background preloader

DANGER - Haute tension

Facebook Twitter

Le risque de guerre s’accentue. Des conseillers gouvernementaux et des spécialistes de politique extérieure berlinois mettent en garde contre l’aggravation de la politique d’escalade de la violence de l’OTAN face à la Russie.

Le risque de guerre s’accentue

Compte tenu des incidents dangereux survenus lors de manœuvres de vol d’avions militaires, par exemple au-dessus de la mer Baltique, «il n’y aura bientôt plus d’autre voie que le dialogue» a déclaré un haut responsable de l’OTAN dans le principal journal traitant de la politique extérieure allemande. Il faut veiller à ce que la lutte pour le pouvoir entre l’OTAN et la Russie «ne dégénère pas en un grand conflit», a averti un expert russe renommé d’un think-tank américain. Un monde unipolaire. La Russie dénonce le bluff du parti de la guerre aux US. La guerre froide 2.0 a atteint des niveaux hystériques sans précédent.

La Russie dénonce le bluff du parti de la guerre aux US

Et pourtant une guerre chaude n’est pas sur le point d’éclater – ni avant ni après l’élection présidentielle américaine du 8 novembre. Par Pepe Escobar – Le 25 octobre 2016 – Source sputniknews. Les tensions montent entre les États-Unis et la Russie sur l’Europe de l’Est et la Syrie. Home » Nouvelles internationales » Fédération de Russie Par Bill Van Auken 28 octobre 2016 Les ministres de la Défense de l’OTAN ont organisé une réunion de deux jours à Bruxelles mercredi pour débattre des plans définitifs pour le déploiement de quelque 4000 soldats organisés en quatre groupements tactiques installés à portée d’une attaque sur la frontière russe.

Les tensions montent entre les États-Unis et la Russie sur l’Europe de l’Est et la Syrie

Ces forces de première ligne devront être appuyées par une force de réaction rapide de 40 000 hommes capables d’aller au combat en quelques jours. Les tensions montent entre les États-Unis et la Russie sur l’Europe de l’Est et la Syrie. Menu ≡ ╳ Par Bill Van Auken le 28 octobre 2016 Etats-Unis Russie Syrie UE Partager6 Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN © Francois Lenoir Source: Reuters.

Les tensions montent entre les États-Unis et la Russie sur l’Europe de l’Est et la Syrie

La division Est–Ouest est liée au dollar, pas à une guerre nucléaire. Par Brandon Smith – Le 19 octobre 2016 – Source alt-market.com La chose intéressante sur le travail dans les économies alternatives est qu’inévitablement, vous deviendrez la Cassandre désignée.

La division Est–Ouest est liée au dollar, pas à une guerre nucléaire

Vous pouvez présenter des faits sur le terrain et la réalité derrière les chiffres, mais la plupart de ce que vous avez à raconter ne sera pas agréable à entendre. Les économistes alternatifs sont condamnés à être étiquetés comme «catastrophistes». Et c’est vrai… La vérité est telle qu’elle est, et parfois ça choque des gens obsédés par un positivisme excessif et une naïveté autour de la croissance des marchés. Il existe une tendance indéniable de certains au sein du mouvement de la liberté d’imaginer une fin de jeu de style Mad Max pour ce château de cartes sans cesse croissant. Cela ne veut pas dire que je ne pense pas que la troisième guerre mondiale soit une possibilité. Face à face Russie–US La surenchère. Poutine réagit à la menace nucléaire étasunienne par un ultimatum Par Rostislav Ichtchenko – Le 5 octobre 2016 – Source FortRuss Suite au décret émis par le Président de la Fédération de Russie de suspendre l’accord avec les États-Unis sur l’élimination réciproque du plutonium de qualité militaire, et la présentation à la Douma d’État du projet de loi correspondant, des disputes ont éclaté parmi les media pour savoir si cela était lié à la rupture de l’accord sur la Syrie.

