background preloader

YEMEN : Mais où sont donc Hollande, Fabius, Valls, BHL ...

Facebook Twitter

Yémen : un avion saoudien bombarde un centre d'aveugles à Sanaa. Un centre pour aveugle dans le quartier de Safiah dans la capitale yéménite Sanaa a été bombardé lundi par un avion de la coalition dirigée par l'Arabie Saoudite, selon des sources locales.

Yémen : un avion saoudien bombarde un centre d'aveugles à Sanaa

Le troisième étage du centre a été frappé à une heure de matin ce mardi. Aucune information a filtré sur les dommages causés. 19 civils tués dans un raid aérien saoudien, moins de 24 heures avant le début du cessez-le-feu. Les frappes de l’Arabie saoudite ont coûté la vie à 19 civils yéménites et fait 30 blessés lors du bombardement de leurs maisons et d’un marché, un jour avant le début d’un cessez-le feu négocié l’ONU visant à mettre la fin à la guerre.

19 civils tués dans un raid aérien saoudien, moins de 24 heures avant le début du cessez-le-feu

Selon des sources médicales et militaires, des bombardements de la coalition arabe, intervenant au-dessus de la région de Haradh, dans la province de Hajjah (nord-ouest), ont touché six maisons, tuant ainsi 12 personnes qui se trouvaient à l’intérieur. Des habitants du quartier Qabatiya ont également annoncé la mort de sept civils lors d’une attaque sur un marché. Washington autorise la vente de bombes à Ryad pour près d'1,3 milliard de dollars. Washington autorise la vente de bombes à Ryad pour près d'1,3 milliard de dollars Washington - Le gouvernement américain a autorisé la vente de bombes et bombes guidées à l'armée de l'air saoudienne pour près d'1,3 milliard de dollars, a annoncé le département d'Etat lundi.

Washington autorise la vente de bombes à Ryad pour près d'1,3 milliard de dollars

Le Congrès devrait donner son feu vert à cette vente, qui a lieu au moment où des avions de l'Arabie saoudite bombardent les rebelles Houthis au Yémen. En dépit des critiques sur ces frappes accusées de coûter la vie à de nombreux civils, les Etats-Unis soutiennent leur allié saoudien, également engagé dans la coalition antijihadiste menée par Washington en Irak et en Syrie.

Human Rights Watch demande aux Etats-Unis de cesser d'armer l'Arabie Saoudite. © Reuters / Khaled Abdullah Ali Al Mahdi Un paysage yéménite dévasté après des frappes de la coalition menée par l'Arabie saoudite.

Human Rights Watch demande aux Etats-Unis de cesser d'armer l'Arabie Saoudite

L'organisation Human Rights Watch a exhorté les Etats-Unis de cesser de vendre bombes et munitions à Riyad sur fond de frappes aveugles de la coalition menée par les forces saoudiennes au Yémen. L'organisation internationale de défense des droits de l'Homme basée à New York, a indiqué qu'«en l'absence d'enquêtes sérieuses sur les violations possibles des lois martiales au Yémen», aucunes armes ne devaient être envoyées à Riyadh.

Le 17 novembre dernier, le Pentagone a en effet déclaré que le Département d'Etat américain avait approuvé la vente de bombes intelligentes aux forces saoudiennes d'une valeur de 1,29 milliards de dollars US (1,20 milliards d'euros). L'organisation a également raporté de nombreuses frappes aériennes illicites sur des lieux fréquentés tels que les marchés et où aucune cible militaire évidente n'était à signaler. Yémen : le génocide continue. Traduction : Info-Palestine.eu - Dominique Muselet Dans l’incapacité d’engager des troupes au sol, les Saoudiens bombardent le Yémen de façon indiscriminée Mon dernier post important sur la guerre contre le Yémen date du 9 septembre.

Yémen : le génocide continue

Depuis, rien qui mérite d'être relaté n'est arrivé. 500 membres de l'EI transférés de Syrie au Yémen dans des avions turcs. International URL courte "Selon les données des services de renseignement, le 26 octobre, quatre avions en provenance de Turquie et après avoir fait escale en Syrie sont arrivés au Yémen, dont deux appartiennent à Turkish Airlines, un au Qatar et un aux Emirats Arabes Unis.

500 membres de l'EI transférés de Syrie au Yémen dans des avions turcs

Guerre au Yémen : « Black Water » vient au secours de l’Arabie saoudite. IRIB- Après le soudoiement des militaires soudanais, ce sont, cette fois-ci, des éléments de la compagnie américaine « Black Water » qui arriveront sous le nom des militaires colombiens, au Yémen, à la demande de l’Arabie saoudite, pour participer à la guerre contre les Yéménites.

Guerre au Yémen : « Black Water » vient au secours de l’Arabie saoudite

De la Palestine au Yémen : honneur et déchéance du monde arabe. Tandis que l’Arabie Saoudite s’efforce de supplanter Israël en fait de crimes, de terreur et de barbarie, poussant un pays tout entier au bord du gouffre dans l’indifférence générale, le plus pauvre des pays arabes donne une leçon de courage, de dignité et de lucidité au monde entier, à l’exemple du peuple palestinien.

