background preloader

Dyspraxie article + scientifique

Facebook Twitter

Le handicap des enfants « maladroits » | Actualité. Un enfant de 10 ans qui fond en larmes parce qu'il a eu une bonne note en science, banal? Sauf que Théo est un enfant travailleur et appliqué qui peine à avoir de bons résultats car il souffre de dyspraxie. En pratique, des choses simples pour ses petites camarades, comme par exemple l'écriture ou le dessin d'une figure géométrique, lui posent d'énormes problèmes.

D'ailleurs, si Théo a enfin décroché une bonne note en science, c'est surtout parce que sa maîtresse a accepté de l'évaluer… à l'oral. La dyspraxie, qui touche environ un enfant sur vingt avec plus ou moins d'intensité, se manifeste par une difficulté à organiser de façon volontaire et automatique des gestes que les autres font presque sans s'en rendre compte. Perçu comme un manque d'application Dépistage L'équipe du Pr Vaivre-Douret vient de montrer qu'il est possible de distinguer plusieurs types de dyspraxie et d'en connaître les signes cliniques spécifiques pour un meilleur dépistage. » L'école face à l'épidémie de «dys»

La dyspraxie expliquée en 12 minutes. Le cerveau et les principales fonctions cognitives - HAPPYneuron. La mémoire est omniprésente dans la vie quotidienne. Elle nous permet de retenir toute sorte d’informations (souvenirs personnels, connaissances culturelles, procédures automatiques…) pendant une durée plus ou moins longue (de quelques secondes à toute une vie). Elle constitue le passé de chacun, ou plutôt la connaissance de celui-ci, et permet ainsi à quiconque de posséder une identité.

Plusieurs formes de mémoire : Nous ne possédons pas qu'une seule mémoire même si nous avons tendance à envisager la mémoire comme un tout en disant avoir, de façon globale, UNE bonne/mauvaise mémoire ou en utilisant des phrases du style : ''Je dois avoir LA mémoire qui flanche ! '' Mémoire verbale et mémoire visuelle La mémoire verbale permet de mémoriser par exemple une série de mots et de la rappeler après quelques minutes. Il existe différentes mémoires selon la durée du souvenir : Cliquez pour dérouler La mémoire à court terme ou mémoire de travail Les plaintes de mémoire Dans la vie quotidienne 1. La « maladie invisible » L’enfant casse tout ce qui lui tombe dans la main, se cogne partout, n’arrive pas à s’habiller seul… Le voilà qualifié de maladroit ou d’empoté par ses proches et il lui faut parfois subir les railleries de ses camarades d’école.

Peut-être est-il dyspraxique. Le mot savant pour désigner un trouble qui vient perturber l’apprentissage sonne dur aux oreilles des parents. Mais plus tôt est posé le diagnostic, plus les chances sont grandes pour l’enfant de sortir d’une spirale douloureuse de l’échec, d’un sentiment d’inadaptation à une vie sociale qui exige de lui la maîtrise de fonctions motrices particulières. De fait, la dyspraxie peut devenir profondément handicapante si elle n’est pas vite repérée. Or elle est souvent diagnostiquée tardivement, en raison d’un manque de professionnels de santé formés à interpréter les symptômes de cette « maladie invisible ». RECAPITULATIF.

Dossier Dyspraxie.nov dernier.dat.