background preloader

EPE - Limites de l'économie collaborative

Facebook Twitter

Airbnb, ou le mariage de l’éphémère et de l’intime. Le succès d’entreprises comme Airbnb traduit une évolution profonde de notre société, à la fois plus individualiste et plus connectée.

Airbnb, ou le mariage de l’éphémère et de l’intime

Je fais partie de ces gens qui croyaient qu’Airbnb ne marcherait jamais. Je ne pensais pas que les gens accepteraient de louer leur maison à de quasi-inconnus. J’avais tort. 2014 : L’économie collaborative. La journaliste Fanny Geeraerts nous avait rendu visite pendant cette dixième édition des Rencontres des Nouveaux Mondes !

2014 : L’économie collaborative

Voici son article, bonne lecture ! La vidéo de la conférence d’ouverture : L’économie collaborative et si on partageait ? Avec Louise Hain et Michel Bauwens. Airbnb : le triomphe de l'hôtelier sans hôtels. En mettant en relation propriétaires et vacanciers, le site californien est devenu le premier logeur mondial.

Airbnb : le triomphe de l'hôtelier sans hôtels

Un symbole insolent de l'économie collaborative. Si vous passez à San Francisco prochainement et cherchez un lit sur Airbnb, vous tomberez peut-être sur l'annonce de Brian. Pourquoi Airbnb dérange les hôteliers français. TOURISME La start-up née à San Francisco il y a cinq ans pourrait voir son activité encadrée par la loi française… Bertrand de Volontat Publié le Mis à jour le Airbnb et les plateformes d’hébergement en ligne ont bouleversé la donne de l’accueil des touristes ces dernières années.

Pourquoi Airbnb dérange les hôteliers français

Airbnb est-il en train de tuer l'hôtellerie française ? Par Yves Calvi , Camille Kaelblen Le site de location Airbnb peut-il tuer l'hôtellerie française ?

Airbnb est-il en train de tuer l'hôtellerie française ?

Roland Heguy, de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH) et l'économiste Nicolas Bouzou étaient les invités d'Yves Calvi jeudi 12 novembre. "Depuis quelques années, en France, il y a plus de 8.000 hôtels, surtout les hôtels dans les territoires ruraux, qui sont en difficulté", alerte Roland Heguy.

Une situation qui mène, selon lui à "un plan social invisible", une situation où les hôtels mettent la clef sous la porte et licencient leurs salariés. La colère des hôteliers face au site de location Airbnb. La profession estime que la société de locations d'appartements industrialise la location entre particuliers.

La colère des hôteliers face au site de location Airbnb

Elle demande une nouvelle réglementation. La principale organisation patronale de l'hôtellerie-restauration (Umih) a dénoncé jeudi «l'industrialisation» de la location d'hébergements meublés de courte durée sur les plateformes en ligne, en visant principalement Airbnb. Face à Airbnb - "Non à l'hôtellerie déguisée" Propriétaire exploitant d'un hôtel à Lyon, Laurent Duc est le président de l'UMIH Hôtellerie, une organisation patronale qui combat à la fois la concurrence d'Airbnb et les conditions imposées par les centrales de réservation en ligne.

Face à Airbnb - "Non à l'hôtellerie déguisée"

Paris Match. Comment expliquez-vous qu’une entreprise telle que Airbnb, qui n’a que sept ans d’existence, puisse aujourd’hui menacer votre activité? Laurent Duc. Ça correspond à un marché existant, celui du meublé touristique. Il y a une demande : les gens veulent de l’authentique, une expérience… En France, Airbnb a fonctionné de façon exponentielle du côté de l’offre car toutes les exactions fiscales et réglementaires sont possibles. Airbnb va-t-il enterrer le secteur hôtelier ? A New York, le 12 septembre dernier, un collectif du nom de Sharebetter – porté par le lobby hôtelier – lançait une campagne de communication dirigée contre Airbnb et largement relayée dans les médias et sur la toile.

Airbnb va-t-il enterrer le secteur hôtelier ?

Sous de faux airs d’initiative citoyenne, Sharebetter affirme que « loin d’être un service sans danger (…) Airbnb permet aux locataires de New York d’enfreindre la loi et potentiellement violer leurs baux, il aggrave la crise du logement abordable dans nos quartiers, et il pose problèmes de sécurité publique graves pour les clients Airbnb, les hôtes et leurs voisins. » Le tout illustré d’une vidéo à charge. Si le débat mérite d’être ouvert, la question de l’impact d’Airbnb à l’échelle d’une ville, d’un quartier, d’un immeuble est tout sauf tranchée. Mais ce n’est surement pas pour défendre les intérêts de leurs concitoyens que le secteur hôtelier se met en ordre de bataille… Alors, de quoi les professionnels de l’industrie hôtelière ont-ils peur ?

A propos de nous. Comment faire pour utiliser Airbnb sans violer la loi ?