background preloader

Sage-femme et orthogénie

Facebook Twitter

Ados : les sages-femmes veulent faire de l'éducation à la sexualité. Décret n° 2016-865 du 29 juin 2016 relatif à la participation de l'assuré pour les frais liés à la contraception des mineures d'au moins quinze ans. Les dispositions du présent décret entrent en vigueur le 1er juillet 2016.

Décret n° 2016-865 du 29 juin 2016 relatif à la participation de l'assuré pour les frais liés à la contraception des mineures d'au moins quinze ans

Le ministre des finances et des comptes publics, la ministre des affaires sociales et de la santé et le secrétaire d'Etat chargé du budget sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Décret n° 2016-743 du 2 juin 2016 relatif aux compétences des sages-femmes en matière d'interruption volontaire de grossesse par voie médicamenteuse et en matière de vaccination.

IVG, médicaments et vaccinations : publication des arrêtés élargissant le champ de prescription des sages-femmes - Conseil national de l'Ordre des sages-femmes. Sages-femmes : des nouvelles compétences critiquées. Depuis quelques mois, les sages-femmes sont habilitées à vacciner les nourrissons, leur entourage, à réaliser des IVG médicamenteuses et prescrire des arrêts de travail.

Sages-femmes : des nouvelles compétences critiquées

Des nouvelles compétences qui suscitent l'ire des gynécologues. Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le Les sages-femmes pourront bientôt exercer une nouvelle compétence : pratiquer les IVG médicamenteuses jusqu'à la cinquième semaine de grossesse et prescrire un arrêt de travail si nécessaire. Pour Nicolas Dutriaux, sage-femme, cette nouvelle compétence est une bonne nouvelle pour les femmes et leur accès aux soins : "L'IVG médicamenteuse permet aux patientes qui n'ont pas du tout de suivi d'avoir une porte d'accès supplémentaire, en plus du médecin généraliste et des gynécologues obstétriciens ou médicaux, pour rentrer dans un parcours de santé".

Les gynécologues en colère. Une IVG médicamenteuse sans arrêt de travail: le mépris des gynécos français. Depuis le 5 juin, un décret permet aux sages-femmes de réaliser des interruptions volontaires de grossesse (IVG) médicamenteuses.

Une IVG médicamenteuse sans arrêt de travail: le mépris des gynécos français

Ce qui n’a pas plu au Syndicat national des gynécologues et obstétriciens de France (Syngof), qui l’a fait savoir dans un communiqué. Un discours plein de mépris pour les sages-femmes, qui n’auraient notamment pas les compétences pour délivrer un arrêt de travail de quatre jours ni le renouveler. Mais aussi envers les femmes dont l’IVG «se passe bien». L'Assemblée autorise les IVG médicamenteuses par les sages-femmes. L'Assemblée nationale a approuvé dans la nuit de jeudi à vendredi 10 avril l'article du projet de loi sur la Santé prévoyant que les sages-femmes puissent pratiquer des interruptions volontaires de grossesse (IVG) médicamenteuses.

L'Assemblée autorise les IVG médicamenteuses par les sages-femmes

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a défendu cette mesure comme permettant "aux femmes de trouver des lieux nouveaux auxquels s'adresser", dans le cadre d'un plan plus large pour "faciliter l'accès des femmes à l'IVG", 40 ans après la loi Veil. L'UMP avait déposé des amendements de suppression de cet article, afin que l'IVG reste du ressort des médecins. Les députés ont voté un amendement issu de la délégation aux droits des femmes de l'Assemblée, stipulant que "toute personne a le droit d'être informée sur les méthodes abortives et d'en choisir une librement", information qui "incombe à tout professionnel de santé". Avesnois : l’accès à l’avortement est entravé depuis le départ de deux médecins. Loi Veil : 40 ans d'IVG en Touraine - 24/02/2015. IVG : la clause de conscience fait débat.

