background preloader

Homme de vitruve

Facebook Twitter

Le nombre d'or

S002-1 : L’Homme, le Cercle et le Carré. L’Homme, le Cercle et le Carré A l’origine des quelques réflexions contenues dans la présentation de ces lignes, il y a les nombreuses évocations du «logo Manpower», à savoir l’homme dit «de Vitruve», dessiné par le grand Leonardo da Vinci.

S002-1 : L’Homme, le Cercle et le Carré

Sans vouloir ici retracer toute la vie de Vitruve (lat. Vitruvius), il nous semble toutefois important de souligner qu’il fut non seulement architecte mais également l’auteur d’un traité technique, De Architectura, seul traité, qui nous soit parvenu de l’Antiquité et influença jusqu’aux architectes de la Renaissance. Parmi ceux qui, de près ou de loin, s’inspirèrent de Vitruve, se trouve Léonard de Vinci qui, sur la base de la description de Vitruve, effectua le croquis qui servira de fil rouge à ces quelques lignes et que nous reproduisons donc ci-après (voir page suivante).

Portrait de Léonard de Vinci dessiné par son assistant Francesco Melzi vers 1485. Mais qui est donc l’homme de Vitruve? at L’3nvers de la caverne. L’homme de Vitruve de Léonard de Vinci.

Mais qui est donc l’homme de Vitruve? at L’3nvers de la caverne

Au-delà de la question des proportions anatomiques idéales, on trouve dans l’homme de Vitruve de Léonard de Vinci, un enseignement ésotérique, mobilisant certains archétypes universels fondamentaux. Livrons nous donc à une analyse plus approfondie du symbole afin comme disait le grand métaphysicien Ibn Arabî «de dissocier l’écorce du noyau et l’apparent du caché ». Examinons donc le premier archétype qui est symbolisé par le carré. Cette figure géométrique illustre la stabilité et la matière. Les quatre cotés représentent l’Homme limité dans une réalité finie, l’Homme basant son raisonnement sur les données sensibles ou rationnelles, en somme l’homme contemporain dont l’esprit est dominé par la raison, le calcul, la prévision et l’évaluation. L’Homme de Vitruve, vu par Léonard de Vinci. 1.1 Le tableau et l’auteur.

L’Homme de Vitruve, vu par Léonard de Vinci

L’Homme de Vinci, ou plus exactement l’Homme de Vitruve, est un petit dessin sur papier fait à la plume, à l’encre et au lavis, par Léonard de Vinci en 1492. Ce dessin de 35 cm de haut et de 25 cm de large représente la superposition d’un homme, bras écartés à l’horizontal et jambes serrées, et du même homme, bras et jambes écartés et relevés. L’homme est inscrit dans un cercle et un carré. Un des objets de ce tableau est une étude des proportions Léonard de Vinci était à la fois artiste, scientifique, ingénieur, en tout cas inventeur, anatomiste, peintre, sculpteur, architecte, urbaniste, botaniste, musicien, poète, philosophe et même écrivain. 1.2 Vitruve Je rappelle également que Léonard de Vinci était un homme de la Renaissance, la Renaissance puisant son inspiration dans l’antiquité, il était normal qu’il y puisa lui aussi ses sources.

Selon Vitruve, une structure devait être forte, utile et belle. 2.1 A l’antiquité 2.2 A la renaissance. Homme de Vitruve. Homme de Vitruve. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Homme de Vitruve

L’homme de Vitruve (ou homme vitruvien) est le nom communément donné au dessin à la plume, encre et lavis sur papier, intitulé Étude des proportions du corps humain selon Vitruve et réalisé par Léonard de Vinci aux alentours de 1492. L’homme de Vitruve est le symbole de l’humanisme, l’homme y étant considéré comme le centre de l’univers. Ce dessin a appartenu à la collection d’œuvres d’art graphique de Giuseppe Bossi avant d’être acheté en 1822 par les Gallerie dell’Accademia de Venise. Une traduction du texte de la page de Léonard de Vinci[modifier | modifier le code] Vitruve dit, dans son ouvrage sur l'architecture : « [...] la Nature a distribué les mesures du corps humain comme ceci:Quatre doigts font une paume, et quatre paumes font un pied, six paumes font un coude : quatre coudes font la hauteur d’un homme.