background preloader

Azurea

Facebook Twitter

Site d'information du Dossier Médical Personnel - DMP. Bases de données Eco-Santé en ligne. France, Régions & Départements, Québec (IRDES Institut de Recherche et de Documentation en Economie de la Santé) M6 dévoile la pharmacie du XXIe siècle.

CE SOIR À LA TÉLÉ - Coincé entre la réduction des marges imposées par l'État et la pression des grandes surfaces, le pharmacien doit inventer un nouveau modèle de proximité et adopter des stratégies de vente empruntée à la grande distribution.

M6 dévoile la pharmacie du XXIe siècle

Capital fait le point sur M6. À Troyes, un drive permet aux patients de retirer leurs médicaments depuis leur voiture. Ailleurs, l'accueil se fait sur écran, et les marques distributeurs compétitives jouxtent les marques traditionnelles, le merchandising faisant le reste. Des pharmaciens suivent des stages de micronutrition, de prise en charge des diabétiques ou de sevrage tabagique et ont accès à un petit logiciel indiquant les prix des proches concurrents. Relais de croissance : les pharmacies peaufinent leurs animations. Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr. MEDICOO : Le moteur de recherche de la santé médicale. Archimedox - Tous les documents médicaux de référence.

Site Santé, Encyclopédie Médicale, Info, Dictionnaire Médical, Définition. - Vulgaris Médical. Marisol Touraine dévoile sa stratégie e-santé. Marisol Touraine a présenté aujourd’hui sa stratégie nationale e-santé 2020.

Marisol Touraine dévoile sa stratégie e-santé

L'objectif de ce plan est d'accompagner les acteurs du système de soins dans le virage numérique. « Le numérique est comparable au bouleversement apporté par l’électricité à la fin du XIXe siècle. Il s’est inscrit dans chacun de nos gestes du quotidien, et constitue un terreau nouveau, incroyablement fertile et prometteur, qui permet l’éclosion chaque jour de nouvelles inventions ». C'est avec ces mots enthousiastes que Marisol Touraine a présenté ce lundi sa stratégie nationale e-santé 2020. Dans les locaux de la start-up parisienne BePatient, elle a dévoilé un plan s’articulant autour de quatre grandes priorités. La première consiste à développer la médecine connectée à travers un plan « big data » en santé, « pour mieux comprendre les maladies, mieux accompagner les patients et mieux anticiper les crises sanitaires ».

Simplifier les démarches administratives Tout commence par la sécurité. Facebook rachète Moves, une application dédiée à la santé. #Apple prêt à frapper un grand cou. Ça y est, AXA conditionne un avantage santé à un objet connecté. Nous mettions encore en garde contre cette dérive la semaine dernière au sujet de Samsung et de sa base de données médicales, alimentée grâce aux objets connectés qui se proposent de surveiller en temps réel notre rythme cardiaque, la distance que nous parcourons à pied ou la qualité de notre sommeil.

Ça y est, AXA conditionne un avantage santé à un objet connecté

Parmi ceux qui ont le plus d'intérêts à acheter les données personnelles stockées et vendues par les géants de l'informatique grand public figurent en première ligne les assurances santé, qui disposent grâce aux technologies de médecine personnalisée d'une base d'informations sans précédent sur les comportements individuels des clients qu'ils doivent assurer, et qu'elles ont donc intérêt à influencer par une forme de chantage à l'assurance. Les objets connectés associés à un service d’assistance et d’assurance : une valeur ajoutée pour les français. Les services d’assistance et d’assurance liés aux objets connectés séduisent les Français Nous profitons de la dernière étude menée par l’institut Harris Interactive sur les objets connectés pour ainsi vous présenter quelques chiffres issus des résultats.

