background preloader

Education Populaire

Facebook Twitter

Les Amis du Monde diplomatique. Une intervention de Christian Maurel - CFS - EP. Cycle de formation 2012 : "Éducation populaire, émancipatoire et transformation sociale.

Une intervention de Christian Maurel - CFS - EP

" Voici la vidéo de l’intervention de Christian Maurel "Éducation populaire et puissance d’agir", qui a eu lieu le 2 février 2012 à CFS. EDUCATION POPULAIRE: 01 - LES FILIATIONS avec Luc Carton. Manifeste de Peuple et Culture - Peuple & Culture. Le Manifeste "Un peuple, une culture", élaboré au cours de l’été 1945, pose avec force les principes de base de l’engagement militant à Peuple et Culture.

Manifeste de Peuple et Culture - Peuple & Culture

Le Manifeste s’affirme d’abord comme un témoignage collectif : "Ouvriers, syndicalistes, ingénieurs, officiers, professeurs, artistes, nous nous efforcerons de poser suivant les réalités de l’époque, les bases d’une véritable éducation des masses et des élites". Lignes d’action : "La culture populaire ne saurait être qu’une culture commune à tout un peuple. Elle n’est pas à distribuer. Il faut la vivre ensemble pour la créer". Un nouvel humanisme : "La culture naît de la vie et retourne à la vie… L’humanisme nouveau n’est pas une conception a priori, il est simplement un ensemble de principes qui s’exprime dans un style de vie personnel et collectif : il est la base d’une culture commune". Téléchargez le manifeste de Peuple et Culture ou consultez-le en ligne.

These_education_populaire_politique.pdf. Éducation - L'Éducation populaire. Racines Au début du siècle, le mouvement ouvrier a avancé la revendication des trois huit (huit heures de travail, huit heures de loisirs, huit heures de repos).

Éducation - L'Éducation populaire

Dans ce contexte, l'éducation de base, la formation professionnelle, la santé, les loisirs ont été des préoccupations logiques pour le mouvement ouvrier. Les organismes sanitaires et sociaux dont ils se dota illustrèrent ce que pouvaient devenir des conditions de vie décentes. Fleurirent ici ou là des cours de formation professionnelles donnés dans les bourses du travail, des universités populaires, des centres éducatifs ou sanitaires. Des mouvements pédagogiques issus de la pensée marxiste, socialiste ou anarchiste s'associèrent à ce bouillonnement. Le cinquantième anniversaire des lois laïques sonna le glas de l'éducation pionnière et indépendante de l'État.

À l'aube de ce XXIL'École mode d'emploi de Philippe Meirieu. Postulat. 25. Éducation populaire. L’éducation populaire : un quotidien où se cultivent le respect et la bienveillance. Lyon, correspondance Le Caravansérail Café, à Villeurbanne, nous ouvre d’abord ses portes.

L’éducation populaire : un quotidien où se cultivent le respect et la bienveillance

Le lieu est clair, décoré simplement, mais avec goût (ce qui suffit à le différencier des locaux anonymes des collectivités locales), et donne sur un espace vert de belle taille. Son aisance surprend dans le cadre du centre commercial La Perralière, situé au milieu d’habitations à loyer modéré [1]. Comme les caravansérails d’autrefois, ce lieu dit « café-pont » mêle les dégustations artistiques et alimentaires (plat du jour bio et végétarien).

Je remarque qu’on y parle plusieurs langues, qu’on y porte ― ou non ― un voile, un boubou ou toute autre tenue vestimentaire en relation avec un courant de pensée ou de religion, dans le respect du libre-arbitre de chacun. Nathalie, l’une des fondatrices du lieu, me dit que l’objectif est de faire de ce local un point de rencontre pour les habitants du quartier. Quand les artistes libèrent la parole des employés et des ouvriers. « Ce n’est pas parce que l’on a un plan social que l’on n’a rien à dire », proclame un écriteau tenu avec dignité par un homme face à la caméra.

Quand les artistes libèrent la parole des employés et des ouvriers

La scène figure dans le spectacle Qui redoute la parole ? Présenté à Roubaix le 14 mars dernier. La soirée mêle témoignages filmés et spectacle vivant. Avec en vedette les salariés de l’enseigne de vente par correspondance d’habillements et de linges. Elle montre que les salariés de La Redoute, entreprise chargée d’histoire – elle a été créée en 1837 – mais en perpétuelle « restructuration » depuis plusieurs années – 1178 postes doivent être supprimés d’ici 2017 – ont, en effet, des choses à raconter [1].

La compagnie HVDZ, implantée dans le Pas-de-Calais, et le Centre dramatique national itinérant, Les Tréteaux de France, ont interrogé ces employés dans le cadre d’une recherche artistique sur la culture ouvrière et le travail. . « Notre mode de vie a un prix : le coût de la vie des autres » « L’Education Populaire, monsieur, ils n’en ont pas voulu ! » Par Franck Lepage C’est ce qui m’est arrivé.

« L’Education Populaire, monsieur, ils n’en ont pas voulu ! »

Et c’est l’histoire que je vais vous raconter. Quand je dis : « J’ai arrêté de croire à la culture? », entendons-nous bien, c’est idiot comme phrase ! L'éducation populaire : un puissant levier pour déconstruire la pensée unique. L’école doit-elle se contenter d’instruire, ou contribuer aussi à la formation du citoyen ?

L'éducation populaire : un puissant levier pour déconstruire la pensée unique

Ce débat éclabousse à nouveau l’actualité. La nomination de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l’Éducation nationale, à quelques jours de la rentrée scolaire, a déclenché les foudres de l’UMP contre la ministre qui avait défendu les « ABCD de l’égalité ». De l’éducation populaire à la domestication par la « culture », par Franck Lepage (Le Monde diplomatique, mai 2009) De l’éducation populaire à la domestication par la « culture », par Franck Lepage (Le Monde diplomatique, mai 2009) En France, quand on prononce le mot « culture », chacun comprend « art » et plus précisément « art contemporain ».

De l’éducation populaire à la domestication par la « culture », par Franck Lepage (Le Monde diplomatique, mai 2009)

Le mot Culture, avec son singulier et sa majuscule, suscite une religiosité appuyée sur ce nouveau sacré, l’art, essence supérieure incarnée par quelques individus eux-mêmes touchés par une grâce — les « vrais » artistes. La population, elle, est invitée à contempler le mystère. Entamée dès les années 1960 sous l’égide du ministère des affaires culturelles, la réduction de la culture à l’art représente une catastrophe intellectuelle pour tout homme ou toute femme de progrès.