background preloader

Publications contraception

Facebook Twitter

Contraception : des médecins menacés par l'Assurance maladie. La CPAM a transmis un courrier à des médecins du Havre les menaçant de sanctions s’ils continuaient de prescrire un contraceptif, malgré les recommandations. Si l’Assurance Maladie avait volontairement souhaité créer de la confusion, elle ne s’y serait pas prise autrement. Au Havre, plusieurs médecins ont eu la surprise de découvrir dans leur boîte aux lettres un courrier de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) . Une missive aux accents peu amicaux, portant sur leurs prescriptions d’un implant contraceptif, le Nexplanon. « Les indications de cette spécialité sont limitées par l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) », souligne la CPAM dans ce courrier que nous avons pu consulter. « La sécurité et l’efficacité ont été établies chez les femmes de 18 à 40 ans ».

"Actions contentieuses" « Je vous mets en garde quant à l’omission sur vos ordonnances de cette mention, qui a pour conséquence de faire bénéficier à votre patientèle de prestations indues. "Gestion administrative" Génération contraception : halte au perfectionnisme maternel ! Contraception, mode d'emploi: Le vrai du faux. On m’a refusé la pilule du lendemain, comment réagir ? Avoir besoin d’une pilule du lendemain, ça peut arriver pour beaucoup de raisons différentes. Un oubli de contraception, un accident de préservatif ou même un rapport non protégé : on n’est pas là pour juger. Mais y accéder, ça peut être un vrai parcours du combattant… Après que plusieurs histoires du même acabit sont sorties, le blogueur/twitto @HygieSuperBowl a réalisé un super tutoriel pour savoir comment réagir dans cette situation. Dans un premier temps, il délivre des conseils pour obtenir la contraception d’urgence de la part du/de la pharmacien•ne récalcitrant•e.

Il ne faut pas hésiter à rappeler ses droits, à savoir : on ne peut pas vous refuser la contraception d’urgence s’il n’y a pas de motif médical. Et si vous êtes mineur•e, vous avez droit à la gratuité de cette pilule ainsi qu’à l’anonymat (dans l’objectif de préserver celui-ci, on ne peut pas non plus vous demander de pièce d’identité — même pour vérifier votre âge justement). À lire aussi : VICTOIRE ! Contraception et effets secondaires : témoignage. « La meilleure des contraceptions, c’est celle que l’on choisit ! » Ce slogan, je l’ai entendu toute mon adolescence et je me suis longtemps dit qu’il était tout à fait vrai. Il faut dire que j’avais toutes les bonnes armes pour commencer ma sexualité sereinement : une sensibilisation certaine aux questions de protection et de consentement. Avec mon premier copain, nous utilisions des préservatifs. Quinze minutes plus tard, je suis ressortie avec une prescription pour une pilule générique.

C’est donc à 18 ans que je me suis pour la première fois rendue chez ma médecin généraliste pour aborder ce sujet. Ce que je ne savais pas encore, c’est que ce n’était que le début d’une histoire bien trop longue à mon goût. La pilule contraceptive : la contraception, ce n’est pas si simple Je me souviens avoir lu la liste des effets secondaires de la pilule le soir même. J’ai rapidement eu des maux de têtes pas possibles et une crise d’acné assez conséquente. Il y a ici deux problèmes. Contraception : les idées reçues expliquées. Dans ta vie, si ce n’est pas déjà fait, tu vas certainement te poser la question du moyen de contraception qui t’est le plus adapté.

Pas facile de savoir vers quoi se tourner au premier abord, d’autant plus que beaucoup d’idées fausses circulent sur le sujet. En voici quelques-unes, démontées patiemment à l’aide de l’expertise de la gynécologue Danielle Gaudry. « La pilule est le moyen de contraception le plus adapté aux jeunes femmes » La pilule est souvent le moyen de contraception proposé par défaut lorsqu’on souhaite se passer du préservatif (nota bene : il faut se faire dépister avant !).

Il est courant qu’une pilule micro-dosée soit prescrite de manière automatique, sans que l’on prenne le temps de se demander si c’est bien la meilleure option. L’important, c’est de choisir la contraception qui nous convient. Pourtant, bien d’autres solutions existent et peuvent être tout à fait adaptés aux jeunes femmes ! « La pilule peut accroître le risque de cancer du sein » Qu’ouïs-je ? Des pharmaciens refusent de délivrer des contraceptifs, en 2016 : une vidéo choquante de L'Autre JT. La contraception - madmoiZelle.com. Vie de mad' Les cours d’éducation à la sexualité et à la contraception — Témoignages et éclairage Les cours d'éducation à la sexualité et à la contraception n'ont clairement pas été les mêmes d'un-e élève à un-e autre. Des madmoiZelles nous ont raconté ce qu'on leur a appris... ou non. La contraception 1/2 (pilule, capote et stérilets) – M… Marion & Sophie vous parlent en vidéo de la contraception — mieux encore, DES contraceptions.

