Edition numérique

Facebook Twitter

Another E-book Dip. Livre numérique : la fracture européenne. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alain Beuve-Méry Alors que la 65e foire internationale de Francfort s'est ouverte mercredi 9 octobre, un constat s'impose dans le monde de l'édition : la montée du livre numérique en Europe et le déclin du livre imprimé avancent de pair, mais plutôt lentement.

Livre numérique : la fracture européenne

Car, à la différence de ce qu'il se passe aux Etats-Unis, où les "ebooks" sont en passe de devenir un objet de consommation courante, avec 20 % du marché du livre, les pays européens sont bien loin de migrer aussi rapidement vers le numérique, et le livre imprimé offre une belle résistance. On constate par ailleurs, sur le Vieux continent, des écarts qui s'accroissent entre les différents marchés nationaux, que ce soit en matière de poids économique ou de stratégie des acteurs.

C'est ce que relevait le rapport "Global eBook", réalisé par le chercheur Rudiger Wischenbart sur le développement du livre électronique, rendu public le 30 septembre, Le piratage toucherait un ebook sur deux. Sur les plateformes de téléchargement illicites, il n'est pas rare de trouver des catégories consacrées à la littérature et à la presse.

Le piratage toucherait un ebook sur deux

À côté des rubriques "traditionnelles" qui proposent de pirater des films, de la musique ou des jeux vidéo figurent en effet des sections présentant des liens pour récupérer des journaux, des magazines, des romans, des bandes dessinées, des mangas ou des comics. La disponibilité de ces fichiers illustre-t-elle un quelconque essor du téléchargement illicite dans le secteur des e-books ?

À en croire un récent sondage effectué par Youboox, le piratage concernerait un ouvrage numérique sur deux ! Ce phénomène toucherait en priorité l'univers de la bande dessinée (59 %), puis la science-fiction (23 %) et les romans en général (14 %). Selon Fabien Sauleman, le cofondateur de Youbox, "le piratage des livres numériques ne touche pas seulement les best-sellers et les auteurs connus. Nuancer les résultats ( photo : CC BY-NC-ND JISC )

[Dossier] Pourquoi l’ebook ne décolle pas en France. Alors qu’en France, les tablettes envahissent petit à petit les foyers et font l’objet de multiples études, prévoyant une explosion des ventes à très court terme, les liseuses restent encore relativement discrètes.

[Dossier] Pourquoi l’ebook ne décolle pas en France

Et pour cause, les livres numériques peinent terriblement à se tailler une place dans les habitudes des consommateurs. Et ce, tout particulièrement en France. En effet, selon une récente étude publiée par le cabinet Kearney, les ventes d’ebooks ne représenteraient que 0,5% des ventes totales de livres dans l’Hexagone, contre 7% au Royaume-Uni et 20% aux Etats-Unis. Comment expliquer cet écart ? Quels sont les obstacles qui viennent freiner l’essor du marché des ebooks en France ? Ebooks : 12,5M € de CA en France, près de 2 milliards € aux Etats-Unis Toutes les études se rejoignent : la France accumule un indéniable retard sur le marché des ebooks.

Prix moyen d’un ebook : 15 € en France contre 10 € dans le monde, la conséquence du prix unique Une offre encore peu étoffée. Kindle Unlimited ouvre en France. PwC: the U.S. consumer ebook market will be bigger than the print book market by 2017. Amazon lance son offre de lecture illimitée sans les grands éditeurs français - Les Echos. Afrique - Moyen Orient Kaboul : Hollande "condamne" un attentat "odieux" + VIDEO Une attaque suicide s’est produite dans un lycée de Kaboul, hébergeant un centre culturel français.

Amazon lance son offre de lecture illimitée sans les grands éditeurs français - Les Echos

L'attentat a fait au moins un mort et plusieurs... Politique Marine Le Pen à la torture CHRONIQUE - Les accidents de parcours, ce n’est pas que pour l’«UMPS». Nadine Morano se déchaîne contre Nicolas Sarkozy Furieuse de n'avoir pas eu le poste qu'elle espérait, après l'élection à la présidence de l'UMP, la députée européenne critique ouvertement l'ancien chef...