L’IVG provoque toujours de vifs débats.

IVG : la clause de conscience fait débat

A l’Assemblée nationale, la délégation aux Droits des Femmes a émis ses recommandations en matière d’accès à l’interruption volontaire de grossesse. Les mesures qu’elle propose ne font pas toutes l’unanimité. A quelques semaines de la discussion de projet de loi Santé, la délégation parlementaire a voulu faire entendre sa voix. Parmi ses 21 préconisations, elle s’attaque notamment à la clause de conscience, qui permet aux professionnels de santé de refuser de pratiquer une IVG. Le sujet est assez sensible. « Une entrave »Cette disposition spécifique à l’IVG a été intégrée à la loi Veil en 1975. Pour la délégation des Droits des Femmes, cette redondance législative n’a pas lieu d’être.

. « Un faux problème »Du côté des instances représentatives des gynécologues et obstétriciens français, on ne l’entend pas ainsi. . « Pour que l’avortement soit réalisé avec empathie et bienveillance, il faut l’assentiment personnel du professionnel de santé. IVG, des députés veulent supprimer le délai de réflexion. Partant du constat qu’il est aujourd’hui « compliqué et culpabilisant » de recourir à une interruption volontaire de grossesse, (IVG), comme l’assure sa présidente Catherine Coutelle, la délégation aux droits des femmes de l’assemblée réclame « une simplification du parcours ».

IVG, des députés veulent supprimer le délai de réflexion

Dans un rapport d’information portant sur le projet de loi santé qui sera examiné en mars, elle propose notamment de « supprimer l’obligation du délai de réflexion entre la première et la deuxième consultation pour une IVG ». « Un obstacle superflu » À ce jour, toute femme souhaitant avorter doit d’abord consulter un médecin puis patienter une semaine avant de retourner voir ce praticien pour qu’il lui délivre une attestation lui permettant de recourir à une IVG.

Pour Catherine Coutelle (PS, Vienne), ce délai crée « un obstacle superflu », qui « n’a pas lieu d’être ». « Une fois que la décision a été prise, il faut la respecter », plaide la députée. Les sages-femmes autorisées à réaliser des IVG médicamenteuses ? Quarante ans après la promulgation de la loi Veil sur l'avortement, Marisol Touraine, ministre de la Santé, présente son programme national d'actions pour améliorer l'accès à l'IVG en France.

Les sages-femmes autorisées à réaliser des IVG médicamenteuses ?

Parmi ses propositions : autoriser les sages-femmes à réaliser des IVG médicamenteuses, explique-t-elle au "Parisien". "Je veux garantir à toutes les femmes qu’elles pourront trouver à côté de chez elles un moyen d’avorter si elles le souhaitent, et avoir le choix entre les méthodes utilisées", explique la ministre. Demandant "à toutes les régions de faire d’abord un diagnostic sur les besoins existants", elle suggère "que les sages femmes soient autorisées à réaliser des IVG médicamenteuses et les médecins des centres de santé, des IVG instrumentales, ce qui aujourd’hui ne leur est pas possible.

" IVG: proposition de suppression du délai de réflexion et de la clause de conscience. Paris (AFP) - La délégation aux Droits des femmes de l'Assemblée nationale propose de supprimer le délai de réflexion de sept jours imposé aux femmes qui souhaitent une interruption volontaire de grossesse (IVG), ainsi que la clause de conscience spécifique à l'IVG, dans un rapport présenté mercredi.

IVG: proposition de suppression du délai de réflexion et de la clause de conscience

Ce rapport d'information, présenté par les députées PS Catherine Coutelle et Catherine Quéré aux autres membres de la délégation, fait 21 propositions visant à "enrichir" le projet de loi santé, qui doit être examiné au printemps à l'Assemblée nationale. Cinq propositions visent à "améliorer l'accès à l'avortement", c'est-à-dire à "simplifier le parcours des femmes, renforcer l'offre de soins et éclairer les zones d'ombres". Pour les auteurs du rapport, il faut "supprimer l'obligation du délai de réflexion entre la première et la deuxième consultation".

