background preloader

Ayfer0

Facebook Twitter

Réinventer le recrutement, passez en mode 2.0 ! Sans internet aucune chance de trouver du travail ?

Réinventer le recrutement, passez en mode 2.0 !

Qu’ils soient chômeurs ou salariés, 6 français sur 10 sont de cet avis. Mais si la recherche d’emploi s’appuie sur les outils numériques, Pôle emploi reste le contact privilégié des demandeurs d’emploi : 61% des demandeurs d’emploi et 50% des salariés en font leur interlocuteur favori. Le numérique pour aller plus vite, l'humain pour aller plus loin, retour sur les échanges du premier club RH grande région Bourgogne-France-Comté.

Les relations personnelles et le réseau demeurent les premiers canaux de recrutement : 27% des salariés ont trouvé leur emploi grâce à leurs relations personnelles et professionnelles. Si les nouveaux outils facilitent le travail de sourcing en amont, plus le niveau de responsabilité est élevé, plus le savoir être, le mode de management, les qualités relationnelles jouent un rôle important. Le sondage CSA COE montre surtout que le numérique est pour l’instant vécu comme un « passage obligé ». Les principales étapes du processus de recrutement - NetPME. L’analyse du besoin Décrire le poste à pourvoir Le poste à pourvoir doit être défini précisément : c’est l’objet de la description de poste.

Les principales étapes du processus de recrutement - NetPME

Elle en précise la mission générale, ainsi que les activités détaillées qu’il implique.Le volume de ces activités doit être évalué le plus précisément possible puisque c’est cela qui déterminera s’il faut recruter dans le cadre d’un temps plein ou d’un temps partiel. Remarque : L’entreprise doit également déterminer la nature du contrat auquel elle souhaite recourir (CDI, CDD, contrat d’apprentissage ou de professionnalisation…) ainsi que les modalités particulières d’organisation du temps de travail (travail de nuit, horaires continus…), ou les contraintes particulières du poste (déplacements fréquents). Définir le profil recherché Il s’agit de décrire le profil le mieux adapté pour répondre au besoin : nature et niveau de formation requis ;niveau d’expérience ;compétences acquises ;aptitudes relationnelles.

La détermination du mode de recherche. Le matching affinitaire, le nouveau mode de recrutement. La recherche d'emploi en ligne a révolutionné le marché du travail.

Le matching affinitaire, le nouveau mode de recrutement

Les sites spécialisés rivalisent aujourd'hui de créativité pour développer de nouvelles méthodes de recrutement, à la fois rapides et performantes. Le matching affinitaire, l'une des solutions les plus innovantes, vient briser les codes traditionnels du recrutement. Il s'agit d'embaucher selon 3 principaux facteurs, à savoir la personnalité, les moteurs de motivation ainsi que le niveau d’expérience et de formation, permettant d'évaluer les compétences comportementales du candidat au travail.

Le matching affinitaire repose sur un test de personnalité en ligne, gratuit et accessible à tout le monde. Ce nouveau mode de recrutement trouve, depuis son apparition, un sacré succès. Le matching affinitaire : évaluer les compétences Les savoir-faire du candidat, c'est-à-dire ses connaissances théoriques et pratiques, constituent un acquis indiscutable, car indispensables pour remplir le poste. Ressources Humaines: repensez vos méthodes de recrutement. Recrutement, critères valides et norme d'internalité : effet de l'expérience professionnelle, de l'essai professionnel, de l'aptitude et du mode d'explication des candidats sur les décisions d'embauche.

Lors des pratiques évaluatives ayant pour objectif un recrutement professionnel, l’individu est généralement abordé du point de vue de son adéquation avec le poste à pourvoir.

Recrutement, critères valides et norme d'internalité : effet de l'expérience professionnelle, de l'essai professionnel, de l'aptitude et du mode d'explication des candidats sur les décisions d'embauche

Pour ce faire, le recruteur va procéder non seulement à une évaluation de ses aptitudes, de ses connaissances acquises mais aussi à celle de sa personnalité et de ses qualités sociales. Parmi les critères attachés à la personne, la littérature récente fait apparaître une préférence des recruteurs pour des candidats évoquant des caractéristiques personnelles en termes d’efforts ou d’aptitudes pour expliquer leurs réussites ou leurs échecs comparativement aux candidats évoquant le pouvoir d’autrui ou la chance. Cette prédilection pour les candidats avançant des explications liées à la personne serait la conséquence d’un processus normatif (Beauvois, 1984 ; Dubois, 1994 ; Jellison & Green, 1981).

Tantôt l’expérience professionnelle, tantôt l’essai professionnel ont des effets marqués sur les décisions d’embauche.