Edition numérique

Vous allez pouvoir revendre vos livres numériques… mais pas librement. Un livre et sa version numérique sont exactement semblables, sauf que, si vous ne l'aimez pas ou une fois que vous l'avez lu, vous ne pouvez pas revendre sa version numérique.

Vous allez pouvoir revendre vos livres numériques… mais pas librement

Mais cela pourrait prochainement changer, estime David Streitfeld pour le New York Times. En janvier, Amazon a enregistré un brevet pour créer une place d'échanges pour toutes sortes de contenus numériques (l'intermédiaire touchant une commission sur chaque transaction bien sûr : voir les explications de Numerama). Un brevet qui n'a pas manqué d'effrayer les auteurs et les éditeurs qui craignent, si ces plateformes étaient mises en place, de voir leur travail brutalement et massivement dévalué. Cette semaine, c'est Apple qui a déposé son brevet pour une place de marché d'échange de biens numériques (voir, là encore, les explications détaillées de Numerama). Jusqu'à présent, le droit d'auteur était limité à la première vente (c'est ce qu'on appelle "la théorie de l'épuisement des droits").

Share and Enjoy. (26) Le livre fait de la résistance. «La comparaison avec les autres industries culturelles souligne la résistance du livre».

(26) Le livre fait de la résistance

Ainsi s’est exprimé Vincent Montagne lors de l’assemblée générale du Syndicat National des Editeurs, qu’il préside. Le Syndicat fait donc preuve d’optimisme, même si l’usage du mot «résistance» laisse entendre à juste titre que les éditeurs guerroient dans un marché qui demeure moins propice qu’il ne le fut il y a une dizaine d’années. Il y a en effet eu une perte en valeur de 1,2% du marché de l’édition en 2012 par rapport à 2011, et une baisse en volume de 2,1%. Le marché du livre continue néanmoins d’être une pointure de l’économie, avec 2,8 milliards amassés en 2012, à comparer avec les 589 millions du secteur de la musique enregistrée. Du côté des publications, les éditeurs n ’ont pas lésiné sur les moyens malgré la décroissance relative du marché en 2012, avec 6% de titres supplémentaires publiés par rapport à l’année précédente.

Nouveaux-modeles-economiques-final. Les sept piliers de l’économie du document révisés (COOPT-Enssib) Par Jean-Michel Salaun le vendredi 16 novembre 2012, 02:54 - Cours - Lien permanent Voici une première occasion d’appliquer mes bonnes résolutions sur les COurs Ouverts Pour Tous (COOPT).

Les sept piliers de l’économie du document révisés (COOPT-Enssib)

Il ne s’agit pas encore du cours transatlantique annoncé, mais, dans le cadre du master Politique des bibliothèques et de la documentation de l’Enssib, je dois animer quelques séances sur les « écosystèmes du document ». Compte tenu du petit nombre de séances, du public visé et des limites de mes compétences, je m’en tiendrai à une introduction à l’économie du document publié. Ce sera en même temps un test et une préfiguration pour le cours transatlantique ultérieur. Les séances ont lieu en présentiel mais je vais utiliser la méthode de la classe inversée : le cours s’assimile à l’extérieur, avant la rencontre avec le professeur qui sert, elle, à vérifier que les notions ont été comprises et acquises. La première séance sera consacrée aux particularités de l’économie du document.

Autoévaluation. Gratuité ou libre accès? Poser les termes du débat, c’est déjà y répondre en partie. Flying Hearts V, by Ste­fan Georgi (Crea­tive com­mons licence) Les mots sont très impor­tants, nous le savons.