Face à face Russie–US La surenchère

L’autre pierre d’achoppement est une interrogation : pourquoi la Russie, sachant que les États-Unis n’avaient pas rempli leur part de l’accord depuis nombre d’années, ne réagit-elle que maintenant ? Certains experts nucléaires affirment que l’accord était objectivement bénéfique pour la Russie. Peut-être. En principe, je pense qu’il n’y avait pas de problèmes particuliers de sécurité. Regardons ces conditions: Le Chef d'État-Major Us menace violemment la Russie : "nous allons vous stopper et nous allons vous battre plus durement que ... - Média Alternatif - Stratégie du chaos contrôlé.

La rhétorique anti-russe est très en vogue ces derniers temps, surtout Outre-Atlantique mais aussi en Europe.

Le Chef d'État-Major Us menace violemment la Russie : "nous allons vous stopper et nous allons vous battre plus durement que ... - Média Alternatif - Stratégie du chaos contrôlé

Mais celle-ci est sans précédant et dépasse tout entendement. A défaut de sortir de la bouche d'un président sortant, cette déclaration sonne en tout point comme une réelle déclaration de guerre de l'armée américaine à l'attention de la Russie. Endgame (fin de partie). Ces mots ont été prononcés dans ce discours prétentieux et va-t-en-guerre du Chef d'État-Major de l'Armée américaine qui voudrait clairement embarquer la Russie dans un conflit ouvert. Il cite également une déclaration qu'aurait fait un ambassadeur russe que je n'ai pourtant trouvé nulle part sur la toile (intox?).

Aujourd'hui, « Nous n'avons jamais été aussi proche d'une 3ème guerre mondiale », c'est un fait. Mardi, le Chef d'État-Major de l'armée américaine a émis un avertissement sévère à l'encontre des menaces potentielles comme la Russie et a promis que l'armée vaincra tout ennemi dans un combat au sol. » La Russie interprète les rodomontades états-uniennes comme un signe de guerre, par Ray McGovern. À l’époque de l’administration Reagan, j’étais l’un des analystes de la CIA assigné à présenter aux fonctionnaires de la Maison Blanche le Rapport quotidien au Président, qui résume le point de vue de la CIA sur les questions pressantes du jour concernant la sécurité nationale.

» La Russie interprète les rodomontades états-uniennes comme un signe de guerre, par Ray McGovern

Si je devais faire encore ce travail – et en supposant que les analystes de la CIA puissent encore dire la vérité au pouvoir – je serais obligé d’annoncer des nouvelles alarmantes quant au potentiel d’un affrontement militaire entre les États-Unis et la Russie. Nous, les analystes, étions responsables de collecter les avertissements venant de Moscou ou d’autres capitales clés que les médias américains ignoraient ou minimisaient souvent, comme les grands médias d’aujourd’hui ignorent l’escalade des avertissements de la Russie à propos de la Syrie. Le président Vladimir Poutine et ses conseillers semblent prêts à assumer le risque d’escalade dans l’espoir que toute confrontation armée reste limitée à la Syrie. Trump est-il prêt à engager son arme nucléaire… contre Clinton ?

Par Pepe Escobar – Le 14 octobre 2016 – Source CounterPunch Donald Trump, n’ayant rien à perdre, pourrait finalement être prêt à passer au nucléaire.

Trump est-il prêt à engager son arme nucléaire… contre Clinton ?

Pas littéralement, bien sûr ; il ne s’agit que de la Guerre froide 2.0. Syrie: les pilotes britanniques autorisés à tirer sur les chasseurs russes. Les forces de l’air de la Grande-Bretagne ont équipé leurs chasseurs de missiles sophistiqués air-air, autorisant leurs pilotes à tirer sur les avions russes en mission en Syrie et en Irak.

