régal ! Toute la journée ce mardi, de 10 heures du matin jusqu’à 20h40, sans même une pause déjeuner, les dirigeants de Goldman Sachs ont été à la merci du peuple, via les sénateurs et les caméras de télévision. Cloués dans une petite salle du Capitole, les princes de Wall Street étaient enfin au pilori, interrogés et admonestés par un jury de neuf sénateurs, démocrates et républicains tous aussi coriaces les uns que les autres. Chacun des dirigeants de Goldman avait devant lui un énorme classeur, contenant toutes les preuves assemblées par le Sénat américain en 18 mois d’enquête. On aurait dit que les sénateurs avaient contrôlé leurs devoirs et obligeaient ces vilains garnements à plonger le nez dans leurs classeurs pour voir toutes les fautes et tricheries qu'ils ont commises. Pour revivre l'audition heure par heure, voir les "live-bloggings" de cbs ou du nyt par exemple.
Exclusive: Goldman knew for months charges were possible | Reute
Did Goldman And Tourre Break FINRA Regulations By Not Reporting
Fabrice Tourre : « Il faut que je saute, merci, au revoir » - BA
Tourre Takes Time Off From Goldman
"Fabulous Fab", le Français au cœur de l'enquête - LeMonde.fr#en
Affaire Goldman Sachs : découvrez les emails édifiants du petit
Goldman Sachs : publication de courriels embarrassants - BANQUE
Fabrice Tourre : « C'est un peu comme Frankenstein qui se retour
Impact on the sector
Les enquêtes se multiplient en Europe - BANQUE GOLDMAN SACHS
Les leçons des affaires Goldman - BANQUE MARCHE MONETAIRE ENTREP
Les banquiers au tribunal - BANQUE JUSTICE POLICE GOLDMAN SACHS
Les lois de Goldman - Les Echos.fr
Simon Johnson: "If John Paulson Avoids Charges, It Shows How Bro
Guest Post: Goldman's Blueprint For Dumping Toxic Assets: How Th
Blankfein, Cohn And Viniar Were All Closely Supervising Goldman'
The One Last Ethical Bank? Bear Stearns Just Said No To The Gold
Goldman Cracks | zero hedge
Germany To Add To Goldman's Headaches, Prepares To Sue Firm | ze
Goldman Sachs : soupçons de délit d'initiés - BANQUE GOLDMAN SAC
Le Sénat accuse Goldman Sachs d'avoir alimenté la bulle immobili
Sociétés : Goldman Sachs : ouverture d'une enquête c
Sociétés : Les leçons de Goldman Sachs
Wall Street Faces Call to Stop Betting Against Customers - WSJ.c
Goldman Sachs's Hudson Mezzanine CDO Subect Of New Probe By SEC
Goldman Sachs Hudson CDO Said to Be Target of Second SEC Probe -

Je dirais que la 1ere option est quasi certaine, et la seconde très probable ;) La plainte est en préparation depuis des mois (cf article "Wells Notice" du PT), et c'est de notoriété publique depuis au moins 2 ans que GS et Paulson étaient short sur les subprimes, donc ca me parait un peu gros! Sans oublier la chairman de la SEC nommée par Obama, ca doit aider à coordonner les calendriers :D by barbeuz Apr 28

Disons qu'il a une différence entre décaler l'attaque d'une semaine pour que ça aille bien avec le discours ou décaler l'attaque de 6 mois pour s'assurer de la puissance de son impact :) by PED Apr 28

Je sais pas si la question mérite d'etre posé, c'est trop gros pour ne pas etre un hasard! ;) (de mémoire, ils ont attaqué le jour ou Obama faisait un discours pout lancer la réforme financière....) by barbeuz Apr 28

La question qui n'et jamais vraiment posée est de savoir si la SEC a attendu la fin de la réforme de la santé pour lancer les accusations et placer d'emblée les débats sur cette réforme sur de bonnes bases pour les démocrates... by PED Apr 28

Bravo pour ton très bon pearltree sur GS. Je me suis permis de le réutiliser dans un de mes articles de blog ;-) http://reversus.fr/2010/04/20/accuse-goldman-sachs-levez-vous/ by reversus Apr 20