background preloader

Badamt

Facebook Twitter

Gouvernements régionaux : la parité homme femme peine à s'imposer. Sur les 13 ministres que comptent la Région wallonne et la Fédération Wallonie-Bruxelles, seules 3 femmes décrochent un portefeuille de compétences.

Gouvernements régionaux : la parité homme femme peine à s'imposer

Visiblement, lors de la formation des gouvernements régionaux, la parité homme femme ne se trouvait pas dans les priorités des présidents de partis. Vie Féminine : « la 6e réforme de l’État va creuser les écarts entre les hommes et les femmes » Égalité homme femme : la Déclaration de Pékin donne la marche à suivre Suite logique aux élections, les élus - légitimes représentants du peuple - forment les gouvernements. Comme un contrat noué avec l’électeur, ces heureux agents du pouvoir s’engagent à représenter au mieux le peuple qui les a choisis. Où sont les femmes ? Une seule femme assure une fonction ministérielle dans le gouvernement wallon. Peu de femmes mais beaucoup d’ambitions. LA PLACE DES FEMMES DANS LA VIE POLITIQUE. En France, malgré l'ordonnance du 21 avril 1944 qui prévoit que " les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes ", le nombre des femmes élues au Parlement ou dans les assemblées territoriales reste assez faible : le Parlement compte moins de 10 % de femmes, le pourcentage de femmes membres de conseils municipaux s'élève à 22 %, et les femmes constituent environ le quart de l'effectif des conseils régionaux.

LA PLACE DES FEMMES DANS LA VIE POLITIQUE

Afin de remédier à l'insuffisante représentation des femmes dans la vie politique, la loi constitutionnelle du 8 juillet 1999 relative à l'égalité entre les femmes et les hommes a modifié deux articles de la Constitution. Elle a ajouté : - à l'article 3, un cinquième alinéa, selon lequel : " La loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives " ; LA PLACE DES FEMMES DANS LA VIE POLITIQUE.

Femme en politique française

Place des femmes en politique en France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Place des femmes en politique en France

La place des femmes en politique en France a évolué au fil des siècles. Alors qu'au Moyen-âge, nombre d'entre elles ont accès à certaines fonctions importantes et exercent le pouvoir, leur statut change sous l'Ancien régime : les lois entourant la succession des enfants de Philippe IV condamnent de jure et de facto les femmes à un rôle non politique. Une phase d'émancipation voit ensuite le jour. Elle va des premières revendications de la Révolution, avec Olympe de Gouges et Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt, à celle des féministes de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle telles Louise Weiss jusqu'à une forme plus moderne, dans une France encore en proie aux inégalités, comme Simone de Beauvoir ou Françoise Giroud. Cours Histoire Tle STMG : Les femmes dans la société française. Manuel Hachette 2013 4 heures.

Cours Histoire Tle STMG : Les femmes dans la société française

Pour une femme politique, être appelée par son prénom, "ça donne envie de cogner" Le Parisien, Le Figaro, Newsweek...

Pour une femme politique, être appelée par son prénom, "ça donne envie de cogner"

Ces journaux ont un point commun: avoir, au moins une fois, titré "Najat", "Germaine" ou "Sarah". Plutôt que "Najat Vallaud-Belkacem", "Germaine Tillion" ou "Sarah Palin", leur nom entier. Roselyne (Bachelot) a poussé un coup de gueule contre cette pratique de plus en plus répandue, dans le Grand 8 du mercredi 27 mai. "On minimise les femmes" "Ça me donne envie de cogner" s'est insurgée l'ex-ministre de la Santé.

>> Voir la vidéo de Roselyne Bachelot s'énervant sur le plateau du Grand 8, mercredi 27 mai Cette manie d'appeler les femmes politiques par leur prénom serait donc une pratique machiste. Najat Vallaud-Belkacem ne le voit pas de cet oeil. Parité et égalité hommes-femmes : une réalité ?  - Citoyenneté et démocratie Découverte des institutions. <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.

Parité et égalité hommes-femmes : une réalité ?  - Citoyenneté et démocratie Découverte des institutions

</p> Quelques dates clés 1791 : Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne d’Olympe de Gouges, dont le préambule commence ainsi : "Les mères, les filles, les soeurs, représentantes de la nation, demandent d’être constituées en Assemblée nationale". 1804 : Le Code civil donne aux femmes des droits civils mais leur refuse les droits politiques. 1893 : Octroi du droit de vote aux femmes en Nouvelle-Zélande, premier pays au monde à l’accorder ; la Grande-Bretagne (pour les femmes de plus de 30 ans jusqu’en 1928) , la Suède et l’Allemagne l’accordent en 1918, le Canada et les Pays-Bas en 1919, les États-Unis en 1920 (quelques États l’avaient déjà adopté avant ). 21 avril 1944 : L’ordonnance d’Alger accorde le droit de vote aux femmes françaises. La place des femmes dans la vie politique et sociale de la France au 20e siècle.

Les hommes et les femmes dans la vie active. L’égalité entre les sexes, ancrée dans la Loi fondamentale, a beaucoup avancé en Allemagne, comme dans toutes les sociétés modernes.

Les hommes et les femmes dans la vie active

Ainsi, dans le domaine de l’éducation, les femmes n’ont pas seulement rattrapé les hommes, elles les ont même dépassés. Dans les lycées, les filles représentent 56% des bacheliers ; le pourcentage de jeunes femmes parmi les étudiants de première année s’élève à 50%. Et 42% des doctorats sont décernés à des femmes. Un nombre croissant de femmes exerce un métier. Et travailler devient de plus en plus important pour elles avec la législation sur les pensions alimentaires en cas de divorce, qui est entrée en vigueur en 2008. Femme/Politique ?