De la Palestine au Yémen : honneur et déchéance du monde arabe

La guerre saoudo-américaine contre le Yémen dure maintenant depuis plus de 4 mois. Elle a causé plus de 4000 morts, dont 3000 causés directement par les bombardements terroristes de la coalition arabe contre le Yémen, et on dénombre 20 000 blessés et près de 1,3 millions de déplacés. 6,5 millions de personnes sont immédiatement menacées par la famine, tandis que 13 millions – soit la moitié de la population – sont privées d’accès aux moyens de subsistance les plus basiques et réduits à une lutte permanente pour glaner leur pain quotidien. Selon un récent rapport d’Oxfam, YEMEN : 16 MILLIONS D'HABITANTS PRIVES D'EAU POTABLE. Près des deux tiers des Yéménites n'ont plus accès à l'eau potable, deux mois après le début de l'offensive aérienne sous commandement saoudien contre le pays, a indiqué mardi l'organisation humanitaire Oxfam.

YEMEN : 16 MILLIONS D'HABITANTS PRIVES D'EAU POTABLE

Au Yémen, des dizaines de blessés après des attaques sur des marchés et des quartiers résidentiels. Yémen/Etats-Unis : Quand un drone transforme un mariage en tragédie - Fondation Alkarama. Le 12 décembre 2013 vers 16h30, un cortège nuptial comprenant 14 véhicules et 70 passagers a été la cible d'une attaque de drone qui a tiré de 4 missiles.

Yémen/Etats-Unis : Quand un drone transforme un mariage en tragédie - Fondation Alkarama

Bilan : 12 morts et 13 blessés. Yémen: des raids de la coalition arabe tuent 30 civils (médecins) Yemen : Un raid aérien de la coalition arabe fait 70 morts lors d’une fête de mariage - Fadoum. Une frappe menée par la coalition arabe sur une salle de mariage a fait 70 morts et des dizaines de blessés, selon les informations de France 24. Parmi les victimes, des femmes et des enfants qui participaient aux festivités ont été tuées dans le raid aérien de la coalition antirebelles menée par l Arabie saoudite, ont également indiqué lundi 28 septembre des médecins et témoins.

Les corps de 31 personnes, dont des enfants, ont été emmenés dans un hôpital , a déclaré à l AFP un médecin, affirmant qu elles avaient été tuées dans un bombardement dans la localité de Mokha, dans le sud-ouest du pays. La coalition formée par l Arabie saoudite pour combattre les miliciens chiites houthis et rétablir le président yéménite Abd-Rabbou Mansour Hadi dans ses fonctions a multiplié les raids aériens meurtriers pour la population civile depuis le début de son intervention au printemps dernier.

Yémen : un génocide made in USA. Le Yémen est la guerre d'Obama - où l'on assiste à des massacres génocidaires perpétrés de sang-froid et à des destructions massives - planifiée longtemps avant que le conflit ait commencé à la fin du mois de mars, en utilisant l'Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et d'autres pays du Golfe ainsi que l'Egypte pour faire le sale boulot. La terreur règne dans les quartiers résidentiels, dans les hôpitaux, les écoles et d'autres cibles non-militaires sous le feu incessant des bombardements.

La coalition saoudo-étatsunienne applique un blocus empêchant l'arrivée de nourriture, de fournitures médicales, de carburant, d'eau propre et d'autres éléments essentiels pour sauver des gens désespérés dans le besoin. » L’Arabie Saoudite, le fou au milieu de l’échiquier syrien. Des religieux saoudiens appellent au jihad contre la Russie en Syrie Source : Eléonore Abou Ez, pour Politis, le 6 octobre 2015. Britain urged to stop providing weapons to Saudi Arabia. Britain is being urged to halt the supply of weapons to its ally Saudi Arabia in the light of evidence that civilians are being killed in Saudi-led attacks on rebel forces in Yemen. Amnesty International has warned that “damning evidence of war crimes” highlights the urgent need for an independent investigation of violations and for the suspension of transfer of arms used in the attacks. Amnesty said it found a pattern of “appalling disregard” for civilian lives by the Saudi-led coalition in an investigation of 13 air strikes in north-eastern Saada governorate during May, June and July: these killed some 100 civilians – including 59 children and 22 women and injured a further 56, including 18 children.

“In at least four of the airstrikes investigated … homes attacked were struck more than once, suggesting that they had been the intended targets despite no evidence they were being used for military purposes,” it said. The US is also a major arms supplier to Saudi Arabia. Au Yémen, les frappes des drones tuent plus de civils que les attaques d'Al-Qaïda. Un récent rapport des Nations-Unies comptabilise sur un an plus de pertes civiles dans les frappes de drones américains visant Al-Qaïda que dans les attaques revendiquées par l'organisation terroriste. Mardi dernier, un drone américain tuait deux combattants présumés d'Al-Qaïda à l'est de Sanaa. Mais ces succès militaires au Yémen cachent de nombreuses victimes collatérales. Dans un nouveau rapport annuel remis le 7 septembre, l'ONU recense une série d'atteintes aux droits de l'homme du 1er juillet 2014 à juin 2015, une période marquée par une "aggravation de la sécurité" des habitants de ce pays de la péninsule arabique.

Pourquoi l’Occident est-il silencieux sur la guerre du Yémen ?, par Martha Mundy. Que se passe-t-il au Yémen pour que les violations systématiques des conventions de Genève, qui y sont bien plus nombreuses que dans n’importe laquelle des récentes guerres que les pouvoirs occidentaux ont soutenu (Irak, Syrie, Libye et Gaza), se heurtent à un tel silence ?