background preloader

Stat IST VIH

Facebook Twitter

Explosion des infections sexuellement transmissibles aux États-Unis. Les cas de syphilis ont enregistré la plus forte progression de 2014 à 2015 avec 19%, suivi par la gonorrhée (ou blennorragie), 12,8% et la chlamydia 5,9%, précisent les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Cette dernière infection a touché le plus grand nombre d’étasuniens avec plus de 1,5 million de personnes affectées, suivi par la gonorrhée, avec près de 400.000 cas. 2015 STD Treatment Guidelines. Les MST, ce n'est pas du passé - La Parisienne. Christine Mateus | | MAJ : Le Syndicat national des dermatologues et vénéréologues (SNDV) organise ainsi aujourd'hui la toute première Journée nationale de prévention et d'information contre ces pathologies dont certaines peuvent encore être mortelles.

Les MST, ce n'est pas du passé - La Parisienne

A cette occasion, il lance un site Web (MSTprevention.com), une application MSTRisk, et dévoile les résultats d'une étude sur les connaissances en matière de MST car les idées reçues sont légion. Elles se transmettent lors de rapports sexuels. VRAI. Les MST ne font-elles plus assez peur ? On la croyait disparue.

Les MST ne font-elles plus assez peur ?

La syphilis est de retour. Un cas parmi d’autres d’infections sexuellement transmissibles, qui reviennent à la faveur d’une moindre vigilance, et qui mettent en péril la prévention contre le Sida. Le virus du Sida peut-il se transmettre par la salive ? A cette question, 15% des 15-24 ans répondaient Oui l’an dernier, ce qui était déjà beaucoup. Ils sont 20 % désormais, selon un sondage Ifop publié à l’occasion du 22e Sidaction, ce qui devient franchement inquiétant. A third of MSM with HIV/HCV co-infection have HCV in their semen. Hepatitis C virus (HCV) is present in the semen of a third of co-infected HIV-positive men who have sex with men (MSM), investigators from the United States report in Open Forum Infectious Diseases.

A third of MSM with HIV/HCV co-infection have HCV in their semen

Levels of HCV in semen were plausibly high enough to transmit the infection. The authors believe their findings show that condoms should be used for anal sex to prevent HCV transmission. "Perspectives féministes sur le VIH/sida" : quels enjeux pour nos luttes - Partie 1. Alors que les enjeux du genre vis-à-vis de l’épidémie de VIH/sida se limitent souvent "à la compréhension de spécificités féminines (biologiques, sociales, culturelles), sans nécessairement être envisagées comme un ensemble de rapports de pouvoir", ce colloque se proposait de renouer avec des approches féministes qui ont permis de "déconstruire l’objectivité médicale, mais aussi de dénoncer l’occultation des femmes dans les discours de prévention ou les essais thérapeutiques".

"Perspectives féministes sur le VIH/sida" : quels enjeux pour nos luttes - Partie 1

Il s’agissait ainsi, pour les personnes co-organisatrices de ce colloque (Gabriel Girard, Elise Marsicano et Kira Ribeiro), "d’ouvrir un espace de réflexion et d’échanges sur l’apport des perspectives féministes pour comprendre l’épidémie, au croisement de la recherche et de l’action". Corps, sexualité et bio-médicalisation La première séance du colloque abordait les enjeux du corps, de la sexualité et de la bio-médicalisation. Les perspectives féministes éclairent la lutte contre le VIH - Partie 2. Innovations médicales dans le champ du VIH La communication de Charlotte Pezeril, docteure en anthropologie sociale à l’Université Saint-Louis de Bruxelles, retraçait une histoire des innovations médicales dans le champ du VIH/sida, en confrontant les lectures féministes ayant abordé l’impact et le sens des nouvelles technologies (Treichler, 1987 ; Haraway, 1989 ; Barad, 1998, Rosengarten, 2009) à des données issues d’entretiens effectués depuis 2009 en Belgique avec des personnes séropositives, des médecins en centres de référence sida et des professionnels de la prévention.