Les objets connectés associés à un service d’assistance et d’assurance : une valeur ajoutée pour les français

Cette fois-ci, l’institut s’est intéressé aux services associés aux objets connectés. Pour cela, l’étude est consacrée aux services connectés dans le domaine de l’assistance, l’assurance et la protection. #Pharmacie 3.0 : #Médicodose, pionnier de l’emballage connecté et intelligent. Un emballage pharmaceutique intelligent et connecté à des plateformes logicielles spécifiques : c’est sur ce créneau que Médicodose s’est positionnée.

#Pharmacie 3.0 : #Médicodose, pionnier de l’emballage connecté et intelligent

Avec l’objectif de s’imposer sur trois marchés : les essais cliniques, la grande consommation de médicaments et la lutte contre la contrefaçon. Mais c’est le premier qui, pour l’heure, concentre l’essentiel de l’énergie de l’entreprise, avec un objectif en termes de chiffre d’affaires de 74 M€ aux horizons 2020 pour cette seule branche d’activité, en ciblant CRO (les Contract Research Organization, entités chargées de réaliser les essais cliniques NDLR) et groupes pharmaceutiques.

Il faut dire, la solution complète développée par Médicodose, qui a bénéficié de 1,9 M€ de levées de fonds depuis sa création en 2013, devrait représenter pour ces derniers une valeur ajoutée : « un essai clinique de niveau II ou III peut faire intervenir plus de 7 000 sujets, basés sur 25 sites et plusieurs pays différents. Retour sur la 1ère édition d’AgeingFit : RDV européen de l’innovation en Silver Santé.

Etude : Les Français et l’automédication en premier recours : quel constat et quelle place pour le professionnel de santé - 07/02/17. Repérage et maintien de l'autonomie des PA fragiles Livre blanc. Avenir Pharmacie 2017, une étude sur la pharmacie de demain - 02/03/17. Avenir Pharmacie 2017 - 28/02/17. SilverEco et pharmaciens - 17/03/17. Pour la Génération Y, santé rime avec connecté. La santé connectée est-elle petit à petit en train de conquérir les cabinets des médecins ?

Pour la Génération Y, santé rime avec connecté

C'est le cas, si l'on en croit une étude publiée en février par le Lab e-Santé. Le think tank a interrogé 545 médecins et pharmaciens, étudiants ou en activité de moins de 35 ans. Le rapport révèle des jeunes médecins totalement connectés, puisqu'ils sont 99% à disposer d'un smartphone et 77% d'entre eux sont équipés d'une tablette. Ils sont aussi 92% à aller sur Internet pour chercher une information médicale, et 86% utilisent une application mobile de santé. Parmi eux, 91% consultent des bases de données médicamenteuses. Cependant, ils restent encore peu nombreux à conseiller à leurs patients d'utiliser des applications ou objets connectés santé : un quart seulement des jeunes médecins en ont déjà proposé ou recommandé. Maladie d'Alzheimer : un porte-clés pour géolocaliser les patients.

Des patients niçois atteints de la maladie d'Alzheimer vont prochainement tester un prototype de porte-clés géolocalisable dont la nouveauté tient à son ergonomie et à son autonomie de 30 jours, a-t-on appris mercredi 21 septembre 2016 auprès du CHU de Nice et de son promoteur.

Maladie d'Alzheimer : un porte-clés pour géolocaliser les patients

"C'est une bonne idée, intéressante dans la façon dont c'est présenté. Big Pharma et géants tech veulent utiliser la blockchain dans l'e-santé. Pour IBM, Phillips, Microsoft et les labos, la technologie derrière le bitcoin permet de sécuriser les données sensibles de santé et améliorer la transparence du secteur.

Big Pharma et géants tech veulent utiliser la blockchain dans l'e-santé

Peu d'annonces publiques ont filtré sur le sujet mais les acteurs de la tech et de la santé commencent bel et bien à tester discrètement la technologie blockchain. Son caractère immuable et ses propriétés de sécurisation séduisent le secteur, tant pour protéger l'accès aux données de santé que pour améliorer la traçabilité et lutter contre la fraude. Les essais cliniques, par exemple, font déjà l'objet de projets utilisant la blockchain. Foisonnement d'idées pour les pansements connectés. Capteurs connectés, hydrogels, photothérapie...