Syrie: les pilotes britanniques autorisés à tirer sur les chasseurs russes

Dans la conjoncture où les relations entre l’Occident et la Russie s’empirent de jour en jour, les forces de l’air britanniques ont permis à leurs pilotes de tirer en direction des chasseurs russes opérant en Syrie et en Irak. Selon le journal Times, les pilotes des Tornado britanniques ont été privés d’établir des contacts avec les chasseurs russes lors des opérations, pourtant, leurs avions munis des missiles air-air ont la permission de se défendre en cas de menace de la part des pilotes russes. Des sources anonymes ont confié au journal Times que les avions britanniques seraient équipés de missiles air-air sophistiqués à courte portée. La Russie ordonne tous ses fonctionnaires vivant à l'étranger de rentrer à la maison sur peur d'une guerre mondiale. La Russie ordonne tous ces fonctionnaires vivant à l’étranger de rentrer à la maison alors que les tensions accrues sur la perspective d’une guerre mondiale.

Les politiciens et les personnalités de haut rang auraient reçu un avertissement du président Vladimir Poutine pour ramener leurs proches à la «mère patrie», selon les médias locaux. Cela vient après que Poutine a annulé une visite prévue en France parce que la France était furieux du rôle de Moscou dans le conflit syrien. L’ancien dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a également averti que le monde se trouve à un «point dangereux» en raison de la montée des tensions entre la Russie et les Etats-Unis Selon le Daily Star, le personnel de l’administration, les administrateurs régionaux, les législateurs de tous les niveaux et les employés des entreprises publiques ont reçu l’ordre de retirer leurs enfants des écoles étrangères immédiatement.

La Russie et la Chine se préparent à une guerre – au seuil même de l’Amérique - Média Alternatif - Stratégie du chaos contrôlé. Voilà à quoi s’exposent les USA à force d’aller provoquer la Russie et la Chine.A une guerre au seuil même de l’Amérique ce qui devrait nous épargner une guerre en Europe. S’ils pouvaient par la même occasion mettre hors d’état de nuire, "le régime de la communauté de l’anneau", les 2 cancers du monde, nous pourrions avoir enfin la paix sur le monde. Vous avez l’article entier édité par Horizons et débats à télécharger ci-dessous : Article du 17 octobre 2016 - Guerre Russie et Chine contre les USA.pdf Et le cadeau de Poutine aux USA. » +++ “Nous vous détruirons !” : Les terrifiantes menaces du chef d’état-major des USA à la Russie et à la Chine. Le 4 octobre, le Général Mark Milley, chef d’état-major de l’Armée américaine, a parlé sans langue de bois – et ça ne va pas vous plaire…Et encore moins aux destinataires de ces menaces à peine voilées – la Russie et la Chine – si elles ne rentrent pas dans le rang…Écoutez, puis relisez attentivement, c’est notre avenir qui est dessiné là.Ami jeune, bon courage… (Version complète du discours ici – et version originale sans sous-titres là) “Voilà votre armée : 187 000 soldats, actuellement déployés dans 140 pays. […] La volonté stratégique de notre nation, les États-Unis, est remise en cause et nos alliances sont testées. […] Mais je veux être clair ; je veux être sans ambiguïté.

» Et pendant ce temps là, nos crétins de médias se moquent, et arrosent le pays d’essence… Qu’est-ce qu’ils sont contents nos médias dès qu’ils peuvent pointer les conneries (souvent bien réelles) des médias russes – ça semble quasi orgasmique… (Source et Source) C’est bien connu, il n’y a jamais de conneries dans les nôtres qui sont probablement “les meilleurs de la Planète”… Alors oui, les médias russes en font beaucoup sur la “3e guerre mondiale” mais : sur cette thématique, il vaut mieux en faire trop que pas assez…c’est sans doute dû au fait que la 2e, c’est surtout eux qui l’ont gagnée, au prix de 25 millions de morts… et sauf erreur, il n’y a pas que les médias russes… L’axe du mal de Hillary Clinton.

