background preloader

Ethique et spiritualité

Facebook Twitter

10729.pdf. Pop Yoga de Pacôme Thiellement : précis de gnose vitale. Nous sommes perdus.

Pop Yoga de Pacôme Thiellement : précis de gnose vitale

Errant dans une terrifiante forêt de symboles, nous sommes perdus et nous cherchons à être orientés. Nous n’y arrivons pas par nous-mêmes. Nous avons besoin d’aide. (Pop Yoga, p. 405) Tibetan Healing Sounds #1 -11 hours - Tibetan bowls for meditation, relaxation, calming, healing. Pierre Hadot - Exercices spirituels et philosophie antique. You're reading a free preview.

Pierre Hadot - Exercices spirituels et philosophie antique

Pages 9 to 171 are not shown in this preview. You're reading a free preview. Pages 180 to 267 are not shown in this preview. You're reading a free preview. Pages 276 to 316 are not shown in this preview. You're reading a free preview. You're reading a free preview. Pierre Hadot: La figure du sage dans l’Antiquité gréco-latine. Chers ami(e)s, Je voudrais partager avec vous la conclusion d'un article instructif de Pierre Hadot (1922 - 2010) sur La figure du sage dans l’Antiquité gréco-latine.

Pierre Hadot: La figure du sage dans l’Antiquité gréco-latine

(Cf. Pierre Hadot. « La figure du sage dans l’Antiquité gréco-latine » dans Etudes de philosophie ancienne. Les belles Lettres, 1998. Eloge des rituels - Denis Jeffrey. La morale dans la classe - Denis Jeffrey. UN OCEAN DE NECTAR - RAMANA MAHARSHI,son enseignement, sa vie, ses disciples, ses anectodes, etc etc.

INNERQUEST. La joie d'être soi avec Ramana Maharshi. Une nuit, alors que je pratiquais la méditation, une sensation, que je connaissais, se manifesta.

La joie d'être soi avec Ramana Maharshi

J’étais assis le dos droit. Mon corps fut pris d’un balancement régulier, de droite à gauche. C’était toujours étrange et agréable de retrouver cette sensation. Comme un picotement très fin qui s’élevait progressivement du bas vers le haut du dos. Cela allait régulièrement, mais de plus en plus fort. Celui qui aspire à connaître sa vraie nature. LE MAL - pdf_Le_mal_Cours_d_introduction_III_I._Perrot.pdf. Espace temps / Dieu / Les gros mots de la théologie / Croire et comprendre aujourd'hui / Théovie / Se Former - Eglise Réformée de France. Certains théologiens envisagent le monde comme un champ de bataille où s'affrontent des forces antagonistes.

Espace temps / Dieu / Les gros mots de la théologie / Croire et comprendre aujourd'hui / Théovie / Se Former - Eglise Réformée de France

La Bible parle de toutes sortes de puissances, humaines ou démoniaques, qui s'opposent à Dieu et qui, pour le moment, le tiennent en échec ( Ephésiens 6 , 10-20 ou Apocalypse 2 , 14-16 ). Par exemple, dans la parabole de l'ivraie ( Matthieu 13 , 24-30 ), des théologiens y lisent un Dieu propriétaire qui ne dirige pas sa propriété et dont les employés ne respectent pas les ordres au point que Dieu en perd son autorité. Dans cette perspective, Dieu ne veut pas et ne permet pas tout ce qui se passe : quantité de choses existent et arrivent sans qu'il puisse les empêcher. Dieu se trouve pris dans une sorte de combat contre les forces démoniaques qui lui résistent et s'opposent à lui. Sa puissance est pour le moment limitée mais le croyant est assuré que rien ne parviendra à la vaincre ou à la détruire : Dieu finira par l'emporter.

La place de l'écriture dans la perspective d'un christianisme non religieux chez Dietrich Bonhoeffer. Notes.

La place de l'écriture dans la perspective d'un christianisme non religieux chez Dietrich Bonhoeffer

Développer une socialisation plus démocratique. L’apport de la sociopsychanalyse. Les formes classiques de la démocratie — délégation et représentation — si elles restent indispensables, ne répondent pas suffisamment à un besoin anthropologique qui se manifeste aujourd’hui chez tout un chacun : exercer sa propre part de pouvoir dans les décisions qui le concernent.

Développer une socialisation plus démocratique. L’apport de la sociopsychanalyse

Gérard Mendel a conceptualisé cette aspiration par le terme « d’actepouvoir » , concept-clé de la démocratie participative. que ce texte illustrera avec des exemples. La première des applications de cette idée-force concernera l’école : c’est en modifiant d’abord les formes de la socialisation des enfants et des adolescents, en leur permettant d’y exercer davantage leur actepouvoir, que les changements de mentalité propres au développement de la démocratie s’opéreront. Participante du premier groupe de sociopsychanalyse depuis 1972, ma recherche d’une articulation réfléchie entre le « psy » et le social avait trouvé là une réponse que ma seule expérience de psychanalyste ne pouvait m’apporter. École et éthique. Diagnostic Il y a assurément des politiques pour l’école qui prônent des « réformes » pour « plus de démocratie ».

