background preloader

Point de vue des philosophes 1 - Amour

Facebook Twitter

L’amour selon Platon et Spinoza. « Qu’est-ce que l’amour ?

L’amour selon Platon et Spinoza

La tradition philosophique propose essentiellement deux réponses à cette question. Je passe rapidement sur la première, car elle me paraît la moins éclairante, mais il faut la mentionner parce qu’elle est partiellement vraie et historiquement importante. C’est la réponse de Platon, dans Le Banquet. Platon 428 av. J.-C. Baruch Spinoza 1632-1677. La vie et l'amour dans la pensée de Hegel à Francfort. Notes G.

La vie et l'amour dans la pensée de Hegel à Francfort

W. F. Hegel, Werke in zwanzig Bänden, 1 Frühe Schriften, Suhrkamp, Frankfurt, 1971, p. 444. Texte no 76, selon la chronologie établie par Gisela Schüler. K. G. GW 1, 83-114 : « Religion ist eine der wichtigsten Angelegenheiten... » C’est en lisant les lettres de Jacobi sur Spinoza (Über die Lehre des Spinoza in Briefe an den Herr M. [Die Liebe] « welchem Zwekke denn », première version : Schüler, 69, automne-hiver 1797 ; seconde version, Schüler, 84, automne-hiver 1798. Grundkonzept (Schüler, 80) : automne 1797 ; Der Geist des Christentums und sein Schicksal, N, 261-342 (Schüler, 83), automne-hiver 1798 ; révision (Schüler, 89), 1799 ; B.

Sur les difficultés concernant la chronologie des textes, cf. Hegel 1770-1831 (Idéalisme absolu) L'Amour, avec Schopenhauer, n'est que reproduction. L'amour, cette déception aigre-douce « L’amour, c’est l’infini mis à la portée des caniches », écrivait Louis-Ferdinand Céline.

L'Amour, avec Schopenhauer, n'est que reproduction

Les hommes font de l’amour le centre de leur existence : une vie où l’on aime pleinement et où l’on est aimé ne peut être qu’épanouie. L’amour est à lui seul une raison d’exister, un sens à la vie, l’accomplissement par excellence de notre humanité. Ce thème est fondamental, et Schopenhauer reconnaît que l’amour est la grande affaire des hommes et que les plus grands esprits peuvent perdre la raison par passion amoureuse (les crimes passionnels nous le prouvent). Schopenhauer 1788-1860 (Idéalisme volontariste) Hegel et l’amour. « L’amour est ce lien paradoxal qui, en s’approfondissant, dépouille l’Autre de ses déterminations, jusqu’à ce qu’il me devienne impénétrable. » Alain Finkielkraut, La sagesse de l’amour L’amour crée un lien paradoxal entre l’amant et l’être aimé.

Hegel et l’amour

Lorsqu’on dit à son ami(e), « je t’aime », qu’est-ce que l’on aime réellement ? Les mérites de cette personne ? L’éclat de son sourire ? Pour Hegel, aimer quelqu’un, c’est lui attribuer une valeur positive indépendamment de ses actes ou de ses propriétés singulières et périssables. C’est dans cette perspective que Maurice Blanchot avançait cette formule admirable de précision et de grâce : « les amants sont ensemble, mais pas encore ». Emmanuel AVONYO, op. 1 : Kant et le problème de la sexualité (1) Emmanuel Kant 1724-1804 (Idéalisme transcendant)

2 : Kant et le problème de la sexualité ( Nietzsche et l'amour. Nietzsche avait peu d'expérience de l'amour.

Nietzsche et l'amour

On dit même qu'il n'eut jamais avec aucune femme que des relations d'amitié. Il a cependant, comme tout bon philosophe, écrit et sur l'amour et sur les femmes. Un jour, à Sorrente, il confia à Malvina de Meysenburg, le cahier manuscrit qui contenait les aphorismes sur les femmes, parus depuis dans la première partie de Humain, trop humain. Malvida prit le cahier, le lut, et le rendit à Nietzsche en souriant. Il demanda l'explication du sourire. « Ne publiez pas cela, répondit Mlle de Meysenburg. » Nietzsche sembla froissé. il joignit le cahier au reste du manuscrit et envoya le tout à son éditeur. Le conseil de Malvida était bon. Le chapitre VII de Humain trop humain, intitulé « La femme et l'enfant », débute par une idée juste et neuve : « La femme parfaite est un type plus élevé de l'humanité que l'homme parfait : c'est aussi quelque chose de plus rare. Tout le reste est grimace. (1) La Physique de l'Amour (5e édition). Friedrich Nietzsche 1844-1900.

Nietzsche : Il faut apprendre à aimer – Le Gai Savoir. S’il est un auteur qui a profondément marqué ma conception du monde, c’est bien Nietzsche.

Nietzsche : Il faut apprendre à aimer – Le Gai Savoir

Découvert vers mes 18 ans, Le gai savoir est l’un de mes plus précieux ouvrages de philosophie. Simple de lecture en apparence, il ne s’ouvre pourtant qu’à celui qui lit et relit avec patience les aphorismes dont il est composé. L’argumentation est souvent complexe et subtile. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un des courts aphorismes de ce livre : « Il faut apprendre à aimer ». Ce texte défend l’idée qu’aimer une chose n’est bien souvent pas spontané, mais requiert au contraire des efforts et de la patience.

Friedrich Nietzsche Le point de départ de son analyse est la musique. L'amour chez Heidegger. Heidegger 1889-1976.