Foisonnement d'idées pour les pansements connectés

Une fièvre d'innovations saisit la recherche sur les plaies chroniques, stimulée par le vieillissement de la population et l'explosion du diabète, mais avoir des solutions fiables et économiquement viables prendra du temps, prédisent les spécialistes. IoT : start-up et grands groupes se ruent sur le marché du maintien à domicile. Avec l'explosion du nombre de seniors actifs, le potentiel du secteur est énorme et les financements affluent.

IoT : start-up et grands groupes se ruent sur le marché du maintien à domicile

Mais les obstacles sont, eux aussi, de taille. Chez Assystel, le nombre de nouvelles offres de téléassistance souscrites chaque année a bondi entre 2014 et 2015 de plus de 15%. Avoir son dossier médical sur soi, c'est possible avec ce bracelet connecté. Pompiers, médecins, personnel hospitalier… Plusieurs milliers d’urgentistes sont confrontés chaque jour aux victimes d'un malaise, d'un accident ou encore d'une chute sans avoir immédiatement accès à leur dossier médical.

Un manque qui peut être grave lorsqu'il s'agit de secourir les personnes dont les antécédents médicaux sont à connaître en cas d’urgence ou encore des patients jugés "à risque" (souffrant d’Alzheimer, de diabète, de problèmes cardiaques ou qui ont récemment été hospitalisés). La start-up israélienne MyMDband espère apporter une solution utile face à ce problème avec la commercialisation, toute récente en France, d'un bracelet permettant un accès instantané aux informations médicales de son porteur.

"Essentiellement celles nécessaires en cas d'urgence", précise l'entreprise. La santé face à la transformation numérique : Des enjeux massifs. Ce système qui aide les personnes âgées ou malvoyantes à se soigner en toute sécurité. Un objet connecté pour suivre son traitement à la pilule près. C'est ce que la société Medissimo compte lancer dans quelques mois. Baptisée "imedicup" et primée au dernier salon de Las Vegas dédié aux produits électroniques, cette "coupelle connectée" associée à un pilulier et un smartphone permet aux personnes malvoyantes ou âgées de suivre leur traitement médicamenteux en toute sécurité.

Les pharmaciens, cœur de cible de la startup, "sont formés par notre société pour placer les médicaments dans les compartiments du pilulier [qui ressemble un peu à un calendrier de l'Avent, Ndlr]", assure Caroline Blochet, présidente de Medissimo, à La Tribune. Ils peuvent enregistrer le plan de prise, c'est-à-dire: ils saisissent le type, le nombre de médicaments et la fréquence à laquelle ils doivent être consommés sur une application mobile (connectée à la coupelle) .

Des alertes pour aider au bon suivi du traitement sont également programmées. E-santé et objets connectés : quelles sont les attentes des Français ? Les objets connectés pour la santé commencent à trouver leur place parmi les malades chroniques mais ne sont encore que très peu recommandés par la communauté médicale, rapporte notre partenaire Xerfi. Quels sont les usages et les attentes des Français vis-à-vis du marché de la e-santé, en plein développement ?

Les objets connectés, symboles de l'émergence du secteur de la santé connectée, peinent en tout cas à convaincre, selon notre partenaire Xerfi. Seuls 13% des Français possédaient un objet connecté santé début 2015 (dont 23% ne l'utilisant plus...), d'après une enquête Ifop. Mais la proportion d'utilisateurs est plus importantes chez les jeunes, avec 27% chez les 18-24 ans. Les « smart pills », prochaine innovation digitale dans la pharmacie. Imaginez une puce de la taille d’un grain de sable incorporée dans un comprimé et capable de communiquer en temps réel avec l’extérieur. Ces comprimés intelligents ou « smart pills » en anglais permettront à l’organisme du patient de collecter des données précieuses sur sa santé, notamment concernant son suivi thérapeutique. Disruption numérique : la plupart des dirigeants ne sont pas prêts. Articles liés Le Centre mondial pour la transformation numérique des entreprises, une initiative de l’IMD business school et de Cisco, et le cabinet de conseil en ressources humaines metaBeratung ont identifié quatre compétences et trois comportements nécessaires aux dirigeants d'entreprise afin d’exceller à l’ère de la disruption numérique.

