background preloader

Prise de distance et réactions

Facebook Twitter

Tareq Oubrou - "Tout n'est pas absolu dans le Coran" Le grand imam de Bordeaux plaide pour la refonte de la théologie musulmane.

Tareq Oubrou - "Tout n'est pas absolu dans le Coran"

Interview. Paris Match. "Nous musulmans de France…" Une semaine après les attentats, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a fait parvenir à toutes les mosquées de France un prêche destiné à être lu aux fidèles lors de la prière de vendredi. 13 novembre 2015 : une histoire française. L’effroyable carnage de vendredi 13 novembre n’a pas surgi de nulle part.

13 novembre 2015 : une histoire française

Contrairement aux apparences, la France n’a pas subi l’irruption fortuite et accidentelle d’une violence forgée ailleurs, au loin, hors de portée de notre intelligibilité. Bien au contraire, elle a éprouvé une fois encore le poids de son histoire et des liens indéfectibles qui la relie à "son Proche-Orient". Notre si Proche-Orient. L’écrivaine Nancy Huston tacle les dessinateurs de Charlie Hebdo : «Ils avaient un problème avec leur virilité» - 29/01/2015 - LaDepeche.fr. L’écrivaine et essayiste franco-canadienne Nancy Huston, présente mercredi à Lausanne pour faire la promotion de son nouvel ouvrage Le Club des miracles relatifs, a donné son point de vue très féministe sur les attentats qui ont frappé Paris début janvier et sur les caricatures de Charlie Hebdo.

L’écrivaine Nancy Huston tacle les dessinateurs de Charlie Hebdo : «Ils avaient un problème avec leur virilité» - 29/01/2015 - LaDepeche.fr

Selon elle, « sans du tout les renvoyer dos à dos avec les extrémistes, les dessinateurs de Charlie Hebdo avaient aussi un problème avec leur virilité ». Interrogée par RTS, Nacy Huston a déclaré : « J'ai toujours détesté l'image des femmes et des homosexuels qui transparaissaient dans les dessins de Charlie Hebdo, comme j'ai détesté le fait qu'il publie les caricatures islamiques. L’humour est une arme. Je vais parler d’humour.

L’humour est une arme

La chose à laquelle il ne faut pas toucher, parce que les inconditionnels de la liberté d’expression l’ont placée au panthéon. Parce que selon eux tout doit pouvoir être dit n’importe comment, sans réflexion, même le pire, et surtout quand c’est sous couvert d’humour. Mais voilà, l’humour a bien des formes. Et est parfois instrumentalisé. La liberté d'expression finit où l'intérêt commence. Il y a quelques années résonnait dans les réseaux sociaux le slogan «Tous journalistes» annonçant la fin de notre profession qui entamait sa crise de légitimité, elle-même se confondant avec la crise économique que connaît le secteur de la presse depuis l’avènement de l’Internet.

La liberté d'expression finit où l'intérêt commence

Pourtant, ce sont bien des journalistes qui ont été victimes de terroristes. Ceux de Charlie Hebdo comme ceux kidnappés sur les fronts de guerre du Moyen-Orient. Le meurtre de journalistes montre plus que jamais que la profession est vivante : on ne tue pas les morts. Une profession importante, l’un des piliers de la République. Pierre Nora : «La manifestation du 11 janvier est le type même de l’événement monstre» Le 11 janvier, près de quatre millions de Français se sont retrouvés dans la rue après les attentats à Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher.

Pierre Nora : «La manifestation du 11 janvier est le type même de l’événement monstre»

Derrière l’unanimisme de la marche, qu’est-ce que les citoyens ont voulu exprimer sur leur rapport à la nation et à la démocratie ? Historien, spécialiste du sentiment national, Pierre Nora revient sur ce mouvement historique, sorte de catharsis collective. “La pensée religieuse peut être féconde pour le débat national”, Delphine Horvilleur, rabbin. Pour Delphine Horvilleur, les religions doivent se nourrir des mouvements du monde.

“La pensée religieuse peut être féconde pour le débat national”, Delphine Horvilleur, rabbin

En rempart au fanatisme, il faut s'ouvrir à l'autre. A peine arrivée dans le café où elle nous a donné rendez-vous, Delphine Horvilleur s’excuse dans un sourire de ses cinq petites minutes de retard qu’on n’avait même pas remarquées. La réunion de rédaction du prochain Tenou’a, la revue de pensées juives – le pluriel est d’importance – qu’elle dirige, l’a un peu retardée, précise-t-elle. VIDÉO. Jamel Debbouze dans "Sept à Huit" sur TF1 : "La France c'est ma mère". J'ai pleuré. Jamel Debbouze dans "Sept à Huit".

VIDÉO. Jamel Debbouze dans "Sept à Huit" sur TF1 : "La France c'est ma mère". J'ai pleuré

Une claque, merci (CAPTURE TF1) À la fin, un grand silence. On se regarde tous, gênés d'avoir pleuré devant "Sept à Huit". Pourtant, je ne m'y attendais vraiment pas. Quand j'ai zappé et que je suis tombée sur le début de l'interview de Jamel Debbouze par Thierry Demaizière, j'ai franchement trouvé cette invitation ridicule. Je n'étais pas convaincue Pourquoi l'humoriste serait-il le porte-parole de tous les musulmans de France ? J'ai quand même continué à le regarder, parce qu'il se passait quelque chose. Dans ses paroles, incroyablement fortes. Et puis j'ai donc eu des larmes qui ont coulé, devant un discours tellement juste, tellement fort, tellement beau. Noël Mamère : « Chacun son Charlie » La formidable mobilisation d’humanité et de fraternité de ce dimanche « historique » a d’abord exprimé la volonté d’un peuple de communier face à un acte qui mettait en danger le cœur de notre conception du vivre ensemble depuis la Révolution : le légitime refus de toute autorité hégémonique.

