background preloader

Tour Solaire

Facebook Twitter

Vidéo Tour solaire

Tour solaire (cheminée) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une tour solaire est une centrale à énergie renouvelable, construite de manière à canaliser l'air chauffé par le soleil afin d'actionner des turbines pour produire de l'électricité. L'ingénieur français Edgard Nazare (1914-1998) l'a conçue dans les années 1950 sous le terme « centrale aérothermique » ou « tour à vortex », et sous la forme d'une tour métallique (brevet de 1956 et 1964) confinant un cyclone artificiel par différence thermique dont la puissance était captée par des éoliennes encastrées en périphérie de la tour[1].

La première centrale a été construite par l'ingénieur allemand Jörg Schlaich en 1981. Schéma de principe De l'air est chauffé par effet de serre dans un vaste collecteur situé au niveau d'une plaine, et conduit par une cheminée qui débouche en altitude, permettant ainsi de tirer profit de la différence de température et de l'énergie potentielle de convection disponible. Un conduit à flanc de montagne. Tour solaire Nazare Michaud. De l'Association Energie Environnement Les vrais inventeurs de la tour solaire Les énergies renouvelables sont-elles, oui ou non, en mesure de remplacer le charbon, le pétrole, l’énergie nucléaire ? Les tours solaires de type « vortex » (rotational flow wirling system) sont à l’heure actuelle les seules unités de production d’énergie comparables, en terme de puissance, aux centrales électriques modernes. Toute la question est de savoir si ces tours solaires peuvent atteindre les performances annoncées.

Si tel était le cas, l’espèce humaine pourrait, sans pénaliser son avenir, abandonner les techniques classiques polluantes. La technologie de tour solaire retenue à Manzanares et projetée en Australie (single flow upwind system) moins performante, devrait également être abandonnée. L’association Energie Environnement fait le point sur cette question et dévoile certaines informations inédites. (Le seul projet "énergie douce" à la dimension des besoins de la planète.) Premier brevet de E. Page 14. Data.solar-tower.org.uk/pps/LES_PROJETS_DE_TOURS_SOLAIRES_GEANTES_fev-2010.pdf. Tour solaire. Une tour solaire est une centrale à énergie renouvelable, construite de manière à canaliser l'air chauffé par le soleil afin d'actionner des turbines pour produire de l'électricité.

Le concept a été inventé par l'ingénieur allemand Jörg Schlaich. Principe Schéma de principe La tour n'est en fait qu'une cheminée (Une cheminée (lat. caminus) est un conduit vertical aménagé dans un bâtiment, (un véhicule), pour évacuer les gaz et fumées toxiques d'un feu...). L'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Les avantages principaux de cette technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) sont : le peu d'entretien nécessaire, une mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission, pistons, ...), bref, de tout ce qui produit ou...) simple, et la gratuité des rayons du soleil.

Historique Les projets Le projet australien. Les tours solaires. Il faut construire les villes dans les déserts 4 mars 2006 Avec mon fidèle assistant, Christophe Tardy, nous avons séjourné aux Emirats Arabes Unis, à Dubaï. Voir deux semaines à Flouzeland. On en parlait ces jours derniers. Ni l'un ni l'autre nous n'avions envie de retourner là-bas. Dubaï c'est l'envers du monde. Les gens qui vivent là-bas tournent résolument le dos à l'avenir et le dos aux problèmes. Le Luxe J'ai vu un reportage sur Dubaï. . - De l'eau pourra couler sous les ponts. . - Marvelous.... Nous avons vu tout cela de nos yeux, toute cette fantastique absurdité, cette bêtise vulgaire, étalée. ... cette inculture, cette vulgarité Les gens qui impulsent ces projets sont cousus d'or. Le Cheik Mohammed, qui règne sur les Emirats Arabes Unis ( il a son site internet personnel ) Dans l'ordre : le bédoin, l'homme d'affaire, le militaire et le sportif Maître du lieu, l'homme a voulu "le plus grand yacht du monde".

