background preloader

Mare

Facebook Twitter

Bnf - La mer. Les détroits et canaux internationaux : des voies de passage stratégiques pour l’énergie Anne-Claire Poirson. En raison de l’’éloignement géographique des zones de production des zones de consommation, on considère qu’environ 50% de la production d’hydrocarbures est échangée dans le monde, dont 80 % par voie maritime.

Les détroits et canaux internationaux : des voies de passage stratégiques pour l’énergie Anne-Claire Poirson

La France s’agrandit de 500.000 km²... grâce à son espace maritime. Par la magie de quelques décrets, la France vient d’agrandir son domaine maritime de quelque 500.000 km².

La France s’agrandit de 500.000 km²... grâce à son espace maritime

Le pays, qui dispose du deuxième domaine maritime au monde derrière les Etats-Unis, avec quelque 11 millions de km², vient de l’étendre d'une surface équivalente à celle de la métropole. Cette extension se fait au large de la Martinique et de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Nouvelle-Calédonie et des îles Kerguelen. Le droit maritime fixe actuellement la Zone économique exclusive (ZEE) d'un pays à 200 milles marins (environ 370 km) de ses côtes, lui donnant la souveraineté dans cette zone pour en exploiter les ressources du sol et du sous-sol. Au-delà, les eaux sont considérées juridiquement comme étant internationales. L'espace maritime français© Ministère de l'écologie Le soleil ne se couche jamais sur la France Ces extensions se font dans le cadre d’accords internationaux définis par une convention de l’ONU sur le droit de la mer (Montego Bay en 1982). Les marines nationales, définitions et redéfinitions de leurs missions dans le monde, après la Guerre froide.

« Montre-moi ta mer et je te dirai qui tu es ».

Les marines nationales, définitions et redéfinitions de leurs missions dans le monde, après la Guerre froide

Géographie des mers et des océans : les grands axes thématiques. Ces dernières années, les enseignants en poste et les futurs enseignants sont confrontés à nouveau à la thématique maritime.

Géographie des mers et des océans : les grands axes thématiques

En effet, premièrement, la rénovation des programmes scolaires permet de traiter en classe un certain nombre d’enjeux majeurs (« nourrir les hommes », « les enjeux énergétiques », les « littoraux comme espaces convoités » ou « acteurs, flux et réseaux de la mondialisation », « les mondes arctiques : une nouvelle frontière sur la planète », « espaces maritimes aujourd’hui : approche géostratégique »…). Deuxièmement, le renouvellement des questions aux concours du CAPES et des agrégations de Géographie et d’Histoire – à travers par exemple la « Géographie des conflits » ou la question « Canada-Etats-Unis-Mexique » ont aussi permis de placer l’étude des espaces maritimes dans les questions aux programmes. Enfin, ce champ nouveau - à l’articulation entre milieux, géoéconomie, géopolitique et géostratégie – rencontre un réel intérêt.

La haute mer : un espace aux frontières de la recherche géographique. 1L’océan a longtemps été perçu comme une frontière et est encore considéré comme tel dans les recherches en géographie.

La haute mer : un espace aux frontières de la recherche géographique

Il est pourtant un lien pour les sociétés et aussi pour la géographie un pont intra et interdisciplinaire. Une des principales difficultés pour analyser l’océan tient à la nature propre de cet espace (liquide) et à son immensité qui lui confèrent une forte altérité. C’est un espace physique complexe qu’il est nécessaire de saisir car prédominant même si on ne peut se vouloir déterministe. Malgré le caractère changeant et mouvant de l’espace maritime une certaine permanence des phénomènes montre la dualité de ce milieu que l’on retrouvera fréquemment. L’océan est également un espace aux multiples ressources et par conséquent aux nombreux enjeux. « L’océan est désormais conçu comme un espace technique, stratégique, économique, juridique et même touristique » (Vanney, 1991, p. 11).

Eolien en mer : GDF Suez remporte deux appels d'offres importants. Le consortium emmené par le groupe GDF Suez a remporté l'appel d'offres pour la construction et l'exploitation d'éoliennes au large du Tréport (Seine-Maritime) et de Noirmoutier (Vendée), a annoncé mercredi 7 mai, la ministre de l'écologie et de l'énergie, Ségolène Royal.

Eolien en mer : GDF Suez remporte deux appels d'offres importants

Il contruira des dizaines d'éoliennes pour une capacité totale de 1 000 mégawatts (MW) – équivalant à la puissance d'un réacteur nucléaire. GDF Suez, en partenariat avec le portugais EDP Renewables et le français Neoen Marine, avait annoncé proposer une nouvelle turbine de 8 MW développée par Areva. Pour ce deuxième appel d'offres lancé en France pour des éoliennes en mer, ce consortium était face à un autre emmené par EDF. EDF Energies nouvelles, en partenariat avec l'allemand WDP offshore, avait annoncé proposer une turbine Haliade 150 développée par le français Alstom, d'une puissance de 6 MW. L'Europe, la puissance et la mer.

Dans cette évolution, la mer a pris une importance de plus en plus grande (facilité des échanges grâce aux navires, littoralisation du peuplement).

L'Europe, la puissance et la mer

La population augmente encore de façon sensible, alors que les ressources terrestres s'épuisent ou approchent de leurs limites en termes de développement durable. D'autres matières premières et sources d'énergies sont indispensables pour nourrir la population et subvenir à ses besoins. Où les trouver, sinon en mer ? L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (Food and Agriculture Organisation - FAO) ne s'y est pas trompée, qui recommande d'accélérer le développement de production offshore de protéines issues de la mer, avec un impératif de mise en production industrielle d'ici 2025.

Nous mesurons déjà concrètement l'extraordinaire réservoir de ressources que représente l'océan quand nous observons le développement actuel des activités offshore. Un secteur économique majeur en pleine expansion Conclusion 1. Le dessous des cartes.