Les perspectives féministes éclairent la lutte contre le VIH - Partie 2

Comment les innovations médicales impactent non seulement le vécu, les représentations et les pratiques des personnes vivant avec le VIH, mais aussi leur entourage et les différents professionnels intervenants ? Intersectionnalité des rapports sociaux Critiques féministes de la criminalisation du VIH Lire la partie 1. VIH: Cuba devient le premier pays a éliminer la transmission du sida par la mère. Afin d'être publiée, votre note : - Doit se conformer à la législation en vigueur.

VIH: Cuba devient le premier pays a éliminer la transmission du sida par la mère

En particulier et de manière non exhaustive sont proscrits : l'incitation à la haine raciale et à la discrimination, l'appel à la violence ; la diffamation, l'injure, l'insulte et la calomnie ; l'incitation au suicide, à l'anorexie, l'incitation à commettre des faits contraires à la loi ; les collages de textes soumis au droit d'auteur ou au copyright ; les sous-entendus racistes, homophobes, sexistes ainsi que les blagues stigmatisantes. - De plus, votre message doit respecter les règles de bienséance : être respectueux des internautes comme des journalistes de 20Minutes, ne pas être hors-sujet et ne pas tomber dans la vulgarité. Sans titre. Sans titre. The Case for Addressing Gender and Power in Sexuality and HIV Education: A Comprehensive Review of Evaluation Studies. Volume 41, Number 1, March 2015 By Nicole A.

The Case for Addressing Gender and Power in Sexuality and HIV Education: A Comprehensive Review of Evaluation Studies

Haberland CONTEXT: Curriculum-based sexuality and HIV education is a mainstay of interventions to prevent STIs, HIV and unintended pregnancy among young people. Evidence links traditional gender norms, unequal power in sexual relationships and intimate partner violence with negative sexual and reproductive health outcomes. However, little attention has been paid to analyzing whether addressing gender and power in sexuality education curricula is associated with better outcomes. METHODS: To explore whether the inclusion of content on gender and power matters for program efficacy, electronic and hand searches were conducted to identify rigorous sexuality and HIV education evaluations from developed and developing countries published between 1990 and 2012. Réévaluation de la stratégie de dépistage de l’infection par le VIH en France : dépistage en population générale et dépistage ciblé.

L’essai ANRS-IPERGAY montre une diminution de 86 % du risque d’infection. Chez des hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes, très exposés par leurs pratiques sexuelles au risque d'infection par le VIH, la prise d'un traitement antirétroviral préventif au moment des rapports sexuels diminue de 86 % le risque d'infection.

L’essai ANRS-IPERGAY montre une diminution de 86 % du risque d’infection

Les résultats de la première phase de l'étude ANRS-IPERGAY sont présentés oralement aujourd'hui 24 février 2015 à la 22ème Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI 2015) à Seattle. L’essai de référence de prophylaxie pré-exposition (PrEP) chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), Iprex, a montré qu’il était possible de diminuer le risque d'infection par le VIH d'environ 44 % avec une prise quotidienne d’un antirétroviral, le Truvada (qui associe ténofovir et emtricitabine). Après un suivi moyen de près de 13 mois, on constate que 16 participants ont été infectés par le VIH : 14 dans le bras "placebo" et 2 dans le bras "Truvada". Sida : un risque plus élevé avec certains contraceptifs. Selon la contraception qu'elles utilisent, les femmes peuvent être plus à risque de contracter le VIH.

Sida : un risque plus élevé avec certains contraceptifs

S'il est clair que pour prévenir à la fois le risque de grossesse et le risque du sida, rien ne vaut l'usage du préservatif, il semble que pour les autres modes de contraception, les femmes n'aient pas toutes les mêmes chances. Après avoir analysé 12 études portant sur 40 000 femmes d'Afrique sub-saharienne, certaines recherches suggèrent que les hormones peuvent avoir des effets différents sur la structure de l'appareil génital ou la flore vaginale, ce qui pourrait influer sur la vulnérabilité de certaines femmes face au virus du sida. L’épidémie de VIH/Sida: les femmes toujours invisibles !

Une féminisation du VIH/SIDA méconnue L’arrivée des trithérapies en 1996, a transformé la maladie.

L’épidémie de VIH/Sida: les femmes toujours invisibles !

