background preloader

Automne 2011

Facebook Twitter

REFLEXIONS A PROPOS DE LA CHRISTANOPHOBIE - LES YEUX OUVERTS. Le blog que vous cherchez n'est plus accessible depuis cette adresse. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante : citeetculture.over-blog.com Liste des articles du blog citeetculture.over-blog.com : Les élections présidentielles arrivant , la droite parlementaire bachote les thèmes des valeurs. Claude Guéant par ces propos sur l'inégalité des civilisations veut être le premier de la classe . Chers lecteurs, Je suis au regret de devoir suspendre mes billets : le temps vient en effet à me manquer et je suis conduis à faire des choix. Une mutuelle pro-vie, qui ne rembourse ni contraception ni avortement. REFLEXIONS A PROPOS DE LA CHRISTIANOPHOBIE (2) - LES YEUX OUVERTS. Le blog que vous cherchez n'est plus accessible depuis cette adresse. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante : citeetculture.over-blog.com Liste des articles du blog citeetculture.over-blog.com : Les élections présidentielles arrivant , la droite parlementaire bachote les thèmes des valeurs.

Claude Guéant par ces propos sur l'inégalité des civilisations veut être le premier de la classe . Chers lecteurs, Je suis au regret de devoir suspendre mes billets : le temps vient en effet à me manquer et je suis conduis à faire des choix. Une mutuelle pro-vie, qui ne rembourse ni contraception ni avortement. « Vous êtes la lumière du monde » Mat 5, 14. Le Christ nous presse depuis 2000 ans à être ses témoins, à être lumière au cœur du monde.

« Vous êtes la lumière du monde » Mat 5, 14

Après des siècles fastueux, la Chrétienté pourrait sembler dans une période de crise. Crise des vocations, crise de la Foi, et aujourd’hui règne de la « Christianophobie », nous annoncent certains… Ah le doux malheur ! Ah le retour des persécutions ! « Vous êtes la lumière du monde » Mat 5, 14. Christianophobe, la France ? Deux pièces de théâtre, toutes deux subventionnées.

Christianophobe, la France ?

L'une, "Sur le concept du visage du fils de dieu", voit des enfants lancer des grenades sur un grand portrait du Christ, avant qu'un vieillard, personnage central, ne vienne y déverser ses excréments. L'autre, "Golgota Picnic", voit une scène remplie de hamburgers. "Le Christ est passé par là, il a multiplié les pains", dit-on. Le Christ y est appelé "el puto diablo". Autant on peut encore déceler dans la première pièce un message qui ne soit pas antichrétien, autant ce serait trahir la seconde que de ne pas y trouver un antichristianisme revendiqué. Et l'on hésite une fois encore entre l'apitoiement et la colère. Les-médias-sont-ils-anticatholiques.pdf (Objet application/pdf) REFLEXIONS A PROPOS DE CHRISTIANOPHOBIE (3) - LES YEUX OUVERTS. Le blog que vous cherchez n'est plus accessible depuis cette adresse.

Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante : citeetculture.over-blog.com Liste des articles du blog citeetculture.over-blog.com : La croix, plus qu’un totem. La tribu intégriste a récemment déterré la hâche de guerre contre deux pièces de théâtre, accusées de sacrilège.

La croix, plus qu’un totem

Aux premiers rangs de la contestation, des jeunes appartenant à une mouvance un peu fascisante, « Renouveau Français », venus dépenser leur trop-plein de testostérone. Polydamas voit dans ces mouvements d’inspiration pseudo-para-militaires une manière de canaliser les ardeurs de la jeunesse, autrement destinés à se consumer dans la violence, et d’attendre tranquillement qu’elles s’amenuisent. Ces groupes m’interpellent par leur côté profondément primitif et tribal. Ils se soudent autour de leurs totems : la croix – forcément celtique, hein, car Jésus est né en Provence, à moins qu’il ne soit bourguignon – mais aussi le sacré-coeur – qu’entoure nécessairement un drapeau français, comme si le-dit coeur n’était digne que s’il était gaulois.

L’ennui, c’est que leur pseudo-sacralité ne renvoie à aucune transcendance, mais uniquement à leur vacuité. Faut-il une bataille culturelle pour défendre l’honneur du Christ? Y’aura-t-il au sein de l’Eglise une guerre entre les "mous" et les "courageux"?

Faut-il une bataille culturelle pour défendre l’honneur du Christ?

