background preloader

Lettre numérique n°3: la sérendipité

Facebook Twitter

L'art de trouver ce qu'on ne cherche pas ... la sérendipité.
"En ce début de vingtième siècle s’opère une désacralisation radicale de l’œuvre.

Les dernières hiérarchies finissent d’éclater et les matériaux de l’art se font plus que jamais hétérogènes, la vie même fournissant une substance de premier choix. L’art c’est la vie, et la vie c’est la confusion, le risque, l’incertitude, l’inconfort. Une poignée d’artistes – Marcel Duchamp en tête – découvre alors le potentiel créatif du hasard, et dans un même mouvement, l’accident fait son entrée officielle dans le champ des arts visuels."Florence Jaillet. Les Arcs plastiques: Animal en voie de disparition. Niveau : 6ème Consignes disparition : Décalquer un animal disparu ou en voie de disparition.

Les Arcs plastiques: Animal en voie de disparition

4ème, Le plus distrait des portraits ! Synonymes: absence, amusement, antidote, délassement, dérivatif, dissipation,diversion, divertissement, étourderie, évasion, inattention,

4ème, Le plus distrait des portraits !

Le hasard créateur de formes, de la tache à la trace. Les élèves reçoivent deux documents l'un portant la reproduction de deux photographies de paysage prises en noir et blanc d'Ansel Adams (1902-1984), l'autre comporte diverses informations sur la nature du travail à effectuer et les enjeux de ce travail.

le hasard créateur de formes, de la tache à la trace

En voici quelques extraits : Le "hasard" créateur de formes, de la tache à la trace. Un tableau collaboratif où vous pouvez intervenir (mise en commun) Évaluer les élèves aller sur internet échanger avec les collègues.

un tableau collaboratif où vous pouvez intervenir (mise en commun)

La sérendipité. La carte heuristique, un outil pédagogique — Lettres. Seules seront visualisées ci-dessous les détails des branches de droite pour montrer en quoi la carte peut être un outil pédagogique pertinent tant en classe entière que par demi groupes.

La carte heuristique, un outil pédagogique — Lettres

CARTE détaillée ci-dessous concernant les caractéristiques principales des cartes heuristiques. (remonter ensuite en haut de cette page pour revenir à la carte principale). En quoi la carte heuristique peut-elle être utile en classe ? Ci-dessous figurent quelques-uns des principaux usages relevés par les enseignants du groupe et qui sont illustrés pour certains dans les pages pratiques de ce dossier. Les cartes mentales et le numérique. Usage pédagogique de la carte heuristique.

Présentation de l’outil La carte heuristique est une adaptation de la Mind Map (carte mentale) que formalisa le psychologue anglais Tony Buzan en 1971.

Usage pédagogique de la carte heuristique

L’objet de cette carte étant de représenter graphiquement un cheminement mental associant des mots, des idées. Elle allie une représentation graphique (souvent sous forme de diagramme) à des mots, des images. XMind. PersonalBrain. MindMapping présentation & mode d'emploi. La Direction de l’Innovation et le Service Audiovisuel du CNED (Centre National d’Enseignement à Distance) a présenté le 5 juin 2012 un séminaire sur le mindmapping ou la carte heuristique et donc la carte conceptuelle (animé par Gérard Cervi).

MindMapping présentation & mode d'emploi

Sous la forme d’un conférence-atelier, il est proposé avec le mindmapping de faire émerger des idées, les organiser et de les structurer. L’intervenant propose une définition de la carte heuristique à partir des travaux sur le cerveau. Le mindmapping pour tous Ce rendez-vous est construit autour d’une partie théorique, d’exercices, d’exemples, d’un reportage et témoignages professionnels… et du bénéfice concret de l’utilisation du mindmapping dont des applications sur des thématiques pédagogiques. Ce séminaire est à visionner en vidéo : 2 parties (d’une durée de moins 1 heure respectivement) mises à disposition en libre accès. Mind mapping, conférence au Cned (partie 1) Mind mapping, conférence au Cned (partie 2)

FREEMIND. La sérendipité: l'art de trouver ce qu'on ne cherche pas. La sérendipité ?

La sérendipité: l'art de trouver ce qu'on ne cherche pas

Mot étrange, flou, aux sonorités barbares et pourtant de plus en plus opérant pour ceux qui tentent de saisir notre époque et de mieux comprendre en particulier les pratiques sociales du web 2.0. Bien connue des Anglo-Saxons, l’expression s’impose peu à peu dans la langue française qui fait enfin sienne la définition habituellement retenue : l’art de trouver ce que l’on ne cherche pas en usant de sagacité. Dans la langue de Shakespeare, serendipity renvoie à ce "don magique de faire des découvertes heureuses". Nous pratiquons tous l’art de la sérendipité. Car nous faisons tous cette expérience d’une errance parfois productive, ouvrant sur des horizons inattendus mais prospères : incapables de dire ce que nous cherchons précisément, nous réalisons parfois avoir trouvé mieux que les choses en quête desquelles nous étions parti de manière un peu confuse.

Hasard, imprévus et autres aléas, Académie de Versailles. En attendant l’accident. Il était sur le plancher et je butais dedans à chaque instant.

