background preloader

Processus 5 :Analyse et prévision de l'activité

Facebook Twitter

Leçon n° 4 : les coûts complets, principes et fondements. Cours de Comptabilité analytique - niveau L2 < retour au sommaire Leçon n° 4 : les coûts complets, principes et fondements Exposé : La méthode des coûts complets est fondée sur le principe d’une prise en compte complète des coûts directs et des coûts indirects de l’entreprise, par le biais d’une répartition préalable pour les seconds, dans des « centres d’analyse ».

Leçon n° 4 : les coûts complets, principes et fondements

Malgré ses imperfections, la méthode reste encore solidement implantée dans les entreprises et la compréhension de ses principes est donc nécessaire. La méthode des coûts complets repose sur le principe d’une affectation de toutes les charges de la comptabilité analytique au coût des produits fabriqués. 1.1 Principe général Le principe général de calcul du coût d’un produit repose sur l’affectation de l’ensemble des charges incorporables de la comptabilité générale et s’il en existe, des charges supplétives, au coût du produit. 1.2 Le traitement des charges indirectes dans les centres d’analyse 1.2.1 Les centres d’analyse. Méthodes d'évaluation des stocks. En comptabilité analytique, la pratique en matière de stocks est différente de celle de la comptabilité générale.

Méthodes d'évaluation des stocks

On pratique en effet l'inventaire permanent ce qui permet de connaître à tout moment les quantités en stocks et de valoriser les sorties de stocks lors du calcul de coût de production. On compte quatre méthodes d'évaluation : la méthode du coût unitaire moyen pondéré (CUMP) la méthode du premier entré, premier sorti (PEPS / FIFO), la méthode du dernier entré, premier sorti (DEPS / LIFO), la méthode de la valeur de remplacement (NIFO) Exemple. on dispose des renseignements suivants concernant la matière M pour le mois de janvier : le stock initial est de 1250 Kg à 112,50 € l'unité, 02/02 : entrée de 500 Kg à 115 € l'unité, 05/02 : entrée de 200 Kg à 110 € l'unité, 07/02 : sortie de 800 Kg, 09/02 : sortie de 300 Kg, 15/02 : entrée de 180 Kg à 120 € l'unité, 29/02 : sortie de 400 Kg, le stock final réel est de 625 Kg, le coût de remplacement est de 115 €.

Charges directes, charges indirectes : comment les distinguer ? Quelle utilité ? Savoir identifier et différencier une charge directe d’une charge indirecte est important pour une entreprise car cette procédure va permettre d’effectuer des calculs de coûts dans de nombreux domaines de l’entreprise (stocks, immobilisations, etc.).

Charges directes, charges indirectes : comment les distinguer ? Quelle utilité ?

Compta-Facile vous propose sa fiche complète sur les charges directes et les charges indirectes : définition, différence, intérêts et exemples concrets. 1. Qu’est-ce qu’une charge directe ? Une charge directe est une charge qu’il est possible d’affecter immédiatement au coûts d’un produit, d’une marchandise ou d’un service, sans n’avoir à effectuer de calculs intermédiaires. En général, sont considérées comme directes les charges : d’achats de marchandises, matières premières et fournitures consommables (marchandises achetées pour être revendues, matières premières consommées dans un processus de production),de main d’oeuvre directe (main d’œuvre utilisé directement dans la production du bien ou la réalisation du service). 2. 3. Chapitre 3 : les charges incorporées. Un coût doit avoir une signification économique : Il regroupe toutes les ressources consommées, relatives à un objet de coût sur une période donnée.

chapitre 3 : les charges incorporées

La comptabilité générale ne fournit pas toujours une information à 100% pertinente, pour 3 raisons essentielles : - certaines données saisies en comptabilité générale n’ont pas de rapport « suffisant » avec l’activité productive (consommation anormales, exceptionnelles…) - certains flux financiers n’ont pas, en comptabilité générale, la nature de charge. - Certains flux financiers sont constatés une fois par an, et ne figure donc pas dans les situations intermédiaires (on calcul des coûts par mois) I – Principes et définitions A/ charges incorporables, non incorporables CHARGES NON INCORPORABLE : charge exclue du calcul de coûts parce qu’elle ne concoure pas directement à l’activité productive. Gestion commerciale : Marge, taux de marge et taux de marque.

La marge, le taux de marge et le taux de marque.

Gestion commerciale : Marge, taux de marge et taux de marque

Trois éléments essentiels à connaître pour permettre au créateur ou au dirigeant d'entreprise d’évaluer le bénéfice qu’il pourra tirer de son activité, de monter un business plan lors d'une création d'entreprise ou tout simplement de fixer ses prix de vente en bon gestionnaire. D’accord. Mais encore faut-il savoir calculer une marge brute, une marge nette, et connaître la différence entre le taux de marge et le taux de marque des produits ou prestations proposés aux clients. Pour cela, suivez le guide ! A - Déterminer une marge en valeur. Leçon n° 5 : Le calcul du coût de revient.

Cours de Comptabilité analytique - niveau L2 < retour au sommaire Leçon n° 5 : Le calcul du coût de revient Exposé : Le calcul du coût de revient suit exactement le processus développé dans la leçon 4 : il faut déterminer successivement les coûts d’achat, de production et enfin de revient.

Leçon n° 5 : Le calcul du coût de revient

A l’occasion de l’achat des matières premières, va se poser le problème de l’évaluation des stocks. Il existe plusieurs méthodes possibles d’évaluation des stocks. " Dans la société Arc-en-ciel, l’état des stocks se présente ainsi : stock de matières premières en début de mois : 16 666 kg de matières premières pour 999 960 €. 1.1. Le principe est extrêmement simple : les matières (ou marchandises) sont sorties du stock à leur coût d’achat, en privilégiant par priorité les plus anciennes. Tableau 1‑1 : évaluation des stocks selon la méthode « premier entré, premier sorti » Les entrées sont calculées à leur coût d’achat, c’est-à-dire frais d’achat compris, soit : 1.2. 1.3. 2.1.

Coût. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Coût

Un coût (écrit aussi cout[1]) est la mesure, de la dépense ou de l'appauvrissement d'un agent économique, associé à un évènement ou une action de nature économique, et exprimé généralement sous forme d'un prix ou d'une valeur monétaire. Différentes notions de coûts coexistent - selon des définitions qui peuvent varier d'une organisation à l'autre - qui ne sont pas toujours cohérentes entre elles, ni compatibles avec les normes requises par le plan comptable.