Entre les "forts" et les "tièdes"? Entre ceux qui piaffent de sortir leur épée du fourreau, et ceux qui rechigneraient à combattre de cette manière? C’est ce qu’on peut craindre, après le communiqué vengeur diffusé jeudi par l’institut Civitas, le même que celui qui avait mené la fronde contre le Piss Christ à Avignon, et qui livre actuellement une nouvelle bataille contre deux spectacles jugés au choix, antichrétiens ou christianophobes : Golgota Picnic et Sur le concept du visage du fils de dieu, dont les trois premières représentations parisiennes, jeudi, vendredi et samedi soirs, ont justement été perturbées par des membres de l’institut en question. Que dit le communiqué? En substance, que ceux qui ne sont pas avec Civitas sont contre Civitas.

Mourir à perdre la raison. (A lire en écoutant ceci) Ce soir, de jeunes gens m'ont parlé de Christ, de photos, de leur maman, d'excréments, de théâtre, de philosophie, d'art, de ma maman, de prière, de Marie, d'honneur, de guerre, de paix, de respect, d'ordre, de défense, de christianophobie.

Mourir à perdre la raison

L’honneur des imbéciles « Nouvelles de France. Tribune libre de Jacques de Guillebon* pour Nouvelles de France Ça commence à suffire.

L’honneur des imbéciles « Nouvelles de France

Je refuse, et je suis loin d’être le seul, et nous sommes très nombreux, qu’une poignée de défenseurs autoproclamés de l’honneur du Christ prenne en otage ma foi et ma confession. Ce spectacle lamentable de jeunes gens dépourvus de libre-arbitre autant qu’incapables de la moindre réflexion esthétique, qui défilent, grognent et insultent, en sus d’être lassant, ridiculise généralement l’intelligence catholique que vingt siècles ont construite. Je lis dans Nouvelles de France un admirable imbécile se réclamant de la « frange conservatrice » du monde catholique glorifier en ces termes la mort ignominieuse du Christ sur la Croix pour l’opposer à la merde de Castellucci : « Quand on voit un homme transpercé par une arme – une lance ou un revolver – on fronce les sourcils de douleur car on a attenté à sa vie.

Où est-elle votre beauté ? Après l’affaire Castellucci : les blogs et le devoir d’information. La blogosphère chrétienne connaît souvent des épisodes remuant.

Après l’affaire Castellucci : les blogs et le devoir d’information.

Ce fut le cas lors de la polémique qui a touché la représentation à Paris de la pièce de théâtre : « Sur le concept du visage du Fils de Dieu » de Romeo Castellucci. « L’affaire Castellucci » comme il convient de l’appeler a suscitée de très vives passions. D’abord il y a eu des appels à « Défendre le Christ » de la part d’organisation très à droite comme Civitas ou le Renouveau Français (entre autre).

Puis, de nombreux blogueurs et personnalités ont exprimé une opinion divergente appelant les chrétiens à raison garder. Indignons-nous encore et toujours ! Défendons le Christ !

Indignons-nous encore et toujours !

Tel est le mot d’ordre, pour ne pas dire le cri de guerre, des nouveaux croisés. Cela a pris la forme de prières collectives dans le but de perturber les représentations de pièces de théâtres blasphématoires. Où la prière est utilisée comme un moyen de pression…on est loin de ce qu’elle est réellement : l’union à Dieu. D’autres combattants sont allés plus loin : ils ont balancé de l’huile de vidange sur les spectateurs… ils ont fini au poste de police. Vous connaissez mon avis : ces individus font du tort à l’Eglise.

Tendre la joue droite. Lettre à mon frère qui veut défendre le Christ. Jeudi 27 octobre 2011 4 27 /10 /Oct /2011 13:59 Mon frère, Si je m’adresse à toi aujourd’hui, c’est parce que tu fais la une de bien des journaux ces jours-ci.

Lettre à mon frère qui veut défendre le Christ

Et pas qu’en France : de la Hongrie à l’Espagne en passant par la Pologne, l’Angleterre et l’Italie, le petit monde médiatique ne parle que de toi. Pleins feux sur ta jeunesse vibrant d’indignation scandant des slogans au bord d’un théâtre pour la défense d’une cause qui te tient à cœur autant qu’à moi : la défense du Christ. C’est d’ailleurs un paradoxe : tu es de ceux qui, à raison souvent, brocarde le petit cirque médiatique qui privilégie l’anecdote sur le fond, qui catégorise le bien et le mal-penser, et qui ne t’aime guère. Comme moi, comme beaucoup d’entre nous, tu écoutes en serrant les poings le récit de la passion le vendredi saint.