Dubaï "se construit" de manière frénétique. Nous somme ici en Absurdistan. Arizona : une tour solaire de 800 mètres de haut ! > Solaire. Pas de solutions miracles @ Fredo : Pourquoi toujours comparer à un EPR... Mais puisque vous le voulez, en selle ! Cette centrale coûterait 750M$ pour 200MW. Il en faudrait donc un peu plus de huit pour faire la puissance d'un EPR, soit 6G$, soit 4,17G€ (j'attend de voir les dépassements de délais et de budget sur ce chantier là ;D). Donc pour le coût initial, c'est en gros équivalent (encore une fois, j'attend de les voir construire une tour de 800m de haut sans dépasser le budget, surtout dans le désert !).

Le facteur de charge de l'EPR est de bien plus que 75%. Ce chiffre est celui du parc nucléaire français actuel, qui subit sa période de maintenance la plus lourde depuis sa création. Ce chiffre est donc l'ultra minimum pour des centrales nucléaires comme les nôtres, et il vous arrange bien (comme d'habitude avec les anti-nucléaires). Pour l'EPR, le chiffre sur lequel communique Areva est de 92%... Ce n'est pas tout à fait exact. De la classique mauvaise foi d'anti-nucléaire. Les centrales solaires à effet de cheminée. Projet de tour solaire d’une hauteur de 1000 mètres crédit : EnviroMission La tour solaire à effet de cheminée est l’un des projets les plus ambitieux de la planète pour la production d’énergie alternative.

C’est une usine d’énergie renouvelable qui pourrait fournir une puissance électrique importante (200 MW) tout en étant sûr et propre. Son principale avantage est qu’elle peut fonctionner sans intermittence en utilisant le rayonnement du soleil le jour et la chaleur de la croûte terrestre la nuit. Principe de fonctionnement d'une centrale solaire à effet de cheminée Fonctionnement d’une centrale solaire à effet de cheminée crédit : Kilohn limahn La tour est creuse, ce n’est en fait qu’une cheminée.

Placée tout autour de la cheminée centrale, une serre gigantesque est chauffée par le soleil. Le fonctionnement se base sur un principe simple : l’air chaud étant plus léger que l’air froid, il s’élève. Avantages : Source d’énergie inépuisable et gratuite Pas d’émission polluante Inconvénients : Une tour solaire de 1000 mètres de haut et 200 mégawatts. La première tour solaire au monde qui produit de l’électricité la nuit.

Le projet est opérationnel depuis le mois dernier dans la région andalouse près de Séville (Espagne). Cette tour solaire est le fruit d’une collaboration entre la firme espagnole Sener (60 %) et Masdar Initiative (40 %), le géant des énergies renouvelables d’Abu Dhabi. Vu du ciel, cette centrale solaire ressemble à une œuvre d’art aux motifs circulaires.

La centrale Gemasolar s’étend sur cent quatre-vingt cinq hectares de terres rurales et comprend deux mille six cent cinquante miroirs héliostats qui peuvent capter jusqu’à 95 % des rayons du soleil grâce à un récepteur géant placé au milieu des panneaux au sommet d’une tour. La particularité de cette centrale solaire à concentration est qu’elle est la première au monde à pouvoir générer de l’électricité en pleine nuit. Le récepteur de la tour centrale atteint les neuf cents degrés celsius pour chauffer les réservoirs de sel fondus qui permettent de générer de la vapeur pour alimenter la turbine de la station. Crédits photos : SWNS.com. Tour solaire. Solaire thermique de type tour à concentration. Version du 24 Avril 2002 par Bruno Rivoire, Responsable du "groupe d’évaluation scientifique Thémis" de 1982 à 1987, actuellement chercheur à l’IMP, un laboratoire propre du CNRS (site d’Odeillo), membre de l’AEPN.

