background preloader

Suivi gynécologique

Facebook Twitter

Toucher vaginal : une norme remise en cause. Les pieds dans les étriers, les yeux au plafond et l'envie que «ça» se termine vite: même quand le médecin est prévenant, l'examen gynécologique est rarement vécu comme un bon moment par la patiente. Etape quasi-obligée des visites de routine, y compris chez la femme ne présentant pas de symptôme particulier, le voilà remis en cause sur le plan médical.

Un groupe d'experts américaine en prévention (US preventive services task force) est le dernier organisme professionnel en date à s'être penché sur l'intérêt de l'examen gynécologique (toucher vaginal et/ou examen visuel du col grâce à un spéculum, sorte de pince ouvrant l'entrée du vagin). «Nous concluons que l'état des connaissances est insuffisant pour évaluer la balance bénéfice/risque du toucher vaginal chez les femmes asymptomatiques et non-enceintes dans la recherche et le traitement d'une série de pathologies gynécologiques.

En conséquence […] nous ne pouvons statuer pour ou contre cet examen sur ce profil de patientes». Antibioclic : Antibiothéraphie rationnelle en soins primaires. Femme et lesbienne : quels enjeux ? Vers une pratique inclusive en consultation gynécologique. Abstract : Methods: eight semi-directives interviews of ob/gyn doctors were led during a four months period in Paris. Four women and four men identified, age between 37-63, were randomly recruited through a doctor web-based search engine. All the interviews were audiotaped, and transcribed. Qualitative analysis was conducted. Results: all the ob/gyn interviewed had an heteronormative approach with their patients including heterosexual assumptions, non-inclusive communication and heterosexist conduct. They all offered different ways around birth control, STDs, pap smear and safe.r sex matter recognizing the fact that none of them had any formation in this area.

Conclusion: Lesbian do not receive proper medical care, because they are not always identify as such, and when they are the changes that are done are not appropriate. Résumé : Objectifs : apprécier le degré de sensibilisation des gynécologue-obstétricien.ne.s ainsi que leurs perceptions de la santé génésique lesbienne. Refusal of Medically Recommended Treatment During Pregnancy - ACOG. Introduction When a pregnant woman refuses medically recommended treatment, her decision may not result in optimal fetal well-being, which creates an ethical dilemma for her obstetrician–gynecologist. In such circumstances, the obstetrician–gynecologist’s ethical obligation to safeguard the pregnant woman’s autonomy may conflict with the ethical desire to optimize the health of the fetus. The obstetrician–gynecologist’s professional obligation to respect a pregnant patient’s refusal of treatment may conflict with his or her personal values.

Forced compliance—the alternative to respecting a patient’s refusal of treatment—raises profoundly important issues about patient rights, respect for autonomy, violations of bodily integrity, power differentials, and gender equality. Coercive interventions often are discriminatory and act as barriers to needed care. Recommendations Refusal of Treatment Such cases can be distressing for the health care team. Directive Counseling Versus Coercion Conclusion. « Mon guide gynéco », le B.A.-ba contraception & santé sexuelle à mettre entre toutes les mains.

Touchers vaginaux et rectaux sans consentement : Marisol Touraine réaffirme l’extrême fermeté de l’Etat. Femmes.gouv.fr | Publié le 27 octobre 2015 Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a reçu aujourd’hui le rapport de Jean-Pierre VINEL, Président de la Conférence des doyens des facultés de médecine, sur la formation clinique des étudiants en médecine et, en particulier, les conditions d’apprentissage de l’examen pelvien (vaginal et rectal) sur des patient(e)s endormi(e)s. Sur ce dernier sujet, les conclusions du rapport sont très préoccupantes : lorsque l’examen est réalisé sous anesthésie générale, le consentement préalable du patient n’est pas systématiquement demandé. La ministre condamne avec une extrême fermeté ces pratiques illégales et annonce des mesures concrètes pour y mettre un terme. Pour y mettre un terme au plus vite, Marisol TOURAINE annonce les trois mesures suivantes : La ministre suivra la mise en œuvre de ce plan d’action avec une très grande attention.