En attendant l’accident

J’en devenais fou et je finis par me dire : s’il doit rester sur le plancher, d’accord, je vais le clouer1. 1Un portemanteau traîne par terre en attendant d’être fixé au mur. Objet d’achoppement, reconnu comme tel, il se voit peu à peu accepté, fixé dans sa nouvelle fonction. Un beau jour de 1917, Marcel Duchamp décide de clouer au sol cet instrument de chute et le baptise Trébuchet, en un geste d’acceptation de la perturbation, de l’accroc. Il choisit de ne plus éviter l’accident mais de l’apprivoiser, de lui donner une place dans la vie quotidienne et d’inventer la fonction même du trébuchet comme pense-bête, appel à la vigilance, reconnaissance des vertus du déraillement. 2En ce début de vingtième siècle s’opère une désacralisation radicale de l’œuvre. 3Qu’il survienne durant le travail de l’artiste, ou dans la vie de l’œuvre achevée, l’accident révèle la part vivante de l’œuvre et son inscription physique dans le temps.

Nouvelles-hybrides » Haz'art Opinions sur rue » Benoît Vitse : Art et hasard. (la lecture de la très brève « histoire du haz’art » que je vous proposai récemment a rappelé à Benoît Vitse une étude qu’il avait consacré à la question très voisine de l’art et du hasard, et même si j’ai des réserves sur certains points ou sur la nécessité d’écrire aujourd’hui encore un plaidoyer en faveur du hasard en art, elle me semble assez intéressante pour que je la publie ici) Lorsqu’on parle sérieusement d’art, on ne peut penser une seconde à l’introduction dans l’œuvre d’une part de hasard.

Nouvelles-hybrides » Haz'art Opinions sur rue » Benoît Vitse : Art et hasard

L’artiste maîtrise chaque seconde d’inspiration et, lors du passage à l’acte, rien ne saurait intervenir que son génie créateur. Debat art figuration: La sérendipité en peinture. David et Goliath d’après Caravage, Ernest Pignon Ernest, dessin réunissant les têtes tranchées de Caravage et Pasolini, collé vico seminario de nobili, Naples, 1988 Ceux qui courent obstinément après un mirage finissent toujours par découvrir une vérité cachée. La sérendipité (du nom des « Pérégrinations des trois fils du roi de Serendip » – Ceylan – conte persan, où les princes découvrent des choses inattendues et inconnues d’eux à partir de l’observation d’indices mis par le hasard sur leur chemin) est un mot inventé par Horace Walpole pour désigner les découvertes faites par hasard, sans qu’on les ait subodorées, en recoupant certaines observations apparues souvent au cours d’une recherche différente qui reposait sur des présupposés parfois erronés. Ainsi par exemple, l’histoire de cet alchimiste dresdois du XVIIe siècle qui découvrit le phosphore en cherchant à extraire l’or à partir de l’urine humaine.

. « La peinture est pour moi comme un accident. La sérendipité sur Internet : égarement documentaire ou recherche créatrice? Alternative aux paradigmes établis, pied de nez aux méthodologies rigoureuses, la sérendipité, ou la découverte par hasard ou par sagacité de résultats qu’on ne cherchait pas, est célèbre dans le domaine scientifique pour avoir abouti à de grandes découvertes.

Le hasard et l’accident ont permis entre autres de découvrir l’Amérique, le vaccin antivariolique, la pénicilline, la radioactivité, ainsi que des inventions davantage prosaïques telles que le post-it, la gomme à effacer ou la tarte tatin. Le terme de sérendipité, néologisme imaginé par Horace Walpole en 1754, fait référence au conte oriental Voyages et aventures des trois princes de Serendip où les protagonistes résolvent des mystères en procédant par hypothèses successives. Aussi appelée happenstance (le fait d’être au bon endroit au bon moment), la sérendipité revêt des apparences diverses selon qu’elle permet de découvrir une chose à laquelle on ne s’attendait pas ou bien de rencontrer par hasard ce à quoi l’on aspirait. 1.

Lucio Fontana - Provocateur manifeste. Il a osé trouer, lacérer et inciser ses toiles. Des monochromes rouges, jaunes, roses. Personne d’autre, avant lui, ne l’avait fait. Il les a percées de part en part avec un poinçon. Objet_Filliou. Charles Giulioli, oeuvre g n rative. The art of Sergio Albiac. Artistic experiments in new and traditional media.

L'art génératif, qu'est-ce que c'est ? Décoder, décrypter et répondre aux questions de votre quotidien numérique : l’Antisèche est votre rendez-vous régulier sur RSLN. La semaine dernière, en allant voir l'exposition « Multiversités créatives » au Centre Pompidou, nous vous avons fait découvrir des oeuvres numériques d'un nouveau genre. La particularité de certaines d'entre elles était leur capacité à s'auto-générer. Mais qu'est-ce que cela signifie exactement ? En vérité, qu'appelle-t-on « art génératif » ? Une oeuvre d'art est dite « générative » lorsqu'elle se base sur des algorithmes pour se générer d’elle-même.

La puissance de calcul des ordinateurs actuels permet en effet d'introduire des données variables dans le processus de création. Lorsqu’il souhaite ajouter un niveau de complexité, l’artiste a recours à un « moteur de jeu ». Chance, Christian Boltanski. GREGORY CHATONSKY : My mind is going. 7 billion pixels Antoine Schmitt 2013. » artworks Antoine Schmitt. Silk – Interactive Generative Art. Marius Watz: Abstract01js - Interactive.