background preloader

Angekaneza

Facebook Twitter

ArchiFacile. Jbarbier 209 Afflelou. Réseaux d'affaires de S.A.R.L. VINCENT PITAU OPTICIEN. Le réseau d'affaires de la société S.A.R.L.

Réseaux d'affaires de S.A.R.L. VINCENT PITAU OPTICIEN

VINCENT PITAU OPTICIEN est consitué de 1 personnes sur les trois premiers cercles de dirigeants. Le premier cercle est composé de 1 personnes. Il s'agit de tous les dirigeants de la société qui possèdent un mandat officiel dans la société S.A.R.L. VINCENT PITAU OPTICIEN. Pour chacun de ces cadres, nous avons listé les autres entreprises dans lesquelles il possède aussi un mandat social. Devoir de mémoire. Le devoir de mémoire est une expression qui désigne et postule l'obligation morale de se souvenir d'un événement historique tragique et de ses victimes, afin de faire en sorte qu'un événement de ce type ne se reproduise pas.

Devoir de mémoire

Cette expression, apparue dans les années 1990 à propos de la Seconde Guerre mondiale et en particulier de la Shoah, s'est élargie à d'autres épisodes tragiques de l'Histoire. Le devoir de mémoire, sans cette expression, a d'abord été promu aux lendemains de la Première Guerre mondiale par des associations de victimes, puis par des collectivités territoriales et par des États. Motivations[modifier | modifier le code] Histoire de la Résistance. 1585. La Résistance: devoir de mémoire défintion de la Résistance. La Résistance Intérieure française, appelée en France La Résistance, désigne l'ensemble des mouvements, opérations et réseaux clandestins qui, durant la Seconde Guerre mondiale, ont poursuivi la lutte contre l'Axe et ses relais collaborationnistes.

La Résistance: devoir de mémoire défintion de la Résistance

Cette lutte a commencé à l'Armistice du 22 juin 1940 et s'est achevée lors de la Libération en 1944. " La Résistance avait développé des réflexes unitaires, enseignant la coopération entre couches sociales, confessions ou opinions différentes. Elle avait appris à mobiliser les hommes autour de quelques grandes valeurs éthiques: le courage, l'esprit de responsabilité, l'honneur, la liberté, la fraternité les droit de l'hommes, l'humanisme et la tolérance. Www.cinehig.clionautes.org/hebergement/aubrac/histoire/vichy.htm. L’Armistice impliquait par définition une négociation et une collaboration avec le vainqueur puisque celui-ci occupe un État resté en théorie souverain.

www.cinehig.clionautes.org/hebergement/aubrac/histoire/vichy.htm

Le gouvernement français doit dans ce cadre partager avec lui la tâche de gérer le pays, et la réussite de sa Révolution nationale dépend de la marge de main d’œuvre de celui-ci lui laisse. La stratégie connue sous le nom de « collaboration d’Etat » résulte directement de ces contraintes et de ses ambitions. Elle se distingue nettement par sa nature. La Collaboration a pris plusieurs formes : - La collaboration administrative :occupant un grand pays, les allemands ont besoin de la coopération de l’administration française pour leur éviter de mobilier des troupes importantes (600 000 hommes environ),tandis que la guerre s’intensifie sur tous les fronts. Résistance intérieure française. Ce que l'on appelle aussi « l'Armée des ombres » a rassemblé des hommes et des femmes de tous horizons, exposés tous à une forte répression de la part de RSHA (Office central de la sécurité du Reich dont fait partie la Gestapo), de l’Abwehr, de la Wehrmacht, ainsi que de la Milice française et de la police de l’État français[2].

Résistance intérieure française

L'histoire de la Résistance intérieure est indissociable de celle de la France libre. Le général de Gaulle, chef des Français libres, réfugié à Londres, dirige ses agents en métropole occupée par le biais des réseaux du BCRA ou d'envoyés tels que Jean Moulin, Pierre Brossolette et Jacques Bingen. Ces derniers reçoivent la charge d'unifier tous les courants et mouvementes de la Résistance intérieure, sous l'égide de Londres puis d'Alger.

France libre et Résistance intérieure[modifier | modifier le code] Point de vue administratif[modifier | modifier le code] Point de vue militaire[modifier | modifier le code] Point de vue politique[modifier | modifier le code] Divers. La deuxième guerre mondiale en Première - La résistance en France de 1940 à 1944-45 par Jean-Pierre Husson. 60 ans après la fin de la 2e guerre mondiale, l'histoire de la résistance en France suscite encore des débats et alimente des controverses.

La deuxième guerre mondiale en Première - La résistance en France de 1940 à 1944-45 par Jean-Pierre Husson

Qui et combien étaient les résistants ? Quelles étaient leurs motivations ? Quand et pourquoi se sont-ils engagés ? Comment la résistance intérieure s'est-elle organisée ? Quels étaient ses rapports avec la résistance extérieure et le général de Gaulle, avec les Alliés ? 1. Les résistants étaient des hommes et des femmes de tous âges mais souvent jeunes voire très jeunes. 2. L'engagement dans la résistance a été plus ou moins précoce, dès 1940-1941 ou au contraire plus tardif, en 1943-1944. 3. Les résistants étaient isolés. 1. Les rares Français qui se sont engagés dans la résistance dès 1940 l'ont fait à titre individuel ou au sein de petits groupes isolés, agissant de façon spontanée, sans mots d'ordre, sans liens entre eux.

⚡Présentation "LA RÉSISTANCE EN FRANCE Pendant la seconde guerre mondiale, à cause de loccupation nazi, des mouvements de résistance naissent un peu partout en Europe." ALAIN AFFLELOU - Site officiel.