Un nouveau rapport, « Redefining Leadership for a Digital Age » (Redéfinir le leadership à l’ère du numérique), présente les résultats d'une enquête mondiale portant sur plus de 1’000 dirigeants dans 20 secteurs différents. S’entourer des bons partenaires pour une meilleure agilité. PublicitéChacun en est conscient, la révolution numérique perturbe les modèles économiques les mieux établis. Le constat vaut dans le monde entier. Cette révolution crée de nouvelles règles de marché, mais aussi de nouvelles alliances, celles qui permettent aux entreprises et aux administrations de passer du simple essai au développement de masse en quelques années. La transformation digitale en 2017 : la fin des rêves et des miracles. Bonjour et bonne année 2017 à tous. Pour bien commencer l’année on va se livrer comme chaque année à un exercice prédictif qui n’engage, comme d’habitude, que ceux qui ont envie d’y croire. Commençons par un rapide bilan de 2016. Même si on peut continuer à s’inquiéter du retard pris par nombre d’entreprises en matière de transformation digitale, j’ai une vision plutôt positive des choses.

Acep France : Les 7 règles de la digitalisation du parcours client. « La digitalisation du parcours client est considérée comme la solution fondamentale d'optimisation de la relation client », explique Georges Anidjar, directeur général Europe de l'Ouest chez Pegasystems. « Sur des questions aussi complexes, il ne saurait toutefois exister de solution prête à l'emploi : chaque aspect doit être remis à plat, du plus petit processus jusqu'à la structure même de l'organisation.

De la transformation digitale à la dé-bureaucratisation. On met un grand nombre de choses derrière la transformation digitale. Beaucoup se concentreront sur la notion d’expérience client mais, avec le recul et la distance nécessaire, il s’agit surtout pour une entreprise de se donner les moyens d’opérer à grande vitesse et grande échelle sur des marchés en constante transformation. Expérience client et expérience employé en sont les moyens au même titre de d’autres choses mais pas des fins en soi. «Il ne faut pas s’attendre à ce qu’une application fonctionne dans un contexte où les hypothèses sur lesquelles reposent son fonctionnement ne sont pas valides».

Dit autrement, dans le cas qui nous concerne, se doter des dernières technologies permettant d’interagir avec le client, d’améliorer le go-to-market, d’échanger, collaborer et décider vite ne sera d’aucune utilité si la structure même de votre entreprise est conçue de manière à tout centraliser, à multiplier les goulots d’étranglement et, in fine, à ralentir son fonctionnement.

L’éducation numérique : l’ingrédient indispensable de la transformation digitale. L'éducation numérique concerne-t-elle seulement les plus jeunes membres de notre société ou doit-elle devenir un enjeu permanent à tout âge et particulièrement dans les entreprises, à l'heure de la transformation digitale permanente ? Portrait de l’entreprise qui sait tirer profit de la transformation digitale. Comment fonctionnent les entreprises qui ont réussi à tirer profit de la transformation digitale? Premier constat, ces grandes «gagnantes du digital» sont encore minoritaires. Seules 16% des organisations dans le monde ont passé avec succès le test de «Digital Winners», d'Oxford Economics pour le compte de SAP dans le cadre de l'étude «Leaders 2020» réalisée auprès de 4 100 professionnels. «En 2014 pour notre étude Workforce 2020, nous montrions la falaise qui attendait les entreprises si elles ne réactualisaient pas leurs compétences (à l'ère numérique ndlr). La transformation digitale par l'exemple.

Mutation des organisations : les enjeux de la transformation digitale selon Gilles Babinet. La transformation digitale en 2017 : la fin des rêves et des miracles.