Consulter : Le communiqué de presse au format PDF. Pour en finir avec la maltraitance gynécologique | Le ticket de Metro d'Ovidie. « Tout au long de leur vie, les femmes livrent leur corps à des gynécologues pas toujours respectueux et parfois méprisants. En gynécologie et obstétrique la maltraitance médicale est une réalité que les femmes taisent, car elle reste perçue comme inhérente à la condition féminine. Mais depuis quelques temps sur internet et dans la presse les femmes se sont mises à parler. » Quelques mois après la révélation sur les réseaux sociaux de la pratique des touchers vaginaux réalisés à l’insu de patientes endormies au bloc opératoire, France Culture diffuse un documentaire réalisé par Mélanie Déchalotte et François Teste sur la maltraitance gynécologique.

Il y a quelques jours était publié sur ce blog un entretien de « l’alter-gynéco » DocteurE Caroline Duchesne qui encourage les femmes à pratiquer des auto-examens à l’aide spéculums en plastique. Je vous invite aujourd’hui à écouter ce très intéressant documentaire sonore diffusé par France Culture. . « Consentant », le mot est lâché. La maltraitance gynécologique est à nouveau dénoncée par les patientes. Une émission de France Culture sur la maltraitance gynécologique a généré de nouveaux témoignages de patient•e•s victimes de pratiques abusives et/ou irrespectueuses venant des gynécologues. C’est le témoignage d’une sage-femme, Agnès Ledig, qui avait ouvert la boîte de Pandore de la maltraitance gynécologique, en avril 2014, avec la découverte par le grand public d’une pratique aberrante relevant de la mutilation génitale : le « point du mari ».

Le « point du mari » « Isabelle Alonso a relayé sur son blog le témoignage d’Agnès Ledig, sage-femme et écrivain, à propos du « point du mari », également appelé « point de complaisance » : il consiste à resserrer artificiellement l’entrée du vagin lors de la suture post-épisiotomie.En cicatrisant, cette suture peut entraîner des douleurs lors des rapports sexuels ; cette pratique est assimilable à une mutilation sexuelle, parfois pratiquée sans le consentement de la patiente.

. – Pour lire l’intégralité de cet article, cliquez ci-dessous. Collection Témoignages : Maltraitance gynécologique. Un documentaire de Mélanie Déchalotte et François Teste Maltraitance en gynécologie © LILY KHAMSYVORAVONG Lors d’une consultation, d’un accouchement, d’une IVG… le corps de la femme ne lui appartient plus. Tout au long de leur vie, les femmes livrent leur corps à des gynécologues - pas toujours respectueux, parfois méprisants.

Quand elle survient la maltraitance médicale est une réalité que les femmes taisent, car elle reste perçue comme inhérente à la condition féminine. Plusieurs enquêtes dans la presse et sur internet ont signalé les pratiques archaïques dont les femmes peuvent être victimes dans leur parcours de santé. Avec : Marianne et Sophie Anne-Charlotte Husson Martin Winckler, médecin Clara De Bort, spécialiste des droits des femmes Jean Marty, président du Syngof (syndicat des gynécologues et obstétriciens de France) Elisabeth Paganelli, gynécologue Marie-Hélène Lahaye, juriste La presse en parle >>> Mediapart : Maltraitance médicale des femmes >>> La Vie : Sur les docks. Un guide pour réconcilier lesbiennes et gynécologues - Heteroclite.

L’association suisse les Klamydia’s vient de publier un petit mémo pour inciter les gynécologues à mieux accueillir leurs patientes lesbiennes et ces dernières à se faire examiner régulièrement. Depuis quelques années, la question de la santé sexuelle des femmes qui ont des relations sexuelles avec d’autres femmes (dites «FSF», qu’elles se définissent comme lesbiennes, bisexuelles, pansexuelles ou autrement), jusque-là très largement ignorée, a pris de l’ampleur et plusieurs initiatives sur ce sujet ont vu le jour.