En voici la première partie ! Les cours d’éducation sexuelle — Appel à témoins L'éducation sexuelle à l'école est souvent inégale d'un établissement à l'autre : nous souhaiterions avoir vos témoignages ! La contraception 2/2 — Marion & Sophie Après une première partie basée sur les capotes, la pilule et le stérilet, Marion & Sophie évoquent les moyens de contraception re… L’implant contraceptif, 3 ans après L’implant contraceptif, on en parle beaucoup, mais qu’est-ce que c’est, exactement ?

La sexualité et ses débuts (plus ou moins) chaotiques — Témo… Culture & Actu. The Future of Contraception | Online Health from LloydsPharmacyOnline Health from LloydsPharmacy. The Future of Contraception From crude improvisation to high-tech invention, contraceptive devices have gone a long way in ensuring people can stay healthy and in control of their fertility. Here’s a look at how male and female contraceptives have developed over time – and peek into what the future holds. For more information on the various contraceptive options currently available, take a look at our Contraception Information page: Fraser Wood Comments: 0 Fraser Wood Fraser is Men's Health Editor & Content Manager at LloydsPharmacy Online Doctor.

Association Nationale des Centres d'IVG et de Contraception. Grossesses non désirées : responsabiliser les hommes - A la une. ©Phovoir Un quart des hommes à l’origine d’une grossesse au cours des 5 dernières années avoue que cette dernière n’était pas intentionnelle. Des chercheurs INSERM montrent ainsi à quel point le public masculin – et particulièrement les jeunes – doit être responsabilisé au sujet de sa « trajectoire reproductive » (sic). Et surtout que la gestion d’une grossesse non désirée n’est pas qu’une affaire de femme. Si le vécu des femmes par rapport aux grossesses non désirées a déjà fait l’objet de plusieurs études, les données relatives au point de vue masculin faisaient jusqu’ici défaut. Concrètement, 3 400 hommes de 15 à 49 ans ont été interrogés. Evoquer la contraception avec sa partenaire « Parmi les facteurs contextuels, on trouve une situation économique et financière dégradée de l’homme, le jeune âge, une relation instable avec la partenaire, le fait que la grossesse interfère avec les plans professionnels », expliquent les auteurs.

La contraception de demain. Plusieurs initiatives pourraient bientôt changer notre façon de réguler les naissances. Et, surprise, ce sont les hommes qui seront les principaux protagonistes de la contraception du futur. Les hommes n’ont présentement que le condom ou la vasectomie pour prévenir la fécondation de leur partenaire. Les femmes, elles, peuvent compter sur des méthodes physiques ou hormonales. Mais les spécialistes prévoient que de nouvelles méthodes verront bientôt le jour: pilules, vaccins et injections pour les hommes, puces électroniques et ovocytes congelés pour les femmes. Un produit appelé Vasalgel a été présenté en septembre dernier, causant une certaine commotion sur les réseaux sociaux et dans les médias. Le Dr Michael K. Outre Vasalgel, d’autres produits semblent avoir atteint un stade de développement avancé, à l’instar d’un contraceptif hormonal destiné aux hommes qui supprime la testostérone grâce à un gel appliqué sur la peau.

Société | Contraception et ménopause : les promesses de « l’hormone de l’avenir » L’affaire des pilules de 3e et 4e génération est venue rappeler que la contraception hormonale allait de pair avec une augmentation des risques cardio-vasculaires – la chute de leurs ventes a d’ailleurs entraîné une baisse de 11,2 % des embolies pulmonaires chez les femmes en un an. Le 31e Congrès de la société française d’endocrinologie, qui s’est tenu du 6 au 8 novembre à Lyon, s’est ainsi intéressé aux pistes pour améliorer la contraception. « La contraception idéale serait de pouvoir administrer une substance non hormonale, dénuée d’impact vasculaire ou métabolique, bloquant l’ovulation et sans interférer sur le cycle », explique le Pr Nathalie Chabbert-Buffet (AP-HP Paris).

