background preloader

Effluents fromagers

Facebook Twitter

Le train devient « digital » (c) SNCF Logistics SNCF Logistics et TRAXƎNS ont annoncé avoir signé un partenariat pour développer, dès le 2ème semestre 2017, des trains de fret équipés de boitiers connectés.

Le train devient « digital »

Si une majorité des chargeurs se déclarent prêts à recourir davantage au fret ferroviaire, ils souhaitent que certains critères comme l’information en temps réel et le respect des délais soient mieux pris en compte. Dans sa 5ème édition du Baromètre de perception des chargeurs sur le transport ferroviaire, Eurogroup Consulting relevait que la grande majorité des chargeurs interrogés notait que le ferroviaire n’avait pas pris le virage du numérique (suivi en temps réel des wagons et des marchandises, outils de géolocalisation, traçabilité des envois, interfaces de commande plus rapides…). 14 % seulement du panel s’étaient vus proposer de tels services.

C’est pour répondre à cette attente que SNCF Logistics lance aujourd’hui ce projet. Solution effluents : épandre les eaux blanches sur la fumière couverte. L'arrivée d'un nouvel associé en 2015 au sein du Gaec du Mas Viel a été l'occasion de faire un point complet sur la mise aux normes.

Solution effluents : épandre les eaux blanches sur la fumière couverte

«Il nous fallait construire une plate-forme de stockage suffisante pour le fumier et mettre en place la récupération des eaux blanches de la salle de traite» expliquent Cyprien Calmettes et sa conjointe, Virginie Boulenc, les 2 associés du Gaec. «Nous avions deux grandes options. Soit faire une simple dalle pour le fumier, récupérer les jus et les stocker avec les eaux blanches dans une poche. A la base, on pensait que ce serait la solution la plus économique, mais après avoir dimensionné précisément l'installation, notamment avec la forte pluviométrie de notre secteur, il fallait vraiment une grande poche.

Une station de traitement du lactosérum fermier. L’appellation saint-nectaire devient la seule en France à proposer une valorisation du lactosérum à ses producteurs fermiers », affirme Dominique Prugne, président de la société Lactoservice.

Une station de traitement du lactosérum fermier

Celle-ci vient d’être créée par l’interprofession pour porter le projet de station de traitement du lactosérum fermier, qui a ouvert ses portes le 1er août dernier sur le site Bonilait-Protéines de Tauves dans le Puy-de-Dôme. Elle devrait traiter dans un premier temps 15 millions de litres par an et produire 900 tonnes de poudre de lactosérum. Pour la Laiterie FROMAGERIE... Économie circulaire : le fromage peut être une énergie renouvelable. Vous aimez le beaufort ?

Économie circulaire : le fromage peut être une énergie renouvelable

Peut-être sa production a-t-elle aussi servi à produire du biogaz. Et du Beaufort jaillit la lumière. Les producteurs de Beaufort boivent du petit-lait.

Et du Beaufort jaillit la lumière

Mais pas seulement: ils en font aussi de l’électricité. Depuis quelques mois, l’usine Savoie Lactée produit poudre de protéine et énergie à partir des résidus de production du célèbre fromage savoyard. Paysan Breton. Jean-Luc Martin, Yannick Le Beltel et Samuel Quémerais sont producteurs de lait au Gaec de la Vallée, à Epiniac (35).

Paysan Breton

Lorsque Samuel est devenu associé il y a un an, ils ont dû revoir les capacités de stockage d’effluents. Les agriculteurs ont opté pour la citerne souple autoportée, conseillée par Cultivert. « Ce sont les aspects pratiques et économiques qui nous ont poussés à choisir la citerne souple », explique Yannick Le Beltel. « Lorsque Samuel s’est installé sur l’exploitation, il a amené des terres et du volume à produire. L’UNION DES PRODUCTEURS DE BEAUFORT INAUGURE SAVOIE LACTEE, SON UNITE DE TRANSFORMATION DE LACTOSERUM - Agence PLUS2SENS.

Une bergère et son troupeau de moutons dans la Clape. {*style:<a href='javascript:void(0);'>*} 1 / 2.

Une bergère et son troupeau de moutons dans la Clape

Les producteurs de Beaufort inaugurent une usine de traitement de lactosérum. Assainissement non collectif pour fromageries. L’exploitation d’une fromagerie demande le respect de plus en plus de norme, européenne et française.

Assainissement non collectif pour fromageries

En particulier, les normes de rejets des effluents d’une fromagerie de taille non industrielle, sont de plus en plus contrôlées, et donc une forte pression sur les exploitants s’exerce pour leurs applications. Il faut être conscient que les rejets d’un atelier fromager ne doivent pas être négligés en terme de pollution. En effet les eaux blanches issues d’un atelier fromager sont 3 fois plus chargées en matière organique que des eaux usées domestiques.

Pire encore, si il y a rejet du petit-lait, le mélange eaux blanches avec du lactosérum est 12 à 15 fois plus chargé que les eaux usées d’une famille. La réglementation interdit le rejet direct des effluents dans la nature. Devant ce nouveau challenge pour les exploitations, Compétences Plus à mis au point avec son partenaire Aquamax, des solutions pour les exploitations à taille humaine. La filière Beaufort valorisera le lactosérum. Invitation-JT-cluster-lait-lactosérum.pdf. Le Placoteux.com - Virage vert à la fromagerie Port-Joli. Une fromagerie utilise le petit lait pour produire de l'énergie. Une fromagerie utilise le petit lait pour produire de l'énergie. De nouveaux horizons pour la coopérative Laïta. L'entreprise, qui exploite la marque Mamie Nova, investit pour préparer la fin des quotas.

De nouveaux horizons pour la coopérative Laïta

«Aujourd'hui, les personnels de nos laiteries sont fiers des fromages ou des beurres fabriqués. Demain, ils seront tout aussi fiers du lactosérum», lance Christian Couilleau, directeur général de la coopérative laitière Laïta, qui coiffe les marques Paysan Breton et Mamie Nova. Longtemps considéré comme un sous-produit, le lactosérum constitue une source de protéines stratégiques: pour la nutrition des enfants prématurés en passant par celle des grands brûlés ou des malades du cancer jusqu'aux personnes âgées. «Le lait n'est pas qu'un liquide blanc, poursuit Christian Couilleau.

Il est composé d'environ 2000 constituants. Dès l'an prochain, un nouvel ensemble d'optimisation et de séparation des protéines du lait ainsi qu'une unité de déminéralisation du lactosérum seront créés à Landerneau (Finistère). Poudre de lait infantile : Laïta investit massivement en Bretagne.