background preloader

Edition numérique

Facebook Twitter

Another E-book Dip. Livre numérique : la fracture européenne. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alain Beuve-Méry Alors que la 65e foire internationale de Francfort s'est ouverte mercredi 9 octobre, un constat s'impose dans le monde de l'édition : la montée du livre numérique en Europe et le déclin du livre imprimé avancent de pair, mais plutôt lentement.

Livre numérique : la fracture européenne

Car, à la différence de ce qu'il se passe aux Etats-Unis, où les "ebooks" sont en passe de devenir un objet de consommation courante, avec 20 % du marché du livre, les pays européens sont bien loin de migrer aussi rapidement vers le numérique, et le livre imprimé offre une belle résistance. On constate par ailleurs, sur le Vieux continent, des écarts qui s'accroissent entre les différents marchés nationaux, que ce soit en matière de poids économique ou de stratégie des acteurs.

Le piratage toucherait un ebook sur deux. Sur les plateformes de téléchargement illicites, il n'est pas rare de trouver des catégories consacrées à la littérature et à la presse.

Le piratage toucherait un ebook sur deux

À côté des rubriques "traditionnelles" qui proposent de pirater des films, de la musique ou des jeux vidéo figurent en effet des sections présentant des liens pour récupérer des journaux, des magazines, des romans, des bandes dessinées, des mangas ou des comics. La disponibilité de ces fichiers illustre-t-elle un quelconque essor du téléchargement illicite dans le secteur des e-books ? À en croire un récent sondage effectué par Youboox, le piratage concernerait un ouvrage numérique sur deux ! Ce phénomène toucherait en priorité l'univers de la bande dessinée (59 %), puis la science-fiction (23 %) et les romans en général (14 %). Selon Fabien Sauleman, le cofondateur de Youbox, "le piratage des livres numériques ne touche pas seulement les best-sellers et les auteurs connus.

[Dossier] Pourquoi l’ebook ne décolle pas en France. Alors qu’en France, les tablettes envahissent petit à petit les foyers et font l’objet de multiples études, prévoyant une explosion des ventes à très court terme, les liseuses restent encore relativement discrètes.

[Dossier] Pourquoi l’ebook ne décolle pas en France

Et pour cause, les livres numériques peinent terriblement à se tailler une place dans les habitudes des consommateurs. Et ce, tout particulièrement en France. Kindle Unlimited ouvre en France. PwC: the U.S. consumer ebook market will be bigger than the print book market by 2017. Lots of different outlets are trying to project the size of the U.S. ebook market and how fast it’s growing.

PwC: the U.S. consumer ebook market will be bigger than the print book market by 2017

In its annual “Entertainment & Media Outlook,” set to be released Wednesday, PwC (PricewaterhouseCoopers) estimates that trade (consumer, not educational or academic) ebooks will drive $8.2 billion in sales by 2017 — surpassing projected print book sales, which it thinks will shrink by more than half during that period. Here’s how the firm thinks the trade print and ebook markets are going to evolve.

Note that figures are projected from 2012 onwards. The total size of the trade book industry, PwC estimated, will be $16.1 billion by 2017 — smaller than it was in 2008, with ebooks not quite able to pick up the slack as the print market shrinks. PwC also projects that ebooks will make up 38 percent of all book sales — both trade and educational books — by 2017, from 16 percent today. PwC’s projections are roughly in line with those from other sources. Amazon lance son offre de lecture illimitée sans les grands éditeurs français - Les Echos.

Afrique - Moyen Orient Kaboul : Hollande "condamne" un attentat "odieux" + VIDEO Une attaque suicide s’est produite dans un lycée de Kaboul, hébergeant un centre culturel français.

Amazon lance son offre de lecture illimitée sans les grands éditeurs français - Les Echos

L'attentat a fait au moins un mort et plusieurs...

Edition numérique

Vous allez pouvoir revendre vos livres numériques… mais pas librement. Un livre et sa version numérique sont exactement semblables, sauf que, si vous ne l'aimez pas ou une fois que vous l'avez lu, vous ne pouvez pas revendre sa version numérique.

