Anso218

Facebook Twitter

Agregation de Lettres

Education nationale et enseignement. Codage. Plagiat. Droit d'auteur. CREER SUR INTERNET. Cours en lignes. Recycler les livres. Education aux medias. Numériquement incapables : stigmatisation et acculturation. Computers at Luther 1983 – Luther College Photos – CC BY-NC-SA Préambule Le fait pour un bibliothécaire d’être créateur de contenus sur le web, et de s’inscrire dans un réseau virtuel et informel de confrères fausse sa vision de son univers professionnel.

Numériquement incapables : stigmatisation et acculturation

On en vient à imaginer que l’ensemble de ses collègues partagent cet intérêt, ou du moins cette familiarité avec l’environnement numérique. C’est pourtant faux : comme dans le reste de la société, de nombreux bibliothécaires semblent non seulement peu à l’aise, mais réfractaires à tout ce qui touche à l’informatique. Il s’agit clairement d’une stigmatisation : on se conforme à ce que l’environnement a décidé qu’on était. Une stigmatisation argumentée “Je n’ai pas l’esprit scientifique”, “Les mathématiques et moi, ça fait deux”.

Revue sticef.org - Les usages des TIC par les lycéens - déconnexion entre usages personnels et usages scolaires. Lecture sur écran - Lecture numérique - Lecture hypertextuelle. Lecture. Contes.

Internet

Bibliothèque 3.0 : quel est l'avenir ? La « bibliothèque du futur », présentée par la ville de Paris et qui se tiendra à la Canopée, au Forum des Halles, commence déjà à faire polémique.

Bibliothèque 3.0 : quel est l'avenir ?

La Canopée - Patrick BERGER et Jacques ANZIUTTI architectes - L'autre image Une bibliothèque idéale ? Si la ville de Paris parle d'une bibliothèque du « futur » pour la Canopée, en même temps, « elle ne prétend pas savoir ce que sera la bibliothèque du futur, pas plus que toutes les autres villes qui créent encore des bibliothèques », nous apprend-on du côté de la mairie. « Cela n'empêche pas d'expérimenter : ce à quoi s'emploient tous les concepteurs (bibliothécaires, architectes et programmistes) en partant déjà des données dont ils disposent », ajoute Jean-Claude Utard, responsable du service des publics et du réseau, adjoint au chef de bureau, à ActuaLitté.

Ainsi, 4 types de public vont se côtoyer :

Les trucs à creuser

Outils. Bibliopedia. Primaire et tice. Videos et images libres de droit. Veille et curation. Les bibliothécaires sont d'utilité publique ! {*style:<b> </b>*} Chicago public library, lauren_pressley, CC BY-NC-SA 2.0 Une étude ayant pour objet les collèges et lycées de Pennsylvanie a démontré que la présence d'un augmentait le taux de réussite des élèves aux épreuves mesurant leurs capacités d'écriture et de lecture.

Les bibliothécaires sont d'utilité publique !

Le test dont il est question s'appelle le Pennsylvania System of School Assessment (PSSA) et il mesure entres autres savoirs, la qualité d'écriture et de lecture des élèves. Les résultats sont formels : « . » Et ceci, indépendamment de tout critère social ou économique concernant le milieu d'origine des élèves.

Professeur documentaliste

Copy party. Biens communs. Domaine public. Logiciels libres. "Informatique faute d'autre titre. Le prix de l’information. Pour l'information comme pour le reste, la liberté a un prix.

Le prix de l’information

Mais l'information peut-elle réellement avoir un coût sans risquer de générer une paradoxale entrave à sa propre liberté ? Réflexion toujours d'actualité, conduite par Lionel Maurel. Without a Face, a portrait of the Soul - Photo CC by familymwr “Information wants to be free”, vous vous souvenez ? C’est sans toute l’une des phrases les plus célèbres prononcées à propos d’Internet. Information wants to be free. Eloge du désordre, ou quand l’improvisation devient une qualité professionnelle.

« Est-il judicieux de tout prévoir, calibrer, programmer, quand nos expériences (…) nous apprennent que les processus à l’œuvre en éducation composent avec l’improvisation, la réactivité, et donc une certaine créativité ?

Eloge du désordre, ou quand l’improvisation devient une qualité professionnelle

». A cette question de François Muller, sur le blog « Chroniques parisiennes en innovation et en formation », tout le monde est tenté de répondre non. Bien sûr, une trop grande rigidité est délétère. Evidemment, les cours magistraux « à l’ancienne » ont disparu. Alors, vive le capharnaüm dans l’enseignement ? En préambule de son commentaire sur l’enseignement, François Muller donne un exemple tiré du livre d’Éric Abrahamson, « Un peu de désordre = beaucoup de profits ». Transposons l’exemple dans le monde de l’éducation. « Enseigner, c'est d'abord agir en situation d'incertitude, et souvent d'urgence », explique Vincent Troger, maître de conférences à l'IUFM de Versailles, dans un article de Sciences Humaines.

Maya, un ours des Pyrénées de 186 kg, élit domicile dans une bibliothèque. La commune de Loudenvielle (Hautes-Pyrénées) aurait-elle trouvé une réponse commune à la crise des publics en bibliothèques et à la sauvegarde des ours des Pyrénées ?

Maya, un ours des Pyrénées de 186 kg, élit domicile dans une bibliothèque

La présence de Maya, cinq ans, dans les couloirs de l'établissement semble en témoigner. Car cette femelle ours de 186 kg a fait de la bibliothèque son nouveau territoire depuis le 1er février dernier, date à laquelle le maire de la commune a accepté de l'y installer.