background preloader

Comportements addictifs liés à l'usage du numérique

Facebook Twitter

Institut Fédératif des Addictions Comportementales. Une étude sur l'addiction aux médias numériques. Prévention contre les addictions au numérique au collège Jean Renoir - Bourges (18000) - Le Berry Républicain. Yann Leroux : « Il n’y a pas d’addiction aux jeux vidéo » On ne présente plus vraiment Yann Leroux sur internet, parce qu’il est l’un des rares psychanalystes à twitter et à avoir un blog.

Yann Leroux : « Il n’y a pas d’addiction aux jeux vidéo »

Membre de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines, joueur invétéré, Yann Leroux s’intéresse au virtuel depuis qu’il est tombé dedans. C’est assurément son expérience de joueur qui l’a amené à porter un autre regard sur le jeu. A son exemple, des psychanalystes, et non des moindres, comme Serge Tisseron, sont de plus en plus nombreux à dénoncer l’utilisation de la notion d’addiction appliquée aux jeux vidéos. Cette position, forcément iconoclaste, nous intéresse. Et va nous permettre de mettre enfin les points sur les I. InternetActu.net : « Il n’y a pas d’addiction aux jeux vidéos !

Un ado sur huit a un usage problématique des jeux vidéo. L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies a étudié le comportement de 2 000 élèves de 12 à 16 ans. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pascale Santi Un élève sur huit aurait un usage « problématique » du jeu vidéo. C’est ce qu’indique une enquête menée auprès de 2 000 élèves de la 4e à la 1e inscrits dans 15 établissements d’Ile-de-France, rendue publique mercredi 17 décembre et réalisée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et la consultation jeunes consommateurs (CJC) du centre Pierre Nicole de la Croix Rouge*. Avec plus de 11 écrans à domicile, les adolescents franciliens de cet échantillon sont suréquipés. 84 % d’entre eux ont une console de jeux, et 74 % une tablette.

Les trois quarts des lycéens (60 % des collégiens) ont un ordinateur dans leur chambre. « Négliger d’autres activités pour jouer » Selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, 5 % des jeunes de 17 ans joueraient entre cinq et dix heures par jour. Le gouvernement va lancer une étude sur l’addiction des jeunes aux écrans.

Alors que le nombre d’écrans équipant les foyers français ne cesse d'augmenter (ordinateurs, smartphones, tablettes,...) le ministère de la Jeunesse et des sports vient d’annoncer qu’une étude allait être menée par des experts des sciences neurologiques et des sciences sociales au sujet des « conduites addictives aux médias numériques de l'enfant et de l'adolescent ».

Le gouvernement va lancer une étude sur l’addiction des jeunes aux écrans

Même si aucun calendrier n’est évoqué, l’exécutif songe déjà à la mise en place d’un programme de prévention afin de lutter contre l'excès de temps passé devant les écrans. Psychologue spécialiste des usages numériques et des jeux vidéo (impacts, risques & bénéfices) Pokémon Go, pourquoi tant de haine ? – Tribune pour Libération (25/08/16) « Pokémon Go, pourquoi tant de haine ?

Pokémon Go, pourquoi tant de haine ? – Tribune pour Libération (25/08/16)

» – Tribune initialement publiée par liberation.fr le 25/08/16 Non, les jeux vidéo ne rendent pas « addict ». Non, les jeux vidéo ne rendent pas violents. Non, les jeux vidéo n’isolent pas leurs utilisateurs. Les clichés relayés, à chaque nouvelle sortie d’un jeu ou au détour de faits divers, ont la dent dure. Les jeux vidéo sont des révélateurs de ce que nous sommes et des reflets de notre société. A chaque nouveauté son lot de panique Chaque innovation produit son lot de paniques et autres angoisses… Au risque d’en fâcher certains, Pokémon Go est du même acabit que les jeux lancés en famille au coin du feu ou entre amis en bord de mer. Les comportements excessifs existent mais que viennent-ils refléter ? Dépendance aux écrans - Alcool, tabac, drogues et dépendances. A mon avis, la cyberdépendance n'est plus vraiment une question de générations.

Dépendance aux écrans - Alcool, tabac, drogues et dépendances

Elle touche plus ou moins toutes les tranches d'âge et toutes les classes sociales.J'en ai souffert il y a quelques années. A l'époque, je passais plus de 10 heures par jour devant l'ordi ! Les jeux vidéo sèment-ils la violence ? « Les jeux vidéo sèment-ils la violence ?

Les jeux vidéo sèment-ils la violence ?

» C’est ce que se demande Catherine Petitnicolas dans Le Figaro. Camp de redressement pour soigner les Cyber-addict. Un camp de redressement pour soigner les Cyberdépendants novembre 18, 2007 La Corée du sud "innove" en ouvrant un camp de redressement d’un nouveau genre.

Camp de redressement pour soigner les Cyber-addict

Après les camps de redressement pour jeunes délinquants en difficulté voici le premier Cyber-Addict Boot Camp. 90% des foyers coréens sont connectés à l’Internet à haut débit et le jeu en ligne est devenu un véritable fléau social pour les jeunes coréens qui n’arrivent plus à décrocher de leurs ordinateurs. Il y a quelques mois de cela un jeune homme de 28 ans était décédé suite à un arrêt cardiaque survenu durant une partie de jeu online qui avait duré 50 heures… Ce n’est malheureusement pas un cas isolé car en 2002 un autre accro agé de 24 ans était décédé après 86 heures de jeu dans un cybercafé! Approximativement 2,4 millions de sud coréens sont exposés aux risques de dépendance à l’Internet. Aux États-Unis, le Dr Jerald J. Source: NYT. Collaborations C2I.