background preloader

Ameliecbc

Facebook Twitter

VIDÉO : 13,8 milliards d’années d’évolution cosmique en 2 minutes. Une nouvelle simulation numérique permet de reproduire avec une précision inédite l’évolution de la matière et la formation des galaxies durant plus de 13 milliards d’années au sein d’un cube de 350 millions d’années-lumière de côté. © Illustris Collaboration/ Illustris Simulation/Le Monde Ne pouvant réaliser aucune expérience pratique avec des étoiles ou des galaxies, les astrophysiciens tentent d’expliquer leurs observations ou de conforter leurs hypothèses en créant des simulations numériques.

VIDÉO : 13,8 milliards d’années d’évolution cosmique en 2 minutes

Tributaires de leur compréhension initiale des phénomènes physiques impliqués, des moyens mathématiques à leur disposition pour les modéliser et de la puissance de calcul des ordinateurs, les chercheurs peuvent profiter de l’amélioration constante de ce dernier point pour raffiner régulièrement les paramètres de leurs simulations et pour tenter d’approcher un peu plus la réalité. La sonde Swift de la NASA vient de détecter son millième sursaut gamma. Pour la NASA, on n’a jamais été aussi près de marcher sur Mars. Sur la base de simulation martienne dans l'Utah, le 18 avril.

Pour la NASA, on n’a jamais été aussi près de marcher sur Mars

Photo : AP/Rock Bowmer Un petit pas pour l'homme, mais un grand pas pour la NASA ? Lundi 4 mai, Charles Bolden, patron de l'Agence spatiale américaine, a fait une déclaration qui a bouleversé les passionnés de conquête spatiale. Les mots, prononcés pendant une conférence de l'annuel sommet « Les hommes sur Mars », à Washington, sont les suivants : « Nous sommes en bonne voie pour pouvoir envoyer des astronautes américains sur Mars dans les années 2030. […] Je crois très clairement que nous n'avons jamais été aussi proches du but dans l'histoire de la civilisation humaine. » De mémoire de journalistes qui suivent tous les ans le sommet, on n'avait jamais vu cela, écrivent des sites américains : « Tous les ans, M. . « Cette année n'y a pas échappé, mais M. Le patron de la NASA a ainsi expliqué qu'il y avait désormais « consensus sur [le] délai [de 2030] et cet objectif. [...] La sécurité des astronautes pas encore assurée.

KIC 8462852, l’étoile la plus mystérieuse de la galaxie ? Vue d'artiste du télescope spatial Kepler. © NASA/Kepler mission/Wendy Stenzel.

KIC 8462852, l’étoile la plus mystérieuse de la galaxie ?

L'œil humain, avec le cerveau qui va derrière, constitue un merveilleux outil pour détecter structures et formes dans l'informe – pensez à ce dragon que vous avez aperçu dans un nuage... C'est pour exploiter cette capacité qu'est né le projet Planet Hunters (Chasseurs de planètes en français). L'idée de cette expérience de science citoyenne consiste à présenter à tous ceux qui voudront bien mettre leurs yeux à son service les données (des nuages de points) recueillies par le télescope spatial Kepler de la NASA. Cet instrument lancé en 2009 a pour but de découvrir des planètes extrasolaires par la méthode dite du transit, dont le principe est le suivant : si Kepler a la chance d'être situé dans le plan sur lequel une exoplanète tourne autour de son soleil, celle-ci, en transitant devant son étoile, fera baisser légèrement la luminosité de celle-ci.

On aurait pu en rester là. Extraterrestres : leurs lampadaires pourraient trahir leur présence. Sur cette image d'artiste, des cités E.T. sont visibles sur la face nocturne d'une exoplanète. © David A.

Extraterrestres : leurs lampadaires pourraient trahir leur présence

Aguilar (CfA) Extraterrestres : leurs lampadaires pourraient trahir leur présence - 1 Photo Découvrez le programme Seti : recherche d'extraterrestres Avi Loeb et Edwin Turner viennent de publier sur arxiv un article qui aurait fait plaisir à Carl Sagan, lequel aurait eu 77 ans le 9 novembre 2011. KIC 8462852, l’étoile la plus mystérieuse de la galaxie ? Une exoplanète en zone habitable? Impression artistique du système planétaire entourant l'étoile HD 40307. Photo : ESO Trois nouvelles planètes ont été détectées autour d'une étoile située à 42 années-lumière du Soleil.

Adaptation humaine à l'espace. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Adaptation humaine à l'espace

Problèmes dans l'espace. L’Homme dans l’espace (+ combi) Astronaute en sortie extravéhiculaire au-dessus de la Terre (© Nasa, 2002)

L’Homme dans l’espace (+ combi)

Astronomie en folie! - La conquête de l'espace - La vie dans l'espace, une réalité ! Il s’est passé 10 ans entre la première brève excursion d’un homme dans l’espace (Youri Gagarine en 1961) et le premier réel séjour d’un équipage dans une station spatiale (23 jours à bord de Saliout 1 en avril 1971) ; ce laps de temps est dû au fait qu’il existe une grande différence entre assurer à l’Homme une survie de quelques heures ou même de quelques jours à bord d’une capsule, et de l’y faire vivre pendant des semaines ou des mois !

Astronomie en folie! - La conquête de l'espace - La vie dans l'espace, une réalité !

A première vue, pour les longs séjours dans l’espace, les problèmes sont les mêmes que pour un sous-marin en plongé : le système est pratiquement autonome, il fonctionne avec un apport très réduit du sol, l’environnement est très hostile, les volumes sont réduits, les relations avec le monde extérieur sont limités. Mais l’analogie s’arrête là car tout est compliqué dans l’espace ; en effet c’est un monde très différent…un monde sans pesanteur ! A. Quand plus rien ne pèse Premièrement, en état de microgravité plus rien n’obéit aux lois terrestres. B.