Gratuité ou libre accès? Poser les termes du débat, c’est déjà y répondre en partie

Ils sont les vec­teurs que nous uti­li­sons pour poser les débats et chan­ger le monde. Celui qui défini le voca­bu­laire du débat détient les termes de l’alternative. Il détient, fina­le­ment, les clés du futur. Il faut donc que nous soyons par­ti­cu­liè­re­ment méti­cu­leux lorsque nous choi­sis­sons les mots que nous employons pour défendre une cause. Ste­ven Har­nad, grand défen­seur du libre accès, et figure de proue hyper-​connue de ce mou­ve­ment, a défini lui-​même les termes « green » et « gold ». Et il défi­nit ensuite la « Gold road » : Open Access (OA) is: immediate, per­ma­nent, toll-​free online access to the full-​texts of peer-​reviewed research jour­nal articles.

Au pas­sage, il faut que je mette à contri­buer à cet excellent réper­toire qu’est l’OAD, car il faut mettre à jour les modèles et enri­chir l’information. . - Struc­tu­ra­tion de l’information 1. 2. 3. Presse - Article - Réinventer son modèle économique : 4 exemples venus de la presse américaine. Depuis le tournant des années 2000, les journaux souffrent de l’affaiblissement de leur business model traditionnel.

Presse - Article - Réinventer son modèle économique : 4 exemples venus de la presse américaine

Les remèdes pour lutter contre l’érosion de leurs revenus semblent indissociables d’une vague d’innovations, néanmoins freinée par la raréfaction de leurs ressources. L’attentisme et la diabolisation du numérique ont cédé la place à une prise de conscience de l’urgence d’agir, parce qu’au-delà de pertes qui se creusent chaque année, le paysage médiatique est aussi une scène d’où certains acteurs viennent à disparaître (il suffit de citer en France l’exemple de France Soir). Le tableau est pourtant loin d’être morose, puisque certains éditeurs s’illustrent par leur capacité à prendre des risques pour mener des initiatives novatrices, dont les premiers succès sont quantifiables. C’est le message véhiculé par un rapport réalisé dans le cadre du Pew Research Project for Excellence in Journalism aux États-Unis.

Les quatre titres de presse étudiés par le Pew Research Center. E-Books in France: Shunned or Just Getting Started? Le livre numérique en France, un marché émergent, jusqu'à quand? Le jeudi 3 mai à 16h - par Céline Forestier Les eBooks occupent sur le marché français 0,3% du chiffre d’affaire total du secteur du livre, contre 8% en Angleterre, et 20% aux Etats-Unis (2011, données Gfk).

Le livre numérique en France, un marché émergent, jusqu'à quand?

La France semble donc très en retard en termes d’adoption sur ces usages émergents. Que peut-on anticiper ? Jusqu’à quand cette phase émergente peut-elle durer et quels sont les facteurs qui favoriseront les usages ? Point sur l’état du marché du livre numérique en France, freins, et mesures prises pour aider ce marché naissant. La croissance du marché des eBooks est dépendante du taux d’équipement. En 2011, 145 000 liseuses et 1,5 million de tablettes ont été vendues en France. Comprendre la lecture numérique, de quoi parle-t-on au juste ? Le contenu est segmenté par les équipements. Pour expliquer la lente adoption, certaines hypothèses sont avancées. - Un problème d’offre : les prix (environ 30% plus cher que l’équivalent en livre de poche) et un catalogue encore restreint.

Where Do e-Books Go When You Do? eBook Nation (Infographic) L'Allemagne et le livre numérique : un désamour ? Voilà deux mois, l'institut de sondage GfK publiait une analyse de l'évolution du marché du livre numérique, prenant exclusivement en compte le secteur allemand. Si le marché ne représentait toujours que 1 % des ventes en 2011, ces mêmes ventes ont progressé de 77 % en regard de l'année 2010. Ce qui ne représente que 38 millions € de chiffre toutefois… Pourtant, l'Allemagne semble encline à adopter la lecture numérique. Si l'on ne constate pas la présence de lecteurs ebook aussi nombreux que dans le métro new-yorkais, reste que la croissance existe.

