background preloader

Empreinte

Facebook Twitter

L'harmonie de votre couple dépend-elle de votre enfance ? Freud n’avait pas tort sur ce point : notre enfance détermine en partie ce que nous sommes adultes.

L'harmonie de votre couple dépend-elle de votre enfance ?

Des traumatismes physiques ou psychiques ont parfois des séquelles importantes chez l’adulte : dépression, troubles d’insertion sociale ou familiale, voire pathologies douloureuses. Une nouvelle étude de Robert Waldinger et de Marc Schulz, de l’École de médecine de Harvard aux États-Unis, renforce cette idée : un environnement familial chaleureux durant l’enfance est associé à une vie d’adulte, et notamment de couple, plus harmonieuse. Cette étude présente un avantage, et pas des moindres, comparée aux autres analyses sur ce sujet, qui sont pour la plupart rétrospectives.

Waldinger et Schulz ont pu interroger, lors d’une étude longitudinale, 81 hommes d'abord durant l’adolescence, puis vers l’âge de 45 ou 50 ans, et enfin entre 70 et 80 ans. 5 blessures émotionnelles d'enfance qui persistent à l'âge adulte - Nos Pensées. Les problèmes rencontrés dans l’enfance prédisent comment sera notre qualité de vie lorsque nous serons adultes.

5 blessures émotionnelles d'enfance qui persistent à l'âge adulte - Nos Pensées

En outre, ils peuvent influencer de manière significative la façon dont les enfants d’aujourd’hui agiront demain et par ailleurs ils auront une influence sur notre manière de faire face à l’adversité. Donc, en quelque sorte, à partir de ces 5 blessures émotionnelles ou expériences douloureuses d’enfance, nous allons former une partie de notre personnalité. Les personnes qui ont un M au creux de la main sont vraiment « à part » ! – BuzzTop10. Il a récemment été prouvé que les millions de gens qui contemplent les lignes de leurs mains à travers le monde, en se rendant compte qu’elles forment un « M », sont en fait des personnes au destin complètement unique !

Les personnes qui ont un M au creux de la main sont vraiment « à part » ! – BuzzTop10

Si vous ne voulez pas passer votre soirée à regarder votre main, nous vous déconseillons de poursuivre la lecture de cet article… Mais… vu que les personnes qui possèdent ce fameux « M » au creux de la main sont réputées pour avoir une intuition (quasiment) infaillible, je suis certain que vous êtes actuellement toujours suspendu à ces mots, et que votre curiosité vous a poussé jusqu’ici. Sachez que votre esprit entreprenant vous mènera à la réussite mes chers. Quoique, ce n’est pas sûr (de chez sûr). Une personne qui va de l’avant n’est pas forcément couronnée de succès, sachez-le… Je tiens à faire la remarque de cela en connaissance de cause.

Marcel Rufo : «Un acte d'autorité est aussi un acte d'amour» - 28/02/2015 - ladepeche.fr. Pourquoi est-ce si difficile d'être parent aujourd'hui ?

Marcel Rufo : «Un acte d'autorité est aussi un acte d'amour» - 28/02/2015 - ladepeche.fr

Avant, on était parent comme on l'était depuis des siècles. Aujourd'hui, on veut comprendre nos enfants en adoptant une sorte de démocratie familiale. Mais, même si cela semble paradoxal, je dirais que les parents ont fait des progrès. Sauf que beaucoup sont encore en faillite de «oui» et de «non». Ils n'ont pas encore compris que quand on dit à un enfant «ça suffit, mais tu sais que je t'aime», le petit n'entend que la dernière partie de la réponse. Est-ce la question de la sévérité qui est posée ? La grande avancée : nous héritons bien des traumatismes des générations passées et ce sont les gènes qui les transmettent.

Atlantico : Des expériences menées sur des souris par une équipe de chercheurs de l'université d'Atlanta ont mis en évidence le fait que des événements traumatisants provoquaient des modifications sur l'ADN observé dans leur sperme, et avoir des effets sur le cerveau et le comportement des générations suivantes (voir ici).

La grande avancée : nous héritons bien des traumatismes des générations passées et ce sont les gènes qui les transmettent

D'après le professeur Marcus Pembrey, du University College London, ces découvertes sont transposables aux hommes. Notre ADN peut-il effectivement être modifié par des traumatismes ? Pierre Roubertoux : Notons tout d'abord que cette étude est bien construite, et que pour une fois on ne se contente pas d'observer le pelage de la souris, mais le système nerveux (neurone et comportement). Précisons également que ce 'est pas véritablement l'ADN qui est modifié, mais la transcription des gènes.

Car ce qui impacte le fonctionnement de la cellule, c'est la protéine. Cette étude vient donc confirmer ce qu'on supposait déjà ? En effet. Penser sous l'influence d'autrui. L'essentiel - En nous mettant à la place d'autrui, nous pouvons comprendre ses états mentaux et imaginer ce que nous penserions à sa place. - Mais nous devons prendre garde à ce qu'il n'y ait pas confusion entre nous-mêmes et autrui.

Penser sous l'influence d'autrui

Nos actes peuvent être influencés par l'autre. - La contamination peut se produire dans les deux sens : influence de ses pensées sur celles d'autrui et influence des pensées d'autrui sur les siennes. L'auteur Frédérique de Vignemont est chercheur en philosophie au CNRS, Institut Jean Nicod, à Paris. Du même auteur. Jusqu'où la famille nous conditionne-t-elle ? Nous avons plusieurs mémoires.

Jusqu'où la famille nous conditionne-t-elle ?

Si nos gènes nous prédisposent à en privilégier certaines, notre environnement familial exerce une influence bien plus importante. L’étude des mémoires animales nous montre qu’il n’y a pas, dans l’espèce humaine, une seule, mais des mémoires (encadré). La mémoire humaine est une sorte de mosaïque de capacités très différentes, apparues au cours de l’évolution chez nos ancêtres animaux (1). Ces différents types de mémoire peuvent donner aux individus, à l’intérieur même d’une famille, des profils mnésiques particuliers et variés. Inné et acquis. Quelle empreinte l’histoire de ma famille a laissée sur moi. Par Caroline Blanco Et si la personne que nous sommes aujourd’hui n’était que le résultat de notre histoire familiale ?

Quelle empreinte l’histoire de ma famille a laissée sur moi

Et si nos choix de vie, nos comportements, nos qualités ou nos défauts n’étaient, en réalité, que la conséquence logique de l’histoire de nos ancêtres. Si oui, alors comment se défaire de ces fardeaux ancestraux que nous portons malgré nous ? Notre famille c’est le début de notre histoire. Nous avons plusieurs histoires qui se jouent à la fois, celle de notre culture, celle de notre éducation, celle de notre sexe, celle de notre peuple, … Mais nous avons surtout notre propre histoire qui elle, est intimement liée à notre famille puisque c’est dans l’enfance que se programme la majorité des schémas et des croyances à l’origine de notre propre histoire.