background preloader

Biens communs

Facebook Twitter

NetPublic sur Twitter : "+ de 50 astuces pour rechercher sur le moteur de recherche Google. Copywrongs, un site pour interpeller les députés sur la réforme du copyright - Les univers du livre. EBLIDA, le Bureau européen des associations de bibliothèques, d’information et de documentation, a mis en avant ce matin le site Copywrongs, une plateforme destinée à attirer l'attention des députés sur la réforme européenne du copyright.

Copywrongs, un site pour interpeller les députés sur la réforme du copyright - Les univers du livre

Il est possible de signaler les problèmes rencontrés, relatifs à l'actuelle législation, mais aussi de contacter directement un député de son pays pour le sensibiliser à la question. Capture d'écran de la vidéo diffusée sur Copywrongs À 18 jours d’un vote important en Commission des Affaires juridiques du Parlement européen, qui décidera des amendements ajoutés au rapport Reda, les différents intéressés appuient un peu plus leur lobbying auprès des eurodéputés. Les partisans d’une réforme européenne du droit d’auteur, dont les bibliothécaires, pourront passer par une plateforme dédiée, Copywrongs. Les (Biens) Communs : vers une littératie des Communs.

L’essor de l’économie collaborative, l’exemple Wiki for home. L’économie collaborative est en vogue depuis quelques années : la faute à la crise, ou au besoin de retourner aux essentiels, un phénomène qui favorise en tous cas les innovations.

L’essor de l’économie collaborative, l’exemple Wiki for home

Nous parlions de cette révolution collaborative dans un précédent article. Cette économie accorde donc une place importante au participatif, il s’agit là d’une réponse à nos besoins actuels. Ceux qui correspondent à l’utilisation des biens que nous possédons, des compétences ou encore des passions que nous avons. La consommation collaborative est basée sur le partage, le troc, la location, le prêt ou le don de biens et services. Favoriser la diffusion de la culture et des savoirs. Dans une tribune publiée le 10 septembre 2015 dans le journal Le Monde, soixante-quinze personnalités de la communauté scientifique, de la recherche, du numérique et de la culture soutiennent les mesures du projet de loi numérique sur le domaine public informationnel, l’open access des publications scientifiques et le text and data mining.

Favoriser la diffusion de la culture et des savoirs

Les biens communs vont bientôt faire leur entrée dans le droit français, à l’occasion de la future loi sur le numérique annoncée par Manuel Valls, issue des travaux de concertation du Conseil national du numérique. Il faut s’en féliciter : les biens communs - ou communs - nourrissent depuis toujours les pratiques d’échange et de partage qui structurent la production scientifique et la création culturelle. « Les communs : pour quoi faire et jusqu’où ? » Le bien commun ou les biens communs ? Version imprimable J’introduis avec une image de la construction d’un important parc éolien citoyen réalisé à Béganne[L'éolien en Bretagne].

Le bien commun ou les biens communs ?

Cette réalisation présente en effet toutes les caractéristiques essentielles d’un bien commun : localisation, nombreux associés (85), cofinancement (1 000 souscripteurs et banques coopératives), expertise militante et professionnelle, implication des collectivités territoriales, démocratie directe... Le partage est un droit culturel, pas un échec du marché. Une série sans fin de projets législatifs, de politiques contractuelles et d’accords commerciaux ou traités continue à essayer d’éradiquer ou d’empêcher le partage non marchand d’œuvres numériques.

Le partage est un droit culturel, pas un échec du marché

Biens commun

[À lire] « Pour un design graphique LIBRE » Logiciels libres et bibliothèques sous l. Que sont les « Biens communs numériques » ? Les (biens) communs - Contours et repères. Biens éclairés ? Données, consentement, communs. D'un côté les données.

Biens éclairés ? Données, consentement, communs

D'un côté les données. Le web de la fouille de données. En sus des déjà classiques "méta"-données, débarquent les "grosses" données (big data) et les toutes petites données. Rendre inaliénables les biens communs, par Ugo Mattei (Le Monde diplomatique) Legal Structures for Protecting the Commons. Infographie piratebox. Les (biens) communs - Contours et repères. Propriété intellectuelle. Collectif SavoirCOM1 : de quoi s’agit-il ? Les biens communs ont leur chanson ! La gratuité des données publiques défendue par le gouvernement.

Dans un décret publié l'an dernier, le gouvernement de François Fillon avait fixé le principe de la gratuité de la mise à disposition des données issues des administrations françaises, se conformant ainsi aux recommandations de Bruxelles sur l'Open Data.

La gratuité des données publiques défendue par le gouvernement

Cependant, la tentation de monétiser certaines bases de données a jeté un voile sur les intentions du nouveau gouvernement Ayrault. Dans sa charte, le gouvernement affirmait pourtant avoir un "devoir de transparence", respecter "scrupuleusement les dispositions garantissant l'accès des citoyens aux documents administratifs" et mener "une action déterminée pour la mise à disposition gratuite et commode sur internet d'un grand nombre de données publiques".

Les choses se sont depuis quelque peu complexifiées. Dans un contexte budgétaire compliqué, des administrations aimeraient bien limiter la gratuité des données et faire payer l'accès à certaines informations. Watch Orson Welles’ The Stranger Free Online, Where 1940s Film Noir Meets Real Horrors of WWII. La mort numérique : choix de l'oubli, droit à la copie. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Olivier Ertzscheid (maître de conférences en sciences de l'information.

