background preloader

International

Facebook Twitter

Former Middle School Classmates Share An Emotional Reunion In Court As Judge And Defendant! États-Unis : une juge reconnaît un ami d'enfance dans le box des accusés. Francetv info Mis à jour le , publié le Difficile de faire plus atypique.

États-Unis : une juge reconnaît un ami d'enfance dans le box des accusés

Une femme et un homme qui étaient allés dans la même école primaire se retrouvent face à face à Miami. Reporter de guerre? «Nous sommes journalistes, mais nous sommes fatigués» Émeutes de Baltimore, voici des images que vous n'avez pas vues (et qui font du bien !) États-Unis : suite à la triste mort d'un jeune afro-américain, les émeutes de Baltimore ont plongé la ville dans un climat chaotique.

Émeutes de Baltimore, voici des images que vous n'avez pas vues (et qui font du bien !)

28 Moments That Show Another Side Of The Baltimore Riots - BuzzFeed News. À 56 ans, il marchait 33 km chaque jour pour aller travailler. James Robertson marchait 33 kilomètres et 10 heures chaque jour pour aller travailler à l’usine.

À 56 ans, il marchait 33 km chaque jour pour aller travailler

Son histoire a ému les États-Unis, provoquant un fort élan de solidarité. L'Amérique émue par un homme qui doit marcher 33 km par jour pour aller travailler. Faute de bus, James Robertson, un habitant de Detroit, est obligé de marcher 21 miles (33 kilomètres) chaque jour pour aller et revenir du travail.

L'Amérique émue par un homme qui doit marcher 33 km par jour pour aller travailler

Son histoire a ému des milliers d'Américains et, en à peine une journée, plus de 35 000 dollars de dons ont été récoltés. Courrier international 2 février 2015 | Partager : James Robertson, 56 ans, vit à Detroit. Cinq jours par semaine, il doit parcourir environ 33 kilomètres entre sa maison et son lieu de travail, car aucun bus n'assure ce trajet.

Racontée dimanche matin en une du quotidien Detroit Free Press, cette histoire a été largement diffusée sur les réseaux sociaux, et a créé un élan de solidarité aux Etats-Unis. Emploi: pourquoi Paris et sa banlieue ne font plus rêver les trentenaires. Avec ses 6 millions de travailleurs, l’Ile-de-France reste LE principal bassin d’emplois en France, loin devant Rhône-Alpes (2,7 millions).

Emploi: pourquoi Paris et sa banlieue ne font plus rêver les trentenaires

Il regroupe encore 25% des actifs dans l’Hexagone. Mais qu’en sera-t-il dans 20, 40 ou 60 ans? Pourra-t-on voir, comme en Allemagne, en Espagne ou en Italie, des métropoles économiques faire plus que de l’ombre à la capitale administrative? Si la question se pose, c’est que la dynamique territoriale ne sert pas Paris depuis plusieurs années. Sur Twitter, les internautes se mobilisent contre les massacres de Boko Haram. Après les terribles massacres revendiqués par Boko Haram au Nigeria, plusieurs internautes se mobilisent sur les réseaux sociaux.

Sur Twitter, les internautes se mobilisent contre les massacres de Boko Haram

Pendant que le monde entier se mobilisait après le terrible attentat de Charlie Hebdo le 7 janvier dernier, le Nigeria connaissait également une semaine sanglante. Entre mercredi 7 et jeudi 8 janvier, 16 villages ont été ravagés au cours d’un raid orchestré par les islamistes de Boko Haram. Sur Twitter, les internautes se mobilisent contre les massacres de Boko Haram. Un photographe immortalise le quotidien des kids de Crimée. Photographe et créateur de mode originaire de Russie, Gosha Rubchinskiy s’inspire au quotidien de la jeunesse post-soviétique.

Un photographe immortalise le quotidien des kids de Crimée

Il rend une nouvelle fois hommage à cette dernière à travers un livre de photos : bienvenue dans le quotidien des kids de Crimée. Photo extraite du livre Crimea / Kids © Gosha Rubchinskiy / Dazed & Confused magazine. Mort de James Foley : ses confrères témoignent. Pourquoi les morts syriens passionnent moins que le conflit israélo-palestinien. A l’heure où une trêve fragile s’est installée entre Israël et le Hamas, on peut s’interroger sur la différence de perception en Occident entre ce conflit d’une rare intensité et celui qui oppose le régime syrien de Bachar el-Assad aux rebelles.

Pourquoi les morts syriens passionnent moins que le conflit israélo-palestinien

Alors que chacun ou presque, dans la presse et dans les réseaux sociaux, se positionne pour Israël ou le Hamas, la guerre «civile» qui continue pourtant à faire de nombreuses victimes en Syrie semble ne plus intéresser personne. publicité D’où vient cette différence de traitement pour deux désastres humanitaires majeurs au Moyen-Orient? Puisque ce n’est pas le nombre de morts qui déterminent l’intérêt de l’opinion publique occidentale, quels sont les éléments qui polarisent l’attention sur la guerre Israël-Hamas au détriment médiatique des victimes syriennes?

Obama

Ouragan Sandy : New York, New York, New York... Et Haïti ? Des Haïtiens dans les rues inondées de Port-au-Prince, le 25 octobre 2012 (Dieu Nalio Chery/AP/SIPA) Des dizaines de morts, de disparus, et de blessés ; des familles ensevelies dans des maisons écroulées ; plusieurs villes encore coupées du monde, inaccessibles aux secours ; des routes et des ponts endommagés ; le Premier ministre lui-même allant distribuer, devant les caméras, des vivres aux victimes : en Haïti, Sandy a été encore plus meurtrière que ce que l’on pouvait redouter.

Ouragan Sandy : New York, New York, New York... Et Haïti ?

D’autant que certaines victimes ne s’étaient pas encore remises du passage de l’ouragan Isaac, en août. Les médias ont fait le boulot... Devant de telles scènes de désolation, il ne faut pas hésiter à le reconnaître : il est tout à fait logique que les médias français nous aient tenus en haleine avant même le passage du cyclone. Chacun a bien rempli son rôle. Séisme au Guatemala: poursuite des recherches, 52 morts et 22 disparus. SAN MARCOS (Guatemala) (AFP) - Les recherches d'éventuels survivants se poursuivaient jeudi au Guatemala après un puissant séisme de magnitude 7,4, qui a secoué mercredi la côte Pacifique de ce pays, faisant au moins 52 morts, 150 blessés et 22 disparus, selon un nouveau bilan des autorités.

Séisme au Guatemala: poursuite des recherches, 52 morts et 22 disparus

Un total de "52 personnes sont officiellement mortes. Nous avons également 22 disparus", a déclaré le président Otto Perez lors d'un point de presse au siège de la Commission nationale de prévention des désastres (Conred). Ce tremblement de terre sous-marin a été enregistré mercredi à 16H35 GMT, selon le Centre américain de géophysique (USGS). Il est survenu à 41,6 km de profondeur avec un épicentre localisé en mer à 24 km au sud-ouest de la ville de Champerico.

Etats-Unis : la justice suspend in extremis l'exécution d'un attardé mental. La vidéo en caméra cachée qui pourrait coûter la présidence à Mitt Romney. L'exécution de Warren Hill suspendue in extremis.