Certains anti-inflammatoires ayant cette capacité sont actuellement étudiés en contraception d’urgence, seuls ou associés au levonorgestrel. L’estétrol, cet espoir Mais les plus grands espoirs en matière de santé féminine se portent sur l’estétrol. Sylvie Montaron. Quelles contraceptions dans le futur ? En matière de contraception, nous disposons actuellement de contraceptifs locaux ou mécaniques (préservatifs et spermicides), hormonaux (les œstroprogestatifs, comme la pilule, et les progestatifs) ainsi que de dispositifs intra-utérins (stérilets).

Les préservatifs sont aujourd'hui la seule technique assurant la double fonction de contraception et de protection contre les infections sexuellement transmissibles mais leur principal écueil réside dans une efficacité contraceptive limitée. Les progrès effectués ces cinquante dernières années ont permis de développer des contraceptifs oraux mieux tolérés sur le plan gynécologique et métabolique, des formulations de contraceptifs hormonaux permettant un meilleur suivi de la contraception (implants, anneaux vaginaux, patchs contraceptifs), et des dispositifs intra-utérins qui réduisent les saignements. La recherche poursuit ses efforts pour apporter une meilleure tolérance et un meilleur suivi, et donc plus d'efficacité. A la demande. La contraception. Envie de changer de contraception ? Le meilleur moyen, c’est d’en parler. Début d’une nouvelle relation amoureuse, arrivée d’un enfant, trop de contraintes avec la contraception en cours, nécessité de changer pour des raisons médicales ou du fait de son tabagisme, … La vie d’une femme est faite d’événements qui peuvent l’amener à changer ses habitudes en matière de contraception.

Pour autant, si de nombreuses femmes ont aujourd’hui le sentiment que leur contraception ne leur convient plus, elles n’osent pas en changer par craintes, doutes ou tout simplement par méconnaissance des solutions qui s’offrent à elles. Pour les aider à franchir le pas du changement, l’Inpes et le ministère des Affaires sociales et de la Santé lancent le 7 juillet une nouvelle campagne de sensibilisation rappelant l’importance du dialogue avec un professionnel de santé. Contraception : les mentalités changent Entre 2000 et 2010, on constate un recul du recours à la pilule, qui s’est accentué suite au débat de janvier 2013 sur les pilules de 3ème et 4ème génération.

Mon pharmacien m'a refusé la pilule du lendemain, en avait-il le droit ? Ana, 32 ans, s’est vue refuser cet été la pilule du lendemain qu’elle comptait acheter, chez son pharmacien habituel. Elle n’a pas voulu en rester là et a tenté de déposer une plainte et d’alerter l’Ordre des pharmaciens. Témoignage. Une pilule. Un mardi de ce mois de juillet, nuit. C’est l’accident. J’en profiterai pour me racheter du fil dentaire, du coup. Le jeudi suivant, je descends chez mon pharmacien attitré, dans le 7e arrondissement de Lyon.

. « Bonjour, je voudrais la pilule du lendemain s’il vous plaît. - Je peux vous poser quelques questions ? Là, je réalise que je n’ai pas du tout du tout envie de causer règles ou relations sexuelles avec mon pharmacien. « Quel moyen de contraception utilisez-vous ? Devant ma mine en point d’interrogation, mon interlocuteur se met en devoir de m’expliquer que je ne suis pas obligée de prendre la pilule en fonction de la période de mon cycle. Je soupire intérieurement. . « - Mais, dîtes-moi, quel moyen de contraception utilisez-vous ? Contraceptive-needs-2012.pdf. Pilules contraceptives et lupus érythémateux systémique. Evolution technologique … et des questions. La miniaturisation, mêlant dispositifs électroniques et micro-doses de produits chimiques, ouvre des perspectives nouvelles dans le cadre des traitements de longue durée reposant sur la libération quotidienne dans l’organisme d’une toute petite quantité de substances, selon un rythme pré-établi et sans risque d’oubli.

On est maintenant techniquement capable d’installer, sous la peau, un dispositif libérant chaque jour quelques dizaines de microgrammes d’une hormone et de mettre en œuvre ou stopper ce système par le moyen d’un micro-processeur pilotable par une télécommande. La grande nouveauté réside dans la durée de vie de ces dispositifs, dont on annonce désormais qu’ils pourraient rester implantés sous la peau de l’ordre de quinze années sans nécessiter d’intervention. Les progrès technologiques présentés ci-dessus ne font-ils pas franchir un stade, au sujet duquel on peut hésiter entre s’en féliciter et en craindre les effets ? Un implant contraceptif avec fonction on/off : innovant, mais avec 2 vrais risques. Bientôt finie la contrainte de la prise quotidienne de pilule ? (PURESTOCK/SIPA) Et si, au lieu de prendre une pilule tous les soirs, vous en preniez une seule pendant 16 ans ?