On peut citer l’exemple de la brochure d’information Tomber la culotte, éditée en octobre 2011 et financée par l’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (INPES), un organisme dépendant du ministère chargé de la Santé. Tomber la culotte, comme d’autres projets sur la même thématique, venait répondre à un manque criant d’information et à une ignorance manifeste des problématiques liées à la sexualité lesbienne. L’alternative à la pince de Pozzi. Gynécos: Les Klamydia’s lancent un guide des bonnes pratiques. L'association suisse Les Klamydia's, qui promeut la santé sexuelle des femmes lesbiennes et bisexuelles, vient de publier un document à l'attention des gynécologues pour une meilleure prise en charge et un meilleur accueil.

À travers ce mémo élaboré avec des gynécologues, une sage-femme et un collaborateur du checkpoint spécialisé dans les questions trans', l'association rappelle les «besoins spécifiques» de ces patientes. Le mémo prodigue différents conseils pour permettre aux gynécologues de mettre leurs patientes dans de bonnes dispositions pour évoquer ouvertement leur vie sexuelle ou leur.s partenaire.s, sans jugement, et indique que les professionnel.le.s peuvent aussi orienter leurs patientes vers des associations LGBT pour obtenir soutien et accompagnement.

Le document rappelle que les femmes ayant des relations sexuelles avec des femmes ne sont pas stériles et peuvent avoir un désir d'enfant et recourir à une PMA, ou bien avoir un projet de coparentalité. Bienvenue. Quand les gynécos manquent de doigté. Dans la tête de Martin Winckler : Perec, des femmes, Sherlock Holmes. Appli Sur son compte Twitter, Martin Winckler se présente comme un « soignant patient ». Il est surtout une référence pour toute une génération de jeunes médecins, de jeunes gynécologues, de féministes. Qu’a-t-il fait pour cela ? Un site d’abord qui existe depuis plus de 10 ans : Winckler’s Webzine. Cette mine d’informations sur la contraception et la gynécologie est visitée par plus de 100 000 personnes par mois (c’est énorme pour un site qui ne tient que sur une personne). Là, Martin Winckler discute des vérités médicales autoritaires : Cela ne lui vaut pas que des amis. « Quand je parle d’éthique en ligne, il y a des confrères qui disent “ oh il est encore en train de faire la morale ”, alors que non, l’éthique ce n’est pas moi qui l’invente, c’est un consensus. » Au-delà de faits médicaux, c’est toute la relation patient-médecin que Martin Winckler ne cesse de questionner.

. « Le médecin français se voit comme le médecin du roi. Martin Winckler n’est pas que médecin. Aide à la Prise en charge de l'OstéopoROSE en soins primaires | Site réservé aux professionnels de santé. «Un atelier prévention? Mais pour quoi faire?», par FièrEs. La santé des femmes ayant des relations sexuelles avec des femmes («FSF») et des trans FtM est le parent pauvre de la mobilisation en matière de prévention et d’information, bien que des volontés associatives et individuelles continuent d’émerger.

L’enjeu principal reste une prise de conscience globale sur ce sujet… de la part des institutions comme des premièr.e.s concerné.e.s. LE CONTEXTE: UN ACCÈS DIFFICILE AUX SOINS «Pourquoi voulez-vous consulter un.e gynécologue puisque vous êtes lesbienne?» «Êtes-vous sûre que vous êtes lesbienne?» Ces questions, les femmes ayant des relations sexuelles avec des femmes (FSF), risquent probablement de les affronter si elles consultent un.e gynécologue, révèle l’enquête «Visibilité des lesbiennes et lesbophobie», publiée par SOS homophobie [1]. La majorité des actes lesbophobes commis par le corps médical montre en effet une incompréhension voire un rejet de l’orientation sexuelle de la patiente… pouvant aller jusqu’à un refus de soin.