Jürgen Harth, directeur de l'Association des éditeurs et libraires allemands nuance toutefois. Crédit Flickr « Je pense que c'est d'abord et avant tout une question culturelle. Il faut ainsi rappeler plusieurs influences historiques, dans la relation de l'Allemagne au livre. L'Allemagne jouit d'une longue tradition éditoriale. La question du prix se pose également. Mais la problématique de la TVA n'est pas seule responsable.

Pour approfondir. La guerre entre Amazon et Apple va-t-elle faire baisser le prix des ebooks? La procédure judiciaire intentée par le Département américain de la Justice contre Apple et deux maisons d'édition, pour entente sur le prix des livres numériques, devrait aboutir à la baisse des prix sur le site d'Amazon. Une aubaine pour le distributeur, qui mise sur les volumes de livres vendus pour réaliser ses marges, à l'inverse d'Apple pour qui c'est la vente d'iPad qui prévaut. Aux termes de l'entente, Apple laissait les éditeurs fixer librement leurs prix sur sa librairie numérique, et en contrepartie ils acceptaient de ne pas vendre leurs livres moins cher ailleurs. Y compris chez Amazon. Ce qui avait eu pour effet de faire remonter les prix sur Amazon, qui jusqu'alors avait fixé la norme sous les 10 dollars.

En France, Amazon est coincé En Europe, la Commission européenne, mise sur la piste justement par Amazon, enquête sur les mêmes pratiques : une entente présumée entre Apple, Hachette Livre, Harper Collins, Simon & Schuster, Penguin et Verlagsgruppe Georg von Holtzbrinck. Dition - Article - Youboox décline le modèle des sites de streaming au livre numérique. Le succès des sites Deezer et Spotify fait des émules dans la filière de l’édition numérique. En effet, depuis le 9 mars 2012, le site Youboox propose à ses utilisateurs de consulter gratuitement plus d’un millier d’ebooks en streaming depuis leur navigateur Internet ou leur iPad, de manière totalement gratuite et illimitée. Appliquant une devise selon laquelle « il n’est plus nécessaire d’être propriétaire d’un bien culturel pour en profiter quand on veut et où on veut », cette start-up française s’inspire clairement du modèle économique adopté par les sites proposant des jeux sociaux ou de la musique en streaming, plus connu sous le nom de « freemium ».

L’utilisateur dispose ainsi du choix entre deux formules : soit avoir une offre en ligne gratuite mais soumise à de la publicité, soit payer un abonnement mensuel de 9,99 € et disposer de services supplémentaires. Enfin, c’est la viabilité du modèle économique sur lequel reposent les sites de streaming qui se trouve questionnée. Le web : en lettres capital. Non. Il n'y a pas de fautes d'orthographe dans le titre de ce billet. C'est bien du "capital-isme" dont il sera question.

D'une rapide histoire des modèles économiques qui structurent l'écriture sur le réseau. Ce billet s'inspirera principalement de deux analyses antérieures : celle de Frédéric Kaplan, lumineuse, dans son "introduction au capitalisme linguistique"celle (que j'espère éclairante ;-), des "5 moments de l'écriture en réseau" Pour rappel, les 5 moments de l'écriture en réseau sont les suivants (après le temps "zéro" ou big bang du code informatique) : De son côté, Frédéric Kaplan montre admirablement comment la double algorithmie de Google (PageRank et Adwords) a "libéralisé le marché linguistique" et "a réussi à étendre le domaine du capitalisme à la langue elle-même", ouvrant "un nouveau champ de la bataille économique". 1. 2.

Et puis, en 1998, arrive un certain Google. 3. Et puis le 23 Octobre 2000, Google lance l'outil Adwords. 4. 5. 6. La banque du cloud. L'avenir le dira. Le marché du livre électronique est-il en panne. On le sait, le marché français du livre électronique peine à décoller. En 2011, la vente de livres numériques n'a représenté que 0,5 % des ventes totales de livres en France (soit un total de 12,5 millions d'euros). Hormis en Corée du Sud, Etats-Unis et Grande-Bretagne, le taux de pénétration dans la plupart des pays demeure faible : en dessous de 1 %.

