background preloader

Anthoh

Facebook Twitter

29 marsLa notoriété spontanée des marques son évolution TNS-SOFRES. Revue des Marques - numéro 50 - Avril 2005 Prodimarques réalise tous les trois ans une mesure de la notoriété spontanée des marques, en posant la question suivante : "Pouvez-vous me citer les 3 premières marques qui vous viennent à l'esprit, quel que soit leur domaine d'activité ?

29 marsLa notoriété spontanée des marques son évolution TNS-SOFRES

" Entretien avec Stéphane Grimaldi, directeur de communication de l'AFII *. Propos recueillis par Jean WATIN-AUGOUARD. Le dernier sondage réalisé par TNS SOFRES en mars 2005 (Tableau 1) mesure des niveaux de citations globalement stables versus la précédente mesure réalisée en 2001 en retrouvant au sein des 10 premières marques citées, 9 qui l'avaient déjà été en 2001, avec de légers mouvements à la hausse ou à la baisse mais qui sont peu significatifs.

Seul Moulinex a significativement reculé pour se retrouver au 28ème rang, loin derrière le Top 10. Classement des notoriétés des marques sur 5 périodes (Tableau 1) Côté baisse par rapport à 2001 : tout comme Moulinex, Brandt recule très significativement. Résultats de recherche. Nike encore critiquée pour ses conditions de travail à l'étranger. Des dizaines de travailleurs interrogés par l'Associated Press (AP) et un document publié par Nike laissent croire que le géant des espadrilles et des vêtements de sport a encore un long chemin à parcourir avant de respecter les normes qu'il a lui-même établis il y a une décennie afin de faire cesser sa dépendance à la main-d'oeuvre de misère.

Nike encore critiquée pour ses conditions de travail à l'étranger

Cela ne semble pas avoir empêché les agressions supposément subies par des travailleurs de l'usine du Pou Chen Group à Sukabumi, à plus de 100 kilomètres de Jakarta. L'entreprise n'a pas commencé à fabriquer des produits Converse avant que quatre ans ne se soient écoulés depuis l'achat de Converse par Nike. Une employée a soutenu avoir reçu un coup de pied d'un superviseur l'an dernier, après avoir fait une erreur en coupant du caoutchouc pour les semelles.

«Nous sommes impuissants», a déclaré la femme. Ethique. Comment Nike a été forcé de changer ses pratiques. Rédigé par Annabelle, le 11 Jan 2013, à 15 h 50 min Cette information dont le Guardian(1) anglais s’est fait écho l’année dernière devrait convaincre même les plus sceptiques : oui, le travail et l’activisme des associations peut donner des résultats concrets !

Ethique. Comment Nike a été forcé de changer ses pratiques

Cela se produit même lorsqu’on s’attaque à des “Goliath” : Nike, qu’on ne présente pas, a plié sous la pression des activistes qui l’exhortent depuis des années à employer des méthodes plus éthiques. Le géant américain n’a eu d’autre choix que de changer sa politique et ses pratiques. Le nombre d’usines de sous-traitance relié au textile par Nike. « La première firme d'articles de sport au monde publie une liste détaillée des conditions de travail dans ses 704 usines de sous-traitance à travers le monde.

Le nombre d’usines de sous-traitance relié au textile par Nike

Après des audits menés dans 569 usines en 2003 et 2004. La Chine est le pays où Nike possède le plus d'unités de sous-traitance, avec 124 usines. Viennent ensuite la Thaïlande (73 usines), les Etats-Unis (49), l'Indonésie (39), la Corée du Sud (35), le Vietnam (34), la Malaisie (33), le Sri Lanka (25), le Japon (22), le Mexique (20), le Portugal (20), Taïwan (19) et l'Inde (18). » 704 usines de sous-traitance uniquement à cause de Nike, littéralement à travers la planète, laisse ma collègue et moi complètement estomaquées. Ceci veut dire que des milliers et milliers de travailleurs ont souffert à cause de cette industrie qui n’a aucune reconnaissance et dignité, tout dans le but d’augmenter les profits.

Source citation: Source photo: Ethique. Comment Nike a été forcé de changer ses pratiques. Des attaques qui portent leurs fruits(3) Un sweatshop de Nike en Chine Voyant son chiffre d’affaires diminuer et son image se ternir, Nike n’a eu d’autre choix que de changer.

Ethique. Comment Nike a été forcé de changer ses pratiques

Nike face à la controverse éthique relative à ses sous-traitants. Indonésie: un sous-traitant de Nike verse un million de dollars de salaires impayés. "Un accord a été obtenu entre l'usine et le syndicat local et 1.002.830 de dollars vont être versés aux travailleurs à titre de salaires impayés et en vertu de la loi du travail indonésienne", a indiqué Nike dans un communiqué diffusé jeudi soir.

Indonésie: un sous-traitant de Nike verse un million de dollars de salaires impayés

L'argent sera versé par la société sous-traitante, Nikomas Gemilang, propriétaire de l'usine de Banten (dans l'ouest de l'île indonésienne de Java). Nikomas Gemilang est détenue par le taïwanais Pou Chen, dont une autre filiale indonésienne, fabricant des Converse (marque détenue par Nike), avait été accusée l'an dernier de mauvais traitements auprès de ses salariés. Les employés de l'usine de Banten ont obtenu gain de cause après une enquête qui a duré onze mois, menée par le syndicat de l'usine et l'ONG américaine "Educating for Justice". "L'usine compte 57.000 employés, les autres faisant des chaussures pour Adidas, Puma et Asics.

Les esclaves cachés qui font la fortune des "grandes marques" Sous la pression des organisations syndicales et des associations de consommateurs américains, le groupe Nike, dirigé par Philip Knight, a dû reconnaître, dans un rapport officiel publié par le groupe, les conditions de travail déplorables et l’exploitation brutale que subissent les salariés dans les usines de ses sous-traitants, en Indonésie.

Les esclaves cachés qui font la fortune des "grandes marques"

Selon les termes du rapport, dont les révélations sont certainement en dessous de la réalité, "2,5% des salariés ont déclaré avoir été victimes d’attouchements sexuels" et "3% ont déclarés avoir été victimes d’abus physiques de la part de leur hiérarchie". Nike, soucieux de redorer son image, a créé, en partenariat avec la Banque Mondiale, une institution prétendument "indépendante" pour étudier les conditions de travail chez ses sous-traitants. Chez Nike, au Salvador, la semaine de travail s’élève à 60 heures par semaine. Les femmes sont soumises à un test obligatoire pour vérifier qu’elles ne sont pas enceintes. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Greg Oxley.