background preloader

Le streaming musical : illégal ?

Facebook Twitter

Enquête festival de Cannes

Victoire judiciaire des maisons de disques contre le site de streaming Grooveshark. Le site de streaming musical Grooveshark, lancé en même temps que Deezer en 2007, a perdu : après une longue bataille judiciaire, il a été condamné pour violation des droits d'auteur par un tribunal fédéral de New York.

Victoire judiciaire des maisons de disques contre le site de streaming Grooveshark

Dès son lancement, Grooveshark proposait un important catalogue de titres musicaux – aujourd'hui encore, le service offre à l'écoute des artistes qui ne sont disponibles ni sur Spotify ni sur Deezer. Initialement entièrement gratuit et financé par la publicité, le service avait ensuite mis en place un système d'abonnement mensuel similaire à celui de ses concurrents. Mais l'impressionant catalogue de Grooveshark avait été bâti sans l'accord de la plupart des ayants droit.

S'abritant derrière le Digital Millenium Copyright Act, la loi de référence sur le téléchargement illégal aux Etats-Unis, les créateurs du site affirmaient que les morceaux hébergés sur le service étant mis en ligne par les utilisateurs – et qu'ils n'en étaient donc pas directement responsables. Les pratiques d’Apple scrutées par la FTC. Le site Web à l'adresse www.MacPlus.net (org,fr) appartient à l'association MacPlus, loi 1901, qui en assure l'exploitation.

Les pratiques d’Apple scrutées par la FTC

Le contenu du site, notamment les textes, les images et leur disposition, est protégé par le droit d'auteur de MacPlus, Copyright ©1997-2015, MacPlus. Tous droits réservés. L'accès au site et son utilisation sont assujettis aux modalités indiquées ci-après et à toutes les lois applicables. En accédant au site et en le parcourant, vous acceptez sans aucune réserve l'intégralité des modalités décrites ci-après. 1. Le contenu du site, notamment les textes et les images ainsi que son design, sont protégés par le droit d'auteur et ne peuvent être utilisé que conformément aux présentes modalités à moins d'avoir obtenu l'autorisation expresse écrite de MacPlus. 2.

MacPlus ne garantit aucunement l'exactitude du contenu du site et décline toute responsabilité quant aux erreurs et aux omissions qui pourraient survenir. Comment Apple va tuer Spotify (et les autres…) Résumé : Après l’acquisition très médiatique de Beats Music en mai 2014, Apple prépare activement son entrée dans l’arène du streaming courant juin, en s’appuyant sur une offre dont les contours commencent à se dessiner: Une application multiplateforme iOS et Android articulée sur un modèle unique d’abonnement payant avec un simple free trial de 3 mois, et une baisse importante du tarif d’abonnement qui devrait se fixer à 7.99 $/€ par mois.

Comment Apple va tuer Spotify (et les autres…)

La stratégie de la firme de Cupertino ressemble fortement à celle qu’elle avait mise en œuvre pour acquérir le monopole du téléchargement : une baisse notable du prix du marché qui s’imposera à l’ensemble des acteurs, et qui se traduira sans doute par une forte baisse des marges, pour écraser la concurrence. La stratégie est arrêtée, le piège est en place, la chasse est bientôt ouverte… Dans la tête de Tim Cook “Apple doesn’t want to compete, it wants to own the music business” Apple entre chez Androïd Mais qu’en est-il de l’offre elle-même ? Apple voudrait mettre fin au streaming musical gratuit. VIDÉO - Apple, dirigé par Tim Cook, ferait pression sur les labels pour qu'ils forcent les services de streaming musical à supprimer leurs offres gratuites.

Apple voudrait mettre fin au streaming musical gratuit

Le service de streaming musical d'Apple n'est même pas encore lancé qu'il attire déjà l'attention de la justice américaine. D'après le site spécialisé The Verge, le Département de la Justice soupçonne Apple de faire pression sur les majors de disque pour qu'elles ne renouvellent pas les licences accordées aux services de streaming gratuits. Une potentielle infraction aux règles de libre concurrence. En ligne de mire: le suédois Spotify et ses 60 millions d'utilisateurs, dont 15 millions paient un abonnement. Apple voudrait forcer les services de streaming à retirer leurs offres gratuites. Apple voudrait aussi faire disparaître la musique gratuite sur YouTube, selon les informations de The Verge. Bruxelles s'interroge sur les projets d'Apple dans la musique.

Droits d'auteur : fermeture de Grooveshark, un des pionniers du streaming musical. Le site Grooveshark, l'un des plus importants pionniers en matière de streaming musical, a fermé jeudi après plusieurs années de litiges en justice engagés par des maisons de disques au sujet de droits d'auteur.

Droits d'auteur : fermeture de Grooveshark, un des pionniers du streaming musical

Lire : Victoire judiciaire des maisons de disques contre le site de streaming Grooveshark Sa page d'accueil affichait, vendredi 1er mai, un texte sur fond noir expliquant que « malgré les meilleures intentions, nous avons fait de très grosses erreurs ». « Nous n'avons pas souscrit aux autorisations des détenteurs de droits pour la vaste quantité de musique du service. » « C'était mal. Nous présentons nos excuses. Sans réserve », ont ajouté les responsable du site. Les grandes maisons de disques intransigeantes Créé en 2006 par trois étudiants de l'université de Floride, Grooveshark a été l'un des premiers sites qui permettait d'écouter gratuitement de la musique à la demande.