Vous allez pouvoir revendre vos livres numériques… mais pas librement

Mais cela pourrait prochainement changer, estime David Streitfeld pour le New York Times. En janvier, Amazon a enregistré un brevet pour créer une place d'échanges pour toutes sortes de contenus numériques (l'intermédiaire touchant une commission sur chaque transaction bien sûr : voir les explications de Numerama). Un brevet qui n'a pas manqué d'effrayer les auteurs et les éditeurs qui craignent, si ces plateformes étaient mises en place, de voir leur travail brutalement et massivement dévalué. Cette semaine, c'est Apple qui a déposé son brevet pour une place de marché d'échange de biens numériques (voir, là encore, les explications détaillées de Numerama). Jusqu'à présent, le droit d'auteur était limité à la première vente (c'est ce qu'on appelle "la théorie de l'épuisement des droits"). (26) Le livre fait de la résistance.

«La comparaison avec les autres industries culturelles souligne la résistance du livre».

(26) Le livre fait de la résistance

Ainsi s’est exprimé Vincent Montagne lors de l’assemblée générale du Syndicat National des Editeurs, qu’il préside. Le Syndicat fait donc preuve d’optimisme, même si l’usage du mot «résistance» laisse entendre à juste titre que les éditeurs guerroient dans un marché qui demeure moins propice qu’il ne le fut il y a une dizaine d’années.

Il y a en effet eu une perte en valeur de 1,2% du marché de l’édition en 2012 par rapport à 2011, et une baisse en volume de 2,1%. Le marché du livre continue néanmoins d’être une pointure de l’économie, avec 2,8 milliards amassés en 2012, à comparer avec les 589 millions du secteur de la musique enregistrée. Du côté des publications, les éditeurs n ’ont pas lésiné sur les moyens malgré la décroissance relative du marché en 2012, avec 6% de titres supplémentaires publiés par rapport à l’année précédente. Nouveaux-modeles-economiques-final. Les sept piliers de l’économie du document révisés (COOPT-Enssib) Par Jean-Michel Salaun le vendredi 16 novembre 2012, 02:54 - Cours - Lien permanent Voici une première occasion d’appliquer mes bonnes résolutions sur les COurs Ouverts Pour Tous (COOPT).

Les sept piliers de l’économie du document révisés (COOPT-Enssib)

Il ne s’agit pas encore du cours transatlantique annoncé, mais, dans le cadre du master Politique des bibliothèques et de la documentation de l’Enssib, je dois animer quelques séances sur les « écosystèmes du document ». Gratuité ou libre accès? Poser les termes du débat, c’est déjà y répondre en partie. Flying Hearts V, by Ste­fan Georgi (Crea­tive com­mons licence) Les mots sont très impor­tants, nous le savons.

Gratuité ou libre accès? Poser les termes du débat, c’est déjà y répondre en partie

Ils sont les vec­teurs que nous uti­li­sons pour poser les débats et chan­ger le monde. Celui qui défini le voca­bu­laire du débat détient les termes de l’alternative. Il détient, fina­le­ment, les clés du futur. Il faut donc que nous soyons par­ti­cu­liè­re­ment méti­cu­leux lorsque nous choi­sis­sons les mots que nous employons pour défendre une cause. Ste­ven Har­nad, grand défen­seur du libre accès, et figure de proue hyper-​connue de ce mou­ve­ment, a défini lui-​même les termes « green » et « gold ».

Presse - Article - Réinventer son modèle économique : 4 exemples venus de la presse américaine. Depuis le tournant des années 2000, les journaux souffrent de l’affaiblissement de leur business model traditionnel.

Presse - Article - Réinventer son modèle économique : 4 exemples venus de la presse américaine

Les remèdes pour lutter contre l’érosion de leurs revenus semblent indissociables d’une vague d’innovations, néanmoins freinée par la raréfaction de leurs ressources. L’attentisme et la diabolisation du numérique ont cédé la place à une prise de conscience de l’urgence d’agir, parce qu’au-delà de pertes qui se creusent chaque année, le paysage médiatique est aussi une scène d’où certains acteurs viennent à disparaître (il suffit de citer en France l’exemple de France Soir). Le tableau est pourtant loin d’être morose, puisque certains éditeurs s’illustrent par leur capacité à prendre des risques pour mener des initiatives novatrices, dont les premiers succès sont quantifiables. E-Books in France: Shunned or Just Getting Started? Le livre numérique en France, un marché émergent, jusqu'à quand? Le jeudi 3 mai à 16h - par Céline Forestier Les eBooks occupent sur le marché français 0,3% du chiffre d’affaire total du secteur du livre, contre 8% en Angleterre, et 20% aux Etats-Unis (2011, données Gfk).