Quand les médecins dénient aux femmes un droit de décision. Le toucher vaginal sur patientes anesthésiées — Témoignages des madmoiZelles en médecine. Tu sauras jamais.... Deux précisions :- J'ai déjà servi et je continuerai à servir de cobaye pour les étudiants en santé, par une bête question de principe donnant / donnant. Y compris en gynéco. Mais je ne voudrais pas imaginer qu'on puisse m'examiner à mon insu, et je me réserve le droit de refuser un examen. Ne pas faire aux autres ce que l'on ne voudrait pas pour soi-même...- Le Dr A, bien qu'anonymisé par le dessin, existe. C'est un excellent chirurgien ET un excellent soignant. Il a été à l'origine de la création de mon Top Ten des Chefs, c'est tout dire. Faudra que je vous fasse une note là-dessus, d'ailleurs, un jour. Et tiens, allez chez notre amie Jaddo relire cette note et cette autre note. Pouvons-nous subir un toucher vaginal à notre insu ? | Le ticket de Metro d'Ovidie.

Tout a commencé sur Twitter avec une discussion à propos de touchers vaginaux réalisés par des étudiants en médecine à l’insu de patientes endormies au bloc opératoire. Me voilà sur Twitter, attrapant d’un oeil distrait le fil d’une discussion lancée par @MmeDejantee, créatrice du site Les Vendredi Intellos . Je découvre cette capture d’écran d’un document correspondant à des consignes de stage en gynécologie obstétrique de la faculté de Lyon Sud. Je le lis et re-lis, je ne suis pas sure de bien comprendre : il serait exigé que dans le cadre de leur apprentissage, des stagiaires réalisent des touchers vaginaux sur des patientes endormies au bloc opératoire sans que celles-ci n’y aient préalablement consenti. J’en tombe des nues. Le tweet, partagée plus de 200 fois suscite la consternation. L’idée que la notion de consentement puisse être totalement ignorée, et que l’on puisse ainsi se faire farfouiller le vagin, est absolument terrifiante.

Toucher vaginal, la mainmise sur le sexe des femmes. Le contrôle du sexe des femmes est un principe de base dans les sociétés patriarcales. La virginité des jeunes filles fut un enjeu important dans le passé et l'est encore dans certaines cultures traditionnelles. Les femmes sont censées arriver vierges au mariage, pas uniquement par coquetterie à l'égard de leur futur mari, mais souvent en engageant la réputation et la crédibilité de tous les membres de leur famille. Les plus cartésiens d'entre nous pourraient, certes, trouver étrange que des adultes sains d'esprit placent l'honneur de familles entières entre les fesses d'adolescentes boutonneuses.

Cette obligation de virginité a en réalité pour but de garantir à l'homme que les enfants qui naîtront dans le cadre de son union seront bien le produit de sa semence. La mainmise sur le sexe des femmes se fait également de façon beaucoup plus violente à travers une pratique communément admise dans notre société : le viol. L'intérêt des touchers vaginaux est également sujet à interrogation. Pourquoi 40% des femmes ne font pas de frottis? Cancer du col de l'utérus : 40 % des femmes ne réalisent pas de frottis régulièrement. #PayeTonUterus : les femmes racontent leurs galères chez le gynéco.

