background preloader

Les Jeux Vidéo

Facebook Twitter

Jouer à des FPS améliore les capacités cognitives. C'est quelque chose que ressentent intuitivement nombre de joueurs, mais qui n'a pas souvent été vérifié par des cherches scientifiques.

Jouer à des FPS améliore les capacités cognitives

Jouer aux jeux vidéo de tirs à la première personne (FPS) améliorerait certaines capacités cérébrales. La revue Frontiers in Psychology publie à cet égard une étude (.pdf) de deux chercheurs néerlandais des universités d'Amsterdam et de Leiden, qui conluent que ceux qui jouent régulièrement à des FPS connaissent une "flexibilité cognitive supérieure". Pour réaliser leurs travaux, les chercheurs ont sélectionné deux groupes de 17 joueurs et 17 non joueurs, ayant à peu près le même âge (autour de 23 ans), et le même quotient intellectuel. Etaient considérés comme des joueurs ceux qui jouaient au moins quatre fois par semaine depuis six mois à des FPS comme Call of Duty : Modern Warfare, Unreal Tournament, Battlefield, ou GTA IV. Sur PC, ou sur consoles. Les jeux vidéo de guerre améliorent le fonctionnement du cerveau. En excès, les jeux vidéo peuvent avoir des conséquences négatives sur le rythme biologique et la vie sociale.

Les jeux vidéo de guerre améliorent le fonctionnement du cerveau

Toutefois, une équipe de neurosciences de l'Université de Genève, dirigée par la professeure Daphné Bavelier, a étudié les effets d'une pratique moyenne des jeux vidéo de guerre. Les capacités cérébrales sont durablement améliorées. Les jeux vidéo, et particulièrement de guerre, sont souvent montrés du doigt. Jouer en quantité excessive peut avoir des répercussions sur le rythme biologique, mais aussi sur la vie personnelle, sociale, l'humeur ou encore la vie scolaire ou professionnelle.

Par ailleurs, lors de certaines tueries, des responsables et spécialistes font le rapprochement avec la pratique de jeux de guerre. Toutefois, certaines études scientifiques ont mis en lumière des bienfaits de ces jeux sur les fonctions cognitives et psychologiques. La vision était principalement étudiée. Crédit photo: Infinity Ward/Activision. StarCraft excite les capacités cérébrales des joueurs! Une étude britannique prouve que les jeux vidéo de stratégie en temps réel (STR), comme StarCraft, permettent d’améliorer la flexibilité cognitive des joueurs.

StarCraft excite les capacités cérébrales des joueurs!

La flexibilité cognitive est l’ensemble des fonctions mentales permettant de passer d’une situation mentale à une autre pour résoudre un certain nombre de problèmes. En gros, vous devenez plus perspicace ! StarCraft booste les capacités cognitives mais... Relayée par Neuroscience News et Wired UK, une étude publiée dans PLOS One tend à prouver que la pratique de certains jeux vidéo peut améliorer les capacités cognitives et donc pas uniquement les capacités sensorielles comme par exemple la vision.

StarCraft booste les capacités cognitives mais...

Il est plus particulièrement question de flexibilité cognitive, définie comme une capacité essentielle pour évaluer et s'adapter à la résolution de problèmes en changeant par exemple de stratégie. Neuroscience News parle également de penser à plusieurs idées à un moment donné, de passer d'une tâche à une autre. L'étude britannique a impliqué 72 volontaires non-gamers qui ont été recrutés auprès d'étudiants de l'Université du Texas. Jouer aux jeux vidéo augmenterait la taille du cerveau, parole de scientifique. Vos centaines d’heures de jeu pourraient bien avoir eu une incidence sur la taille de votre cerveau !

Jouer aux jeux vidéo augmenterait la taille du cerveau, parole de scientifique

C’est en tout cas ce qu’indique cette nouvelle étude venue de Berlin. Cette étude, publiée dans le journal Molecular Psychiatry, et conduite par des chercheurs de l’Institut pour le développement humain Max Planck et l’université de médecine Saint Hedwig-Krankenhaus, devrait intéresser les gamers. L’article explique que les chercheurs ont voulu comprendre comment les jeux vidéo pouvaient affecter la plasticité de la structure cérébrale, c’est-à-dire son habilité à changer physiquement dans le temps. Ces derniers se sont focalisés sur le jeu vidéo, car c’est une activité relativement prenante pour le cerveau. Elle stimule en effet l’activité cognitive et motrice de manière assez complexe, et peut être étudiée « comme un entrainement intensif de différentes aptitudes humaines ».

La partie droite de l’hippocampe (en rouge) semble particulièrement stimulée par le jeu vidéo. Jeux vidéo : Les jeux de tirs sont bons pour le cerveau. Différentes études ont démontré que la pratique de ces jeux vidéo améliorait rapidement et durablement la concentration et l'acuité visuelle des joueurs.

Jeux vidéo : Les jeux de tirs sont bons pour le cerveau

Accusés de tous les maux, et notamment d'engendrer de l'agressivité, les jeux de tir à la première personne (FPS) auraient pourtant des effets bénéfiques sur le cerveau de leurs adeptes. La revue La Recherche a fait le point dans son numéro de septembre sur les différentes études démontrant les effets bénéfiques de ces jeux vidéo, comme Call of Duty ou Battlefield, où, pour éviter de se faire tirer dessus, les joueurs doivent être constamment à l'affût et prendre des décisions très rapidement. • Une meilleure capacité d'attention L'équipe de recherche de Daphné Bavelier, qui étudie la plasticité cérébrale à l'université de Rochester, aux États-Unis, et à l'université de Genève, a démontré que les adeptes des FPS savent mieux se concentrer que les non-joueurs. . • Une meilleure acuité visuelle.

Peut améliorer votre jeux vidéo intelligence et la mémoire? L'effet positif des jeux vidéo sur les rêves. En 2006, le psychologue finlandais Antti Revonsuo avait développé une théorie très intéressante sur le rôle structurant des cauchemars pour les individus, et l'impact que pouvaient alors avoir les jeux vidéo.

L'effet positif des jeux vidéo sur les rêves

Selon chercheur, qui avait vérifié sa théorie par une étude, les joueurs intensifs feraient de moins de cauchemars parce qu'ils en ont moins besoin. Les mauvais rêves auraient en effet pour fonction première de créer des situations de danger simulées, auxquelles l'individu apprend à réagir avant qu'elles se produisent réellement. Ce serait un mécanisme d'autodéfense hérité de nos très anciens ancêtres, que les jeux vidéo "violents" remplissent parfaitement.