La France semble donc très en retard en termes d’adoption sur ces usages émergents. Que peut-on anticiper ? Jusqu’à quand cette phase émergente peut-elle durer et quels sont les facteurs qui favoriseront les usages ? Where Do e-Books Go When You Do? eBook Nation (Infographic) It’s been quite some time since I last posted an infographic, and here’s a good one.

It gathers details mainly from the Pew consumer surveys, but it does offer a different way to look at it. There’s not much here that’s new to me, but it is an interesting read. L'Allemagne et le livre numérique : un désamour ? Voilà deux mois, l'institut de sondage GfK publiait une analyse de l'évolution du marché du livre numérique, prenant exclusivement en compte le secteur allemand. Si le marché ne représentait toujours que 1 % des ventes en 2011, ces mêmes ventes ont progressé de 77 % en regard de l'année 2010. Ce qui ne représente que 38 millions € de chiffre toutefois… Pourtant, l'Allemagne semble encline à adopter la lecture numérique. La guerre entre Amazon et Apple va-t-elle faire baisser le prix des ebooks? La procédure judiciaire intentée par le Département américain de la Justice contre Apple et deux maisons d'édition, pour entente sur le prix des livres numériques, devrait aboutir à la baisse des prix sur le site d'Amazon.

Une aubaine pour le distributeur, qui mise sur les volumes de livres vendus pour réaliser ses marges, à l'inverse d'Apple pour qui c'est la vente d'iPad qui prévaut. Aux termes de l'entente, Apple laissait les éditeurs fixer librement leurs prix sur sa librairie numérique, et en contrepartie ils acceptaient de ne pas vendre leurs livres moins cher ailleurs. Y compris chez Amazon. Ce qui avait eu pour effet de faire remonter les prix sur Amazon, qui jusqu'alors avait fixé la norme sous les 10 dollars. Dition - Article - Youboox décline le modèle des sites de streaming au livre numérique. Le succès des sites Deezer et Spotify fait des émules dans la filière de l’édition numérique.

En effet, depuis le 9 mars 2012, le site Youboox propose à ses utilisateurs de consulter gratuitement plus d’un millier d’ebooks en streaming depuis leur navigateur Internet ou leur iPad, de manière totalement gratuite et illimitée. Le web : en lettres capital. Non. Il n'y a pas de fautes d'orthographe dans le titre de ce billet. Le marché du livre électronique est-il en panne. On le sait, le marché français du livre électronique peine à décoller. En 2011, la vente de livres numériques n'a représenté que 0,5 % des ventes totales de livres en France (soit un total de 12,5 millions d'euros). Hormis en Corée du Sud, Etats-Unis et Grande-Bretagne, le taux de pénétration dans la plupart des pays demeure faible : en dessous de 1 %. Pourquoi ça ne décolle pas partout ? La raison principale avancée est toujours le prix bien sûr ! Do Readers Dream of Electronic Books?

Pick your monopoly: Apple or Amazon. Booquo Launches €9.99 Subscription E-book Club in Spain. Do Readers Dream of Electronic Books? "E-Book Standards" - really? In the jostle for market share in the tablet space Amazon is betting it will sell a great deal of content through the Kindle Fire as unlike its fierce competitor Apple it does not make money on its hardware sales. The disappointing financial results released by Amazon this week have caused a stir amongst publishers not to mention shareholders. How well content is selling on the Kindle Fire is largely unknown at this point, especially for publications. Usages des liseuses : finalement, on utilise peu toutes leurs fonctionnalités. En octobre, je vous avais proposé un petit sondage (disponible également sur eBouquin) dédié aux utilisateurs de liseuses.

Pris par d'autres choses, j'avais oublié de vous faire part des résultats (et surtout de prendre le temps d'essayer de les mettre en perspective). Voici donc une rapide analyse des 518 réponses collectées. Ce que j'en retiens pour ma part. Conférence mondiale sur le livre numérique : un bilan 2011 encourageant. Typologie des revendeurs publie.net. Typologie des revendeurs publie.net quelques données sur le mois de janvier 2012 Quelques chiffres et commentaires sur ces chiffres, au sens où ils confirment tendance stable depuis mi 2011, au sens où ils bousculent cette tendance : continuité et stabilité en hausse des ventes via iTunes, et pour nous l’iPad (mais toujours étonnant aussi de découvrir nos textes complexes sur l’iPhone) seul capable d’exploiter pleinement la lecture enrichie, pourtant un espace fondamental de recherche et d’interrogation – 1ère fois qu’on passe les 1000 ventes sur iTunes, et merci à eux pour la signalétique régulière, la revue D’Ici Là en a profité – mais faut dire, elle est belle notre Hors Collection ; corollaire : et nous nous réjouirons toujours et toujours de la moindre initiative de nos revendeurs s’ils se décident à effectivement promouvoir le singulier, le réflexif, au lieu d’être tous à se faire la nique sur les 10 même best-sellers ou daube du moment. janvier 2012, chiffres publie.net par revendeur.