Pourquoi ça ne décolle pas partout ? La raison principale avancée est toujours le prix bien sûr ! C'est autour de celui-ci que bien des utilisateurs s'exaspèrent... Il faut d'abord compter sur l'état du marché des supports. Si la France se distingue par le prix le plus élevé d'une nouveauté au format numérique (15 euros en moyenne, contre 9,3 euros aux Etats-Unis), le prix moyen n'explique pas le bon résultat de la Grande-Bretagne (13 euros pour un taux de pénétration de 7 %) ni le mauvais résultat de l'Allemagne (10,9 euros pour un taux de pénétration de 0,9 %). Le ralentissement du boom du livre numérique Les illusions du marché structuré. Do Readers Dream of Electronic Books? Pick your monopoly: Apple or Amazon. Booquo Launches €9.99 Subscription E-book Club in Spain. Do Readers Dream of Electronic Books? "E-Book Standards" - really? Usages des liseuses : finalement, on utilise peu toutes leurs fonctionnalités. Conférence mondiale sur le livre numérique : un bilan 2011 encourageant.

Typologie des revendeurs publie.net. Usages des liseuses : finalement, on utilise peu toutes leurs fonctionnalités. Le livre numérique cherche ses bibliothèques. Rémunération des blogueurs : une piste du côté de la licence globale. Qu’est-ce que j’peux lire ? J’sais pas quoi lire… Marché américain: l'ebook a doublé en un an. Editeurs, faites vos prix... Iznéo est de la bonne. E-readers - Market prospects and technology developments.

Publishing in the Digital Era (infographic) - eBookNewser. Lorenzo Soccavo : « un développement accéléré de l’édition numérique » The digitization of the music industry vs. the book world: the ultimate overview (part II) The digitization of the music industry vs. the book world: the ultimate overview (part III) The digitization of the music industry vs. the book world: the ultimate overview (part IV)

Digital Content Is Different. Dition - Article - Amazon ouvre encore le débat sur le prêt de livres numériques. Lire via nos navigateurs. Book Publishers Should Be Wary of Amazon’s Subscription Plans. « C’est la nature même des livres qui est en train de changer » Amazon ouvre son service de location de manuels universitaires. Idate : marché du livre numérique à l'horizon 2014. Contribution pour comprendre la 4e Révolution du Livre. Longue vie à Red Lemonade. L'essor du livre numérique en France sera restreint.

The changing nature of the publishing value chain. Le livre toujours. Sharp Growth in Ereader Penetration. Dition - Article - Google et les éditeurs français : les raisons de la colère. Ebooks : Reader 1 – Tablette 0, par Michaël Dahan - So_cult’ - ElectronLibre. Blog de Romain Champourlier. Une courte histoire de l'ebook. Agence régionale du livre. Agence régionale du livre. L'édition électronique ouverte. Médias & Publicité : L'édition ouvre la page du numérique. Dition - Dossier - La chaîne du livre à l'ère du numérique. Ebooks : de l'influence du prix sur la vente ActuaLitté. Redocumentarisation et web documentaire.

Time Unveils All Access Print, Online & Tablet Pricing Plan. Une nouvelle façon de penser le livre numérique enrichi sur iPad. Prix unique du livre numérique. Médias & Publicité : Bataille autour du contrôle du livre numérique. Livre électronique, livre numérique, e-book. Spotify for Books. Les bibliothèques publiques peuvent-elles être freemium de l’édition numérique ? Lecture sociale : de nouvelles obligations pour l’auteur ?

Sociale la lecture ? Hubert Guillaud. Vidéo uecleo 2011. Les usages du livre numérique en mode social restent à développer. Bookworld : un monde où chaque livre est une ville. Document numérique et plateformes de distribution. Jean-Michel Salaün. Vidéo uecleo 2011. Le numérique au défi des auteurs. [Dossier PCi] Le tout gratuit est-il vraiment une fatalité à l’ère du numérique ?