background preloader

Art contemporain

Facebook Twitter

L'art contemporain, ses mouvements, Cobra, et Klein, le ready made et aujourd'hui Lieven. Le graffiti et le street art comment tout ses mondes peuvent correspondre, qu'est qui les relie ?


Le jeu de l’art contemporain dans les arts plastiques se joue à trois partenaires. transgressions de l’art par les artistes, réactions négatives du public, intégrations par les spécialistes engendrent des propositions un peu plus provocantes, des rejets plus violents et des institutionnalisations toujours plus sidérantes. Ansi ne cessent de l’élargir, depuis les années cinquante, les limites de la notion do’euvre d’art, à la faveur d’un mouvement conflictuel en forme de surenchère, où s’afrfrontent des paradigmes artistiques inconciliables.
frontières matérielles du musée, frontières mentales du consensus sur ce quiet ou n’est pas de l’art: c’est en les transgressant que les artistes les révèlent, méthodiquement et contribuent à les déplacer. ils s’avèrent ainsi des sociologues en actes, que le chercheur n’a qu’à suivre pas à pas pour expliciter les règles du jeu.

Timothée Chaillou. Olivier MossetParticules - N°24, April/May 2009Novembre - N°3, June 2011 Timothée Chaillou: In 1977, at the Paris Biennale, you presented a red canvas which matched the dimensions of the wall on which it was hanging.

Timothée Chaillou

At the exhibition "Extreme Abstraction" at the Albright-Knox, you painted a wall in yellow, writing that "painting is in fact a matter either of decoration or of illustration; this decoration was perhaps a little more radical than usual" - a radicalism also recognised by John Armleder. This evokes the recurrence of the idea of construction sites in your production: 1. objects in construction: blank canvases and "failed" canvases, which leave apparent irregularities and traces of colour, the evidence of manual labour which allows itself to be seen in the work, in which the achievement becomes perceptible. 2. objects from construction: canvases of yellow and black zebra stripes or circular concrete culverts.

OM: Maybe I am from a generation prior to simulation and irony. ECAL - GALERIE ELAC - EXPOSITIONS - Exposition «Ring Bell Twice» de John M Armleder. Du 06.03.2014 au 28.03.2014Galerie l'elac, Renens Du 7 mars au 4 avril 2014 à la Galerie l'elac, l'ECAL/Ecole cantonale d'art de Lausanne est très heureuse de présenter «Ring Bell Twice», une exposition de John M Armleder.

ECAL - GALERIE ELAC - EXPOSITIONS - Exposition «Ring Bell Twice» de John M Armleder

Le mardi 11 mars à 18h dans le Studio Cinéma de l’ECAL, le plasticien genevois fera également des performances inédites avec le musicien et artiste suisse Christian Marclay. (images HD) Sous l’impulsion de Stéphane Kropf (responsable du Bachelor Arts Visuels), John M Armleder a produit de nouvelles peintures directement dans la Galerie l'elac (après une exposition organisée dans cet espace en tant qu’artiste en 2003 et une autre en tant que curateur en 2007). Cette installation célèbre la transition entre le professorat de John M Armleder à l'ECAL (initié par Pierre Keller en 1995) et de futures collaborations entre l'ECAL et l'artiste genevois.

La Galerie l’elac remercie la Galerie Andrea Caratsch pour sa collaboration. HomeCollection.: Gerhard Richter. Marcel Duchamp. Published in: Robert Lebel: Marcel Duchamp.

Marcel Duchamp

New York: Paragraphic Books, 1959, pp. 77/78. The Creative Act: Marcel Duchamp’s 1957 Classic, Read by the Artist Himself. In 1964, Arthur Koestler penned his celebrated classic The Act of Creation, a fine addition to other notable hypotheses on how creativity works and where good ideas come from.

The Creative Act: Marcel Duchamp’s 1957 Classic, Read by the Artist Himself

THOMAS HIRSCHHORN. Musée précaire Aubervilliers 2004 | Photo : Les laboratoires d'Aubervillers « Je ne fais pas un travail politique, je travaille politiquement.»

THOMAS HIRSCHHORN

Thomas Hirschhorn En 2004, l'artiste Thomas Hirschhorn inaugure avec les habitants de la cité Albinet, dans le quartier du Landy, à Aubervilliers, à un jet de pierre du Stade de France, le Musée Précaire Albinet. Un musée provisoire (avril - juin 2004) présentant successivement des oeuvres originales de huit artistes : Kasimir Malevitch, Salvador Dali, Le Corbusier, Piet Mondrian, Fernand Léger, Marcel Duchamp, Joseph Beuys et Andy Warhol. Musée précaire Aubervilliers 2004 | Photo : Les laboratoires d'Aubervillers Les inaugurations des huit expositions étaient l'occasion de vernissages, de repas communs, de conférences et de débats, d'ateliers de pratique artistique pour enfants, d’écriture pour adultes, ainsi que de visites culturelles.

Le Musée précaire n’est pas qu’un prétexte à une nouvelle expérience humaine. Non. Non. Oui évidemment. Harald Szeemann. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Harald Szeemann

Biographie[modifier | modifier le code] Étudiant à Berne[modifier | modifier le code] Harald Szeemann étudie l'histoire de l'art, l'archéologie et le journalisme à Berne. Il fonde un Ein-Mann-Theater (théâtre à un seul homme) où il est à la fois acteur, auteur et décorateur. Il organise sa première exposition en 1957 (à Saint-Gall, Suisse : « Peintres Poètes / Poètes Peintres »). Étudiant à Paris[modifier | modifier le code] Il épouse en 1958 Françoise Bonnefoy, dont il a deux enfants Jérôme Patrice (1959) et Valère Claude (1964). Il étudie à l'Institut d'histoire de l'art de la Sorbonne à Paris et travaille à la Bibliothèque nationale où il est en contact avec Jean Tinguely et Constantin Brancusi. En 1961, il devient membre du Collège de Pataphysique. Directeur de la Kunsthalle de Berne[modifier | modifier le code] THESAURUS ART CONTEMPORAIN. Portail:Art contemporain.

Galeries art contemporain

ACTEURS de l'art contemporain. Bibliographie Mouvements - CIPAC. Mouvements Art Moderne et Contemporain. Home new. STREET ART et GRAFFITI. GALERIES ART CONTEMPORAIN. Art contemporain actif.