C'est en tout cas l'idée de ces chercheurs américains, mandatés par la fondation Bill Gates. Ils ont imaginé un implant, dont la durée de vie atteint les 16 ans, qui s'active ou se désactive avec une télécommande, comme le rapporte le site The Verge (à lire en anglais). La femme qui le porte recevra ainsi quotidiennement une injection de 30 microgrammes de lévonorgestrel (une hormone déjà utilisée dans de nombreuses pilules de deuxième génération). Mais, elle pourra arrêter ces injections, simplement à l'aide de sa télécommande, si elle souhaite tomber enceinte. Un implant novateur et bénéfique pour les femmes En fait, avec ce nouveau mécanisme, il s’agit en quelque sorte d’ouvrir et de fermer les vannes de la libération des hormones. Dans le même temps, cet implant permet d'améliorer l'offre contraceptive.

IMPLANT CONTRACEPTIF: Et si vous télécommandiez votre contraception? IMPLANT CONTRACEPTIF: Et si vous télécommandiez votre contraception? Actualité publiée hier La mise sur le marché n’est pas encore pour demain mais le concept mérite d’être présenté. Cette contraception par implant « est livrée » avec télécommande sans fil, permettant de l’activer ou de la désactiver. Cet implant sans fil, de 2 cm sur 2, à implanter « dans la peau des fesses », œuvre d’une équipe du Masachussets Institute of Technology (MIT), aurait, au-delà de multiples avantages évidents, une durée de vie de près de la moitié de la période de vie reproductive.

A la recherche du contraceptif parfait : Ce nouveau candidat contraceptif offre de nombreux avantages : · Il peut être activé et désactivé par télécommande, lors d’une hospitalisation par exemple ou d’une période d’abstinence · Il est « posé » pour 16 ans · Il pourrait même permettre un « remote control » du médecin. La technologie repose sur des micropuces. Source: MIT A Contraceptive Implant with Remote Control (Visuel@ mchips.com) Remote-Controlled Contraceptive. 'Remote control' contraceptive chip available 'by 2018' Moyens de contraception: bientôt un implant avec fonction ON/OFF développé par la Fondation Bill & Melinda Gates. Contraceptifs oraux et réserve ovarienne : une étude jette le doute. Ton droit, ton choix (mais pas trop quand même) | Le blog d'une gentille.

Comme toi, j’ai pratiqué le retrait. Sauf que je suis tombée enceinte. Les femmes veulent une contraception bio - 24/05/2014. Comment impliquer mon ami dans la contraception ? (Hélène Jacquemin-Le Vern) L'accès à la contraception en colloque - 17/04/2014. Pilule, stérilet... L'accès libre à la contraception n'augmente pas les conduites à risque. La contraception en 2013 - Université Lyon 1- ICAP. Toujours un risque de thrombose après la 6ème semaine du post-partum. Ces hommes qui sabotent la contraception de leurs compagnes. Oups, j'ai fait l'amour. Je pensais que la contraception était un jeu d’enfant. Pilule mensuelle, vasectomie réversible: des méthodes contraceptives prometteuses, mais... Journée mondiale de la contraception. Choix d'une contraception : disparités non médicalement justifiées'', 1er juillet 2013. INPES : LA CONTRACEPTION. Campagne choc : Des hommes "enceints" pour promouvoir la contraception (Photos)

Contraception : Marie-Claire et le Planning se mobilise - Mamaison la Communauté. Pour une contraception et une information optimale  Contraception : ces hommes qui sabotent préservatifs et pilules. Equilibres numéro 94 - Contraception - Les ressorts de la campagne 2013. Les experts Europe 1 - Contraception : quels sont les bons traitements ? - Europe1.fr - Les experts Europe 1. Déclaration de l’OMS concernant la contraception hormonale et l’état osseux. Les agents de santé communautaires peuvent administrer des contraceptifs injectables en toute sécurité et e fficacité. Contraception hormonale et VIH. Effets de la contraception hormonale sur les os. La contraception hormonale modifie-t-elle le risque d’acquisition d’IST ? Contraception. Contraception. Contraception. Questions sur la contraception.

Www.prb.org/pdf/iseducat-contracept_fr.pdf. En France, beaucoup de spécialistes devraient apprendre l'humilité. Made in Groland - Contraception, non - Made in Groland. Atelier - Alternative à la contraception ou recherche de grossesse? : Événements : Rosemont—La Petite-Patrie.