La mort numérique : choix de l'oubli, droit à la copie

IUT de La Roche sur Yon. Université de Nantes.) Vous venez de mourir. Vous ou un de vos proches. A l'instant où vous disparaissez de la surface de cette terre, votre bibliothèque disparaît, l'ensemble de vos disques et de vos Mp3 s'évapore en fumée, tous vos films et photos de vacances, tous vos albums de famille s'effacent. Récemment c'est grâce à un article du Daily Mail sur le supposé procès que Bruce Willis comptait intenter à Apple, que la planète découvrait stupéfaite qu'un utilisateur d'Itunes ne pouvait à son décès rien conserver ni transmettre à ses proches, l'ensemble des produits (films, musiques, livres) cessant d'exister à la clôture du compte.

Le non commercial, avenir de la culture libre. La licence NC (non commerciale) des Creative Commons permet à chacun de diffuser la culture librement en se laissant finalement la possibilité d'en faire soi-même commerce.

Le non commercial, avenir de la culture libre

Insupportable pour les libristes orthodoxes. Elle est pourtant indispensable pour réformer le droit d'auteur. Depuis le mois d’avril 2012, la fondation Creative Commons International a annoncé qu’une nouvelle version de ses licences (la 4.0) allait être publiée et un appel à commentaires a été lancé pour inviter la communauté à participer à la réflexion. Où trouver des images réutilisables sur Internet ? 5000 films tombés dans le domaine public à télécharger gratuitement. By Julien Twitter : @Golem_13 | 8 août 2014 Dès qu’une œuvre tombe dans le domaine public, elle peut être « uploadée » sur le site archive.org.

5000 films tombés dans le domaine public à télécharger gratuitement

La liste ne peut donc que s’agrandir. Pour les cinéphiles, c’est une véritable caverne d’Ali Baba. On peut déjà y trouver près de 5000 long-métrages, regardables en streaming, mais également disponibles en téléchargement (très souvent de haute qualité). Films noirs, films d’horreur, cinéma Bis, screwball comedy, le choix est vaste. Freaks : La Monstrueuse Parade (Titre original : Freaks) est un film culte américain réalisé par Tod Browning, sorti en 1932. 40 sites d'images libres de droit et/ou gratuites. Pour trouver rapidement des milliers d'images de qualité libres de droit et souvent gratuites, voici une liste incontournable de moteurs de recherche, banques d'images et plateformes de partage photos. Dans le domaine de la photographie, une image est une oeuvre protégeable au titre du droit d'auteur et il n'est donc permis de l'utiliser sans l'accord préalable de son auteur, sauf si la photo est sous licence ou contrat d'utilisation avec des droits autorisés et que les conditions de son utilisation sont respectées.

Un photographe peut décider que certaines de ses oeuvres soient libres de droit, ce qui indique que leur usage sous certaines conditions peut-être réduit à un coût forfaitaire ou nul. Par ailleurs, il existe sur le web des banques d'images libres de droits gratuites ou payantes. Les conditions d'utilisation de ces images variant d'un site à l'autre, il est donc essentiel d'avoir accès au source qui explique cette liberté de droit.

La mission Lescure débute ses auditions. C'est le deuxième temps de la "concertation sur les contenus numériques et la politique culturelle à l'ère du numérique" confiée à Pierre Lescure. Une centaine d'auditions d'ici la fin de l'année, entamée ce mercredi. Lionel Maurel et Silvère Mercier, du collectif SavoirsCom1 Eric Chaverou © Radio France Premiers reçus : les cofondateurs du collectif SavoirsCom1, Silvère Mercier et Lionel Maurel, qui prônent la "contribution créative". Guide du téléchargement gratuit et légal 2012 (par l’EPN de Chevigny) Une société est-elle possible sans copie ? Comme convenu, voici donc les réponses au devoir posé l'autre jour à mes étudiant(e)s en 2ème année (du célèbre DUT infocom de La Roche sur Yon). Ils et elles ont entre 19 et 21 ans, et seront demain aux avants postes des problématiques liées à la diffusion de la culture.

Leur avis mérite donc d'être entendu. Pour vous éviter un clic, je vous remets ici le sujet à traiter en 2 heures : Bienes comunes. La présentation du Manifeste pour la Récupération des Biens Communs à l'occasion du FSM 2009 à Belém au Brésil, marque le point de départ d'une campagne de mobilisation pour la préservation, la reconquête et la création des Biens Communs. Le but de cette campagne est de populariser la notion de Biens Communs en ouvrant un espace participatif de réflexion et de partage de toutes les initiatives concernant le futur des Biens Communs. Le manifeste est un point de départ.

I Have A Dream : une loi pour le domaine public en France ! Cela plusieurs fois que j’évoque le sujet dans S.I.Lex ces derniers temps, mais voici une première tentative pour déterminer ce que pourrait être une loi pour le domaine public en France. L’idée d’un tel texte m’est venue lorsque j’ai appris que le Ministère de la Culture projetait de faire voter une loi sur le Patrimoine en 2013. SavoirsCom1. A solved maze puzzle modelled with Blender 3d , flickr : FutUndBeidl.

Ressources libres de droit.