background preloader

Devoirs maison

Facebook Twitter

Former les parents à l'aide aux devoirs, cette fausse bonne idée. Une fin de journée banale, à attendre mon métro en pianotant sur mon smartphone, quand un tweet de l’Education nationale me sortit de ma torpeur: «Votre enfant est en 3e?

Former les parents à l'aide aux devoirs, cette fausse bonne idée

Et si vous testiez vos connaissances sur le nouveau #Brevet?» , me proposait-on, en joignant un lien vers un petit quiz coloré. Comme je nourris moi-même un spécimen de fin de collège, un bout de mon cerveau a bondi, prêt à lever haut la main pour obtenir un 10/10. Mais c’était sans compter sur mon esprit de contradiction et mon générateur d’idées aléatoires, qui n’étaient pas d’accord. Le premier a dit: «Et depuis quand c’est aux parents d’être au taquet sur le Brevet? Serait-on face à un nouveau projet institutionnel, qui, outre la formation des enfants, entendrait également accroître les compétences parentales pour mieux lutter contre ces inégalités?

80 ans d’inégalités scolaires Régulièrement dénoncées par les rapports Pisa, les inégalités scolaires sont le talon d’Achille du système éducatif français.

Séverine Kakpo

Harris Cooper. Leçons sur les devoirs – Normand Baillargeon – Voir.ca. Does high school stress have to be a bad thing? But when she talks about reducing student stress, she seems to dismiss the value that millions of Americans like me put on the hard assignments we endured in high school.

Does high school stress have to be a bad thing?

For many of us, stress in school and in life has brought excitement and fulfillment, no matter how much we might complain about it. Pope’s eagerness to change the minds of those of us who embrace detailed assignments and high-stakes tests is evident in her latest paper, “Non-academic effects of homework in privileged, high-performing high schools,” co-written with Mollie K. Galloway of Lewis & Clark College and Jerusha Conner of Villanova University. The paper challenges some of my most cherished biases, but it is still a must-read. I have never seen researchers look so closely at the effect of heavy homework in the affluent, competitive public and private high schools that are so common in the Washington area.

I don’t question the value of getting detailed responses from students on this issue. P. Rayou, Faire ses devoirs Enjeux cognitifs et sociaux d’une pratique ordinaire. Michaut, Le travail personnel des lycéens. Glasman, Le travail des élèves pour l’école en dehors de l’école. Les devoirs à la maison. Mobilisant les résultats d’une enquête ethnographique, cet ouvrage étudie les pratiques familiales d’accompagnement des devoirs en milieux populaires et leurs rapports aux attendus scolaires.

Les devoirs à la maison

L'ouvrage Le rapport à l’école des familles populaires s’est profondément transformé au cours de ces dernières décennies : gagnées par la montée de la préoccupation scolaire, elles se sont profondément restructurées autour des enjeux scolaires. Ce livre se propose d’éclairer un aspect singulier et encore méconnu de leur investissement pour l’école : leur mobilisation autour des devoirs et des enjeux d’apprentissage.S’appuyant sur une enquête ethnographique conduite auprès de familles populaires, Séverine Kakpo analyse la manière dont leur foyer se transforme en institution de sous-traitance scolaire mais aussi en institution pédagogique autonome puisque les parents sont bien souvent prescripteurs de travail « en plus ». Table des matières Introduction Conclusion A propos des auteurs Les directeurs. Contrats didactiques et contrats sociaux du travail hors la classe. 1Notre intérêt pour les inégalités d’apprentissage nous incite à étudier des situations qui mettent en évidence les processus mêmes de leur développement.

Contrats didactiques et contrats sociaux du travail hors la classe

Le travail hors la classe des élèves, parce qu’il est relativement peu cadré par l’institution scolaire, parce qu’il suppose de la part des élèves une autonomie que tous n’ont pas nécessairement acquise ou encore parce qu’il fait intervenir une pluralité d’acteurs aux intérêts divergents nous semble, de ce point de vue, un analyseur particulièrement pertinent de leur construction au quotidien (Rayou, 2009). Se déroulant dans un espace sécant entre l’école et la société. Il constitue également une invitation à faire dialoguer des approches qui mènent souvent une existence indépendante. 2Les recherches dont cet article livre des résultats ont voulu éclairer quelques zones d’ombre d’une pratique banale et pourtant encore assez mystérieuse. La finalité du travail hors la classe Le temps des apprentissages.