Il y avait eu l’affaire Piss Christ. Il faut que jeunesse se passe - Ab Imo Pectore : le blog de Polydamas. Retour aux fondamentaux, morale des catho-bombers et autres intellos « IGNITE ! Ici et là, les réactions se mulltiplient sur la cathosphère, moins sur le sujet de fond -expos et pièces douteuses-, plus ou moins condamné, que sur de l’huile de vidange déversée sur quelques passants par vingt énergumènes.

Retour aux fondamentaux, morale des catho-bombers et autres intellos « IGNITE !

Evidemment, l’acte est grave, et mérite de déclencher des pages de commentaires plus que le massacre annuel de 200 000 foetus, des 40 000 tentatives de suicides des jeunes (200 000 au total) et de l’incapacité managériale voire spirituelle de certains diocèses… Ce qui me paraît manquer à la lecture -très incomplète je l’avoue- des blogs et posts, c’est le fond, le fond, le fond, le tréfond. Comme si être chrétien et même catholique se résumait à tendre l’autre joue (Mt 5, 39) ou laisser à César (Mc 12, 17) pour les uns, ou à jouer les chasseurs de marchands du Temple (Jn 2, 15) ou les éviteurs de scandales (Mt 18, 7) pour les autres. Et le tout pour jouer la meilleure stratégie et arriver à ses fins de domination. "Défendre l’honneur du Christ" ? "Défendre les droits de Dieu" ? "Lutter contre le blasphème" ? Attention ! Le père Robert Culat nous fait parvenir cette mise au point : Textes bibliques : Le Christ a été condamné à la mort de la croix par les autorités religieuses juives en tant que blasphémateur… Cette erreur de jugement devrait nous rendre très prudents… « Mais Jésus gardait le silence.

Le grand prêtre lui dit : « Je t'adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Messie, le Fils de Dieu ! Video Catholiques intégristes contre une pièce de théâtre. Manifestations anti-christianophobie contre une pièce de théâtre : "un malentendu" estime Monseigneur Barbarin - une vidéo Actu et Politique. Civitas et l’Eglise catholique. Un titre frontal ! Ce n’est pas mon habitude, mais bon, parfois, il faut y aller ! Du coup, j’espère que vous avez saisi la nuance : Civitas et l’Eglise, et non pas Civitas est l’Eglise. Le mot du cardinal André Vingt-Trois - lundi 31 octobre 2011.

Civitas, le bras politique des lefebvristes - Religion. Foi et politique, l'école extrémiste - Religion. Intégrisme Fin février, une centaine de jeunes intégristes se sont réunis dans l'Indre avec un formateur particulier venu de Belgique : Alain Escada. Sous la bannière de Civitas. Vous avez dit « fondamentaliste » ? « Un malentendu épouvantable » [1] « Nouvelles de France.

Les bons catholiques… et les mauvais « Nouvelles de France. >>> Christianophobie, on confond tout ! <<< Le Forum Catholique - 613077. Le Forum Catholique - 613184. Chers liseurs, Suite aux nombreuses réactions que mon témoignage a provoquées, et pour dépasser les procès d'intention ou les attaques personnelles, je vous propose ces questions ou points de réflexion, auxquelles chacun pourrait sobrement apporter ses réponses.

Le Forum Catholique - 613734. « Christianophobie , christianofolie…? Cet article sort un peu à première vue des thématiques propres à ce blog, mais les rejoint dans la mesure où il analyse un concept fondamental pour comprendre l’analyse que font certains milieux cathos du Hellfest. La "christianophobie" est à la mode en ce moment. Antiphobie. Frédéric Lenoir : "Il n'y a pas plus de 'christianophobie' aujourd'hui qu'il y en avait il y a 20 ans" Code de Droit Canonique - IntraText. Blasphème. Le délit de blasphème est encore en vigueur ... en Alsace et Moselle. Blasphème et droit local : contribution - Ufal Metz. La polémique « Gólgota Picnic » enfle. La vraie blessure. » Opération #8décembre. Prières et fleurs blanches face à Golgota Picnic - Spectacles.

Méditation de la Passion du Christ à Notre-Dame de Paris. "Golgota Picnic": veillée de prière à Notre-Dame bondée de fidèles - Actu France en continu. Faut-il dissuader l’Etat et les collectivités territoriales de subventionner des oeuvres antichrétiennes? J’ai fait un rêve… Le symbole du Christ doit être respecté par les artistes. Les croyants se mobilisent contre le "rejet" des religions. Pièce de Castellucci: le cardinal Vingt-Trois siffle la fin de la récré - Les matinales chrétiennes. Visage montré, visage caché. A propos des récents spectacles. Diocèse de Rennes. Tourner la page.