background preloader

Le communicant

Facebook Twitter

Le référentiel des métiers de la communication. Collection Sur Les Lieux de : Le monde des communicants. Un documentaire de Kristel Le Pollotec et François Teste Les communicants © Pixabay Dans les années 80, quand « la comm » a investi les mondes politiques et économiques, 100.000 personnes travaillaient dans ce domaine ; ce chiffre est depuis en constante augmentation, tandis que les journalistes sont de moins en moins nombreux.

Collection Sur Les Lieux de : Le monde des communicants

516373 arces observatoire synthese2015 vf original. Quelle organisation pour les services com’ à l’heure de la transformation digitale. En voilà une intéressante question !

Quelle organisation pour les services com’ à l’heure de la transformation digitale

Et qui turlupine tant de directrices et de directeurs communication en ce moment… Il faut dire – et cela ne vous aura pas échappé – que la fonction com’ est en pleine mutation depuis la révolution numérique et le développement du web 2.0. Et il ne se passe pas une semaine sans qu’on lise ici ou là quelque brillant article résumant les nouveaux défis auxquels sont confrontés les communicants (voir ci-dessous¹ ma sélection 2015 des must read sur le sujet). Petit rafraîchissement de mémoire pour ceux à qui cela aurait échappé : d’une posture conventionnelle d’émetteurs et de « contrôleurs » des messages de l’entreprise, les pros de la com’ ont vu leur rôle évoluer pour devenir à la fois intégrateurs de compétences, chefs d’orchestre, conseillers image de leurs dirigeants et de leurs clients internes, vigies et généraux ès-réputation et stratégies d’influence, experts en accompagnement de la transformation digitale… entre autres.

A vous de jouer ! J'aime : Le référentiel des métiers de la communication. Le référentiel des métiers de la communication. Ob_a26460_capcom-etude-numerique-04pap.pdf. CAPCOM-Etude_numerique_04pap.pdf. Six bonnes raisons de croire en la communication… et de ne pas désespérer des communicants. Souvent brocardés pour leur vacuité, ou pour le pouvoir d’influence et de manipulation qu’on leur prête, les communicants souffrent d’une mauvaise image auprès du grand public.

Six bonnes raisons de croire en la communication… et de ne pas désespérer des communicants

Et la communication reste souvent perçue comme un exercice "cosmétique", au mieux, quand on ne l’accuse pas de servir à cacher ou à travestir la réalité. Pourtant, les auteurs auxquels je me réfère dans cet article* en sont convaincus : les pratiques les plus décriées vont nécessairement disparaître et de nouveaux comportements communiquants voient déjà le jour. La multiplication des contraintes, ajoutée à l’essor des nouveaux médias et modes de communication, favorisent l’émergence de profils professionnels moins formatés… Des responsables et dircoms "2.0" à la fois plus curieux, plus vigilants et réellement soucieux d’engager leur entreprise dans une relation revisitée avec leurs différents publics.

Vous êtes sceptique ? Livre blanc - Révolution 2.0 : du dircom au « dircont » - parlonscom.over-blog.com. Le directeur de la communication va-t-il devenir un directeur du contenu?

Livre blanc - Révolution 2.0 : du dircom au « dircont » - parlonscom.over-blog.com

[Etude Lecko] Communication publique et numérique : l'âge de raison. CAPCOM-plaquette etude com interne_2012_BD.pdf (Objet application/pdf) Non, nous ne sommes pas tous des communicants ! Nous serions donc indirectement, et à mots couverts, tous des "imposteurs", nous, les professionnels en la matière, et ils seraient donc tous un peu "idiots", ces quelques 70 000 jeunes étudiants qui, chaque année, s’embarquent un peu plus nombreux vers une zone de compétence dont tous, ex ante, nous disposerions déjà.

Non, nous ne sommes pas tous des communicants !

Faudrait-il être bête, vous me l’accorderez ! Peut-être est-il alors temps de rappeler que "non, nous ne sommes pas tous communicants", que la communication est un vrai métier, une discipline, un savoir-faire à part entière, parfois même un "art" dans certaines de ses dominantes ou situations (communication de crise, par exemple). Nous assistons tous, depuis quelques années, à l’explosion des médias, traditionnels (ce mois-ci encore la TNT ouvre 6 canaux supplémentaires), comme "nouveaux", et à l’émergence dans le quotidien des Français, de la pratique des médias sociaux.

Est-ce parce qu’on communique que l’on devient un communicant, voire un bon communicant ? Être Dircom en 2013. Prospective de la fonction communication. Afin de réfléchir aux évolutions de la communication des entreprises, avec l’appui de la commission « Image d’entreprise et RSE » de l’Union des Annonceurs, Philippe Durance qui dirige la chaire de prospective du CNAM et moi-même, avions invité le 29 janvier 2013 une vingtaine de responsables de communication en entreprise à un atelier d’échanges sur le thème « La fonction communication à horizon 2020 ».

Prospective de la fonction communication

Avec Philippe, nous envisagions initialement de développer les résultats pour un article à caractère scientifique que nous pourrions proposer à une revue, mais nos manques de temps ont plombés cette idée. Pour que les résultats conservent une certaine pertinence, nous avons décidé sans plus attendre de les présenter sur ce blog. Sous l’animation de Philippe Durance, les participants furent invités durant une matinée d’échanges, et après s’être répartis en deux groupes, à lister l’ensemble des facteurs pouvant influer sur la fonction communication d’ici à l’horizon 2020. ShareThis.