École et éthique

Mais en même temps la crise de l’école se développe depuis au moins quatre décennies. Ce qui est en cause, selon nous, ce sont les fondements éthiques de l’éducation, scolaire en particulier : de ses valeurs et de ses pratique réelles. Il importe donc de refonder l’acte éducatif sur une éthique humanisante et avec les pratiques formatrices qui en découlent.. Entretien avec Edgar Morin : Réforme de la pensée, réforme sociale et auto-réforme. Entretien avec Edgar MORIN réalisé en 2001 par Laurence BARANSKI, publié dans Transversales Science Culture et dans la Revue de Psychologie de la Motivation.

Entretien avec Edgar Morin : Réforme de la pensée, réforme sociale et auto-réforme

Laurence BARANSKI - Vous avez réagi avec enthousiasme à notre projet de travailler sur le thème de l’articulation entre transformation personnelle et transformation collective. Pourquoi ? Edgar MORIN - L’idée d’une réforme de la connaissance, d’une réforme de la pensée, est une idée que je propose depuis longtemps. C’est le projet que l’on retrouve dans La Méthode. Thomas d’Aquin — L’éthique et les vertus. Les quatre vertus cardinales. Un psy - Rogers et Krishnamurti. La rencontre intellectuelle entre Carl Rogers et Krishnamurti m'était apparue dans les années 70, quand je rédigeais : Pensée et vérité de Carl Rogers, je notais à ce moment là, l'importance du voyage qu'il avait fait, à 20 ans, en Chine, et dans tout l'Orient.

Un psy - Rogers et Krishnamurti

Long voyage puisqu'il était resté plus de six mois. J'avais été frappé par le lien entre ce voyage et la singularité de sa conception des choses et du monde et de l' orientation qu'il allait progressivement développer. Il n'y a pas d'éthique universelle. Ethique et morale. Ethique et morale Paul Ricoeur (1990) Faut-il distinguer entre morale et éthique ?

A vrai dire, rien dans l'étymologie ou dans l'histoire de l'emploi des mots ne l'impose : l'un vient du grec, l'autre du latin, et les deux renvoient à l'idée de moeurs (ethos, mores) ; on peut toutefois discerner une nuance, selon que l'on met l'accent sur ce qui est estimé bon ou sur ce qui s'impose comme obligatoire. C'est par convention que je réserverai le terme d' « éthique » pour la visée d'une vie accomplie sous le signe des actions estimées bonnes, et celui de « morale » pour le côté obligatoire, marqué par des normes, des obligations, des interdictions caractérisées à la fois par une exigence d'universalité et par un effet de contrainte. L'éthique est une compétence professionnelle. Alors que la morale définit des principes ou des lois générales, l'éthique est une disposition individuelle à agir selon les vertus, afin de rechercher la bonne décision dans une situation donnée.

La morale n'intègre pas les contraintes de la situation. L'éthique au contraire n'a de sens que dans une situation. Qu'est-ce que l'éthique. Depuis quelques années on voit surgir un terme qui semblait voué aux oubliettes de l’histoire, celui d’éthique. Il intervient lors de quelques rares interrogations politiques, il surprend lorsque l’économie se trouve interpellée, il étonne lorsque les entreprises le questionnent, il provoque enfin lorsque biologie et médecine le rencontrent mystérieusement sur le chemin de la science, apparemment libre de toute incertitude sur ses fins et moyens.

Les définitions du terme sont nombreuses et surtout les sens que l’on veut bien lui donner. _La_vertu_cardinale_de_temperance_-_Martin_blais_2012_.pdf (Objet application/pdf) 365-374_MOREAU_Tome1.pdf (Objet application/pdf) Edgar Morin, Ethique pour un monde incertain. Chronique de Philippe Lemaire. La NRM. Transcendance et fragilité des valeurs. Pour une éthique universelle, pluraliste et démocratique. 01_Approches_de_l_attit_et_.pdf (Objet application/pdf) POUR UNE ETHIQUE DE LA FORMATION. Enseigner, vient de signare, offrir des signes, signaler ce qui doit être pris en compte, appris, par extension transmettre des connaissances et des savoirs.

Eduquer, a une double racine étymologique bien intéressante : Educare : qui a donné le care, concept en vogue à l'heure actuelle, " prendre soin de ", soins de premier ordre, comparable au maternage ou à la fonction maternelle. On pourrait aussi l'entendre du côté de " prendre soin de la relation. " Et Educere, conduire hors de, hors du cocon familial, hors du premier milieu d'origine,et conduire vers la socialisation.

On pourrait associer là une dimension du côté de la fonction paternelle. Animer, de anima, l'âme, donner de l'âme, de la vitalité, " douer de vie ". Former, de formare, donner forme. On enseigne plutôt à un enfant, alors qu'un adulte SE forme. DESIR D'EMPRISE ET ETHIQUE DE LA FORMATION. On peut donc interroger les fondements de notre fonction et ce qui nous habite dans cette passion de transmettre ; Car le souffle pulsionnel bat toujours et s'infiltre à travers les mailles du tissu relationnel, même si c'est de façon discrète! L’unité de l’esprit et de la matière.