background preloader

L.E.G

Facebook Twitter

Patrick Sebastien. IKEA Font - IKEA Font Generator. CATALOGUE : Définition de CATALOGUE. CATALOGUE, subst. masc.

CATALOGUE : Définition de CATALOGUE

A. −Liste, établie dans un ordre donné, de noms de personnes ou de choses formant une collection.Votre catalogue de femmes ne comporte peut-être pas une provinciale de trente ans (Montherlant, Les Jeunes filles,1936, p. 1017): 1. Don Juan (...) se disait : − Cette religieuse est vraiment charmante; mais plus je la vois, plus il me semble qu'elle doit figurer déjà dans mon catalogue! La déroute. La Déroute, pastiche d’un célèbre catalogue de vente par correspondance, réalisé par l’artiste Nicolas Simarik et par 600 habitants du quartier réputé difficile d’Empalot à Toulouse, a été officiellement présenté lundi 30 octobre 2006 à Toulouse.

La déroute

Fruit d’un an et demi de travail, ce catalogue "détourné", à première vue semblable à son "grand frère" de La Redoute, leader français de la vente par correspondance, montre en 1.236 pages la diversité du quartier et des habitants d’Empalot et vise, selon les initiateurs du projet, à "rectifier les préjugés" contre les cités de banlieue. “Les médias mettent l’accent sur les choses négatives dans les quartiers. On parle essentiellement des voitures brûlées, des violences. J’ai voulu rectifier cela avec un pavé d’images, mettre l’accent sur les choses positives”, a déclaré Nicolas Simarik lors d’une conférence de presse organisée à l’occasion de la sortie de La Déroute. Chuck Sperry et ses affiches rock débarquent à Paris. CULTURE - Voici une exposition qui vous rappellera les beaux jours.

Chuck Sperry et ses affiches rock débarquent à Paris

Des couleurs éclatantes, des guitares, des muses légèrement vêtues, leurs longues chevelures au vent, le soleil de Californie... C'est ce que nous inspirent les sérigraphies de Chuck Sperry présentées à Paris à partir de ce jeudi 17 septembre. Les deux galeries de L'œil ouvert exposent les sérigraphies sur bois et papier de cet artiste, connu pour avoir créé les affiches de concerts des plus grands groupes de rock. Design for Dreaming. Scène mémorable : l’appartement IKEA d’Edward Norton dans Fight Club. Fight Club possède de multiples scènes mémorables, ce qui devrait donner plein d’occasions de parler du film de Fincher qui est un de nos préférés chez Critictoo Cinema.

Scène mémorable : l’appartement IKEA d’Edward Norton dans Fight Club

Je commence donc avec ce qui est plus ou moins un moment classique du film, et pour de bonnes raisons : l’appartement IKEA d’Edward Norton. Pour ceux qui ne l’ont pas vu (ou lu le livre), Norton est le narrateur, un expert en assurances spécialisé dans les accidents de voitures qui souffre d’insomnie chronique et qui mène une vie monocorde. Fincher et le narrateur nous plongent donc dans cet appartement rempli d’objets achetés chez IKEA, symbole du consumérisme de la société, du bien à posséder pour se fondre dans le moule et renvoyer une fausse image de bonheur.

Bien entendu, cela ne fonctionne pas et autant que le plan de Fincher, la voix monocorde de Norton dans ce passage vient porter cette scène à son sommet. PARADIS : Définition de PARADIS. PARADIS, subst. masc. 1.ANTIQ.

PARADIS : Définition de PARADIS

,,Verger, parc, jardin arrosé et planté d'arbres`` (Bible 1912, p.2120).Un vieux mot, paradis (...) qui désigna d'abord les parcs des rois achéménides, résumait le rêve de tous: un jardin délicieux où l'on continuerait à jamais la vie charmante que l'on menait ici-bas (Renan, Vie Jésus, 1863, p.200).L'Égypte, la Chaldée, les jardins ou paradis de l'Asie occidentale jouèrent pour les animaux le même rôle que pour les plantes (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921, p.287).

The Evolution of Daily Objects in a Century – Fubiz Media. IKEA Drawing. Chandigarh Furniture. Édi­teurs:Maxi­mage - David Ke­shav­jee, An­dreas Kol­ler, Zürich; Guy Mel­dem, Lau­sanne Gra­phisme: David Ke­shav­jee, Zürich; Guy Mel­dem, Lau­sanne Im­pres­sion:MX Print, La Chaux-de-Fonds Pu­bli­ca­tion:Vil­lette Edi­tion, Lau­sanne Par sa concep­tion et sa réa­li­sa­tion, aussi réus­sies l'une que l'autre, cette au­to­pu­bli­ca­tion pré­sente sur cha­cune de ses 28 pages la photo d'un meuble de Chan­di­garh ex­trê­me­ment abîmé ─ et pré­sen­tant par­fois des ré­pa­ra­tions de for­tune.

Chandigarh Furniture

Pour la plu­part, ces meubles ont été des­si­nés par Le Cor­bu­sier, qui avait conçu le plan de la ville in­dienne, même si on hé­site à lui at­tri­buer avec cer­ti­tude la pa­ter­nité de cer­tains d'entre eux. La pu­bli­ca­tion cri­tique-t-elle le mar­ché oc­ci­den­tal des meubles d'oc­ca­sion por­tant la si­gna­ture de de­si­gners, mar­ché qui se four­nit à bon compte à Chan­di­garh ? Re­tour [fer­mer]