Actuellement, deux consultations médicales sont obligatoires avant l'IVG, avec un délai de réflexion d'une semaine entre les deux. IVG : l'Ordre des sages-femmes réclame le maintien de la clause de conscience - Toute l'actualité infirmière avec Actusoins. Alors que le projet de loi relatif à la santé prévoit, dans son article 31, de permettre aux sages-femmes de pratiquer l’IVG médicamenteuse, l'Ordre des sages-femmes se positionne pour le maintien de la clause de conscience qui permet aux professionnels de santé de refuser la réalisation d’une interruption volontaire de grossesse.

IVG : l'Ordre des sages-femmes réclame le maintien de la clause de conscience - Toute l'actualité infirmière avec Actusoins

Les instances ordinales de la profession, interrogées en 2013, avait alors déclaré à 85% être favorables à la possibilité pour les sages-femmes de prescrire l’IVG médicamenteuse. Ces chiffres laissent entrevoir qu’une partie de la profession serait donc prête à s’engager auprès des femmes en accompagnant leur grossesse, quelle qu’en soit l’issue, indique l'ONSF. IVG : le délai de réflexion et la clause de conscience dans le viseur de la délégation aux droits des femmes.

Dans la perspective des discussions parlementaires sur le projet de loi santé (en commission des affaires sociales le 17 mars), la délégation aux droits des femmes (DDF) de l’Assemblée nationale émet, dans un rapport présenté par Catherine Coutelle (députée de la Vienne) et Catherine Quéré (Charente-Maritime), une vingtaine de recommandations sur la prise en compte des spécificités féminines et sur la santé sexuelle et reproductive.

IVG : le délai de réflexion et la clause de conscience dans le viseur de la délégation aux droits des femmes

Des IVG instrumentales dans les centres de santé et maisons pluridisciplinaires La délégation se prononce en faveur de la suppression du délai de réflexion entre la première et deuxième consultation pour une interruption volontaire de grossesse (IVG), et de la suppression de la clause de conscience spécifique qui s’applique depuis 1975 à cet acte médical. Enjeux spécifiques dans les stratégies politiques et la recherche. IVG : l’Ordre des sages-femmes hostile à la suppression de la clause de conscience. À l’Institut Montsouris, une consultation gynécologique (quasi unique) accueille les handicapées.

À l’occasion des dix ans de la loi sur l’accessibilité universelle du 11 février 2005, la ministre de la Santé Marisol Touraine et la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées Ségolène Neuville se sont rendues à l’Institut mutualiste Montsouris (IMM), qui propose deux consultations autour de la gynécologie et de la grossesse aux femmes handicapées. Aucun protocole, aucune étude, aucune donnée La sage-femme Béatrice Idiard-Chamois, elle-même concernée par le handicap, est à l’origine de cette double initiative. Elle a ouvert en octobre 2006 la première consultation parentalité handicap moteur, après s’être formée pendant 3 ans (à la langue des signes, aux différents types de handicap, à la neurologie, ophtalmologie, etc).

Elle manœuvre en plein désert. Cancer du col de l'utérus : les généralistes boudent le dépistage. Faites un petit sondage autour de vous. Combien de femmes se retrouvent chez leur médecin généraliste avec un speculum froid dans leur vagin? En fait, vous en trouverez très peu. Le frottis, qui consiste à prélever des cellules avec une spatule pour dépister un éventuel cancer du col de l’utérus, est le plus souvent réalisé chez les gynécologues.

