background preloader

Mythologie nordique

Facebook Twitter

Mythologie germanique et scandinave - classification thématique. Accueil - Contact - Mentions légales Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis © 2016, Encyclopædia Universalis France.

mythologie germanique et scandinave - classification thématique

Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés. Toute l'Islande propose des articles de fond sur la culture et l'Histoire islandaises. Vikings, mythologie nordique, eddas, sagas, polar islandais. Et bien sûr, la nature flamboyante et destructrice de l'Islande. En bonus, des interviews, des photos de l' (Haut de page) Les créatures merveilleuses Les mythes nordiques sont jalonnés de créatures fantastiques qui toutes ont un rôle à jouer dans le monde.

Toute l'Islande propose des articles de fond sur la culture et l'Histoire islandaises. Vikings, mythologie nordique, eddas, sagas, polar islandais. Et bien sûr, la nature flamboyante et destructrice de l'Islande. En bonus, des interviews, des photos de l'

Certaines sont bénéfiques, la plupart malveillantes. Fenrir Fils de Loki, Fenrir est un loup. Les Dieux lui lancent un défi : qu'il se laisse attacher pour prouver sa force en brisant ses liens. Le loup est désormais inoffensif. Jörmungandr. Panthéon de la mythologie nordique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Panthéon de la mythologie nordique

Le panthéon de la mythologie nordique, souvent abrégé panthéon nordique, désigne l'ensemble des dieux (et, par extension, de toutes les créatures ne faisant pas partie du commun des mortels) de la mythologie nordique. Le Valhöll, la demeure d'Odin aux 640 portes, telle que représentée par Emil Doepler en 1905. Les dieux[modifier | modifier le code] Dans la mythologie nordique, on peut classer les dieux en deux groupes : les Ases, qui présentent de nombreux traits indo-européens, et les Vanes, leurs aînés.

Ces derniers sont sans doute les dieux primordiaux d'une religion antérieure aux invasions indo-européennes. Dans la culture nordique, les Ases étaient plutôt priés par les aristocrates nordiques. Cette particularité de la religion nordique est un exemple intéressant d'intégration culturelle. Les Ases[modifier | modifier le code] Les noms en vieux norrois seront ajoutés ultérieurement. Ali est le fils de Loki et Sigyn. Andhrímnir Bertha Bil Bragi. La mythologie scandinave - Liste de 14 livres. Debouch 973. Classiques du Nord. Une revue comme la nôtre ne peut laisser passer inaperçue l’initiative qu’ont prise, il y a maintenant cinq ans, les éditions des Belles Lettres sur une belle idée de leur directeur d’alors, M.

Classiques du Nord

Michel Desgranges, afin, en quelque sorte, de s’ouvrir à la problématique de notre modernité (puisque la res scandinavica connaît maintenant, chez nous, une faveur dont on n’aurait pas rêvé il n’y a encore qu’un demi-siècle) et aussi, peut-être, de sortir des sentier battus et de rompre un peu avec l’équation : Belles-Lettres = Collection (prestigieuse s’il en fut !) Guillaume Budé. Et donc l’on m’a confié la responsabilité de lancer une nouvelle série dite « Classiques du Nord ». L’entreprise n’allait pas de soi, « classique » n’ayant pas le même sens en Scandinavie que chez nous, les lettres du Nord étant demeurées des siècles durant le parent pauvre de nos littératures européennes en dépit d’une richesse qu’aucun connaisseur ne contestera. Publications de Régis Boyer. Le seigneur des anneaux film. Le seigneur des anneaux livre. Thor. « Chez Tolkien, l’amour des mots précède l’intention mythologique » L’auteur de «Bilbo le Hobbit» était aussi un poète et un philologue médiéviste qui, en créant l’univers de la Terre du Milieu, a également construit des langues imaginaires très élaborées.

« Chez Tolkien, l’amour des mots précède l’intention mythologique »

Rencontre avec Charles Delattre, spécialisé en langues, littératures et mythologies gréco-romaines, qui a participé au «Dictionnaire Tolkien», paru chez CNRS Éditions. Passionné par les langues construites, pourquoi Tolkien qualifiait-il son amour des mots de « vice secret » ? Charles Delattre1 : Tolkien était médiéviste et enseignait à Oxford la linguistique et les langues nordiques. Il était ce qu’on appelle un philologue, un spécialiste des textes anciens. Cette discipline, à son époque, vise à rétablir le contenu original de textes connus par plusieurs sources, c’est-à-dire à sélectionner le texte le plus authentique possible, à partir de manuscrits, d’éditions imprimées ou d’autres sources. Comment peut-il inventer plusieurs dizaines de langues avec leur propre généalogie ?

P. En librairie :