Usages des liseuses : finalement, on utilise peu toutes leurs fonctionnalités. Le livre numérique cherche ses bibliothèques. À l'heure du prêt de livres numériques, quel rôle pour les bibliothèques, face aux puissants libraires en ligne comme Amazon ? Rémunération des blogueurs : une piste du côté de la licence globale. Dans la polémique qui a éclaté lors de la trêve des confiseurs à propos de la rémunération des blogueurs et de leurs rapports avec les sites de presse, j’ai trouvé frappant de constater que le débat se ramenait à une opposition finalement assez classique entre amateurs et professionnels, sans beaucoup d’imagination du côté des modèles économiques envisageables. Or il existe des propositions de modèles alternatifs de financement de la création qui tendent à dynamiter symboliquement cette distinction entre amateurs et professionnels et ils constituent une piste intéressante pour envisager la question sous un nouvel angle.

J’ai déjà abordé cette question du statut des blogueurs vis-à-vis de la presse sous l’angle juridique, à propos du mode de fonctionnement du Huffington Post et de son arrivée en France, mais il me paraît intéressant aujourd’hui de la reprendre sous l’angle économique, en la reliant avec la problématique de la licence globale. Qu’est-ce que j’peux lire ? J’sais pas quoi lire…

Marché américain: l'ebook a doublé en un an. Editeurs, faites vos prix... Iznéo est de la bonne. E-readers - Market prospects and technology developments. Publishing in the Digital Era (infographic) - eBookNewser. Lorenzo Soccavo : « un développement accéléré de l’édition numérique » The digitization of the music industry vs. the book world: the ultimate overview (part II) The digitization of the music industry vs. the book world: the ultimate overview (part III) The digitization of the music industry vs. the book world: the ultimate overview (part IV) Digital Content Is Different. Dition - Article - Amazon ouvre encore le débat sur le prêt de livres numériques. Lire via nos navigateurs. Book Publishers Should Be Wary of Amazon’s Subscription Plans. « C’est la nature même des livres qui est en train de changer » Amazon ouvre son service de location de manuels universitaires. Idate : marché du livre numérique à l'horizon 2014.

Contribution pour comprendre la 4e Révolution du Livre. Longue vie à Red Lemonade. L'essor du livre numérique en France sera restreint. The changing nature of the publishing value chain. Le livre toujours. Sharp Growth in Ereader Penetration. Dition - Article - Google et les éditeurs français : les raisons de la colère. Ebooks : Reader 1 – Tablette 0, par Michaël Dahan - So_cult’ - ElectronLibre. Blog de Romain Champourlier. Une courte histoire de l'ebook. Agence régionale du livre. Agence régionale du livre. L'édition électronique ouverte. Médias & Publicité : L'édition ouvre la page du numérique.

Dition - Dossier - La chaîne du livre à l'ère du numérique. Ebooks : de l'influence du prix sur la vente ActuaLitté. Redocumentarisation et web documentaire. Time Unveils All Access Print, Online & Tablet Pricing Plan. Une nouvelle façon de penser le livre numérique enrichi sur iPad. Prix unique du livre numérique. Médias & Publicité : Bataille autour du contrôle du livre numérique. Livre électronique, livre numérique, e-book. Spotify for Books.

Les bibliothèques publiques peuvent-elles être freemium de l’édition numérique ? Lecture sociale : de nouvelles obligations pour l’auteur ? Sociale la lecture ? Hubert Guillaud. Vidéo uecleo 2011. Les usages du livre numérique en mode social restent à développer. Bookworld : un monde où chaque livre est une ville. Document numérique et plateformes de distribution. Jean-Michel Salaün. Vidéo uecleo 2011. Le numérique au défi des auteurs. [Dossier PCi] Le tout gratuit est-il vraiment une fatalité à l’ère du numérique ?