Acticle original complété par le rédacteur du portail pour les projets récents le 27/10/2010 Introduction On désigne par " solaire thermodynamique " l'ensemble des techniques qui visent à transformer l'énergie rayonnée par le soleil en chaleur à température élevée, puis celle-ci en énergie mécanique (et électrique) à travers un cycle thermodynamique.

Après un bref historique, nous passerons en revue les techniques explorées, puis nous exposerons rapidement les caractéristiques du gisement à exploiter et les données environnementales concernées. CRS à Almeria en Espagne, centrale à sodium liquide construite par l'AIE (1981 - 3 700 m 2 de miroirs), SUNSHINE à Nio Town au Japon, centrale à eau-vapeur (1981 - 12 900 m 2 de miroirs), Les aspects techniques A. A1. Les principes A2. A3. B. Tour solaire de Meudon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tour solaire de Meudon La tour en 1984. La tour solaire de Meudon est un télescope spécialisé constitué d'une tour de béton d'une hauteur de 36,47 mètres sur le site de Meudon de l'observatoire de Paris. Elle est équipée d'un spectrographe pour examiner le Soleil. La tour solaire de Meudon a été construite entre 1964 et 1967. Présentation générale[modifier | modifier le code] La première image a été obtenue le 29 avril 1969.

Histoire de la tour solaire[modifier | modifier le code] La tour solaire est née des progrès de la géodésie spatiale et de l’observation des satellites artificiels qu’avait entrepris Paul Muller à la fin des années cinquante. Intérêt des tours solaires[modifier | modifier le code] Notre atmosphère n’est pas une couche homogène comme une lame de verre optique mais un milieu turbulent dans lequel les rayons lumineux subissent de nombreuses déviations aléatoires et des déphasages. . - Enseignement méthodologique pour le Master. Les tours solaires ou centrales à concentration. Réfléchis par les miroirs, les rayons du soleil sont concentrés au sommet de la tour - crédit : Solucar D’une superficie pouvant atteindre plusieurs centaines de milliers de mètres carrés, les centrales solaires à tour sont une filière du solaire thermodynamique.

L’énergie rayonnée par le soleil est transformée en chaleur à température élevée, puis en énergie mécanique (et électrique) à travers un cycle thermodynamique. Principe de fonctionnement d'une tour solaire à concentration Plusieurs centaines ou milliers de miroirs sont positionnés autour d’une tour. On appelle ces miroirs « héliostats » (en grec : qui fixe le soleil). Généralement, un fluide caloporteur (des sels fondus) circule au sommet de la tour. On caractérise la performance du système par le chiffre de sa « concentration » qui est le rapport de la surface de collecte sur la surface du capteur.

Avantages : Source d’énergie inépuisable et gratuite Pas d’émission polluante Permet de valoriser des zones désertiques. Un projet de tour solaire pour les jeux de Rio 2016 | Eco-Revolution.fr. Proposée par le cabinet Rafaa Architecture et Design, cette construction serait en mesure d'alimenter le village olympique en électricité grâce à un concept novateur. Le cabinet d'architecture Rafaa explique que ce projet pourrait alimenter en électricité le village olympique grâce à l'énergie solaire le jour et grâce à l'énergie hydraulique la nuit. Ceci serait possible en utilisant un principe simple : l'énergie électrique produit en surplus grâce u solaire le jour serait utilisée pour faire monter l'eau dans la tour.

Un peu comme le principe du château d'eau. La nuit il suffirai de faire couler cette eau pour récupérer de l'énergie hydro-électrique. Le Brésil est gâté cette année avec l'obtention de l'organisation de la Coupe du Monde de Football en 2014 ainsi que celle des Jeux Olympiques de 2016 à Rio de Janeiro !

Cette tour solaire pourrait être un fer de lance des premiers jeux olympiques "écologiquement responsable", comme le propose l'agence Rafaa.