Compte rendu de réunion de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes. Présidence de Mme Conchita Lacuey, Vice-présidente, puis de Mme Catherine Coutelle, Présidente La séance est ouverte à 17 heures. Présidence de Mme Conchita Lacuey, vice-présidente. La Délégation procède à l’audition de Mme Véronique Séhier, coprésidente du Mouvement français pour le planning familial, et de Mme Danielle Gaudry, membre du bureau national, sur le projet de loi relatif à la santé (n° 2302). Sage-femme, je lutte contre la violence. Les sages-femmes pourront faire des IVG médicamenteuses ? Il était temps, on est prêts ! Les sages-femmes pourraient être autorisées à réaliser des IVG médicamenteuses. Délégation aux droits des femmes ~ Liste des comptes rendus.

Compte rendu de réunion de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes. Présidence de Mme Catherine Coutelle, Présidente. Touraine veut «que les sages femmes réalisent des IVG médicamenteuses» Marisol Touraine veut que les sages-femmes puissent réaliser des IVG médicamenteuses. Les sages-femmes autorisées à réaliser des IVG médicamenteuses ? Les sages-femmes pratiqueront des IVG médicamenteuses. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.En savoir plus>> Projet de loi santé : les sages-femmes autorisées à pratiquer une IVG médicamenteuse. Pourquoi des listes de soignant.e.s dressées par les patient.e.s ? J'ai répercuté ces jours-ci sur ma page Facebook et mon flux Twitter l'adresse de Gyn&Co, site d'information donnant des noms de soignant.e.s féministes.

La liste n'est pas composée par des médecins mais par des patient.e.s. Elle recourt à des critères nombreux (et parfois subjectifs, ce qui n'a rien de problématique à mes yeux) ; certains professionnels se sentent gênés, d'autres offusqués par cet annuaire. D'autres – j'en fais partie – appelaient de leurs voeux ce type d'initiative dès les années soixante-dix. Rien que pour ça, je bénis l'Internet. En tant que professionnel de santé, engagé depuis longtemps dans des activités de partage de ce type, je constate qu'elles ne vont pas de soi pour d'autres professionnels. La loi Veil a 40 ans : maintien de « fortes inégalités territoriales » dans l’accès au droit à l’avortement. A deux jours du 40ème anniversaire de la promulgation de loi Veil qui légalise l’avortement en France, la Délégation aux droits des femmes du Sénat a rencontré, ce jeudi 15 janvier, des professionnels de santé et des représentants du Planning Familial pour faire le point.

Les infirmières investies de nouveaux pouvoirs. Québec accordera de nouveaux pouvoirs aux infirmières, qui pourront sous peu prescrire certains examens et traitements, notamment en matière de soins de plaie, de contraception et de traitement des infections transmissibles sexuellement. Advancing scope of practice for advanced practice clinicians: more than a matter of access. To view the full text, please login as a subscribed user or purchase a subscription. Click here to view the full text on ScienceDirect. The declining availability of abortion care has been the topic of many studies, commentaries, conferences and advocacy initiatives over the last 20 years. Among the ideas suggested to ameliorate this problem is increasing the number of physician assistants (PAs), nurse practitioners (NPs), and certified nurse midwives (CNMs) who perform first-trimester abortion [16].

The role of Advanced Nurse Practitioners in the availability of abortion services - Best Practice & Research Clinical Obstetrics & Gynaecology. To view the full text, please login as a subscribed user or purchase a subscription. Non-physician clinicians can safely provide first trimester medical abortion - Reproductive Health Matters. Early abortion: Update and implications for midwifery practice. THE ROLE OF THE NURSE-MIDWIFE IN AN ABORTION EVALUATION CLINIC - Abbott - 2011 - Journal of Nurse-Midwifery. Swedish Midwife Sues State over Dismissal for Refusing to Aid in Abortions. Médecins et IVG : «On n’est pas des parias. On est gynécos, accoucheurs, avorteurs» L’épineux partage des rôles entre professions de santé.