De mortelle dans les années 80, elle est devenue chronique et n’impacte presque plus l’espérance de vie des personnes contaminées. Augmentation du VIH au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Des actions de sensibilisation sont organisées à travers le monde dans le cadre de la Journée mondiale du SIDA Dubaï, 2 décembre 2014 (IRIN) - Sida en Europe : une fracture Ouest/Est très marquée. Paris, le jeudi 27 novembre 2014 – Chaque année, la fin du mois de novembre est marquée par la publication de multiples rapports consacrés à l’évolution de l’épidémie de Sida dans le monde, alors que le 1er décembre se tient la journée mondiale de lutte contre le VIH.

Ainsi, l’Organisation mondiale de la Santé et le Centre européen de prévention et contrôle des maladies (CEPCM) viennent de publier de nouvelles données sur la situation dans 51 pays de la région Europe de l’OMS. Les auteurs de ces travaux insistent tout d’abord sur le fait que la lutte contre le VIH demeure un enjeu de santé publique majeur en Europe. Ces dix dernières années ont en effet été marquées par une progression significative de l’épidémie au sein de cette zone comptant 53 pays (mais des données ne sont disponibles que pour 51 d’entre eux, il n’existe pas de chiffres provenant du Turkménistan et de l’Ouzbékistan). Visualised: how Ebola compares to other infectious diseases. With Ebola panic spreading, we thought it might be timely to visualise the data on the infectiousness of various pathogens. To give a universal metric for infectiousness, we’ve used the average ‘basic reproduction number’ (also ratio or rate).

It’s a statistical measure of how likely and widespread an infectious disease outbreak might be - if nothing is done to control the situation. Every disease has a basic reproduction number but the numbers are scattered across the literature. We’ve web-crawled and gathered them all here in one graphic, plotting them against the average case fatality rate - the % of infectees who die. This hopefully gives us a data-centric way to understand the most infectious and deadly diseases and contextualise current events. Microbe-scope - Fogli Google.

Gonorrhée, chlamydiae, syphillis... La terrifiante stratégie des MST pour nous coloniser. Une hausse des cas répertoriés dans la région - Société. Selon le médecin-conseil en maladie infectieuse, Diane Morin, l’ouverture à la sexualité qui prévaut dans la province en raison des réseaux sociaux fait en sorte que le sexe est devenu plus accepté au sein de la population. De plus, les jeunes ont tendance à moins se protéger. «Avant les gens avaient peur du sida. Dorénavant, on entend moins parler de cette maladie. J’ai l’impression que les jeunes banalisent les ITSS et ils se disent que ce n’est pas grave, car un traitement règlera tout», a constaté Dre Morin, jugeant que les jeunes ignorent les conséquences qu’un ITSS peut avoir sur leur vie. Finalement, elle pense que le retrait du cours d’éducation à la sexualité fait en sorte que les jeunes sont moins éduqués qu’avant. Statistiques. Gonorrhée, chlamydiae, syphillis... La terrifiante stratégie des MST pour nous coloniser.

Medscape France - Informations & Ressources médicales pour médecins. Retour des infections sexuellement transmissibles. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Pascale Santi Syphilis, infections à gonocoques et à chlamydia… les infections sexuellement transmissibles (IST) ne cessent de croître. Le groupe associatif TRT-5, qui réunit des représentants d'associations de lutte contre le VIH/sida, s’inquiète en outre de l’arrêt de commercialisation de l’extencilline, traitement antibiotique contre la syphilis. Sanofi avait prévenu en septembre 2013 de cet arrêt prochain, en raison de problèmes de production. Cette préparation injectable est le traitement de référence, efficace dans 100 % des cas de syphilis précoce, à un coût faible. Une solution a depuis été trouvée par Sanofi avec l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) : la spécialité Sigmacillina, initialement destinée au marché italien, a été identifiée comme solution alternative.

