background preloader

Guillaume Rey corsaire

Facebook Twitter

Sort marins prisonniers. Aventures des corsaires et des grands navigateurs.... Henry Ribadieu - Decitre - 9782824005980. On a souvent adressé aux Bordelais le reproche de se montrer beaucoup trop insouciants de leur passé historique.

Aventures des corsaires et des grands navigateurs.... Henry Ribadieu - Decitre - 9782824005980

Cette accusation n’est malheureusement que trop justifiée. Il n’est pas un de nous qui ne connaisse et qui, au besoin, ne puisse redire les grandes actions de ces héros de la marine française, dont le nom sera l’éternel honneur de notre pays, qui ne soit depuis longtemps familiarisé avec les aventures, les voyages ou les combats des Duquesne, des Jean-Bart, des Duguay-Trouin, des Tourville, etc.

Mais si à côté de ces noms, nous venions évoquer ceux de quelques enfants de Bordeaux, dont les titres de gloire sont restés enfouis, dans les archives de notre ville, dans les colonnes du Moniteur ou dans les registres de l’Hôtel de la place Tourny, combien en est-il parmi nous qui puissent dire ce que furent Pierre Castets, Barrault, Dominique de Gourgues, Montauban, Giraut, Rigal, Dubedat, Aregnaudeau, Limousin, Destebetcho, Rey, Roquefeuil et tant d’autres.

Les négociants de la France méridionale à Bordeaux entre la fin de l’Ancien Régime et la Restauration. 1De la fin de l’Ancien Régime au début du xixe siècle, la richesse de Bordeaux reposa en grande partie sur l’activité d’hommes venus de régions fort éloignées du grand port aquitain.

Les négociants de la France méridionale à Bordeaux entre la fin de l’Ancien Régime et la Restauration

On pense aux commissionnaires hollandais, germaniques, anglo-irlandais ou encore aux juifs portugais qui animèrent la croissance du siècle d’or. Si nombre de très grands négociants furent, en effet, des hommes originaires de l’Europe du Nord ou de la diaspora israélite, il ne faut pas oublier que l’essentiel des migrants, y compris dans les milieux du commerce, venaient alors des profondeurs du royaume. Parmi ces derniers, ceux de la moitié méridionale de la France dominaient largement. Issus d’un vaste arrière-pays qui s’étendait jusqu’à la Méditerranée, ils contribuaient à la constitution des réseaux commerciaux qui alimentaient Bordeaux en produits manufacturés comme en productions de la terre. 4 Nous nous appuyons sur un dépouillement des contrats de mariages à partir de quatre coupes réalisée (...)

La Méditerranée dans les circulations atlantiques au XVIIIe siècle - Jean-Pierre Poussou. Les villes portuaires maritimes en France: XIXe-XXIe siècle - Bruno Marnot. Négociants et marchands de bordeaux de la guerre d’amérique à la restauration (1780-1830) - Toutes les soutenances. Ead. AD33 — Fonds Lafargue : négoce bordelais (FRAD033_IR_4J773_796) Archives départementales de la Gironde Fonds Lafargue : négoce bordelais Informations bibliographiques Fonds Lafargue : négoce bordelais • 4 J 773-796 Lettres de Jean Baptiste Lafargue, négociant à Bayonne, à Jean Lafargue, son frère, négociant à Bordeaux • 4 J 773-777 Lettres adressées par Bastiat (père et fils) de Bayonne et de Paris à Jean Lafargue- 8 janvier 1792 (n°1) : Naufrage du navire le "Fils unique" [...]

AD33 — Fonds Lafargue : négoce bordelais (FRAD033_IR_4J773_796)

Lettres adressées de Bordeaux par Troplong (beau-frère des Lafargue) à Jean Lafargue, inspecteur civil de la marine, rue du Bourgneuf à Bayonne. [...] Lettres à caractère commercial adressées par des négociants de diverses villes de France à Jean Lafargue : Aiaret (Bordeaux), an III ; Basquiat [...] Lettres à caractère commercial adressées à Jean Lafargue, en provenance de Saint-Domingue, Saint-Barthelemy (Antilles) et du continent americain [...] Lettres à caractère commercial échangées entre divers négociants. Lettres du capitaine Darrigrand à Jean Lafargue. Signaler une erreur.

Un Armateur en course bordelais sous la Révolution et l'Empire : Jacques Conte (1753-1836) Bordeaux port négrier (XVIIe-XIXe siècles) - SAUGERA Eric. C’était le temps où Jacques Conte le roi de la Course s’achetait le château Beychevelle. De nos jours ternes postmodernes, les beaux châteaux de Bordeaux peuvent tomber dans n’importe quel baquet venu d’un vulgaire coursier de F1 : un Schumacher ou un Alonso.

C’était le temps où Jacques Conte le roi de la Course s’achetait le château Beychevelle

Autre temps autre mœurs lorsque nos rois armaient le bras de capitaines et de leurs équipages pour « courir sus » aux ennemis de son pays en temps de guerre. La lettre de Course est une lettre patente qui confère au navire et à son équipage le statut de corsaire lui permettant de rechercher, attaquer, saisir et détruire les navires ou les équipements d'une nation adverse dans les eaux territoriales internationales ou étrangères. Le corsaire doit déclarer ses prises et traiter les équipages et les passagers comme des prisonniers de guerre. Les corsaires capturés sont eux-mêmes considérés comme des prisonniers de guerre et non comme des pirates. « La « course » a été abolie en 1856 par la Déclaration de Paris.

Les corsaires de la Republique. Bulletin et Mémoires - Société archéologique de Bordeaux. A-Col. Bulletin des lois de la République franc̜aise - France. Echangeprisonnierscherbourg1797. Lecture d'informations dans une base de donn es. Les corsaires de Bordeaux et de l'estuaire 120 ans de guerres sur mer - Ancien Régime - Librairie d'histoire. ACCUEIL.