background preloader

ARTS & culture Bénin

Facebook Twitter

L'art de Bénin au Quai Branly. • Le Musée du Quai Branly héberge une riche exposition consacrée à l'art de cour du Royaume de Bénin du XIVè au XIXè siècle environ.

L'art de Bénin au Quai Branly

Grâce au catalogue riche en analyses et à divers sites –entre autres Wikipédia– le visiteur peut aisément connaître l'histoire de ce royaume africain qui n'a pas disparu. Toutefois cette exposition suggère deux remarques. L'Oba Esigie à cheval avec deux suivants - XVI-XVIIè s Plaque de laiton - Ethnologisches Museum - Berlin • Il faut bien sûr éviter de confondre l'actuelle République du Bénin –ancien Dahomey– avec ce Royaume de Benin, capitale Benin-City au Nigeria. Ce sont les Portugais qui l'ont baptisé Beny à la fin du XVè s. Tête commémorative d'un roi - XIXè s. Bénin : quand une ancienne colonie française demande la restitution de ses "trésors pillés" Bienvenue !

Bénin : quand une ancienne colonie française demande la restitution de ses "trésors pillés"

{* welcomeName *} {* loginWidget *} Bienvenue ! {* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *} {* /signInForm *} Votre compte a été désactivé Vous devez vérifier votre adresse email pour finaliser votre inscription. {* #resendVerificationForm *} {* signInEmailAddress *}{* /resendVerificationForm *} Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter {* #socialRegistrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} En cliquant sur "Créer un compte", vous confirmez que vous acceptez nos conditions générales et que vous avez lu et approuvé la politique de protection de données personnelles.{* /socialRegistrationForm *} Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter Nous vous avons envoyé un email de confirmation à l'adresse suivante {* emailAddressData *}.

Nous vous enverrons un lien pour créer un nouveau mot de passe {| moreInfoText |} Le Bénin demande la restitution des 5.000 œuvres d’art volées par la France lors de la colonisation. - La statue du roi Guézo, les récades royales, le trône de Glélé, les portes sacrées de son Palais…Ces oeuvres d’art ont été pilléees par la France lors de la colonisation de l’actuel Bénin de 1894 à 1958.

Le Bénin demande la restitution des 5.000 œuvres d’art volées par la France lors de la colonisation. -

Elles se trouvent aujourd’hui, en grande partie, au Musée du quai Branly, avec plus de 5000 objets béninois ou dissiminées dans des collections privées. Le 27 juillet dernier, le Bénin a annoncé avoir fait une demande officielle auprès du Quai d’Orsay pour récupérer les biens mal acquis. Le Bénin s’appuie sur les conventions de l’Unesco qui ont déjà permis certaines restitutions comme le sceau du dey d’Alger, volée par l’armée coloniale française en 1830 et qui fut restitué à l’Algérie en 2003.

Trésors pillés : « La France doit répondre positivement à la demande du Bénin » Le 27 juillet, le Bénin a officiellement demandé à la France de restituer les trésors pillés pendant la colonisation.

Trésors pillés : « La France doit répondre positivement à la demande du Bénin »

C’est une nouvelle importante : le gouvernement du Bénin demande à la France de restituer les trésors pillés pendant la colonisation. Pour ce qui est des anciennes colonies d’Afrique subsaharienne, c’est une première. La décision a été prise lors du conseil des ministres du 27 juillet dernier. Le porte-parole de la présidence s’est exprimé en ces termes : « Le ministre de la culture et du tourisme a engagé des négociations avec les autorités françaises et l’Unesco pour le retour au Bénin de ces biens culturels ».

Depuis quelques années, le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN), on le sait, fait campagne pour la réparation des crimes liés à l’esclavage et à la colonisation. Culture pentecôtiste et charisme visionnaire au sein d'une Église indépendante africaine / Pentecostalist Culture and Visionary Charism Within an Indépendant African Church. Ce texte est issu d'un traitement automatique (ocr) et n'a pas été revu ou corrigé.

Culture pentecôtiste et charisme visionnaire au sein d'une Église indépendante africaine / Pentecostalist Culture and Visionary Charism Within an Indépendant African Church

Cox Harvey Retour de Dieu Voyage en pays pentecôtiste Paris Desclée de Brouwer 1995 220 Sur toute cette histoire voir la célèbre monographie de PEEL J.D.Y. Atadura Religious Movement Among the Yoruba Oxford Oxford University Press 1968 Les données de cet article sont issues de quatre missions enquête trois au Gabon en 1992 1994 et 1996 et une au Congo en 1997 des pays où glise se présente comme une entreprise missionnaire et où la configuration sociale de son implantation est sans doute différente de celle de son lieu origine le Bénin La mobilité des itinéraires des adeptes migrants ou réfugiés et la multinationalité des paroisses permis néanmoins de recueillir des témoignages et des documents origine béninoise et nigérianne mais aussi togolaise ivoirienne et même parisienne Cf La Dernière Barque Journal de la Jeunesse chrétienne céleste 11 Bénin 1995 Cox Harvey op cit. 221 33 Cf ce sujet KADYA Tall E.

Trésors pillés : « La France doit répondre positivement à la demande du Bénin » Musée du quai Branly-Jacques Chirac: les dix ans de la collection Afrique. RFI : Au musée du Quai Branly-Jacques Chirac, quelle est la pièce emblématique pour la politique d’acquisition de ces derniers dix ans ?

Musée du quai Branly-Jacques Chirac: les dix ans de la collection Afrique

Hélène Joubert : Une des premières pièces emblématiques est la grande statue Djennenke [Mali, population pré-dogon, ndlr] qui ouvre l’accueil du visiteur sur le plateau permanent des collections. C’est la plus ancienne statue en bois d’Afrique. Elle a récemment été datée très précisément de la secondemoitié du XIe siècle ap. J. -C.