Equipe de comm NS2012

Facebook Twitter

OpenDATA sur l’extranet UMP du Sénat. Rien appris… rien du tout… toujours aussi nuls, toujours aussi ridicules, ils reviennent toujours plus bêtes, toujours plus e-gnares.

OpenDATA sur l’extranet UMP du Sénat

Un internaute vient de nous signaler non pas un courant d’air, mais un boulevard sur un extranet de l’UMP, et pas n’importe lequel. Comme d’habitude tout est parfaitement public, indexé dans les moteurs… pitoyable. On le savait depuis le fameux d0x qui avait révélé de bien étranges choses, comme des fichiers assez détaillés sur les cadres de l’UMP… le groupe des sénateurs UMP a un extranet. Le concept d’un extranet, c’est qu’il est accessible sur le Net, mais qu’il est sécurisé, seules les personnes autorisées sont censées y accéder. Suite au d0x UMP qui offrait au Net les mots de passe de nombreux parlementaires à ce genre d’extranet, relatif à un défaut de configuration (en fait le serveur était une passoire)… les instances du parti au brillant bilan numérique avaient rassuré la presse, ils allaient renforcer la sécurité de leurs applications.

Artkom Interactive - Coming soon. Agence de communication globale Artkom. Nicolas Princen, «l’œil de Sarkozy sur le web» La vidéo du «Casse-toi pauv’con», l’affaire du SMS à Cécilia, et autres buzz ou rumeurs du Net ont certainement échaudé l’Elysée, habitué à contrôler sa communication.

Nicolas Princen, «l’œil de Sarkozy sur le web»

Mais à défaut de maîtriser, il est possible de surveiller. Pour mieux réagir.C'est le rôle qui vient d’être confié à Nicolas Princen, 24 ans, diplômé d’HEC et normalien. A propos. The Full Service Digital Native Agency. Manuel Diaz, l'homme qui numérise le candidat Sarkozy. C'est un petit bonhomme au coeur de la stratégie de campagne du quasi candidat Nicolas Sarkozy.

Manuel Diaz, l'homme qui numérise le candidat Sarkozy

A 32 ans et le seul bac pour diplôme, Manuel Diaz dirige depuis 2007 la filiale française du belge Emakina. Son agence, déjà prestataire Web de l'UMP, a été choisie il y a un mois par le staff sarkozyen pour concrétiser la stratégie numérique mise au point par Franck Louvrier, grand manitou de la com' élyséenne, et Nicolas Princen, trentenaire recruté en mars 2008 comme conseiller numérique de la présidence.