Noël Mamère : « Chacun son Charlie »

Depuis les libelles de la Fronde, les envolées du Père Duchesne, Guignol, les caricatures de Daumier ou L’Assiette au beurre, les chansonniers et la tradition du canular ou du pastiche, ce refus s’est toujours exprimé par l’humour, l’ironie, la dérision. L’anticléricalisme, l’antimilitarisme, l’individualisme libertaire en ont toujours été les moteurs. Une tradition de révolte populaire Les militants du rire catalysent les forces subversives, l’humour maintient éveillé le civisme populaire. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. Il est minuit moins le quart dans le siècle.

Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer.

Nous sommes à un point de bascule historique sur l’islamophobie et le déchaînement du racisme en France et plus largement en Europe. Edwy Plenel : "à force d’agiter des épouvantails, vous êtes en train de participer à la production de monstres" Le fondateur de Mediapart Edwy Plenel est l’invité d’une conférence à Brétigny ce samedi. Il débattra avec Tariq Ramadan de la situation des jeunes musulmans de France. Avant cette rencontre et dans un contexte singulier lié aux attentats de Charlie Hebdo, il a donné un entretien à Essonne Info. Edwy Plenel à Montpellier, en septembre 2008. Géographie et généalogie d’un massacre - geographiesenmouvement. Par Brice Gruet Quel éclairage la géographie, et en particulier, la géographie historique et culturelle, proche de l’anthropologie et de l’ethnologie, peut apporter aux événements tragiques survenus la semaine du 5 janvier 2015 ?

Nous sommes CHARLIE - Le journal de FRACTALE. Parce que la vie doit continuer, nous vous transmettons comme prévu nos vœux pour 2015. Nous le faisons le stylo trempé dans le sang des victimes et les yeux emplis de larmes. Nos activités de formateurs et de cliniciens nous confrontent au quotidien à la souffrance et aux injustices. Abd Al Malik et Jean d'Ormesson : "On peut dépasser ce qui nous oppose" Comme des millions de français, Jean d'Ormesson et Abd Al Malik savent que le pays a vécu ce dimanche 11 janvier 2015 une journée historique. Des millions de personnes dans les rues ont dit non au terrorisme et à l'intégrisme, oui à la République, à la fraternité et à la liberté d'expression.

Dans cette journée d'hommage aux 17 victimes des attentats terroristes, Jean d'Ormesson a vu "un grand réconfort dans ce sursaut national". Rue89 Et demain, on fait Quoi ? Pourquoi je ne suis pas Charlie Hebdo - jusquaquelpoint. Il paraît que c'est pas le moment. Il paraît que c'est pas décent. Que dire « je ne suis pas Charlie Hebdo » c'est cracher à la gueule de la Liberté, de la République. Mais en même temps, le jour même du meurtre de dessinateurs, de journalistes, de policiers, les manifestations de soutien voient se dérouler quelques agressions de personnes voilées, on brûle un Coran, dit-on. Et partout, fleurissent les hommages, les couronnes de fleurs, la présentation de ceux qui « défendaient la liberté d'expression » comme des « martyrs », et bien sûr, le très repris « Je suis Charlie Hebdo ». Mohamed Mechmache de AC le feu: "La banlieue n'est pas un réservoir de coupables"

Pourquoi avoir organisé un rassemblement en soutien aux victimes des attentats devant la préfecture de Bobigny lundi 12 janvier ? La « semaine Charlie » racontée par vos commentaires. Ces morts que nous n’allons pas pleurer. Une sensation circule depuis l’attentat perpétré contre la rédaction de Charlie Hebdo : nous sommes en train de vivre un « 11 septembre français ». A propos des attentats de janvier 2015. Bobigny : une enseignante mise à pied pour avoir tenu des propos complotistes. Charlie Hebdo, vu par Didier Daeninckx. Jours de janvier « Je ne sais rien, mais je dirai tout.

Les enfants perdus de la République : après le choc Charlie, que faire ? Lundi 19 janvier : Journée spéciale - Au fil des ondes... Après Charlie Hebdo: Une contre-manifestation à Dakar et en Afrique, pour dire «Je suis Africain» La Plateforme africaine pour le développement et les droits humains (Pladh) appelle toutes les associations Africaines, la société civile, les défenseurs des droits humains à un grand rassemblement, le vendredi 24 janvier à Dakar et dans toutes les autres capitales africaines pour dire «Je suis Africain», «Je suis Nigérian», «Je suis Camerounais», «Je suis kenyan»…, peut-on lire dans un communiqué rendu public ce lundi. #JeSuisNigeria. Stop Boko Haram. Zygmunt Bauman : “Nos sociétés refoulent des populations entières hors du corps social” Virginie Despentes : “Les hommes nous rappellent qui commande, et comment” Dix stratégies de manipulation de masses.

Lettre à ma fille, au lendemain du 11 janvier 2015, par JMG Le Clézio - Philo Blog.