#PayeTonUterus est une page Twitter sur laquelle les internautes peuvent échanger leurs péripéties chez le médecin, le pharmacien ou le gynécologue. Frottis, pilule, stérilet, libido… Les thèmes sont récurrents mais ils permettent de dénoncer certains clichés. On constate qu’il n’est finalement pas si facile pour une femme d’avoir accès à la contraception encore aujourd’hui en 2014. #PayeTonUterus, quand les femmes racontent leurs galères avec le corps médical | Dimitri Otis via Getty Images D’après Huffingtonpost.fr, TF1, Santé Magazine, le 19/11/2014 Parler sexualité et contraception avec son médecin n’est pas toujours simple. Demande de pilule qui passe mal, réflexions sexistes, homophobes, mal informées, fat shaming, situations embarrassantes, leurs anecdotes en disent long sur les galères auxquelles elles sont confrontées avec le corps médical.

Aucun sujet n’est épargné, mais celui qui revient souvent, c’est la contraception. . « Votre copain est d’accord ? J'aime : J'aime chargement… Gynéco & consentement : mon corps, mon choix ! Ces gynécos archaïques qui font souffrir leurs patientes | Le Figaro Madame. #PayeTonUtérus: quand les femmes se lâchent contre leur gynéco. Témoignages: Ces choses qui coincent quand des lesbiennes voient un.e gynécologue. Ménométrorragies chez l’adolescente Gynéco. Le Choeur des Femmes, un roman d'utilité publique — Chronique Livre #4.

Documentation.planning-familial.org/imag/vignettecentredoc/pdfdosdoc/2014_08_dossier_aide_memoire_legislatif.pdf. Gynandco, une liste blanche des gynécologues lesbian, bie et trans-friendly. ORIENTATION SEXUELLE: Parfois un obstacle sur le parcours de santé. A la recherche du col perdu. Témoignage: L’improbable réaction d’une interne en gynécologie face à une lesbienne. Irm et échographie de fusion en gynécologie. Suivi gynécologique de routine : pour ou contre le toucher vaginal ? Pour la gynécologie chez le médecin généraliste. Borée. ☞ CNGOF - Collège national des gynécologues et obstétriciens français. Association Française Urologie. Gynécologie Sans Frontières. Articles sur la Gynécologie. Screening Pelvic Examination in Adult Women: A Clinical Practice Guideline From the American College of PhysiciansScreening Pelvic Examination in Adult Women. Le toucher vaginal souvent inutile, selon des médecins américains.

Compression stockings to prevent post-thrombotic synd... [Lancet. 2014. Individualised pelvic floor muscle training in women ... [Lancet. 2014. Collège National des Sages-Femmes - site v2.0 - Sciences humaine et sociales. R&G Gynécologie | Gynerisq. Portrait de Rina Nissim. Gynéco & consentement : mon corps, mon choix ! Le feu dans la culotte (2. Le feu dans la culotte (1. Principes généraux et conseils de prescription des antibiotiques en premier recours.

Evaluer l’état nutritionnel des patientes souffrant d’affections gynécologiques. Les spécificités de l’infection par le VIH chez la femme. « Examen à l’anglaise » : on n’est pas obligées d’écarter les cuisses chez le gynéco. Je suis pas gynéco, mais... Toucher vaginal, la mainmise sur le sexe des femmes.

Santé : Le grand livre de la gynécologie aux éditions Eyrolles. Le toucher vaginal est-il de la mauvaise médecine ? | Le blog de Borée. Consultations gynéco : 5 gestes qui changeraient tout. Infertilité : les troubles de l’ovulation dévoilés - Santé de la femme. Le suivi gynécologique de prévention : Enquête auprès des sages femmes libérales de Meurthe et Moselle. Examen clinique des seins. Dépistage et prévention tout au long de la vie d’une femme 21/03/2013 9h-10h30 Dr IVARS Joanna Gynécologie -Obstétrique.

Gestes techniques gynécologiques en Médecine Générale. La chirurgie gynécologique - Sciences. Examen préconceptionnel. Facteurs de risque, prévention et dépistage des cancers. Accueil d'un sujet victime de violences sexuelles. Examen gynécologique. L’examen « à l’anglaise » – et autres mises au point gynécologiques. Questions fréquentes sur le suivi gynéocologique au CHU - CHU de Caen.