«Garder le doigt de Hillary Clinton loin du bouton nucléaire est une question de vie ou de mort» Par Pepe Escobar – Le 12 octobre 2016 – Source Russia Insider Allons droit au but : Hillary Clinton est prête à entrer en guerre contre la Russie en Syrie – avec des conséquences thermonucléaires intrinsèques potentiellement terrifiantes. Anticipant le résultat de l’élection présidentielle américaine comme une répétition du tremblement de terre de Nixon en 1972, Hillary a également fabriqué une version remixée de l’axe du mal : la Russie, l’Iran et «le régime d’Assad», dans le plus pur style de George Debeliou Bush. Cela sans même compter la Chine, qui, par l’intermédiaire d’une «agression» dans la mer de Chine méridionale, se mettra également en vedette comme un ennemi certifié pour la Mère fondatrice du pivot vers l’Asie. Est-ce qu'une guerre mondiale devient inévitable ? Les signes.

Vers une troisième guerre mondiale : Les piteuses rodomontades des vassaux de l'Empire. Qui va voir son bluff éventé en Syrie ? Par Andrew Korybko – Le 7 octobre 2016 – Source Oriental Review. Oups! Une guerre mondiale… Par Dmitry Orlov – Le 11 octobre 2016 – Source Club Orlov. Poker nucléaire. Par Israel Shamir – Le 9 octobre 2016 – Source unzreviewSi le plus grand jeu de poker de tous les temps se termine par un grand chelem nucléaire, et que les survivants examinent les causes de WWIII, ils vont mourir de rire. » C’est désormais clair : Hillary Clinton est la candidate de la guerre, par Daniel Lazare. L’élite politico-médiatique des Etats-Unis n’autorise que la version propagandiste du conflit syrien – chose que Hillary Clinton a totalement assumé dans ses commentaires belligérants lors du deuxième débat présidentiel, Guerre US furtive en Syrie. Il Duce, le capo du Pentagone fait la loi.

Les fruits pourris de la présidence Obama. Voila pourquoi la doctrine militaire américaine est vouée à l’échec. Par Federico Pieraccini – Le 2 octobre 2016 – Source Strategic Culture Une analyse de l’insatisfaction croissante des généraux américains envers les dirigeants politiques de Washington éclaire d’un jour nouveau la direction dans laquelle la machine militaire américaine se dirige. Il est en particulier intéressant d’observer la planification militaire concernant l’avenir des forces maritimes, aériennes, spatiales, cyberspatiales et terrestres. Sott.net (cliquez sur l'image pour accéder au site) Syrie: le clash Hollande/Poutine! Les médias occidentaux font état d'une très vive altercation entre le Président russe, Vladimir Poutine et son homologue français, François Hollande autour de la Syrie.

Le contact téléphonique entre les deux hommes a tourné à une passe d'arme verbale, avec en toile de fond un approfondissement des divergences de part et d'autre. Les USA lancent une “troisième phase” de renforcement militaire contre la Chine - Média Alternatif - Stratégie du chaos contrôlé. Que peuvent les Russes face à une attaque américaine en Syrie ? La Russie se prépare à une vraie guerre en Syrie… La guerre contre la Syrie : les deux parties se dirigent vers un plan B. Généraux américains : un conflit «extrêmement meurtrier» avec la Russie est «quasiment certain» Guerre de l’OTAN à la Russie : les vents hurlent avant la tempête. Syrie : l’ultimatum passif de la Russie aux US, à un cheveu de la guerre. Moscou annonce ses intentions d'abattre tout missile menaçant en Syrie. Rubicon en vue. La Troisième Guerre mondiale n’a jamais été aussi proche. Compte à rebours, intox ou prudence excessive ?

Une lettre ouverte de vétérans du renseignement à Obama : « Nous devons négocier avec la Russie ou les conséquences seront catastrophiques » L'insoutenable confrontation des USA contre la Russie va-t-elle nous mener à une guerre nucléaire ? Poutinator. Le chef du Pentagone annonce les plans américains pour une guerre nucléaire avec la Russie. Washington vient de déclarer la guerre à la Russie. Engrenage : les États-Unis envisagent désormais une confrontation directe avec la Russie. Un millier de boules de feu.