The effect of pre-travel advice on sexu... [J Travel Med. 2014 Jan-Feb] La chlamydia en hausse dans la région. Les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) s’accroissent de façon alarmante dans la région de Lanaudière depuis dix ans. Un rapport de la Direction de santé publique de Lanaudière indique que la chlamydia demeure l’infection la plus fréquemment rapportée et que le phénomène a presque triplé entre 2000 et 2012 chez les 14 à 24 ans. En effet, si 370 cas de chlamydia avaient été rapportés dans Lanaudière en 2000, ce chiffre est passé à 998 en 2012 selon les derniers chiffres publiés, soit une augmentation de près de 170 %. Le taux d’incidence de cette ITSS a crû dans tous les groupes d’âges, mais c’est chez les 18-19 ans qu’elle a atteint des sommets, avec un taux de 1 956,2 cas par 100 000 personnes en 2012. En 2000, un taux de 671,5 cas par 100 000 personnes avait été répertorié au sein de ce même groupe; les cas de chlamydia ont donc grimpé de 191 % dans ce groupe d’âge à lui seul.

Les cancers sexuellement transmissibles. Sexe : Le top des régions avec le plus de MST des Etats-Unis. Encore un sujet poétique et primesautier décidément. Aux Etats-Unis, pour lutter contre les MST (maladies sexuellement transmissibles), les chercheurs n’y vont pas par quatre chemins : le Centre de Contrôle et de Prévention des maladies a en effet classé les différents états du pays en fonction des risques d’y attraper la syphilis, la gonorrhée et des chlamydias selon TotalSororityMove. Il faut avouer que les trois noms de maladies sonnent bien tout de même, mieux que sclérose ou spondylarthrite, mais nous vous déconseillons d’appeler vos enfants ainsi.

Pour en savoir plus, la syphilis est une infection sexuellement transmissible contagieuse, qui se manifeste par un chancre initial et par des atteintes nerveuses et viscérales tardives. INFECTIONS SEXUELLEMENT transmissibles: Un rappel s‘impose. INFECTIONS SEXUELLEMENT transmissibles: Un rappel s‘impose.

Épidémie silencieuse des ITSS. GETTESTED Si tu as pris un risque, pense au dépistage ! Bulletins des réseaux de surveillance des IST / Infections sexuellement transmissibles (IST) / VIH-sida / IST / Maladies infectieuses / Dossiers thématiques. Prévalence de l’infection par le VIH et de l’hépatite C, 6 fois plus élevée en milieu carcéral. Rapport ONUSIDA sur l’épidémie mondiale de sida 2013. Campaign - Global report.

Global report The 2013 report on the global AIDS epidemic contains the latest data on numbers of new HIV infections, numbers of people receiving antiretroviral treatment, AIDS-related deaths and HIV among children. Page Eve. L’enquête EVE est née de la volonté des femmes vivant avec le VIH de faire entendre les difficultés qu’elles vivent au quotidien et face auxquelles elles sont le plus souvent démunies. La syphilis infecte autant de femmes enceintes que le virus du sida. De nouveaux chiffres sur l'accès à la contraception, à l'IVG et sur les IST en Ile-de-France. VIH et IST : nouveaux chiffres en Suisse.

Bulletin de veille sanitaire Est. n°12 - mai 2013 / Lorraine-Alsace / Tous les numéros / Bulletin de veille sanitaire. Le sida évolue de manière inquiétante : Le nombre de personnes atteintes au Maroc a augmenté de 52 % entre 2007 et 2011. Hausse de 15% du nombre de cas de VIH l'an dernier. Gonococcies, chlamydiose, syphilis. Une "superbactérie" sexuellement transmissible plus dangereuse que le SIDA. Les morpions en voie d'extinction «à cause de» l'épilation. Survenue de un ou plusieurs cas de gale. Conduite à tenir. Bulletins des réseaux de surveillance / Infections sexuellement transmissibles (IST) / VIH-sida / IST. Données épidémiologiques sur l’infection à VIH et les IST / Données / Infection à VIH et sida / VIH-sida / IST. Surveillance 2012 du VIH et des IST : 9 points forts. Données épidémiologiques sur l’infection à VIH et les IST, 1er décembre 2012.

BEH n°46-47/2012 / 2012 / Archives / Derniers numéros et archives / BEH - Bulletin épidémiologique hebdomadaire. Flambée des infections sexuellement transmissibles. Les infections sexuellement transmissibles en hausse.  VIH, Syphilis et maladies sexuellement transmissibles (MST) : Marseille alerte sur leur recrudescence. La syphilis infecte autant de femmes enceintes que le virus du sida. INFECTIONS SEXUELLEMENT transmissibles: L’éternel recommencement.