background preloader

Open data

Facebook Twitter

Accueil (data.bnf.fr) Open Data - Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Accueil - data.gouv.fr. Réutilisation des données publiques : des promesses vertigineuses. Dossiers d'actualitéMis à jour le 14/04/2017 Copyright : Flickr CC by sa Perspecsys Photos L'open data, ou, dit en français, l'ouverture des données publiques est devenue une obligation pour toutes les collectivités locales de plus de 3500 habitants depuis l'adoption de la loi pour une République Numérique (loi du 7 octobre 2016).

Réutilisation des données publiques : des promesses vertigineuses

La "loi Lemaire" achève un chapitre législatif intense autour de l'open data (loi Valtere, loi Macron...). Les plus grosses collectivités se sont déjà lancées ; les autres vont devoir le faire. Elles devront résoudre les questions relatives aux licences, aux formats, aux processus internes, à l'animation d'un écosystème de start up et d'innovateurs... Les métadonnées de la publication scientifique.

À la manière d’une définition de mot dans un dictionnaire, les metadata sont des données qui décrivent un objet numérique ou physique.

Les métadonnées de la publication scientifique

Pour avoir une idée de leur utilité, nous pouvons les comparer aux étiquettes utilisées en Grèce antique pour décrire le contenu de papyrus, ces derniers étant entassés en grand nombre sur des étagères. L'étiquette attachée à chaque papyrus permettait d'obtenir rapidement une idée de son contenu sans devoir le sortir ni le dérouler. Si en Grèce ancienne un tel système était efficace, aujourd’hui la masse de données numériques rend primordiale l’amélioration de l’efficacité des systèmes de classification. Une version en anglais de cet article est disponible ici.

Le principe des métadonnées s'inspire de méthodes de référencement qui existaient bien avant l’ère numérique. Les métadonnées pour mieux classer et identifier Nous avons déjà abordé le cas des métadonnées de l’industrie de la musique au long d’une série d’articles disponibles ici. Open data : Deux ans d’action publique en Aquitaine [Rapport] En Aquitaine, plus de 270 jeux de données publiques sont à ce jour ouverts à réutilisation.

Open data : Deux ans d’action publique en Aquitaine [Rapport]

Ce mouvement, baptisé open data, engage 4 collectivités d'Aquitaine et des organismes publics depuis près de deux ans. Il a donné lieu à une série d'actions qui ont permis de faire émerger des portails de données mais aussi des innovations sous la forme d'applications de services. AEC, au coeur de ce mouvement pour accompagner pourvoyeurs de données publiques et réutilisateurs, dresse un bilan d’étape de ce programme d’action publique volontariste.

Décembre 2010, à Bordeaux, 140 élus et agents de collectivités participent aux premières Assises des données publiques ouvertes en Aquitaine . L’Open Data, la démocratie retrouvée ? Interrogez les Français !

l’Open Data, la démocratie retrouvée ?

Ils trouvent nos politiques déconnectés de la réalité. Les français connaissent peu le travail parlementaire ; trouvent notre institution politique compliquée. L’Open Data, est un usage numérique récent qui permet la réconciliation avec nos institutions. Et qui va dans le sens de notre modernité : transparence, démocratie. Focus ! L’open data est la publication d’informations publiques, à utilité publique, et de manière la plus large. 1. L’open data est une publication d’information brute. La publication de ces informations permet la transparence : Plutôt que de considérer le citoyen comme "idiot", non compétent, on considère qu’il a droit à être informé.

Par les forums, ou par la publication intégrale des articles de loi. 2. Les nouvelles technologies, portées par les services publiques ne doivent pas se résumer à des considération purement techniques. Voter via des machines électroniques est encore peu répandu. Mais en accédant directement à la donnée brute. Le Data Journalisme décrypté par une experte du secteur. Interview : Suzanne Galy nous parle du DataJournalismeLab et de sa vision du Data Journalisme Diplômée de l’Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA), Suzanne Galy est journaliste numérique depuis 2007 à l’AEC (l’Agence Régionale des Initiatives Numériques) et, à ce titre, rédactrice en chef du magazine Aquitaine numérique et du site www.aecom.org.

Le Data Journalisme décrypté par une experte du secteur

Intervenante à l’institut de journalisme de Bordeaux de 2008 à 2011 pour l’accompagnement des étudiants de M1 dans l’organisation des Débats Numériques, elle y conçoit et coordonne en 2012, en collaboration avec Edith Rémond, directrice pédagogique, le DataJournalismeLab dont elle nous parle aujourd’hui. Qu’est ce que le DataJournalismeLab ? Le chef de file du projet est l’institut de journalisme de Bordeaux, qui, en partenariat avec l’AEC a souhaité faire un module pédagogique sur le Data Journalisme.

Quel est le futur du DataJournalismeLab ? Quels sont les enjeux à venir du Data Journalisme ? Partagez cet article : Sur le même sujet.