background preloader

Aqueducs Romain

Facebook Twitter

Site Internet Officiel du Site du Pont du Gard. Latin.collegejeanjaures-cransac.org/aqueducs.htm. Les aqueducs servaient à transporter de l'eau sur de très grandes distances.

latin.collegejeanjaures-cransac.org/aqueducs.htm

Nous allons voir où ils ont été construits, les étapes de leur construction et qui étaient leurs constructeurs. L'entretien des aqueducs était aussi important pour les préserver. Après avoir été utilisée, l'eau repartait dans le fleuve par les égouts. Présentation d'un des plus grands aqueducs de l' Empire : le pont du Gard Avec de hauteur et de largeur, le pont du Gard est l'un des plus grands aqueducs de l'empire romain.

. - Étage inférieur : 6 arches, de longueur, d'épaisseur, de hauteur - Étage moyen : 11 arches, de longueur, d'épaisseur, de hauteur - Étage supérieur : 35 arches, de long, d'épaisseur, de hauteur Le pont du Gard Sa construction et ses architectes, Pour construire le Pont du Gard, les Romains ont utilisé des pierres calcaires car ces pierres durcissent à l'air. Les deux premiers étages du pont du Gard sont constitués de blocs de 2m3 pour un poids de 6 tonnes. Pont du Gard. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pont du Gard

Courbure du pont. L'aqueduc, au sommet du pont. L'aqueduc romain de Nîmes[modifier | modifier le code] Le pont du Gard est la partie monumentale d'un aqueduc de plus de 50 km de longueur (52 702 m), qui apportait l'eau de la Fontaine d'Eure, située au pied d'Uzès, jusqu'à la ville romaine de Nemausus, aujourd'hui Nîmes[3], alors à son apogée. Les eaux de la source proviennent en partie de la rivière d'Alzon, qui passe par les environs d'Uzès, et des eaux récoltées du mont Bouquet, situé plus près d'Alès.

Dès le IVe siècle cependant, l'entretien commença à faire défaut, tandis que des dépôts calcaires occupaient les deux tiers, parfois les trois quarts, de la conduite. Documents pédagogiques. Site Internet Officiel du Site du Pont du Gard. Liste des aqueducs romains. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des aqueducs romains

Les aqueducs romains ont laissé de nombreux vestiges, notamment des ponts-aqueducs comme le pont du Gard en France, l'aqueduc de Ségovie en Espagne, l'aqueduc de Carthage en Tunisie. Cependant, la plus grande partie du parcours de ces aqueducs était souterraine, et bien moins spectaculaire que les ponts et viaducs qui persistent encore. Pont du Gard, vue générale du pont-aqueduc Algérie (39)[modifier | modifier le code] Allemagne (Gaule Belgique) (2)[modifier | modifier le code] Espagne et Portugal (24)[modifier | modifier le code] France[modifier | modifier le code] 156 aqueducs pour 110 sites[1],[2].

Grande-Bretagne (20)[modifier | modifier le code] Grèce (4)[modifier | modifier le code] Aqueducs d'AthènesAqueduc de Pisitrateaqueduc d'HadrienAqueduc de Corinthe CorinthaAqueduc de Lesbos Israël (1)[modifier | modifier le code] Aqueduc de Césarée Maritime Caesarea. Aqueducs de Rome. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aqueducs de Rome

Les onze aqueducs de Rome sont construits au fil des siècles pour approvisionner suffisamment en eau la population de Rome. Leur capacité combinée atteint près de 1 030 000 mètres cubes par jour pour la ville (soit théoriquement plus de 1 000 litres par habitant, ce qui est plus du double de ce que reçoivent les Romains d'aujourd'hui). Des statistiques détaillées de chaque aqueduc de la ville sont notées autour de 97 par Sextus Julius Frontinus dans son traité Des aqueducs de la ville de Rome (De aquæductibus urbis Romæ), conservateur des aqueducs de Rome pendant le règne de Nerva. Les principales informations que nous avons recueillies sur les aqueducs de Rome viennent de ses écrits sur le sujet, ce qui explique le manque de détails sur les deux derniers aqueducs, qui lui sont postérieurs. Les onze aqueducs[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Jusqu'en 312 av. Restes de l’Arcus Neroniani sur le Palatin.