Altern’ados : Invités, le professeur Georges Picherot, pédiatre et Mme Françoise Aragot, sage-femme. L'utilité du centre périnatal de proximité - 29/10/2014. Le cancer du sein touche aussi les jeunes femmes. La vaccination va être ouverte aux pharmaciens - Les Echos. Les principales dispositions du projet de loi santé. Suivi gynéco : des généralistes et sages-femmes blogueuses s’affichent pour rappeler leurs compétences. Pharmacien, sage-femme, opticien… eux aussi peuvent nous soigner - Pourquoi. La promotion du rôle des sages femmes dans l’accès à la contraception déplaît au SML. Gynandco, une liste blanche des gynécologues lesbian, bie et trans-friendly. Une campagne de l’INPES sur la contraception met le SML en colère.

Suivi gynéco : des généralistes et sages-femmes blogueuses s’affichent pour rappeler leurs compétences. A l’affiche. Vous avez le choix! Vous avez le choix! Medscape France - Informations & Ressources médicales pour médecins. Parcours de soins, médicament, prévention... ce que prévoit la future loi santé. Projet de loi de santé : les sages-femmes associées à la prévention. La future loi de santé sera organisée autour de 4 grandes orientations. Des conseils en contraception mal maîtrisés. La contraception. Choisir sa contraception. Population et Sociétés. La maternité propose des consultations en gynécologie-obstétrique et sages-femmes - 08/07/2014. Périnatalité et premier recours. Future loi de santé : toujours plus de contraintes pour les médecins. Avortement: les sages-femmes et les infirmières peuvent prendre le rôle de premier plan dans la grossesse de terminaison - Miroir en ligne. Aucune allégation de discrimination pour sage-femme anti-avortement - Radio Suède - Nouvelles en anglais.

Indisponible. Conflit des sages-femmes : une question d’égalité entre les sexes ? Quilles-Thon page de la semaine: Amy "à deux mains" Gordon! Les pratiques collaboratives se développent naturellement si la formation est interprofessionnelle dès le départ. Manque de spécialistes en Haute-Garonne : des délais à rallonge - 03/03/2014. Profession: sage-femme. Béziers : "L’IVG, un acte médical comme les autres"

Somalie: les sages-femmes au cœur de la nouvelle stratégie de la santé reproductive. L’art du fil. Sages-femmes : dans la ligne de tir des gynécologues - 27/01/2014. Concours vidéo sur la contraception ! – Anesf. Un nouveau planning familial s'ouvre à l'hôpital , Crozon 26/10/2013. Albi. Sages-femmes : «Notre rôle n'est pas limité à la grossesse» - 07/10/2013 - LaDépêche. Le procès des deux sages-femmes de Saône-et-Loire. Croatie : une sage-femme conteste son licenciement pour refus de participer à un avortement. Avenir de la gynécologie médicale. Sylvie Eskénazi - Sage femme - Suivi gynécologique et Contraception. Le statut des conseillères conjugales et familiales. Bordj Bou Arréridj : 4 ans de prison pour une sage-femme - Actu Est.

Sud Communication - JOURNEES MARSEILLAISES DE LA REPRODUCTION 2013. VOUS ÊTES FUTURS PARENTS, PARENTS, GRANDS-PARENTS ? Caroline, sage-femme, nettoie « sang, liquide amniotique et vomi » Elles sont passées au stérilet, avec ou sans gynéco. Amendements. Implantation d’un port folio de contraceptiondans le cursus des études de sages-femmes. Les compétences de la Sage-Femme en Orthogénie. La sage-femme et la pratique de l'IVG. Www.sages-femmes-orthogenistes.org/wp-content/uploads/2012/07/Table-ronde-féminisme-06032010-Villeurbanne.pdf.

Www.sages-femmes-orthogenistes.org/wp-content/uploads/2012/07/DO_416_IVG.pdf. Midwives, nurses can safely perform abortions. Les établissements et les professionnels réalisant des IVG. Consulter au centre de planification familiale. Zoom IVG.