background preloader

Les Trottoirs électrique

Facebook Twitter

Vidéo Les Trottoirs électrique

Les pas, fabricateurs d’énergie dans le métro londonien. A Toulouse, un trottoir produit de l’électricité. Certains en rêvaient.

A Toulouse, un trottoir produit de l’électricité

La ville de Toulouse l'a fait : un trottoir producteur d'énergie couplé à un lampadaire de rue. Sur le papier, le principe paraît tout simple : des dalles, équipées de micro-capteurs, ont été installées rue du Lieutenant-Colonel Pelissier, au cœur de la ville rose, tout près du Capitole. Le trottoir électrique toulousain part aux Etats-Unis. Partager S’exporter.

Le trottoir électrique toulousain part aux Etats-Unis

C’est certainement la destinée la plus heureuse pour un entrepreneur. Avec un léger goût d’amertume lorsque la réussite de l’implantation locale n’en a pas été le moteur. C’est le cas de Laurent Villerouge, inventeur du concept de trottoir électrique producteur d’énergie à Toulouse. Pour mémoire, au printemps dernier, deux dalles montées sur ressorts et reliées à des lampadaires avaient été placées sur le sol toulousain, afin de tester la récupération d’énergie cinétique. L’inertie des institutions fait fuir l’innovation Aujourd’hui, c’est à New York que la start up toulousaine Viha Concept va s’exporter, faute de débouchés en France. Source : La Dépêche Sur le même thème : éclairage public, économies d'énergie, énergie cinétique, énergie renouvelable, Etats-Unis, lampadaire basse consommation, New York, Toulouse, trottoir, voirie. Entrepreneurs : Les trottoirs électriques échappent à la France.

Récupérer l'énergie cinétique produite par les passants pour éclairer les rues: une idée restée à l'état de prototype en France, faute de fonds suffisants pour passer à une phase industrielle.

Entrepreneurs : Les trottoirs électriques échappent à la France

Faute de subventions, l'inventeur du trottoir électrique quitte Toulouse pour New York. L'inventeur du trottoir électrique part aux USA - Toulouse. Une société californienne va acheter le brevet du trottoir électrique.

L'inventeur du trottoir électrique part aux USA - Toulouse

L'inventeur toulousain dénonce l'inertie française et veut s'expatrier aux Etats-Unis. Un trottoir qui produit de l'électricité pour les lampadaires grâce aux pas des piétons, les Toulousains connaissent cette invention. L'an dernier, au printemps, elle a été testée pendant quatre mois au centre ville, sur l'esplanade qui mène du métro Jean-Jaurès à la place Wilson. Deux bandes de dalles montées sur des ressorts et destinées à récupérer l'énergie cinétique avaient été installées là. Aujourd'hui, c'est bien loin de Toulouse que cette invention devrait voir le jour. Les trottoirs podo-électriques seront-ils la nouvelle source d’énergie de demain ? Capter de l’énergie grâce aux trottoirs, en voici une idée qui pourrait énormément aider à augmenter les sources d’énergies des villes.

Les trottoirs podo-électriques seront-ils la nouvelle source d’énergie de demain ?

En effet, les trottoirs podo-électriques seront peut-être la source d’énergie principale des villes de demain. On va bientôt marcher sur le trottoir intelligent - Toulouse. La mairie de Toulouse devrait installer en fin de semaine quinze dalles qui produisent de l'énergie à partir du passage des piétons.

On va bientôt marcher sur le trottoir intelligent - Toulouse

Elles alimenteront un réverbère à Wilson. À Toulouse, la récupération d'énergie avance à grands pas. Le premier trottoir producteur d'électricité doit être installé en fin de semaine au centre de Toulouse,, sur l'esplanade François-Mitterrand, à titre expérimental. La zone test comprendra quinze dalles, munies chacune d'un générateur miniature transformant l'énergie mécanique (en l'occurrence le passage des piétons) en énergie électrique ; elles alimenteront un réverbère. C'est la première fois qu'une métropole aménage au sol ce bout de « trottoir vert » après avoir mis au point un système innovant de récupération d'énergie en association avec des entreprises locales (lire par ailleurs).

L'année dernière, les passants avaient pu tester le système pendant quelques jours dans le cadre de la semaine du développement durable. Une légère impression de s'enfoncer. Le trottoir électrique producteur d’énergie s’exporte aux Etats-Unis. Ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour la France, mais pour l’avenir de la planète, nul doute que oui car il s’agit d’une alternative au nucléaire pour l’éclairage public.

Le trottoir électrique producteur d’énergie s’exporte aux Etats-Unis

Le brevet de trottoir qui récupère l’énergie cinétique des passants a enfin trouvé preneur. Après un an de vaines recherches d’investissements en France, c’est finalement aux Etats Unis que le concept sera industrialisé. La société californienne Harvest Energy a en effet racheté le brevet de trottoirs producteurs d’électricité mis au point par Laurent Villerouge (Viha Concept). Peut-être avez-vous vu passer l’info, ces dernière années : une entreprise hollandaise met au point aux alentours de 2008 un dance-floor en plexiglas qui s’éclaire grâce à l’énergie cinétique des danseurs. L’énergie cinétique est produite par le mouvement des personnes, elle varie selon leur vitesse et leur poids. C’est alors que Laurent Villerouge , séduit par l’idée, décide d’aller plus loin et de développer le concept. Energie durable : des trottoirs qui produisent de l'électricité à Toulouse.

Des trottoirs intelligents qui alimentent en énergie l'éclairage public à proximité : c'est l'idée originale de la municipalité de Toulouse, qui teste actuellement un système " pédo-électrique " sur des dalles situées à la sortie d'une station de métro.

Energie durable : des trottoirs qui produisent de l'électricité à Toulouse

Un trottoir électrique à l’essai à Toulouse: innovation écologique. La ville de Toulouse a commencé lundi dernier à expérimenter, dans le cadre de sa politique de développement durable, un trottoir qui produit de l’électricité quand on marche dessus.

Un trottoir électrique à l’essai à Toulouse: innovation écologique

Ce trottoir intelligent a été inventé par la société néerlandaise Jaap Van der Braak. Le test doit durer deux semaines à Toulouse. Pour l’instant, quelques dalles, équipées de micro-capteurs chargés de recueillir l’énergie des marcheurs, ont été installées sous un porche du centre-ville, rue du Colonel Pélissier. Caractéristiques techniques Huit dalles en verre, équipées de micro-capteurs, reposent sur des vérins pour produire de l’énergie cinétique renvoyée sur une batterie. Les 30 watts qui sont produits en continu par les va-et-vient sont consommés aussitôt ou stockés en réserve grâce à une batterie.